Tous les articles par Sylvain

Sortie famille le dimanche 24 juin : c’est la dernière !

Bonjour à tous,

Comme chaque année, nous clôturons la saison par la traditionnelle sortie famille à la Bagarée. Au programme, escalade, baignade, tyrolienne aquatique, pique-nique et autres joyeusetés en tout genre.

Tout le monde est convié : adultes, enfants, parents, frères, sœurs, cousins, amis, voisins… L’idée est de créer un moment de partage et de donner des envies à de futurs adhérents potentiels.

Pour vous y inscrire, comme d’habitude, veuillez remplir ce petit formulaire tout simple.

Venez nombreux !

Liste des inscrits

 

Opération Besson : votez pour un mur tout neuf le jeudi 14 juin

Bonjour à tous,

L’opération de renouvellement des voies du mur de Besson est prévue le vendredi 15 juin. Si ce sont les pros qui se chargent de remonter le mur, c’est vous, gentils adhérents et bienheureux bénévoles qui vous occuperez de démonter et laver les prises la veille, le jeudi 14 juin à partir de 18h00. Il nous faut grosso modo la participation d’une vingtaine de personnes. Il n’y a pas de maximum !

Pour ceux qui n’ont aucune idée de ce qu’implique une telle soirée, voici un petit aperçu pour vous mettre l’eau à la bouche :

  • Début du démontage à 18h00. Je serai sur place pour prêter du matériel. Seules les personnes qui savent ce qu’ils font sont admises sur les cordes, mais il faut aussi démonter le bas des voies, vider les caisses des prises de ceux qui sont sur les murs, ranger les prises dans les caisses, trier les vis par années de fabrication, apporter les caisses au parking.
  • Préparation des Karcher et de l’espace lavage à 18h00 pour pouvoir commencer à laver dès réception des premières prises (18h01). C’est bien sûr la partie la plus longue et le plus pénible. Si vous avez des karchers à prêter, nous sommes preneurs. Plus il y en a, plus on sera rapide !

Le gymnase ferme à 22h00, les prises doivent être lavées et retournées dans le gymnase avant cette heure fatidique. La soirée promet d’être longue. mais en général, le club nous offre une généreuse commande de pizzas !

Comme à l’accoutumée, un petit formulaire d’inscription pour savoir à quoi nous attendre, surtout au niveau du matériel.

 

On compte sur vous ! Venez nombreux !

Annot à bloc : week-end aux grès

Ce week-end, un petit groupe de la section adulte du club s’était motivé pour venir participer à un événement incontournable de la région le Annot à Bloc.

C’est un gros événement et de nombreuses activités sont proposées pour petits et grands mais pour celle qui nous intéresse, un secteur de 80 blocs de tous niveaux à été brossé, et il s’agit d’en faire le plus possible. Dans le principe, la journée du samedi est sous forme de contest mais dans la réalité, la plupart des gens est juste là pour le plaisir de grimper et de partager. C’est fun et convivial !

Nous sommes donc arrivés tôt à Annot, Lucile, Virginie, Mathieu, Stefano et Gabriel, rejoints un peu plus tard par Phil et Pascale (et bien plus tard par Terry !). Chez les jeunes, Lisa et Lucie ont fait le déplacement également.

Après passage sur la place du village pour récupérer nos feuilles de route et tickets de tombola, c’est parti pour la longue et raide montée jusqu’au secteur. C’est en nage que nous y parvenons 40 minutes plus tard, suivant la file de crash pads devant nous (et surtout derrière nous !). Nous installons alors notre camp de base avant que je ne donne les quelques consignes de sécurité, les conseils, et ne fasse la distribution des crash-pads.

Et nous voilà très bientôt à l’assaut des boules de grès, de différentes formes et hauteurs. On commence tranquillement, on apprend à se parer, puis doucement, on se dirige vers ses propres limites. Tout le monde se prend au jeu. Ça commence à chuter, à se poncer les doigts sur les plats pas toujours bons. Les adultes prennent leur pied, dans la joie, et la bonne humeur. Ils restent ensemble, je passe les voir de temps en temps mais ils s’organisent parfaitement. L’alchimie est bonne. Du coup, je passe un peu plus de temps avec les deux filles qui s’engagent rapidement dans des 6b assez haut qui nécessitent un peu d’attention. Elles semblent ne jamais se fatiguer ! De mon côté, après avoir essayé quelques blocs de mon niveau, je me rends compte qu’il va être compliqué de me préoccuper du groupe et de mes performances. Je décide donc d’arrêter là la grimpe et me consacre au groupe.

