Tous les articles par Sylvain

Championnat départemental de bloc jeunes/challenge Berhault : résumé

Dimanche 18 novembre a eu lieu la première manche du challenge Berhault, couplée avec les championnats départementaux de bloc jeunes pour les plus grands (minimes, cadets, juniors).

C’est donc la deuxième édition de cette compétition organisée à Mougins à Bloc Party, et la première fois que le challenge Berhault comporte une manche de bloc.

Cette année, la communication sur l’événement a été bien menée, et les jeunes ont répondu présents en masse. Même les jeunes des départements voisins ont fait le déplacement, la compétition étant en open. Ca donnait quand même à ce championnat départemental des airs de championnat régional. Cette affluence a pris un peu au dépourvu l’équipe d’organisation et a engendré un certain nombre de problèmes sur lesquels je reviendrai à la fin de l’article.

Car place aux résultats. Dans l’ordre de passage. Ce sont donc les microbes qui ont ouvert le bal, en duo avec les benjamins.
Chez les demoiselles, on a eu droit à un beau combat entre Hanaé Pons et Léane Lerebours qui terminent à la 1ère place ex-aequo, chacune sortant 23 des 25 blocs proposés. Si Hanaé semblait avoir un peu d’avance en ayant sorti le numéro 23, Léane a créé la surprise en arrachant le 18 que seuls 2 microbes auront réussi ! Vient ensuite dans l’ordre Lou Giordanengo, ex-aequo avec la toute petite Elise Deville à la 5ème place, Léonie Lopes 7ème, Giulia Delorme et Anna Pini  9èmes, Charlotte Guerbois 12ème.

Kilian Lo Piccolo quant à lui survole plutôt bien le contest et sort tous les blocs sans grande difficulté. Son petit frère Romain accroche une superbe 4ème place, gros exploit pour son âge ! Voilà une fratrie qui fera parler d’elle régulièrement.
Antoine Aramino prend une très belle 6ème place pour sa première année d’escalade. Bravo à lui ! Louka Gauchon prend une belle 10ème place, Baptiste Grataloup 13ème, Mani Houet Fondeur 14ème, Pierre-Antoine Quivrin et Isaac Lefebvre 21èmes et Elliot Gouteron 23ème.

Chez les benjamines, sans surprise, Emmie Coppolani prend la première place. Isane Batocchi, prend la 3ème marche du podium, belle performance car elle a décidé de s’entrainer seule cette année. Juste derrière, on a Marine Ricci en 4ème position qui fait sa petite progression l’air de rien et commence à chatouiller des podiums. Maya Raitore prend la 9ème place et Mellie Tantet la 12ème.

Pour les garçons, sans surprise également, Ethan Chandy finit 1er mais se doit de partager la première marche du podium car ils auront été 2 à sortir les 30 blocs proposés. Mathis Daumas signe une belle perf en complétant le podium, un seul bloc en moins que les 2 premiers. Plus à l’arrière, et sans démériter, nous avons Guillaume Deville et Sandro Scarpati aux 7 et 8èmes places. Matthieu Guarnieri termine 13ème et Solal Métais 21ème.

Ce fut ensuite au tour des poussins de s’élancer. Et ce fut bien dur pour eux car ils avaient les mêmes blocs que les benjamins (à quelques variantes de sortie près). Chez les filles, Emma Bossert s’en sort le mieux (4 blocs d’avance sur la seconde !) et prend la 1ère place. Tiya Amato Basso termine au pied du podium à la 4ème place, juste devant Agathe Destouches 5ème. Maya Parks qui débute cette année signe une bien belle 8ème place. Eve Pavie termine 15ème et Louna Delorme 17ème.

Pour les bonhommes il y avait du monde ! Et c’est Lucas Banse qui tire son épingle du jeu et prend la tête. Nathan Pellegrino n’est pas en reste et prend la 3ème place. Nous avons ensuite Arthur Leost qui prend la 9ème place, Esteban Cornet 11ème, Matis Lanier 12ème, Antonin Vial 15ème, Esteban Pittavino 16ème, Lohan Géa Levasseur 17ème, Timéo Lopes 22ème, Adam Ben Slimène 23ème et Alfie Parks 24ème.

L’après-midi, ce sont tous les minimes cadets en benjamins qui se lancent sur les tapis en même temps sur les 35 mêmes blocs. Autant dire que ça fait du monde. Difficile pour moi de circuler, l’attente dans les blocs est un peu longue, la musique me prend la tête, je décide d’aider un peu à juger et de prendre un peu de recul sur la compétition. Les jeunes sont autonomes de toutes façons.

Au final, en minimes filles, Juliette Abram accroche la troisième marche du podium et Lisa Lerebours termine 5ème. Marion Babled termine à une honorable 11ème place, Charlotte Deville 13ème. Lili Martins et Jade Pavie découvraient ce genre d’événement et terminent 22ème ex-aequo.

Chez les garçons, c’est Alexis Bacquet qui fera le meilleur résultat chez nous avec une 7ème place, puis Yoan Schwesinger 10ème. Vient ensuite Théo Bossert, Joseph Blanchard, Adrien Borée et Mathis Vinuesa, entre la 12ème et 15ème place.

