Tous les articles par Sylvain

Challenge Berhault, dernière manche !

Samedi 11 juin aura lieu la dernière manche du challenge Berhault à Valbonne. Elle est organisée par le COV et se fera sous forme de combiné (les 3 disciplines de l’escalade : bloc, difficulté, vitesse). Le club prend en charge l’inscription. Comme d’habitude, on vous demandera un remboursement en cas d’absence injustifiée. Formulaire d’inscription en bas de page. Date limite d’inscription le 31 mai.

Nous n’avons que peu d’informations sur l’organisation, les informations suivantes sont donc à prendre avec des pincettes.

Le bloc se situe à Garbejaire (voir plan plus bas). La salle étant petite, l’accès sera interdit aux parents (sauf ceux qui jugent). Pour les catégories commençant par le bloc, il faut d’abord aller pointer à la tour. Venez une bonne demi-heure avant ! Le format retenu est celui d’un contest (8 ou 10 blocs) pendant 55 minutes.

Pour la difficulté, format classique avec 3 voies à grimper.

Pour la vitesse, les jeunes auront 4 minutes face à leur voie avec autant d’essais qu’ils veulent. Probablement que le meilleur temps sera retenu.
La plupart des catégories enchaîne la vitesse juste après la diff (sauf les U16/U18).

Le score final se calcule en additionnant la position du grimpeur dans chaque discipline. Par exemple, celui qui fait 3x premier aura 3 points. Celui qui a le plus petit score gagne. Je ne sais pas comment sont départagés les éventuels exæquos.
La remise des prix se fait à la tour.

Cécile sera sur place au niveau de la tour avec les baudriers. Aucun professionnel ne sera présent sur cette manche, vous serez un peu livrés à vous-mêmes mais vous avez l’habitude.
Le club organisateur demande 1 bénévole pour 6 participants, ce qui est beaucoup ! Je vous mets le lien pour vous inscrire directement. J’avais demandé à ce que les parents puissent s’inscrire sur les épreuves de leurs enfants mais visiblement ça n’était pas possible. Vous pouvez cependant indiquer la catégorie que vous souhaitez suivre, en espérant qu’ils en prennent compte, mais ce n’est pas garanti…

Voici le planning qui nous a été communiqué en fonction des catégories :

Ou dans une autre version :

Voici également un plan pour les parkings et dessous le point Gmaps de la tour d’escalade et lieu de pointage.

 

 

 

Sortie falaise enfants dans les gorges du Loup, journée extra !

Dimanche matin, le réveil me cueille à 7h. Je n’ai pas bien dormi, un peu anxieux face à la journée qui m’attend. Le belvédère, j’y ai déjà emmené des adultes, mais jamais 20 enfants. Je revois dans ma tête la désescalade pour accéder au site et je me demande comment faire pour assurer les enfants sans y passer trop de temps. Je revois l’espace limité au pied des voies, le vide à quelques mètres derrière les arbres et je me demande si j’ai fait le bon choix du secteur. A 10, ça va, mais à 20… Bon, il est trop tard pour reculer. Il s’agit maintenant de faire en sorte que la journée se passe bien pour tout le monde.

Du coup, parking Sauvaigo, on organise les voitures. Le trajet est un peu long avec tous ces cyclistes sur la route. On arrive au parking de la falaise, tous les autres sont déjà là. On parvient à se garer tant bien que mal, et je distribue le matériel. Finalement, je n’ai plus que 15 enfants. Bon, c’est déjà mieux. Mathilde et Cyril partent en avant commencer à poser les moulinettes pendant que j’équipe les enfants. Baudrier, casque… Ok, on est prêt. Je briefe les jeunes sur les lieux. Pour la désescalade, moins raide que dans mon souvenir, j’opte pour la main courante. J’installe rapidement une corde pendant que les enfants s’équipent de longes. Les parents restants m’aident à assurer les enfants aux points clés et à descendre le matériel. On s’en sort bien. Mathilde et Cyril ont bien bossé, déjà plein de moulinettes sont installées. A 11h on peut commencer à grimper, le plus dur est fait.

Dès lors, les jeunes s’en donnent à cœur joie. Je suis tout simplement ébahi par leur capacité à respecter les consignes. Tout se passe dans le calme et dans la bonne humeur. Ça grimpe, ça grimpe, ça grimpe… jusqu’à ce que l’estomac fasse un petit rappel à l’ordre !