Après une pause repas (agrémenté de divers mets cuisinés par Lucile), on reprend et la journée défile, rythmée par les échecs et réussites de chacun. A 17h30, il est temps de redescendre. Nous sommes fatigués et rassasiés. Nous retrouvons Céline et Philippe son conjoint. Lorsque les résultats sont publiés, Lisa et Lucie se rendent compte qu’elles sont 1ère et 2ème dans la catégorie loisir ! A 19h00, c’est la finale des meilleurs. Le spectacle est assuré d’une part par les grimpeurs d’un niveau certain, d’autre part par la qualité d’ouverture. Une partie du groupe redescend sur la côte. Vient ensuite la soirée et les festivités musicales.

Nous, nous rentrons à Castellet les Sausses, à quelques minutes d’Annot, où Mathieu nous héberge gracieusement dans la maison familiale. Confort et tranquillité assurés ! Le lendemain, nous prenons notre temps. Le projet est d’aller faire quelques couennes au secteur de équipés de la gare. On se décide pour les Météores, petit secteurs avec de belles longueurs majoritairement entre 5b et 6a+. Parfait pour nous ! Et malgré la fatigue de la veille, ça grimpe plutôt bien ! Annot, c’est beaucoup sur les pieds !

A 14h30, je descends au village avec tous les tickets de tombolas récoltés, pour espérer récupérer des lots. Seul Gabriel aura la chance de gagner un pantacourt femme en XS qu’il donnera à Virginie, la seule du groupe à qui ça pouvait profiter. Lorsque je remonte, les grimpeurs entament leurs dernières voies. Il est plus de 16h lorsque tout le monde décide qu’il est temps de redescendre.

Bilan du week-end, un événement réussi (comme chaque année) que tout le monde a apprécié. Certains découvraient le bloc à Annot et les bonheurs de l’adhérence précaire mais chacun a pu s’exprimer à son niveau. Bravo en tout cas pour l’esprit de groupe, rendu possible parce qu’au final, nous n’étions pas nombreux (du club, j’entends). On remettra ça sûrement l’an prochain en espérant que Mathieu nous donne de nouveau accès à sa maison et que la participation soit un peu plus importante !

Merci aux présents, ce fût un chouette week-end !

Journées verticales édition 2018

Une nouvelle édition des journées verticales aura lieu les 9 et 10 juin cette année. Certes, il n’y aura pas la fameuse et célèbre 3ème manche du challenge Berhault, mais les autres activités sont en place !

Pour la programmation et les réservations aux différentes activités, ça se passe sur le site du CT06.

Plus d’infos sur le dépliant de l’événement.

Dans le même temps, Julie du comité recherche des bénévoles pour aider au déroulement de l’événement. Si vous êtes intéressés, vous pouvez la contacter directement à julieda@cd06ffme.fr.
Je vous mets ici son message :

Bonjour à tous,

Un petit message pour vous informer que je suis toujours à la recherche
de bénévoles pour les Journées Verticales afin d’avoir un petit coup de
main.

Nous aurions besoin :

– de 2 personnes pour l’encadrement du mini-accrobranche samedi et
dimanche,

– d’1 personne pour aider à l’équipement du Quick Jump samedi et dimanche,

– d’1 personne pour aider à l’équipement à la tour SAE du Boréon samedi
et dimanche,

– idem pour le site Guy Dufour,

– d’1 personne pour tenir le stand CT06 FFME (informations) samedi et
dimanche (Eric et moi serons présents sur ce stand ponctuellement durant
le week-end).

En gros nous sommes à la recherche de 6 personnes … ou d’un peu plus
si les bénévoles souhaitent s’investir un jour sur deux.

Nous offrons évidemment le gîte, le couvert et le défraiement du
transport ainsi que l’accès à toutes les activités gratuitement.

Voilà !

Si du monde autour de vous est intéressé à participer, n’hésitez pas à
les rediriger vers le CT.

Merci beaucoup,

Julie

 

Contest Val de Grimpe le 2 juin

Et c’est reparti pour une nouvelle édition du contest organisé chez Val de Grimpe,un peu particulière cette fois.

 

Presque tout est sur l’affiche !