Chez les cadettes, c’est Lorna Aissaoui qui termine loin devant en sortant 28 blocs sur 35, devant Océane Pastor en seconde position, décidément en forme, sortira 24 blocs, tandis que Lucie Guilielmo prend une belle 5ème place avec 21 blocs.

En cadets, la course à la première place est serrée et c’est Nicolas Inzerilli qui domine la catégorie avec 32 blocs. Un peu plus loin, nous avons Matthias Chandy 5ème, une belle 7ème place pour Vincent Isnard qui s’entraine beaucoup moins que les premiers, et Lenny Cohendet qui prend la 10ème place.

Et finalement, Jules Marchaland sortira 34 des 35  blocs proposés pour gagner dans sa catégorie, devant Bastien Don 2ème, tandis qu’il en suffira de 19 pour Ninon Bailleux pour en faire de même chez les filles.

microbes hommes

microbes dames

poussins hommes

poussins dames

benjamins hommes

benjamins dames

minimes hommes

minimes dames

cadet hommes

cadet dames

Junior hommes

junior dames

Voilà pour les résultats. Au final encore une bonne moisson pour le club puisque nous remportons toutes les premières place sauf chez les minimes.

Comme je le soulignais en début d’article, la journée a été secouée par bon nombre de problèmes d’organisation qu’il me semble important de rapporter ici afin d’améliorer pour les prochaines éditions.

Tout d’abord, la surprise a été créée le matin en arrivant où nous découvrons que les horaires ont changé. Et pas qu’un peu. Les poussins sont en effet décalés de 2h et commencent à 10h au lieu de 12h. Si la solution était inévitable face au nombre de participants, il aurait été opportun de prévenir les participants et de faire un pointage à 11h plutôt qu’à 9h… Cela aurait permis de rendre plus rapide le pointage de 9h, et les gens auraient pu organiser complètement autrement leur journée. Parce qu’au delà de l’heure de début, l’heure de fin s’en retrouve fatalement décalée aussi, et certains avaient prévu des activités pour l’après-midi.
Bref, les parents ont râlé à juste titre, les organisateurs ont été débordés, et la compétition a pris du retard dès la première vague.

La même scène s’est produite l’après-midi avec les plus grands, les cadets et juniors, initialement prévus à 13h00, étant décalés à 16h30 ! Là, c’est l’exaspération qui gagne, et les organisateurs décident de ne faire qu’une seule vague plus longue avec les 3 catégories à 14h. Sauf que l’annonce de ce changement de dernière seconde se fait au micro, que pas tout le monde ne l’entend (dont moi), ou que certains sont déjà repartis ! Trois participants de chez nous ont manqué la compétition à cause de ça !

Ajoutez à cela une acoustique infernale, des briefings inaudibles, et une musique qui, sans vouloir dénigrer les qualités de DJ de Matthias, tape sur le système à la longue et vous avez une bonne partie des bénévoles à cran et migraineux.

Et, cerise sur le gâteau, les derniers résultats n’ont pu être annoncés que plus de 2h après la fin de la compétitions, soit environ 4h après celle annoncée officiellement. La faute à un système de points compliqué (officiel) et long à rentrer et la présence d’un seul ordi au lieu de 6 nécessaires pour optimiser… Respect à ceux qui repartaient sur Marseille et Briançon d’être restés jusqu’au bout. Respect à ceux aussi qui ont aidé jusqu’au bout, moi je suis parti à 20h30 à bout et sur les rotules (quasiment 12h sur place…)

Au final, nous avons eu droit à une remise des prix sans ambiance car tous ceux qui n’espéraient pas être sur les podiums étaient partis. Certains médaillés aussi d’ailleurs, et on aura du mal à leur en vouloir.

Si on se penche sur les côtés positifs de la chose, on retiendra que la communication a été largement améliorée. Côté ouverture, Stéphanie Lo Piccolo et Kevin Aglaé ont fait des merveilles, et ont du cravacher bien dur pour tout ouvrir en 2 jours avec l’aide des gens de Bloc Party. C’était clair, c’était beau, et ça a fonctionné au mieux malgré le monde. Bravo donc aux ouvreurs. Les coachs aussi ont fait le déplacement, et nous étions 4 du département à être présents ce qui change par rapport à d’habitude.
Il m’a semblé également que l’investissement bénévole a été à la hauteur, que ce soit pour la dépose et le lavage des prises, comme pour les juges et autres bénévoles du jour J.
Les organisateurs ont essayé au mieux de sauver cette journée et on peut saluer leur engagement, parce que se farcir des journées pareilles, même pas pour la gloire, ce n’est pas tout le monde qui le ferait. Avec cet article, j’espère ne pas avoir tiré à boulets rouges sur eux, mais il faut bien avouer que certaines erreurs commises auraient pu être évitées. Espérons que tout ça sera pris en compte pour la prochaine fois et que la 3ème édition sera la bonne.

