Sortie jeune du 11 février à la Turbie

Bonjour à toutes, bonjour à tous

Le dimanche 11 février le club organise une sortie jeunes à la Turbie et plus précisément au secteur du  » gentil » puis, en fonction du niveau des participants au secteur « big ben ».

Le rendez vous est fixé à 9h à Sauvaigo ou à 9h45 sur le parking (voir point gps plus bas).

Pour vous inscrire il vous de remplir le formulaire ci joint.

 

site de rencontre maries

Retour sur les demis-finales sud du championnat de France de bloc à Chamonix

Ce week-end, c’était direction Chamonix pour une tentative de qualification d’Endy, Mathéo, Mathis, Léane et Hanaé pour les championnats de France de bloc. Comme cette compétition concerne toute la moitié sud de la France, autant vous dire que les participants ne sont pas là pour enfiler des perles.

C’est donc un départ avec 4 des jeunes concernés vendredi après-midi, Mathéo faisant le trajet de son côté. Les autoroutes françaises étant encombrées de tracteurs et de pneus brûlés, on s’est dit que passer par l’Italie et le tunnel du Mont Blanc serait judicieux. On découvre donc l’appartement loué pour l’occasion aux Houches vers 19h. La maman de Mathis nous ayant préparé des lasagnes, on a juste à enfourner, mettre les pieds sous la table et nous voilà au lit relativement tôt.

Le lendemain, c’est réveil 6h30 car les U18 attaquent leur compétition à 8h30. Le temps de se préparer, de faire le petit trajet qui nous sépare du gymnase, de pointer, de répérer les blocs et de s’échauffer, tout ça prend du temps.
On retrouve donc Mathéo, ainsi que Sandro, Lucas et Nathan de VdG et Elisa et Loane du COV. Après une lecture des blocs, Léane et Hanaé aident Endy à s’échauffer pendant qu’avec Mathis, on discute stratégie. Et c’est parti pour la première vague !

Le niveau est évidemment relevé et à ce stade de compétition, aucun des 8 blocs proposés n’est facile. Chez les filles, Endy se heurte très vite à la réalité avec des tentatives difficiles dans le bloc 2 et quelques beaux essais qui ne suffiront qu’à valider la zone. Le bloc 1 demande de quitter la position de départ avec un transfert de poids dynamique qu’Endy ne comprendra pas. Le bloc 3 est encore relativement abordable et Endy fait un deuxième essai correct et atteint presque la zone avec un réta sur talon, mais là encore, ce n’est pas suffisant et les essais d’après sont moins bons. Il faut comprendre que l’aspect psychologique est primordial et quand on commence à perdre pied, il devient très difficile de grimper à son niveau. Endy essaiera un peu tous les blocs restants sur la suite de sa compétition mais sans parvenir à concrétiser. Dur. Elle termine à la 64ème place avec 1 zone validée. Elle savait que ça allait être dur pour elle mais la déception est grande pour elle. J’essaie de la consoler en lui expliquant que déjà, se qualifier et concourir ici, c’est une perf en soi. Elle retrouvera le sourire quelques heures plus tard.
C’est dur également pour Elisa qui atteint tout de même une 35ème place avec 3 blocs validés.

Pendant ce temps, Mathéo se débrouille un peu mieux. Malgré un début un peu lent et un essai pour rien dans le bloc 1, il parvient à valider le 1 et le 3 facilement. Le bloc 2 un peu ordu pose problème et on dirait que sa grande taille est un désavantage pour une fois. Il parvient à s’arrêter sur la prise du jeté du bloc 4 et à valider la suite. Déjà 3 blocs. Les résultats sont affichés en temps réels et on peut estimer le nombre de blocs à faire pour avancer correctement dans le classement. Les bloc 5 en dalle est décisif. Mathéo progresse essais après essais, mais le chrono avance. Il ne lui reste qu’un seul essai quand il parvient à se ruer sur la prise de fin ! Avec 4 blocs, il se positionne en milieu de tableau mais cela reste insuffisant pour la qualification au championnat de France. Il faut absolument qu’il en fasse un autre. Le bloc 6 est une dalle difficile avec beaucoup d’attente, le bloc 7 est clairement le plus dur du circuit, et le bloc 8 est ultra physique. Mathéo retourne dans le 2. Tout se joue ici mais non, il n’arrive pas à se mettre bien dans le départ, il restera à 4 blocs et une zone et une malgré tout belle 30ème place. Sandro passe un peu à côté de sa compétition et finit avec 2 blocs et 2 zones tandis que Lucas fait un coup d’éclat en sortant rapidement le bloc 8 physique et se place 15ème avec 5 blocs et une zone apparemment non comptée mais surtout une qualification.