Les horaires de passage par catégorie sont les suivants mais prévoyez de venir une demi-heure avant pour les inscriptions :

  • Microbes (2009 à 2012) : 10h00 à 11h30
  • Poussins (2007 et 2008) : 12h00 à 13h30
  • Benjamins (2005 et 2006) : 14h00 à 16h00
  • Minimes et cadets (2001 à 2004) : 16h30 à 18h30

Nous vous rappelons que l’inscription se fait sur place et n’est pas prise en charge par le club (8€).
Les cours du samedi ne seront pas assurés mais Sébastien et Mattéo seront présents pour guider les enfants lors du contest.

Pour les adultes, le contest débute à 19h, jusqu’au fin fond de la nuit avec un dress code sur le thème de la plage !

Comme d’habitude, nous comptons sur votre présence !

Stage adultes gorges de la Jonte : grandes voies en pagaille

Comme souvent, nous avons profité du pont de l’ascension pour y placer l’habituel stage grandes voies des adultes. Cette année, c’était une première pour les deux encadrants, Sébastien et moi-même. On s’était déjà rodé pour le stage enfants, on poursuivait donc sur notre lancée avec les adultes.

Nous partons donc pour la plupart jeudi matin tôt pour les 4h30 de route jusqu’au petit village de Rozier, situé entre la Lozère et l’Aveyron (on ne sait pas trop), où Cécile et Alexis, arrivés la veille, ont déjà préparé le camp. Le temps à chacun de monter sa tente, de mettre ses affaires dans son sac, et nous voilà partis au pied des voies.

Au parking, on se fait surprendre par le nombre de voitures. Arrivés à la falaise, après une courte bavante, c’est le nombre de grimpeurs qui nous surprend. Nous avions prévu qu’un petit groupe reverrait les manips sur des voies d’une seule longueur, tandis que les autres partiraient dans des classiques pas trop dures du secteur du Bitard : le Jardin enchanté, le Bitard et Plaisirs de Cocagne. Sauf que chacune de ces voies est prise d’assaut ! Et il faudra un peu de patience pour commencer. Côté couenne, c’est un peu la même chose, avec un groupe nombreux qui a eu la même idée que nous. Quelques voies sont libres, et ça suffit à Isa, Yann, Charles et Sandrine pour revoir les manips avec Jean-Luc et moi-même.

Première journée pas trop compliquée donc, et c’est le soir que nous discutons des projets du lendemain. Nous définissons un secteur, le Révérend, et un certain nombre de voies : Kébra chope les boules, le Révérend, Sale coup pour la fanfare, Cayenne et les Misérables.
Nous décidons aussi de partir assez tôt, pour ne pas se faire avoir par des cordées devant nous : petit dej à 7h15 pour tout le monde !
Et c’est donc l’oeil embué pour certains, le pas vif pour d’autres, que nous démarrons la marche d’approche. Nous sommes les premiers. Les cordées s’activent et les premiers partent rapidement. C’est assez efficace et plus ou moins propre. Camille se tape un aller-retour au camping grâce à Philippe qui a oublié les dégaines.
Ca grimpe, ça manip, et ça arrive au sommet des ces voies de 4 ou 5 longueurs en début d’aprèm. Certains doivent redescendre en rappel (et se permettent de coincer une corde), d’autres ont l’option à pied (mais n’ont pas pris de chaussures) et tout le monde finit par se retrouver au pied des voies pour manger un bout. Certains sont cuits et décident de se la couler douce en redescendant au camping. D’autres ont encore de l’énergie à revendre et repartent pour un deuxième tour sous un soleil de plomb ! Finalement, après une belle frayeur d’Hélène dans une traversée qui a nécessité l’intervention de Seb avec sa 3° remontée sur corde de la journée, tout le monde rentre au camp. Repas, choix du secteur, cordées… Dodo !

Nous revenons en ce samedi au secteur du Bitard, où deux cordées partent dans la Diagonale des gogols, tandis que Philippe tente sa revanche dans l’Arête ouest sur la roche décollée, avec Alexis comme joker. Deux autres cordées repartent dans le Bitard et Ismaël, Tristan et Xav vont se perdre dans une voie dont ils ne sont même pas sûrs d’avoir fait la bonne…
A son rythme, chacun avance. Dans la Diagonale des gogols, on avançait bien jusqu’au 6a+ où une tentative de mouflage peu efficace nous fait perdre pas mal de temps. Dans le Bitard, c’est au niveau des rappels que ça perd du temps. Dans la cordée perdue, on ne sait pas trop comment ils s’y prennent mais ils avancent moins vite que des tortues rhumatisantes, et Tristan arrive même à perdre ses chaussons en route. C’est Alexis et Phil qui rejoignent en premier le pied de leur voie, qui avait l’air sublime ! Phil est heureux, il a pris sa revanche. Nous, on se fait avoir par un retour plus long que prévu, un genou douloureux et des pieds nus.