Pour terminer, la prochaine manche du challenge Berhault se passera le dimanche 16 décembre à Roquebillière. Les organisateurs se démènent pour nous offrir une compétition en général irréprochable (c’est moins lourd et plus facile à organiser aussi), forts de leurs longues années d’expérience. Je prie les parents pour qu’ils veuillent amener leurs enfants et faire honneur au club de la roche aux abeilles de la présence d’un max de participants ! Sébastien sera sur place et amènera du matériel pour ceux qui en ont besoin.

Nouveau Contest à Val de Grimpe le 1er décembre !

Bonjour à tous,

Le samedi 1er décembre aura lieu le nouveau contest à Val de Grimpe ! Comme d’habitude, cela se passe en journée pour les enfants et en soirée pour les adultes (ou les enfants trop forts !)

Attention, les cours ne seront pas assurés ce jour-là ! Ni à Val de Grimpe, ni au gymnase Besson. Sylvain et Mattéo seront présents en revanche pour aider/coacher les enfants.

Les inscriptions se font sur place, la compétition n’est pas prise en charge par le club. Paiement sur place le jour J.

Les horaires de passage par catégorie sont les suivants mais prévoyez de venir une demi-heure avant pour les inscriptions :

  • Microbes (2010 à 2013) : 10h00 à 11h30
  • Poussins (2008 et 2009) : 12h00 à 13h30
  • Benjamins (2006 et 2007) : 14h00 à 16h00
  • Minimes et cadets (2002 à 2005) : 16h30 à 18h30

Pour les adultes, ça se passe à partir de 19h, jusqu’au fin fond de la nuit !

Comme chaque année, l’organisation d’un tel événement demande pas mal d’énergie et toute aide bénévole est la bienvenue : dévissage et nettoyage des prises à partir du mercredi soir, organisation et tenue de la buvette et des repas, nettoyage de la salle le vendredi soir (même si pour ce dernier créneau on préfèrerait vous voir à l’AG du club !). N’hésitez pas à vous rapprocher de la salle de Val de Grimpe (Stéphanie ou Mattéo) pour proposer votre aide.

Résumé du stage adulte dans les Calanques

Ce week-end, Vincent proposait un stage falaise à quelques adultes dans les Calanques. Son pays quoi. Voici son résumé :

En ce week-end du 11 novembre, 7 adhérents de l’USC sont partis à la conquête des Calanques de Marseille. Au vu de la météo un peu maussade et d’un vent d’Est soufflant sur Marseille, nous avons sélectionné deux sites d’escalade.

1er jour : Ayant moins de vent selon les prévisions météorologiques, nous avons opté pour le parc des Bruyères. Un site polyvalent, senteurs de plantes assurées, romarin, thym, laurier, olivier, bruyères, que du bonheur ! Une légère marche d’approche réveille nos jambes et nous donne un coup de chaud.

Après quelques consignes de sécurité et révisions de la manipulation de haut de voie, nous commençons à grimper. Les 1ères voies sont un peu dures mentalement, le vent se renforce donnant à certain(e)s de mauvaises sensations, le froid n’arrangeant pas les choses. Malgré cela, l’équipe est plus motivée que jamais. A gauche, des voies de 20m pour s’échauffer (légèrement mouillées à certains endroits). Doubles longueurs pour Hélène et Jérémy profitant ainsi du panorama Marseillais à son sommet. Plus à droite des voies de 35m pour prendre de la verticalité avec des niveaux abordables à tous et une tenue de prises très bonne (de 5a à 5c). La voie classique du secteur est réalisée « Les SNIP ». Heureusement, l’intensité du vent diminue  après une heure de grimpe.

L’équipe se lance dans les longueurs de 35m avec plus de décontraction et prend enfin du plaisir à grimper.

13h30 le repas est pris rapidement au pied des falaises, (au passage merci à Lucile pour ses cookies maison, un vrai délice). Nous discutons en même temps et décidons de nous décaler sur un autre secteur 50m sur la gauche. La guerre commence alors sur 3 voies qui sont moins hautes mais plus intenses. Un 5c « Born to climb » très exigeant et sous côté (se rapprochant d’avantage du 6a) met notre ami Gérard jusque-là d’une qualité de grimpe indiscutable face à un vrai combat, il se fait violence et chute à 2 reprises dedans, abandon et redescente. Qui sera le prochain(e) ?

Hélène quant à elle s’engage dans le 6a « Le dièdre » et réussit à le passer. Jérémy confirme lui aussi la voie. Se sentant pousser des ailes et d’une motivation extrême, Hélène tente le 6b « La Dalle » physique ! Après deux petites pauses afin de lire la voie et reprendre de l’énergie, le combat est gagné sous les encouragements de l’équipe. Pendant ce temps, Lucile, David et Sandra rejoignent le groupe après avoir finalisé les dernières voies du précédent secteur et profitent du spectacle. Toute l’équipe essaie toutes les voies en moulinette ou en tête en fonction des affinités avec plus ou moins de succès. Rangement du matériel et nous allons profiter un peu plus haut dans le vallon d’une belle vue panoramique sur la ville.