Juste après, c’est Mathis qui enchaîne en U20. L’avantage, c’est qu’il connait déjà le circuit, celui-ci étant quasiment le même que les U18 avec quelques modifications. Il est bien chaud, on a déjà discuté stratégie et comme il est seul dans sa vague, je vais le suivre à 100%. Il a choisi de s’attaquer direct au bloc 2, celui où Mathéo s’est cassé les dents. Mathis est en général plutôt bon dans le style qui se tord et il est le tout premier à s’élancer. Et bim, il flashe. C’est un bon départ. L’autre bloc crucial est le bloc 5. On sait que c’est un bloc dans lequel il y aura la queue plus tard alors il faut le valider rapidement. Quelques essais de calages sont nécessaire et c’est fait. A ce moment, on se dit que c’est très bien parti. Mathis tente alors le jeté du bloc 4. Quelques essais non réussis. Puis le bloc 3 qui a été modifié est devient franchement plus dur. Il ne parvient pas à trouver son placement et rate quelques essais. Le doute s’installe mais il reste calme. Il s’esaie dans le bloc 6 et valide une zone avant ed revenir dans le 4 et le réussir. Le moral revient. Tout va se jouer dans le bloc 3. Après 4 essais, il est toujours circonspect devant la méthode et dans son cinquième, il improvise un mouvement inédit et enchaîne ! Avec 5 blocs et une zone, il est bien placé. On sait qu’il va être difficile de faire mieux que ça mais il tente tout de même les blocs restants sans succès. Il sera 13ème à la fin de la vague, très largement suffisant pour se qualifier !

La pression retombe pour moi et il est temps de manger un bout (il est 15h !) On file à la boulangerie tous ensemble et on revient pour le spectacle des finales qui durera jusqu’à 18h30 et de grands moments où participe Juliette maintenant au club de l’Argentière et qui termine 10ème malgré nos encouragements, avec les doigts en sang comme beaucoup de filles d’ailleurs. Les meilleurs sont vraiment forts et c’est impressionnant. Retour à l’appart, douches repas et dodo car le réveil est pour 5h30, les filles devant être sur le pied de guerre à 7h30 !

Et rebelote le lendemain matin, avec en plus le rangement de l’appart. Je vais pointer pour Léane et Hanaé tandis qu’elles vont faire un tour dans la salle et regarder les blocs. Echauffement, stratégie et feu ! La plupart des blocs sont connus, certains étant des blocs de finale la veille un peu modifiés. Je lance les filles dans le bloc 6, la dalle dure du circuit. Léane part en premier et valide la zone. Hanaé également, mais en 3 essais, pas de progrès supplémentaire. La fin semble plus ou moins inaccessible alors on bouge, Hanaé dans le bloc 5 physique qu’elle valide flashe et Léane dans le bloc 4, l’autre dalle moins dure mais elle zippe et commence direct à s’énerver. Elle lâche un autre essai dans le 5 en grimpant n’importe comment. Mauvais début de compétition. Hanaé part dans le 4 mais zippe également. Ce bloc est largement à leur portée et il va falloir le faire pour rester dans la course. Au lieu de se concentrer sur leurs essais, les filles ont du mal mentalement et préfèrent fuir leurs échecs et partir dans les blocs faciles 1 et 2 qu’elles valident, puis dans le bloc 3, une coordo pas trop compliquée. Après quelques essais, Léane sort le bloc et reprend du moral. Hanaé loupe ses 5 essais et commence à s’effondrer. Léane revient dans le 5 et le 4 qu’elle valide rapidement, ainsi que la zone du 7. Avec 5 blocs validés, elle est bien placée mais le bloc 6 sera la clé. La queue est longue et elle manque son essai. Là, on a le choix entre retenter ou essayer une zone dans le 8. Je la sens un peu démobilisée en mettant ses 5 essais sans succès dans le 8, elle n’aura pas le temps de refaire le 6. Avec 5 blocs et 2 zones, elle se place 22ème à quelques essais d’une qualification. Elle aura fait une bonne compétition mais le départ poussif et l’énervement ont cruellement joué en sa défaveur.
Pendant ce temps, Hanaé a moins de succès. Le bloc 4 lui résistera jusqu’au bout. Elle n’aura pas non plus la zone du 7. Avec 3 blocs et 2 zones, loin de ce dont elle est capable de faire, elle prend la 45ème place.
Dans le même temps, Loane du COV faisait une belle compétition avec 4 blocs et une zone et prenait la 35ème place.
Chez les garçons, le circuit était particulièrement intense et Nathan de VdG termine 29ème avec 3 blocs et 2 zones tandis que Camille du même club subit un peu sa compétition avec un seul bloc et 3 zones à la 61ème place.