Bref, il est un peu plus tard que la veille quand on se retrouve pour manger. Le temps vire au menaçant, Cécile et Alexis ne trainent pas pour enchainer une dernière grande voie. Certains restent pour essayer une ou deux longueurs, Ismaël et compagnie arrivent enfin en haut de leur voie. Le temps devient bien hasardeux, et quelques gouttes se font sentir sur le sentier du retour. Avec Seb, on décide tout de même de passer un bout de notre soirée à grimper sous un gros rocher déversant, histoire de se casser un peu les bras avant de rentrer.

Le soir, c’est le resto du dernier soir. Le stage est passé très vite et la météo annoncée pour le dimanche nous dit qu’on ne grimpera pas. Après ce bon repas local, une bonne nuit sans contrainte de réveil, nous nous levons sous la pluie. Il est temps de plier le camp et de filer. Après avoir géré la voiture d’Ismaël en panne, la grosse majorité du groupe décide de s’arrêter grimper à Climb Up à Aix (histoire de voir à quoi ressemble une salle d’escalade à corde digne de ce nom) pour s’achever définitivement. Moi, de mon côté, j’ai besoin de repos et je décide de rentrer directement.

Voilà donc un stage rondement mené, où l’ampleur relative des voies a permis à chacun de gérer son effort sur la journée, où les participants ont appris leurs limites et la vérité toute subjective d’une cotation topo ! Merci à tous les participants, aux plus expérimentés qui ont joué le jeu et guidé les débutants, à nos chers anciens Phil et Jean-Luc sans qui rien de tout ça ne serait possible et à Cécile et Alexis pour avoir pris en charge la majeure partie de l’organisation.

Lien vers l’album Facebook

Rendez-vous l’an prochain !

Sortie à l’ermitage : le plein de manips de cordes !

Ce dimanche, une partie des membres motivés de l’US Cagnes avait rendez-vous pour une dernière journée de formation à l’escalade en grande voie, le but étant d’être aguerri aux manipulations GV avant le tant-attendu stage de 4 jours, qui aura lieu dans les Gorges de la Jonte. 

Après un rassemblement matinal à Sauvaigo, la troupe a pris la direction des gorges du Loup, secteur de l’Ermitage. La marche d’approche a permis de réveiller/redynamiser certains endormis. Nous avons emprunté un pont pour traverser le tumultueux Loup, sacrément agité en ce début de printemps, Sylvain avait d’ailleurs du mal à reconnaître les vasques et sauts pour le canyoning, tant le niveau de l’eau était haut.  Après le passage du pont, l’ascension vers le camp de base a commencé, chacun enlevant au fur et à mesure ses couches de vêtements, Alexis nous dévoilant son corps de rêve, ça éblouissait de bon matin !

IMG_3093

10h15, nous voilà au pied de la falaise. Les cordées, constituées au parking pour la distribution du matériel, se sont rapidement équipées. Revue des manips, facilitées cette fois car les relais sont chaînés sur toutes les longueurs :-), définition de la couleur des cordes pour les trios (pas facile !), la mise en place était beaucoup plus fluide qu’à la première sortie GV à St Jeannet, le groupe a gagné en expérience. Le bonheur pour Sylvain, ses efforts de formation portent leurs fruits ! Il n’a donc pas eu grand chose à faire de sa journée, à part de la remontée sur corde au jumar en crocs…

20180415_125400

Le secteur proposait des grandes voies de 3 longueurs, d’environ 70 mètres au total, avec des niveaux du 5- au 6b, parfait pour satisfaire les modestes appétits ou les plus voraces. Et les voies étaient toutes proches les unes des autres, ce qui permettait aux uns et aux autres d’encourager, d’aider voire de transmettre les directives d’une cordée à l’autre, la coopération était au rendez vous. Qui a dit que l’escalade était un sport de solitaire ?