Après une bonne douche bien méritée, nous allons manger un Burger frites puis nous allons dans un Pub regarder le match de rugby autour d’une bonne pression. Retour à l’appartement, les corps et les esprits sont fatigués, la nuit sera bonne.


2e jour : Le réveil est pour certain(e)s difficile et d’autres un peu moins. Le physique endolori par le 1er jour de grimpe, nous nous dirigeons vers les Goudes et plus exactement à l’escalier des géants, un site cette fois-ci à l’abri du vent d’Est et ensoleillé au gré de la journée. Les voies sont un peu plus patinées sur les départs mais restent tout de même de bonne qualité pour se faire plaisir.

Les cordées s’échauffent dans quelques 5a-5b afin de reprendre de bonnes sensations. Lucile réussit malgré ses douleurs à la cheville à valider un joli 5a et un 5b+ en tête, elle tente un 5c mais trop de douleur, elle préfère se stopper vers les 15h et profiter des lieux, elle arrivera à prendre plus de 200 photos en un weekend, merci madame la photographe 😀

Sandra et David se lancent à réaliser le maximum de voies et enchainent en tête et/ou en moulinette des 5a, 5b, 5c bref une avalanche de croix ! Un vrai travail sur soi-même, de lecture, de placement de pieds se déroule devant mes yeux. Quel plaisir de voir ça !

Jérémy et Hélène se lancent dans les mêmes voies et réalisent également une bonne quantité de croix.
Jérémy bataille dans un joli 5c « La course au soleil » en tête un peu aérien et réussit à l’enchainer, une superbe croix et un énorme pouce en l’air. Quant à Hélène, après avoir enchainé le même 5c que Jérémy décide de se lancer dans un 5c puis 5c puis 5c+ « Miax direct, Pièce montée et Chez Simone » en tête dans un style plus à doigts (gouttelettes d’eau et petites réglettes) qui sauront lui donner quelques belles sensations.

Gérard est motivé, il voit une ligne : « c’est bien, ça Vincent ? ». Ma réponse est toujours la même « Vas-y, tu vas te faire plaisir mais attention au départ un peu usé », une avalanche de croix tombe également et il profite pour nous démontrer tout son savoir-faire, une escalade fluide et rapide.

Durant la journée, nous avons le plaisir de voir énormément d’oiseaux.

La fin de la journée approche, je décide alors de poser une dernière corde dans un joli 6a physique et engagé « Le chant des Marteau ». Je lance le défi à toute l’équipe de la réaliser en moulinette, la bataille commence et bon nombre d’entre eux la réussit ! Bravo à tous et à toutes !

Tout le monde en ressortira indemne à l’exception des deux leggings de Lucile et Sandra (trou au niveau de la jambe et de la fesse, je vous laisse le plaisir de deviner qui a craqué où ? ahahah).

Fin de journée, nous nous arrêtons dans un Pub pour clôturer la fin de ce stage, la bière aura raison de certain(e)s déclenchant quelques fous rires. Rassurez-vous les conducteurs ont été raisonnables.   

Au-delà du plaisir que le stage nous a apporté, nous profitons aussi de valider différents passeports FFME :

  • Lucile : Validation module éco responsable bleu
  • David : Validation passeport vert + module éco responsable bleu
  • Sandra : Validation passeport vert + module éco responsable bleu
  • Helene : Validation module éco responsable bleu
  • Gérard : Validation passeports blanc, jaune, orange, vert + module éco responsable bleu
  • Jérémie : Validation module éco responsable bleu

Deuxième tentative de sortie club le dimanche 11 novembre, toujours à Contes

SORTIE ANNULEE

Bonjour à tous !!

La précédente sortie club est reportée ! Elle aura lieu le dimanche 11 novembre. A part ça rien, ne change, du coup, je reprends l’article précédent… et on me traitera de flemmard !

Cette sortie se déroulera en extérieur sur les rochers de Contes, et est ouverte à toutes les sections du club, jeunes et adultes confondus et est gratuite ! Parents, famille et amis sont également invités à cette journée, qui sera l’occasion pour ceux qui le souhaitent de découvrir la grimpe en falaise, encadrés par les moniteurs et initiateurs du club, et pour les plus aguerris de se faire plaisir sur le caillou, le site offrant tous les niveaux de difficulté.

Pour vous inscrire c’est par ici :  

Merci de bien préciser sur le formulaire le nombre de personnes qui souhaitent grimper pour que nous prévoyions le matériel en conséquence. Le pique-nique est à prévoir de votre côté, ainsi que votre matériel perso si vous avez, en particulier les chaussons tout neufs qui pourront faire leur baptême du feu sur le joli grès de Contes :-).

Voir les inscrits

Le rendez-vous se fera à 9h sur le parking de Sauvaigo (covoiturage à privilégier, le parking n’est pas immense, et on pense à la planète…), ou directement sur place à partir de 10h.

Accès : sortie autoroute Nice-Est puis direction la vallée du Paillon par la pénétrante. Aller jusqu’à Contes et  dépasser le village en les panneaux site d’escalade (direction Berre les Alpes. Après la résidence Au Savel, sur la gauche, une route DFCI vous emmène au parking.

