Du bloc à la grande voie, encore un week-end chargé (partie 2 : grandes voies à l’ermitage)

Le dimanche, après être redescendu la veille d’Annot, me voilà au parking de Sauvaigo avec une dizaine d’adultes pour une sortie révisions manips en grandes voies dans les gorges du Loup à l’ermitage. Le secteur comporte une petite dizaine de voies de 3 ou 4 longueurs entre 5 et 6b, dans un style bien technique et aux cotations plutôt tassées.

Après le trajet et une marche d’approche bucolique et transpirante sur les rives du Loup, nous voilà à organiser les cordées et à distribuer les voies. Cordées de 2 cette année. Cécile, toujours la première à partir, prend David avec elle et s’engage dans une des dernières voies qu’elle n’a pas encore faite : le survol de l’aigle.
Jean-Luc, avec toute l’expérience qu’on lui connait, choisit Sandra pour partir rapidement dans douche surprise. Djé et Xavier jettent leur dévolu sur les chasseurs de miel, tandis que Brice et Sandrine finissent dans Camille danseuse étoile.

Après m’être assuré que tout est bon pour les différents départs, je choisis avec Alison une voie plutôt centrée pour garder un œil sur tout le monde et pouvoir intervenir le cas échéant : les jardins de lumière.

Il fait un peu lourd au début, puis le ciel se dégage pour nous laisser quelques minutes d’un soleil bien trop tapant pour nous, avant de repartir sous une couche de nuage qui nous donne une petite bruine pas toujours agréable. Mais ce n’est pas gênant pour l’escalade et tout le monde parvient au sommet de ses longueurs plus ou moins rapidement.

A l’ermitage, c’est descente en rappel obligatoire. Encore une occasion de réviser les manips associées : pose des cordes, installation de l’autobloquant, etc… Il est plus de 14h lorsque je touche le sol et j’ai faim ! Ceux qui étaient arrivés bien avant repartent déjà pour un deuxième tour tandis que je prends le temps d’avaler ma salade de riz avec mon shunt pour seul couvert. Certains sont déjà bien fatigués (c’est éprouvant la grande voie) et décident d’en rester là et de maniper un peu au sol. Sandrine et Brice repartent pour une seule longueur avec descente en rappel.

Finalement, vers 16h30, tout le monde est au sol et il est temps d’aller se désaltérer au bar de la Source à Pont du Loup ! Une bien belle journée réussie qui laisse présager que le stage qui début dans quelques jours sera excellent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.