Cécile part en tête dans la « Mai », assurée par son inséparable binôme, secondé par Cyril qui n’aura vraiment pas démérité. Première longueur avalée en quelques minutes. Ce n’est pas la même histoire pour Ismaël dans la longueur d’à côte, qui peine à trouver le chemin dès le premier point, certainement encore sous le coup d’une nuit trop courte (pourtant la dalle c’est facile !)…..

Notre cher président, en trio avec Brice et Giulio, enchaîne les déboires (cordes à double emberlificotées au premier relais, passage au 2e relais sans arrêt) mais sort de ses longueurs très positif, il a pu réviser toutes les manip de GV !

Du côté de la cordée des filles (Camille, Delphine et Isa) parties dans « Camille danseuse étoile » ça avance tranquillement, en papotant et avec le sourire, tout ce qu’elles maîtrisent à la perfection.

IMG_4219

Un peu plus loin Mathieu fait son baptême du feu en premier de cordée dans les 3 longueurs en 5 de « Douche Surprise », il aura un peu transpiré et vibré dans quelques passages, mais s’en sort comme un chef. Ses compagnons de cordée Eric et Yann peuvent le remercier.

20180415_125313

Fabrice et Clément partent derrière eux dans la même voie, ce qui vaudra quelques moments d’attente solitaire pour Clément.

Enfin, Xavier qui ne voulait pas faire du trop facile, part avec Terry dans le « Survol de l’aigle ». Contrat rempli, car ça chauffe dès la première longueur avec un petit passage de toit pas rando.

Au final, chaque cordée s’en est bien sortie et la répartition dans les diverses voies aura permis d’éviter une trop grande inertie (merci au passage à ASSA de nous avoir gentiment laissé le spot ce jour-là ! ).

Il ne reste plus qu’à redescendre en rappel, la petite nouveauté par rapport à la GV de St Jeannet. Tout le monde passe au 1er rappel avec Alexis, histoire de checker la mise en place. Au 2ème rappel, Sylvain en tant que formateur tendant vers l’autonomie du groupe laisse chacun se démerd.. poser son système d’assurage et son machard.

20180415_135603

 

A 15h, toutes les cordées avaient retrouvé la terre ferme, et après une courte pause déjeuner, ré-enchaînaient les premières longueurs de voie en couenne, en corde à double (ne pas oublier le noeud en bout de corde !)

Après une promenade de retour le long du Loup pour certaines et un petit pèlerinage à Mesa Verde pour d’autres (avec plus ou moins de succès et de plaisir), la journée s’est terminée sur un débrief au bar de la Source, beau moment de détente et de convivialité ! (merci Terry…).

Et merci à Isabelle pour ce super résumé !

Sortie « falaise » adultes de mai : Annot à bloc + trad

Bonjour à tous,

Gros événement en perspective le week-end du 26 et 27 mai. Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est le week-end du rassemblement incontournable de la région : le Annot à Bloc.

Le principe est simple : 70 blocs nouvellement brossés, de tous les niveaux, un topo à la main, et c’est parti pour s’enquiller un maximum de blocs sur un grès bien abrasif. Manches longues et pantalon très vivement conseillés si vous ne voulez saigner que des doigts à la fin de la journée…

C’est fun, c’est ultra convivial, il y a beaucoup de monde, ça rigole, ça chute, ça crie, ça envoie le pâté ! J’y serai, c’est certain, et je vous invite à participer.

L’inscription se fait en ligne ici et ça ne coûte que 12€.

Le soir, c’est retour au village avec les finales sur la place sur blocs artificiels. Y’a du niveau, y’a du spectacle. Tombola (j’en gagné un crash-pad une fois !), et réjouissances nocturnes jusqu’à pas d’heure pour les plus énervés. Bref, la fête !

Le lendemain, avec Sébastien, je vous propose de venir vous essayer à l’escalade en trad sur les fissures d’Annot. Une petite initiation pas forcément violente (ceux qui auront grimpé la veille seront bien entamés, soit par la grimpe, soit par la fête) pour apprendre à poser des coinceurs et ramper avec joie et bonne humeur dans des fissures sableuses. Si après ça vous n’avez pas les malléoles en charpie…

Il semblerait que Mathieu puisse héberger du monde à Castellet les Sausses, à 15min d’Annot le samedi soir. Prenez donc une tente et on se posera dans son jardin, il nous a promis des cookies au petit déj !

Merci de vous inscrire comme d’habitude avec notre formulaire en ligne !

 Liste des incrits