Championnat départemental de bloc jeunes/challenge Berhault 1ère manche le 18 novembre à Mougins

Et c’est reparti pour les compétitions départementales (avec Ninon en tête d’affiche) !

Cette année, ça attaque fort avec les championnats départementaux de bloc jeunes qui se dérouleront comme l’an dernier dans la super salle de Bloc Party à Mougins le dimanche 18 novembre.

Comme les championnats départementaux ne concernent que les catégories de minimes à cadets, les plus jeunes ne seront pas laissés pour compte car l’événement sera aussi l’occasion de renouer avec le challenge Berhault, un peu raté l’an dernier par faute de 3ème manche. Ce sera donc la première fois que le challenge comportera une manche de bloc, et l’on s’en réjouit (même si on ne connait pas encore précisément le format) !

Je serai sur place toute la journée pour aider/coacher les jeunes compétiteurs dans leurs essais acharnés.

Les frais d’inscription sont pris en charge par le club ! Mais on vous demandera un remboursement en cas d’absence non justifiée. Vous devez bien évidemment être à jour de votre licence (dossier complet) et avoir signalé un certificat médical permettant la pratique en compétition (ou bien en apporter un le jour J).

Merci de ne pas vous inscrire directement sur le site de la fédé mais de bien vouloir remplir le formulaire suivant avant le mercredi 14 novembre. Passé ce délai, le club ne gèrera plus les inscriptions.

 

Donc, si votre enfant est né en 2010 ou après (microbe), en 2009 ou 2008 (poussin) ou en 2007 ou 2006 (benjamin), il pourra participer le matin à la compétition. Infos ici.

Accueil 9h-9h40
Briefing obligatoire 9h45
Début de la compétition 10h
Fin de la compétition 12h
Remise des récompenses 12h30

Pour les plus grands, les 2005 et 2004 (minimes), les 2003 et 2002 (cadets) ainsi que les 2001 et 2000 (juniors), ils participeront l’après-midi. Infos ici. Nous vous signalons également que, par règle de la fédé, le t-shirt du club est obligatoire pour les compétitions officielles et donc pour le championnat départemental (mais pas pour le challenge Berhault). A commander à la boutique.

Accueil des compétiteurs et pointage : 12h -12h40
Briefing obligatoire: 12h45
Début de la compétition : 13h
Fin de la compétition : 16h
Remise des récompenses : 16h30

Petite histoire d’un champion du monde

Thierry DELARUE  nous raconte comment il est passé de falaisiste à champion du monde handi AL2 en quelques mois :

Merci à l’USCagnes Escalade et à Val de Grimpe, au Vésubia Mountain Park et à Chullanka.

« Allez viens, passe boire un verre à la maison ! »
C’est cette phrase qui changea le cours des 5 mois suivants.

Nous sommes en avril 2018, une mousse à la main, j’explique à Sylvain que maintenant, je me demande plus sérieusement si j’ai envie de faire un peu de compétition.
En effet, je viens d’être licencié de mon travail pour inaptitude physique (!) et sans aucun reclassement possible (!!) de cette grande multinationale de la grande distribution d’articles de sports.

Depuis 2010, tout le monde me tanne pour que je participe aux compètes handi, mais les deux pieds sur le frein, je trouve que tous nos handicaps sont tellement différents, qu’il est impossible de se mesurer équitablement et que ça n’a donc pas lieu d’exister. Et puis juste grimper entre potes ça me va bien!

Mais là j’ai du temps et me viennent les infos suivantes: un espagnol aurait fait un 8b sur une jambe, un autre un 7c+ à vue et un français un 7C bloc! Ceci m’émoustille un peu et je me dis qu’une nouvelle expérience est toujours bonne à vivre…

Voilà pourquoi Sylvain, ce soir-là me dit :
-Si tu veux, je peux t’inscrire aux départements de ce week-end à Bréa, comme ça tu verras si ça te plait.
– Heuuu mouais, laisse-moi réfléchir un peu…
Le lendemain j’avais déjà mon numéro de licence et mon inscription validée. Tout le monde connait son efficacité!

Me voilà concourant 3 jours plus tard sur de la résine, que je n’avais plus touchée depuis de nombreuses années!
Une ambiance particulière, des gens que je ne connais pas ou peu, du stress en pagaille, la grimpe en tête, un style et un effort de grimpe bien loin de mes falaises… Un peu déboussolé le gars. La preuve en est quand Oli, lors de la lecture de la voie de finale, me dit : « Regarde là-haut derrière le volume, y a des petites prises cachées. » Je le remercie et quelques instants plus tard, avec mon cerveau défaillant de vieux papy, j’oublie complètement ces réglettes pourtant devant mon nez!!
J’arrive quand même bien content sur la deuxième marche du podium.