Après une petite pause pour manger, il est difficile de maintenir les enfants au sol. Ils veulent repartir dans les voies. Alors c’est reparti ! Énergie débordante, tout le monde veut essayer les 10 voies du 4+ jusqu’au 6b+. Les parents présents sont une véritable aide. Clément et Antoine grimpent un peu en tête, et j’en profite pour remercier les valeureux rééquipeurs bénévoles du site qui ont fait du bon boulot !

Quelques heures plus tard, c’est l’heure de plier bagage. On range, on remonte la main courante (plus facile qu’à descendre !) et on retourne à Cagnes.
Finalement, la journée s’est déroulée magnifiquement bien et le secteur était super pour les enfants. Surtout pour des enfants aussi motivés et disciplinés ! J’y reviendrai avec moins d’appréhension.

Bravo et merci à tous les petits grimpeurs, un grand merci aux parents, vous êtes vraiment au top ! Merci à Tony pour les photos qui suivent et rendez-vous à la prochaine sortie  le dimanche 5 juin pour découvrir peut-être un nouveau secteur !

Pré-inscriptions jeunes 2022-2023 : c’est parti !

Nous y voilà, au grand tournant amorcé par la fermeture imminente de Val de Grimpe. De gros changements sont à prévoir pour l’an prochain pour tous ceux qui grimpaient dans la salle de bloc et il reste une part d’incertitude quant à ce que nous espérons pouvoir obtenir comme créneaux dans les différentes structures. Si jamais des solutions alternatives devaient émerger, nous en ferons la communication le plus rapidement possible.

Mais en l’état actuel des choses et ce malgré tous nos efforts, nous n’avons pas d’accès « facile » à une structure de bloc. Ce sera donc escalade à corde pour la plupart des jeunes, au gymnase Malraux et au gymnase Besson.

Nous espérons garder par tous les moyens possibles une dynamique compétition en permettant aux jeunes les plus motivés de grimper à Arkose Nice en bloc (mais cela a un coût), et à Bréa de temps en temps pour avoir accès à des voies de l’ampleur d’un mur régional.

Cette année donc, afin de vous donner les informations les plus précises possibles et dans la mesure de nos moyens, nous avons adapté le formulaire et nous vous partageons le planning de l’an prochain le plus abouti. Encore une fois, rien n’est certain encore, les horaires peuvent glisser, les tranches d’âge aussi. C’est surtout à titre indicatif (pour voir l’image en grand : clic droit et ouvrir dans un nouvel onglet).

Pour les catégories en fonction de l’âge, voir ce tableau.

Bien sûr, ces pré-inscriptions ne vous engagent à rien et servent principalement à nous donner de la visibilité sur la saison prochaine en commençant à organiser les groupes. Et de votre côté, ça vous permet de réserver un créneau. Remplissez-le consciencieusement, nous restons à votre disponibilité pour répondre à toutes vos éventuelles interrogations.

Si jamais vous ne souhaitez pas réinscrire votre enfant, vous pouvez quand même prendre le temps de renseigner le formulaire et nous expliquer pourquoi (ou pas), c’est toujours utile pour nous et cette année d’autant plus. 

Concernant les cours parents/enfants, ceux-ci sont soumis à l’obtention d’une subvention demandée à la FFME. Pour les cours mensuels, chaque parent d’enfant inscrit au club pourra participer à une ou toutes les séances mais on vous demandera une licence et une petite cotisation.
Pour les cours bimensuels en revanche, nous allons tenter une nouvelle expérience. Ce sera un cours classique avec des enfants U12 et U14 mais une semaine sur deux, il y aura participation des parents. Attention, on vous demande un engagement à l’année, et il n’y aura que 12 places disponibles !

Comme d’habitude, nous donnerons la priorité aux anciens adhérents mais le formulaire peut-être rempli par de nouveaux potentiels adhérents.

Nous reviendrons vers vous courant juillet avec un planning définitif.

 

Annot à bloc 2022, on y va !

Le week-end du 21 et 22 mai a lieu le Annot à Bloc ! Après plusieurs années d’interruption, le retour de cet événement phare est très attendu.
Qu’est-ce que le Annot à bloc ? Je vous dirige vers leur site pour vous faire une idée. C’est comme un mini festival de l’escalade avec des animations au village et un contest sur blocs naturels. Le maître mot est convivialité.