Fin du week-end pour nous, il est temps de reprendre la longue route. Je félicite Mes 5 jeunes pour leurs efforts, et particulièrement Mathis pour sa brillante compétition. Je remercie évidemment le club organisateur à Chamonix, les bénévoles et les ouvreurs. On aurait aimé une zone spéciale pour les coachs mais la salle était trop petite pour ça. C’était un peu compliqué par moment mais on s’en est sortis vivants. La suite dans 2 semaines à Montmartin sur Mer !

L’intégralité des résultats ici.

Déplacement du groupe compet à Climb Up Bouc Bel Air

Ce dimanche 21 janvier, le groupe compétition de l’US Cagnes s’exilait dans les Bouches-du-Rhône et plus précisément dans une salle « Climb up » située à Aix en Provence.

Au vu de l’éloignement géographique l’ensemble des participants avaient opté pour un départ de Cagnes-sur-Mer à huit heures. Motivés les parents ! En conséquence dès 9h30 les premières voitures arrivent et, dans le quart d’heure qui suit, nous sommes tous réunis dans le hall de notre super salle d’escalade, soit treize compétiteurs plus les différents parents accompagnateurs.
 
De longues minutes sont nécessaires pour remplir les différents formulaires puis, après un rapide passage aux vestiaires,  nous voici fin prêts ou presque à serrer quelques arquées. Au programme ce matin c’est « difficulté », comprenez escalade avec une corde à l’inverse du « bloc ». Après les deux voies d’échauffement réglementaires, les jeunes ont pour consigne de réaliser, ou tout du moins essayer, quatres voies à vue proche de leur niveau max.
 
 
La mise en route est rapide et, en dehors d’Emma qui se fait légèrement surprendre dans un 6a+ à réglettes, les protagonistes enchaînent facilement leurs deux premières voies. Les choses se corsent dans la troisième, d’abord pour Maya qui, diminuée par une blessure au pied et contrainte de grimper en chaussures, n’arrive pas à exprimer son potentiel. Ce lundi matin le verdict est tombé, elle doit s’abstenir d’escalade durant une semaine. Nous te souhaitons un bon rétablissement ainsi qu’une bonne semaine de repos, cela te fera le plus grand bien.
 
 
Bon revenons à nos moutons. Léane se lance et tombe, Mathis s’élance puis chute, Hanaë entreprend mais finit par choir. Il en sera ainsi durant les quatres voies… L’ego est mis à mal, dur dur pour le moral. Cependant, pour se redonner du baume au coeur il suffit d’observer les plus jeunes. Romane, en forme depuis plusieurs semaines, fait bonne impression et enchaîne ses longueurs. Seul le dernier 6b+ la fera chuter. Rose empile également ses voies avec son aisance habituelle suivie par une Mélia en grande forme. Boris, avec une belle grimpe, clippe tous les relais . La cordée Timeo-Mani fonctionne bien mais malgré leur motivation, ils se heurtent souvent aux trop grandes difficultés des voies. Baptiste, valeureux, couine dans son premier 6b mais enchaîne le deuxième. Quant à Lia qui n’a pas quitté son pull, elle signe un bel essai dans un 6b déversant mais tombe à quelques centimètres du relais.
 