Avoir participé à cette épreuve me permet de faire les régions. Je me pose vraiment la question, quant au niveau des voies, des concurrents et surtout quant à mon stress incontrôlable.
Allez, je continue!
Je passe le mois d’avril à Bréa et Val de Grimpe, sympathisant de plus en plus avec les membres du club. C’est motivant. Mais mon niveau reste figé et le doute s’installe…

Mai. Marseille. Championnat régional.
La première voie passe. La deuxième, une dalle aux placements pour bipèdes me donne des bouteilles d’un autre monde. Cerise sur le gâteau, on m’appelle à peine 7, 8 minutes plus tard pour aller dans la voie 3 !
J’enfile vite ma prothèse, fais mon nœud et le montre à la juge qui plutôt que de vérifier tapote avec le doigt sur sa montre comme si j’abusais ! Malgré ma grimpe poussive et complètement daubé, je passe en finale. Où je terminerai quand même troisième, poussé par les hurlements guerriers des cousins marseillais.
Fin des épreuves valides.

Après département, après région, la logique veut que je me présente au championnat de France… handi cette fois.
Ouais, faut pas pousser, en valide les qualifs se situent aux alentours du 8b !

9 juin. Je monte à Arnas avec Prune et… Christopher! Le well known Christopher le speaker!
Alors là, palabres à la montée, palabres à la descente, un speaker quoi!
Il nous parle de son métier, de tous ces grimpeurs qu’il suit, les p’tis jeunes et les crucruches! On aime à l’écouter et on ne voit pas le temps passer…
Quoi? C’est ton anniversaire?! Tes 40 ans?!! Mais t’inquiète, je vais m’occuper de ton cas au micro!
Là-bas je passe les qualifs, bien tracassé du ciboulot. Puis j’essaie de me détendre en regardant les demi des valides. Quel spectacle, j’ai les mains trempées !
Mais le lendemain en isolement, le stress se fait bien plus intense, j’ai le cœur à 200, mal à la tête, pas faim, pas dormi.
Je ne monte pas très haut en finale mais cela suffit pour le podium. Je crois que nous n’étions que 2 en catégorie amputés !
Suite à ce résultat Sébastien Gnecchi, sélectionneur de l’équipe de France handi, me propose d’entrer dans son groupe. Encore bien trop tendu, me remémorant les dernières 72h de stress et conscient qu’il ne peut y avoir de plaisir dans ces conditions, je lui fais part de mes réticences.
Il me dit que tout le monde se met dans des conditions semblables et me laisse 3 semaines pour digérer l’évènement.

Il me rappelle donc et me propose un stage avec toute l’équipe handi fin juin.
C’est ce stage qui me décidera à continuer. Bonne ambiance, on s’est mis de grosses tartines de grimpe à Lumini. Une vraie envie de grimper sur mur et de progresser dans ce style.
Bréa, La Boite à Grimpe, Arnas, Lumini, le Vésubia… et bientôt le mur de Briançon…
Un gamin dans un bac à sable!

Juillet à Briançon.
Je dois dire que l’étape de coupe du monde de Briançon a été ma préférée. En effet, vue la proximité et le fait que ce soit l’été, une belle brochette d’amis est venue en mode pom-pom girls !
Cerise sur le gâteau, mes parents sont là. Ils rencontrent mes amis et découvrent dans quel univers je suis depuis tant d’années.
Ils ne seront pas venus pour rien, je remporte l’épreuve. Vainqueur d’une coupe du monde, ils n’en reviennent pas. Ma mère me prendra le mains les regardant, les palpant et me demandera : « Mais qu’est-ce qu’elles ont de particulier? Qu’est-ce que j’ai fait ?!! » C’est une belle revanche sur ce qu’il m’est arrivé des années en arrière… Voilà pourquoi je fais de la compétition. Dans ma tête maintenant c’est clair.

La date du voyage est bloquée : du 10 au 16 septembre j’irai à Innsbruck pour les championnats du monde!
J’ai hâte de voir toutes les stars de l’escalade, de grimper dans ce complexe immense, de revoir l’équipe, de m’imprégner de l’ambiance…
Tout ça sera à la hauteur, voire bien plus : c’est impressionnant! Mais pourquoi on n’a pas ça dans le 06 ? La population grimpante y est imposante, le Mercantour à côté, l’Italie à 2 pas, et puis c’est quand même la French Riviera non ?!
Quel prestige ce serait et surtout à l’heure où l’escalade devient Olympique.

Ce qui m’aura touché le plus finalement pendant ce championnat, c’est de voir tous ces gens, avec des handicaps énormes, se dépasser, s’accepter. Le regard des gens peut être difficile à supporter dans la vie courante, mais là, tout le monde se montre, sans réticence aucune. C’est émouvant. Un évènement comme celui-ci permet de s’accepter tel qu’on est. Freiné ou même en échec dans le traintrain du quotidien, le handicap à cette occasion peut mettre une personne en valeur.
Mon collègue de chambrée à l’hôtel s’est confié lui aussi, on a eu le temps en une semaine… Malgré sa vie difficile, les conséquences de son accident, l’épée de Damoclès qu’il se coltine, c’est l’escalade qui l’aide à tenir bon, il aime se mettre la trash à l’entraînement ! Et la famille aussi bien entendu. Voilà des rencontres qui ne laissent pas indiffèrent, ma gorge se sera serrée plus d’une fois là-bas…

Mais on aura vraiment bien rigolé aussi pendant cette semaine avec toute l’équipe. On y allait tous de la vanne la plus nulle, j’adore !