Public concerné :
– les adultes ;
– les jeunes à partir de 14 ans ;
– les enfants des groupes + (mercredi de 11h à 12h30, de13h à 14h30, de 14h30 à 16h, samedi de 10h à 12h à Besson) ;
– groupes perf, élite

Je vous propose donc de venir participer au contest le samedi. J’y monterai le samedi avec mes quelques crash-pads et je serai là pour vous aider dans les blocs. Le soir, c’est finales sur la place du village sur bloc artificiel. Attention, pour les jeunes qui pensent avoir une chance, les finales sont le dimanche à 13h ! De mon côté je serai obligé de redescendre le samedi soir. Tout le programme du week-end est ici.

Je vous donne donc rendez-vous à 8h30 directement devant la tente des inscriptions samedi à Annot sur la place du village. Le club ne prend pas en charge l’inscription au contest, vous devez vous inscrire vous-même en ligne (10€). N’attendez pas de vous inscrire sur place ou ce sera 2€ plus cher. On vous laisse vous organiser pour le transport. Je vais mettre des options dans le formulaire pour ceux qui ont besoin de covoiturage.

Du coup, inscriptions via le formulaire ci-dessous, on vous tient au courant des démarches rapidement.

Liste des inscrits

Rock Tour au Vesubia Mountain Park

Hier, l’USCagnes est montée en force à St Martin Vésubie. L’équipe du Rock Tour était là pour nous accueillir, ainsi que l’équipe du Vesubia avec Nathalie, toujours aussi dynamique !

Le contest se déroulait en 2 vagues dans l’après-midi. La première vague, plutôt pépère, voyait surtout grimper les plus jeunes et les plus vieux !
Ainsi, Jules faisait un peu figure d’extra-terrestre en sortant les 26 blocs de qualif. Niveau bien relevé, car il sera le seul à le faire. Dans cette vague, Antoine le coach était là aussi avec une belle brochette de ses jeunes : London, Léane, Hanaé, Lisa, Juliette et Ethan. Sandro a choisi venir également, avec son fan club, Cécile s’est finalement inscrite à la dernière minute et Océane a fait le déplacement de Lyon pour venir participer. Lenny et Mathis ont décidé de grimper dans la deuxième vague.

L’équipe du Rock Tour est venue avec quelques prises et des ouvreurs de qualité, ce qui nous a donné l’occasion de nous régaler dans de super blocs. Les 13 premiers étaient plutôt faciles, et les 6 derniers pas mal durs ! Chacun a pu bien s’exprimer, même les plus petits, même s’il y avait un gros gap entre les blocs faciles et durs. Un peu moins de faciles et plus de moyens, ça aurait permis de départager un peu plus les plus petits dont beaucoup on fait les 14 premiers blocs. On se souviendra du réta du bloc 15 qui en a séché plus d’un (dont moi !)

Chez les hommes, on retrouvera uniquement Lenny en finale, 3ème des qualifs avec 24 blocs sur 26, Antoine cédant sa place de 6ème ex-aequo (23 blocs) pour ne pas user ses doigts et sa poulie convalescente outre mesure : il finira donc 8ème/. Avec lui bien sûr le gratin local : Jules, Mattéo, Léo, Max, Markus et Adrien un bleausard descendu pour l’occasion.

Mathis s’en sort ensuite le mieux (10ème) en sortant le bloc 20 et 22. Ethan (13ème) met de vrais beaux essais dans les blocs durs mais manque de réussite. Il finira trop fatigué pour sortir le 19 et le 20.
Pour ma part je finis 15ème après 1000 essais dans le bloc 15 qui m’aura résisté. Mes vieux os et tendons m’empêchent d’aller plus loin, il est temps de laisser la place aux jeunes qui poussent fort !
Sandro ne parviendra pas à sortir le 17 et 19 et finira les doigts en sang !

Chez les filles, ce sont Lisa et Juliette qui défendront nos couleurs en sortant premières ex-aequo des qualifs avec  les 18 premiers blocs comme Marie. Deux « nordistes » Claire et Manon, visiblement habituées du circuit et London complètent la finale, le bloc 15 en moins.
Océane arrive derrière à la 8ème place. Un manque d’entraînement lui interdit les prises finales des blocs 17 et 18.
On retrouve Léane, Hanaé et Cécile à la 11ème place avec les 14 premiers blocs réussis.

Les finales

La finale se déroulait sur 3 blocs par catégorie, avec 3 essais par participant dont le premier à vue. Pas évident comme format, surtout avec des blocs aussi durs !