Cinq d’entre nous feront de super résultats, dont moi qui prendrai l’or. Mais le stress pour cette finale m’aura plus que rattrapé, j’étais presque un légume avant de grimper!
Le seul moyen de ne pas m’évanouir dans la voie : partir comme une balle. Grace à un bon repérage plus tôt c’est faisable…
Je me présente au pied du mur comme une chiffe molle, on m’encorde.
Mais là, dès que je pose mes mains sur les premiers volumes, concentration et assurance surgissent.
Mes pieds décollent tous seuls comme aimantés pas les prises, rythmé et solide je monte jusqu’à 3 mouvements du top.
Je suis champion du monde, alors que 2 minutes plus tôt je n’y croyais pas une seconde!
Redescendu au pied de la voie, je prends toute l’équipe dans mes bras. On saute tous de joie!

Je fais ça pour moi bien sûr, mais aussi pour ma famille et mes amis. Je sais qu’ils m’ont suivis en streaming et qu’ils sont fiers de moi !

Pour finir ce petit récit, je voulais remercier tous mes proches et leur dire qu’ils me sont chers …

Et maintenant, retour en falaise!

Relancement des sorties alpinisme pour 2018-2019

Bonjour,

le club vous propose cette année une série de sorties alpinisme, à la journée et dans les massifs proches, dans le but de faire découvrir à ceux qui sont intéressés la progression et l’assurage en terrain d’aventure, sur neige, glace ou terrain mixte. Ceux qui ont déjà une certaine pratique pourront acquérir aisance, autonomie, et assumer quelques responsabilités vis à vis des moins aguerris. L’encadrement sera assuré par des guides de montagne, de la compagnie Guide06.

Une 1ère session pour l’acquisition des fondamentaux vous est proposée le dimanche 18 novembre : organisation des relais, pose des protections (sangles, coinceurs, friends), progression corde tendue, anneaux de buste, etc… en montagne si les conditions le permettent, sinon au rocher St Barthelemy dans l’Esterel.

Prix : 110€ par participant.
Inscriptions possibles jusqu’au 2 novembre.

Une 2ème session vous est proposée, le dimanche 9 décembre, pour l’entraînement à la pratique de l’escalade en terrain d’aventure c’est à dire voies non équipées, pose des protections (friends, coinceurs, sangles) par le grimpeur de tête. Cette séance aura lieu à Annot (04).

Prix :  80€ par participant.
Inscriptions possibles jusqu’au 23 novembre.

La participation à cette sortie est totalement indépendante de la session 1.

Renseignements et inscriptions : Cécile G, cecile.guitet06@gmail.com

Sont envisagées pour la suite une session hivernale d’acquisition des fondamentaux neige/glace en janvier-février (cascade de glace ou couloir, suivant conditions), puis des sorties d’alpinisme en terrain mixte et couloirs, en fonction du niveau des participant. Pour envisager de participer à ce programme, il est vivement recommandé de participer à la session 1 fondamentaux alpinisme !

Espérant vous voir nombreux intéressés par ce programme.

Ci dessous des liens pour vous donner une idée de ce qui vous attend :

http://www.guides06.com/rocher-saint-barthelemy-fondamentaux-alpinisme/

http://www.guides06.com/baou-de-saint-jeannet/#more-14610

http://www.guides06.com/fissure-et-trad-annot-escalade-guides-06/

http://www.guides06.com/malinvern-2938-metres-eperon-de-cessole/

http://www.guides06.com/cime-de-tavels-goulotte-ouest-de-gauche-2/

http://www.guides06.com/couloir-ouest-de-la-baisse-du-pelago-2/

Première sortie de l’année : la traditionnelle sortie club à Contes

ATTENTION : SORTIE ANNULEE EN RAISON DE LA METEO

Bonjour à tous !!

Nous vous proposons de venir partager un nouveau moment convivial autour de l’escalade, le dimanche 7 octobre prochain, pour la première sortie club de la saison.

Cette sortie se déroulera en extérieur sur les rochers de Contes, et est ouverte à toutes les sections du club, jeunes et adultes confondus et est gratuite ! Parents, famille et amis sont également invités à cette journée, qui sera l’occasion pour ceux qui le souhaitent de découvrir la grimpe en falaise, encadrés par les moniteurs et initiateurs du club, et pour les plus aguerris de se faire plaisir sur le caillou, le site offrant tous les niveaux de difficulté.

Pour vous inscrire c’est par ici :  

Merci de bien préciser sur le formulaire le nombre de personnes qui souhaitent grimper pour que nous prévoyions le matériel en conséquence. Le pique-nique est à prévoir de votre côté, ainsi que votre matériel perso si vous avez, en particulier les chaussons tout neufs qui pourront faire leur baptême du feu sur le joli grès de Contes :-).

Voir les inscrits

Le rendez-vous se fera à 9h sur le parking de Sauvaigo (covoiturage à privilégier, le parking n’est pas immense, et on pense à la planète…), ou directement sur place à partir de 10h.