Le premier bloc était sans doute le plus facile chez les hommes et les femmes. Mais le plus facile ne veut pas dire facile. Dès son premier essai, Léo tombe tout en haut. sauf qu’il sera le seul à bouger si bien. Adrien parvient également jusqu’à la dernière prise et tombe en ramenant également ! Finalement, c’est Matteo qui fait parler la puissance et qui sort le bloc juste après que Léo parvienne à stabiliser sur la prise de fin !

Chez les filles, le bloc 1 commence par un petit jeté, ce qui fait toujours son effet quand on a des essais limités ! Claire et Lisa parviennent à flasher le bloc. Marie le sortira un peu après.
Le bloc 2 est technique et dalleux. A vue, seule Claire atteint la zone en trouvant la bonne méthode. Lisa y parvient presque avec une méthode « de l’espace ». Personne ne parviendra à se rétablir sur la jambe dans la dalle finale. Dommage.

Chez les hommes c’est laborieux aussi et seul Mattéo, décidemment en forme, parvient à tenir la zone.
Il enfoncera le clou en étant le seul à sortir le bloc 3 ! Victoire haut la main, félicitations ! Lenny finit 4ème.

Le bloc 3 des filles ne semblait pas si dur mais il fallait engager dès le premier mouvement. Et elles n’ont pas osé ! Finalement, seule Marie parvient à attraper la zone, ce qui la propulse en première place ! Elle sortira le bloc au 4ème essai, de même que Claire… Trop tard !
Juliette, London et Lisa ne parviennent pas à coller le premier mouvement dynamique. Lisa finira 3ème, Juliette 4ème et London 6ème.

On remercie Alice Garnier et Jérôme Chaput pour l’orga, Jules Nicoleau pour l’ouverture et John Blo pour l’animation et s’être bien foutu de moi (et de bien d’autres) dans le bloc 15 !
Merci aussi à Nathalie pour avoir réussi à faire déplacer l’équipe du Rock Tour aussi loin dans le sud-est de la France.

Soirée à Arkose pour les adultes !

Le lundi 16 mai, nous vous invitons pour une séance exceptionnelle chez notre partenaire à Arkose Nice à partir de 18h30. Au programme : du bloc, du bloc et encore du bloc !
Venez dandiner des fesses sur les modules en adhérence, engager du mouvement dynamique comme jamais, charger des pieds minuscules, glissants et mal orientés, bourriner dans les passages les plus physiques. Je serai là pour vous guider et vous conseiller sur les méthodes parce que souvent, l’escalade Arkose, c’est avant tout un casse-tête.

Avec un peu de chance vous aurez même le droit à des démos du groupe perf !

La séance est offerte par le club (ne passez pas votre carte si vous en avez une ) et nous vous invitons à partager un bon burger (ou tout ce qu’il y a sur la carte du resto) ainsi que quelques boissons reconstituantes mais là, ce sera de votre poche, faut pas abuser !

Merci de bien vouloir remplir le formulaire suivant histoire de faciliter notre organisation.

Venez nombreux !

Liste des inscrits

Sortie falaise jeunes au Belvédère dans les gorges du Loup dimanche 15 mai

Et les sorties s’enchaînent en cette fin d’année ! Pour la sortie du dimanche 15 mai pour les groupes 3 à 6, je vous propose un secteur dans lequel nous n’avons jamais été : le Belvédère dans les Gorges du Loup, proche de Gourdon.

Attention, pas beaucoup de places, parking en bord de route sur la D3, favorisez le covoiturage, en plus c’est écolo !

Comme d’habitude, pique-nique, eau, veste s’il fait froid, et formulaire pour s’inscrire :

 

Liste des incrits

Sortie adultes à l’Ermitage dimanche 22 mai

Préparez vos chaussons confort, votre ficelou et votre sang froid ! Dimanche 22 mai c’est sotie grandes voies à l’Ermitage. Des voies de 4 ou 5 longueurs pour maniper, faire des rappels, et prendre un peu de hauteur.

Attention, les parkings des gorges sont maintenant interdits, on se retrouve à Sauvaigo ou Pont du Loup et on fera la petite marche sympa.

Merci de bien vouloir remplir le formulaire d’inscription :

 

Liste des inscrits

 

Stage enfants Toulon 2022 : résumé !

 Après deux années d’annulation, le traditionnel stage de Pâques avec les enfants peut à nouveau avoir lieu ! Enfin ! Nous avions choisi Toulon en 2020, proposé la même destination en 2021, c’est donc avec engouement que nous avons recontacté le camping des Tomasses à Belgentier à côté de la ville la plus ensoleillée de France.

Après une belle organisation préalable, le rendez-vous est donné pour lundi matin à l’aube. A nous les 5 jours de stage !  Les enfants, récupérés à Sauvaigo, s’installent dans les 2 minibus que nous avons loués au club de handball de Cagnes. Nous chargeons leurs affaires ainsi que le matériel d’escalade et de camping.

Cette année encore quelques parents nous accompagnent : Cécile notre nouvelle présidente et dévouée maman , Audrey, la maman de Chloé et Zoé, notre plus jeune participante et Sandra, maman d’Antoine, qui restera les 3 premiers jours.

Le trajet est rapide jusqu’à Belgentier et nous débarquons au camping vers 10h30. L’accueil est enthousiaste et comme ce n’est pas encore la haute saison, seule une partie du camping est occupée. Nous demandons à nous installer le plus loin possible du reste des occupants afin de ne pas gêner les autres vacanciers lors de nos soirées endiablées… Demande accordée, nos emplacements sont attribués et le montage du camp commence avec l’aide des parents de Timéo et Esteban et du papa de Soan qui ont amené leurs enfants directement. Les tentes s’élèvent, ainsi que le grand barnum, lieu de vie, cuisine, salle de jeu et salle à manger des jours de pluie. Les jeunes sont efficaces et nous prenons notre premier repas au camping avant de partir pour notre première sortie falaise.

J1 : le Coudon

Toulon est une ville entourée de falaises. Il nous faut en général rouler 30min pour atteindre nos destinations.
Le secteur que nous visons est une belle dalle de calcaire gris hyper compact, à la fois très sculpté et offrant bon nombre de prises pour de belles envolées atteignant jusqu’à 35m. Avec la vue sur la presqu’île de Giens et le grand beau temps, cette première demi-journée commence fort.

Gérer 20 jeunes au pied d’une falaise, ça demande un peu d’organisation mais tous sont attentifs aux consignes et font preuve de patience. Ceux qui grimpent en tête installent les moulinettes pour les autres et les cordées se forment. Très vite, tout le monde fait sa première voie. Après quelques heures, les pieds commencent à souffrir et la fatigue se fait ressentir pour certains. Un premier minibus décolle pour le camping tandis que je reste encore un peu avec les plus vaillants avant de rejoindre Seb.

Ce soir, c’est pâtes bolognaise. Nous nous affairons dans la cuisine tandis que les jeunes explorent le camping, profitent du mini-stade et des ballons mis à disposition ou prennent leur douche. La journée a été longue et après le repas, les désignés vont faire la vaisselle pendant que les autres se préparent pour la nuit.

 

J2 : le baou de 4 ouro

Premier matin ensoleillé. Nous récupérons le pain à 8h et la plupart des jeunes sont assez matinaux. Tartines de nutella, bols de lait et c’est parti pour la préparation des sandwichs de midi. Nous partons donc pour le Baou des 4 ouro, superbe falaise au nord-ouest de Toulon. Après quelques difficultés à atteindre le parking pour le minibus de Sébastien qui n’arrivait pas à passer le dernier virage, nous voici au pied de la falaise.
Ambiance différente par rapport à la veille. Les voies sont à nouveau longues mais le calcaire est ocre et beaucoup moins compact. Par contre, le secteur abrite des voies plus dures qu’au Coudon et les meilleurs pourront aller s’essayer dans des 6c et 7a.

Mais d’abord on se chauffe, on installe les moulinettes et deux voies faciles et moins longues sont idéales pour s’initier ou se remettre à l’escalade en tête. Sébastien prend un petit groupe pour expliquer la manip en haut de voie, tandis que les meilleurs commencent à aller voir les voies déversantes à droite du secteur.

Je profite pour ma part de la pause repas pour expliquer à tout le monde le principe du sac à corde et de comment on s’en sert. Puis c’est reparti pour le grand bal. Léane va voir un beau 7a conseillé par des locaux, suivie par Sandro. Les autres grimpent et se familiarisent avec la hauteur. Fin de journée, on plie, on marche, on roule, on rentre.