Accès : sortie autoroute Nice-Est puis direction la vallée du Paillon par la pénétrante. Aller jusqu’à Contes et  dépasser le village en les panneaux site d’escalade (direction Berre les Alpes. Après la résidence Au Savel, sur la gauche, une route DFCI vous emmène au parking.

<

On espère vous voir nombreux !

Stage escalade adultes dans les calanques le week-end du 10 et 11 novembre

Vincent organise un stage réservé aux adultes, comme le titre l’indique, dans les calanques. Profitez-en, c’est pas cher et en petit comité, 7 personnes max. Attention, 1er arrivé = 1er servi !

Objectif : Plaisir, grimpe, découverte de nouveaux secteurs et possibilité de valider des passeports.
Niveau minimum demandé : 5b autonome.
Nombre de place : 7 (+ Vincent)
Moniteur : Vincent. C
Inscription via Vincent directement : 06 82 95 40 80 ou v.clarisse@paca.ffme.fr

Venez pour un weekend profiter du charme de la Provence, de son climat doux permettant de grimper durant toute la saison. Je vous propose de vous faire découvrir durant 2 journées, non pas, les voies « classiques », usées et patinées à l’extrême mais des secteurs peu connus ou peu fréquentés qui méritent le détour. De quoi s’amuser dans les cotations autour du 5 pour les sensations, du 6 pour les plus sportifs et du 7 pour les plus téméraires.
L’idée étant de partir à 2 voitures (2 x 4 personnes). Je prendrai mon véhicule, il faudra déterminer qui prend le second. Je fournis les topos et je m’occupe de réserver l’hébergement.
Les secteurs de grimpe seront définis en fonction du niveau général et de la météo quelques jours avant le début de celui-ci. Rassurez-vous je ne vais pas vous laisser sans aucun aperçu, voici quelques lieux de grimpe en photos.

J1 : Départ 7h pour arriver sur les lieux vers 9h30 -10h.
Grimpe, pique-nique, sieste (préconisée mais non obligatoire), re grimpe jusqu’à ce que la clarté nous le permet. Après cela, je vous propose de nous réunir autour d’une boisson dans l’un des pubs marseillais + un gros gueuleton pour remplir les calories brulées durant cette première journée.
J2 : Départ vers notre second lieu de grimpe.
Retour prévu vers 17h30 pour arriver à Cagnes vers 19h30.

Budget : Transport en covoiturage depuis Cagnes + hébergement dans maison privée.

– 41€ /personne si 8 inscrits
– 41€/ personne si 7 inscrits
– 43€ / personne si 6 inscrits
– 35€ / personne si 5 inscrits
– 33€ / personne si 4 inscrits
Le stage sera maintenu s’il y a 4 personnes minimum.

La restauration reste à la charge de chacun, prévoir 20€ pour le weekend (2 pique-nique le midi + 1 repas du soir + 1 petit déjeuner).
Le tarif pourra éventuellement diminuer (environ 10€ en moins) dans le cas où j’arriverai à avoir un logement gratuitement ou camping chez des amis.

Comment remplir son dossier d’inscription sur PC

Avant toute chose, commencez par installer la dernière version d’Acrobat Reader. Rendez-vous sur Google et tapez Acrobat Reader, installez si besoin, c’est gratuit.

Ensuite, rendez-vous sur la page d’inscription du site et faites un clic droit sur le lien vous concernant lui cliquez sur Enregistrer la cible du lien sous… Pour l’exemple, on prendra une inscription adulte. NE PAS REMPLIR LE DOCUMENT EN UTILISANT LE NAVIGATEUR.

Ouvrez l’explorateur Windows et recherchez votre fichier là où vous l’avez enregistré avant de double cliquer dessus.

Le fichier va maintenant s’ouvrir dans l’application, vous n’avez plus qu’à remplir les champs. Lorsque vous avez terminé, il ne vous reste qu’à signer. Pour se faire, cliquez sur le champ signature concerné. 

Cliquez sur Configurer l’ID numérique.

Dans la fenêtre qui s’ouvre, sélectionnez Créer une identification numérique puis sur Continuer.

Cliquez ensuite sur Enregistrer dans un fichier puis sur Continuer.

Remplissez votre nom et votre adresse mail avant de cliquer sur Continuer.

Choisissez un mot de passe (il va falloir s’en souvenir !) et cliquez sur Enregistrer.

Sélectionnez le fichier d’ID que vous venez de créer et cliquez sur Continuer.

Dans la fenêtre suivante, retapez le mot de passe et cliquer sur Signer.

Vous allez devoir enregistrer votre document pdf. Vous pouvez garder le même nom et écraser l’ancien document, cela n’a pas d’importance.

Finalement, la signature apparaitra sur le document.

Au prochain champ Signature, lorsque vous cliquerez dessus, vous n’aurez plus qu’à sélectionner votre ID et rentrer votre mot de passe pour signer automatiquement.

Lorsque vous avez signé toutes les pages où cela vous l’est demandé, il ne vous reste plus qu’à nous envoyer le document. 

Ouvrez votre boîte mail et joignez simplement le dernier fichier pdf enregistré.