Lorsque nous arrivons au camping, il est suffisamment tôt pour pouvoir profiter de la piscine. Elle est chauffée à 20°C et pour moi ce n’est pas assez. Mais ça n’a pas l’air de déranger les enfants qui passent bien 45 min à sauter et nager. Respect !

Après la douche et le poulet curry, nous tentons de jouer au Gambit avec un succès limité. Le Loup-Garou apporté par Eve en a bien plus et c’est après une bonne dose d’excitation et de cris que les jeunes partent sous les tentes. Malgré tout, ils deviennent calmes dès qu’il s’agit de se coucher et nous pouvons nous aussi aller nous reposer tranquillement.

J3 : Mont Faron, la citerne

Le troisième jour, nous commençons à perdre le soleil. La pluie est annoncée pour la fin d’après-midi alors on s’active fort le matin. Le rythme est pris, le petit dèj, la vaisselle, le sandwich et hop, tout le monde dans les minibus. Cette fois, la falaise n’est pas très haute. Le site est très proche de la ville et idéal pour l’encadrement. Par contre la roche est usée par le passage des grimpeurs. Cela ne gêne pas outre mesure les enfants qui profitent un max avant la pluie.

Nous installons des moulinettes à gogo mais ils sont finalement nombreux à vouloir grimper en tête. Ca tombe bien, le secteur propose de petites voies très faciles et bien équipées où tout le monde peut s’initier à clipper et faire la manip.

Début d’aprèm, je pars avec Sandro un peu plus loin pour tenter de lui faire enchainer un 7b court et intense avec lui. Ca bouge bien mais il fait lourd et humide. Pas de croix pour cette fois. 15h, la pluie nous cueille et on plie vite le matériel avant que tout ne soit trempé pour un retour précipité au camping.

Après les douches, on installe les tables sous le barnum pour une après-midi jeux. On s’essaie au jeu du tueur où celui-ci doit tuer les participants en clignant de l’œil sans se faire repérer par un détective. Cécile relance la chanson du club.

 

Je propose une énigme à base de cadavre de nain aveugle pendu qui nous occupe encore un bon moment jusqu’au repas : couscous et ratatouille. Après une fin de soirée en mode loups garous sanguinaires, villageois suicidaires, sorcières et voyantes, tout le monde au lit !

J4 : Vertical Art

La pluie aura tambouriné sur les tentes toute la nuit et c’est un matin humide qui nous accueille. La pluie a cependant cessé mais les nuages sont bas. On prend malgré tout le petit dèj dehors, sans presser les enfants. Les plus fatigués peuvent se permettre de rester au lit plus longtemps que d’habitude. Nous décidons de rester au camping le matin pour aller grimper dans la salle de Vertical Art l’après-midi.
Sébastien s’occupe de l’animation avec la guitare. Le mini stade est pris d’assaut, de même que le trampoline et la table de ping-pong. Nous partons avec Cécile à la reconnaissance d’une grotte située un peu plus haut, mais l’accès est compliqué (peut-être du fait de notre sens de l’orientation) et la sécurité insuffisante pour que nous puissions y emmener les enfants.

Après le repas, nous partons donc pour aller tâter de la résine. Les enfants connaissent bien cet univers mais on s’attend à ce qu’il y ait du monde. Alors on prend bien le temps du briefing sécu sur les tapis, avant un petit échauffement en commun. Puis les jeunes partent à l’assaut des blocs de plus en plus durs.

L’après-midi avançant, de plus en plus de monde arrive sur les tapis. Nos jeunes m’impressionnent par leur discipline. Ils font attention aux autres grimpeurs et respectent chaque consigne. De mon côté, je ne parviens pas à vraiment me détendre tant il y a d’autres enfants qui courent partout et me font craindre l’accident. Je suis vraiment plus à l’aise en falaise ! Mais la pluie s’étant remise à tomber vers 15h, venir à la salle aura été le bon choix.
Les enfants eux prennent leur pied et nous sommes restés plus de 3h dans la salle ! J’ai pu filmer presque tout le monde dans un passage de son choix.


17h30, retour au camp pour la dernière soirée. Nous décidons de manger assez tôt pour profiter d’une longue soirée loup garous, jeu phare du séjour. Après les pizzas, c’est ambiance garantie jusqu’à minuit !
Puis tout le monde au lit, demain on démonte…

J5 : Chateauvert

La pluie est encore tombée toute la nuit mais le matin est assez clair. Les tentes sont trempées mais au moins on ne devra pas plier sous la pluie. Le rangement du camp est toujours un grand et long moment. Chacun essaie de retrouver ses affaires, de plier son matelas ou de ranger sa tente dans un sac toujours trop petit. Il est déjà 11h30 quand enfin nous disons au revoir aux gérants du camping.

Nous décidons d’aller grimper à Châteauvert vers Brignoles. Nous mangeons sur le parking avant de proposer 2 groupes : un groupe de grimpeurs, un groupe de plagistes. Nous lisons en effet la fatigue sur les visages et nous savons que beaucoup préfèreront une après-midi tranquille. Seb prend donc les quelques courageux alors que je m’occupe avec Audrey de ceux qui préfèrent se prélasser, creuser dans le sable ou sculpter de l’argile. Cécile, elle, est restée en arrière avec Léane qui a une compétition le lendemain à Aubagne.

15h30, vient le temps du retour. Les jeunes dorment pas mal sur le trajet et Seb et moi les envions. Après quelques bouchons, on arrive à 17h30 à Sauvaigo. Nous débarquons les affaires et disons au revoir. Tout le monde est heureux de retrouver ses parents et à la fois déçu que ce soit terminé.

Beaucoup de liens ont été tissés pendant le séjour, les jeunes entre eux bien sûr, mais entre nous et les jeunes aussi. Nous avons partagé pas mal de choses, beaucoup de moments drôles et c’est vraiment pour créer ces instants précieux que nous faisons ce travail. Merci donc aux enfants pour leur attitude, vous avez été au top. Belle cohésion, respect des consignes, bonne humeur (surtout Léane) et bonne ambiance. Merci à Cécile, Audrey et Sandra pour le coup de main au campement et sur les falaises également. Un grand merci au camping pour l’accueil et à Vertical Art également. On reviendra certainement dans les prochaines années !

Sortie club : découverte du site de Cabris

Dimanche dernier, nous avons décidé avec Sébastien de tenter de faire la sortie famille sur le site d’escalade de Cabris, le traditionnel secteur de la source à St Jeannet étant en partie ferme actuellement.

C’est donc assez tôt que nous nous retrouvons le matin, Sébastien étant passé la veille au garage pour charger tout le matos dans le garage. Arrivés au parking, c’est avec l’aide de My-Dieu et ses enfants que nous transportons tout ça jusqu’au site, heureusement pas très loin.

C’est la première fois que nous encadrons un groupe ici, alors on fait rapidement un tour du propriétaire avant de commencer à installer les cordes. L’escalade est un peu particulière, car elle ne se fait pas sur une falaise à proprement parler mais sur des gros blocs posés dans la forêt. Comment sont-ils arrivés là ? Mystère. Un géologue pourrait  nous éclairer. Ça ne fait pas des voies très longues, (entre 6 et 10m en général) mais il y en a beaucoup de niveau facile à moyen, pile ce qu’il nous faut.

Déjà, les premiers participants arrivent et nous commençons à distribuer l’équipement. Les gens sont venus en famille, et le cadre est parfait pour ça : c’est plat, les enfants peuvent explorer la forêt, et la météo est au beau fixe !

Petit à petit le groupe s’étoffe et on arrive rapidement à l’effectif max. Les enfants grimpent mais pas que ! Certains parents commencent à se prendre au jeu et participent à l’activité. Messieurs, mesdames, il va falloir vosu inscrire au club pour vous former correctement !

12h30, on stoppe tout pour une heure, le temps pour Seb et moi de manger un bout et de repérer quelques blocs pour l’après-midi. Nous avons en effet pris les crash-pads (de gros matelas) qui permettent de chuter de pas trop haut sans se faire mal. Nous voulions initier les enfants au bloc à l’extérieur, eux qui ne connaissent pour la plupart que le bloc en salle.

Et c’est reparti pour l’après-midi. Nous prenons avec nous un bon paquet d’enfants tandis que My-Dieu, Sandra, David et Jean-Luc reste à la surveillance des voies. Les enfants se prennent au jeu et enchaînent les essais avec plus ou moins de succès. On s’amuse bien !

Fin d’après-midi, tout le monde revient sur les voies pour terminer la journée. Tout le monde a bien grimpé, c’est encore un succès ! Et le choix du lieu est parfait pour ce genre de sorties !

Un grand merci aux participants et aux bénévoles sans qui ces journées ne seraient tout simplement pas possibles, et merci aux Caussette pour les photos !