 
Nous clôturons cette matinée par deux performances notables, celles de Melia et de Boris. Tout deux ayant aisément enchaînés leurs six premières longueurs ont droit d’en essayer une dernière, une voie de finale en quelques sortes. Boris se lance dans en 6c à tendance verticale, gravi les premiers mètres sans soucis puis, sans complexe, continue d’épater la galerie. À l’aide de sa précoce précision, mouvement après mouvement, il s’approche du relais. Sa petite taille l’oblige parfois à se placer, se replacer ou même se réorganiser mais même le crux final ne le fera pas choir. Une démonstration d’escalade accompagnée d’une grande maturité. Boris illustre à merveille les dire de Corneille (pas le chanteur)  » Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années ».
 
 
Place à Melia maintenant, pour elle ce sera un 6c+ bien physique. Le départ est une formalité, cependant à la quatrième dégaine, elle se complique la tâche en partant à gauche alors que la voie est à droite… Elle traînasse une ou deux minutes puis se réorganise, traverse à nouveau puis se remet dans les rails. Je me dis qu’elle a grillé beaucoup d’énergie, que cette erreur va lui être préjudiciable et que la suite va s’avérer compliquée. Çela serait véridique pour un grimpeur moyen mais Melia ne fait pas partie de cette catégorie et va le prouver. Vaillamment, et malgré l’éloignement certains des prises, elle poursuit. Souvent je pense qu’elle va tomber mais non, avec l’aide de son formidable dynamisme elle attrape toujours la prise suivante ! Emma, de plusieurs années son aîné, verse même une petite larme quand elle s’aperçoit que Melia va aller plus haut qu’elle… La chaîne est maintenant à portée de main et le talent parle. Mélia clippe le relais. Diantre !
 
 
C’est sur ces réussites que les jeunes vont s’attabler et remplir leurs estomacs criant famine. 
Moins d’une heure plus tard, tous les jeunes sont motivés et souhaitent en découdre avec l’espace bloc. Pour cet après-midi l’idée est simple, se rapprocher au maximum de ce qui se fait en compétition, les grands ayant une échéance importante le weekend suivant. Chaque participant à dix blocs à essayer, du pas très difficile au bloc extrême. Ils ont cinq essais par bloc. Les réussites et les échecs se succèdent, Rose, Romane et Maya s’acharnent dans un bloc physique. Mathis, Léane et Hanaë se confronte à des dalles et des coordinations lunaires. Mani, Timeo et Baptiste ont retrouvé leur terrain de jeu favori. Lia, accompagnée de sa nonchalance, fait parler sa technique. Emma fait le job, quand Boris et Mélia continuent de faire la lumière.
 
 
La journée est longue et les corps se fatiguent. Nous consacrons la dernière heure à un travail plus technique. Réunis dans la même zone,  nous nous observons grimper pour apprendre par mimétisme. Nous essayons également de faire ressortir les forces et faiblesses de chacun. Il est maintenant presque seize heures et la séance touche à sa fin. Un dernier debrief, un au revoir puis à l’aide de nos voitures nous nous apprêtons à regagner notre beau département.
Merci aux parents et merci aux jeunes pour vos implications sportives.
En espérant que cette journée vous aura été bénéfique.
 

Stage jeunes de Pâques à Chateauvert : inscriptions !

Ça y est, les inscriptions pour le tant attendu stage enfants des vacances de Pâques sont ouvertes. Le stage concerne les enfants à partir de 10 ans. Cette année, on n’ira pas trop loin. La destination retenue est le superbe vallon Sourn dans le Var, entre Chateauvert et Correns.

Le stage se déroulera durant la première semaine des vacances de Pâques, du lundi 22 au vendredi 26 avril au camping du grand jardin à Correns.

Le club louera 2 minibus pour le transport des troupes et on attend la participation de parents si nécessaire. Ce stage est un moment important de la vie de club, avec des liens qui se créent entre les enfants, mais aussi entre les moniteurs (Yannick et Sylvain)  et les jeunes. Il offrira comme chaque année de bons moments d’émotions, et de grands épisodes sportifs. Nous comptons sur vous pour vous inscrire en masse !
Pour ceux qui se demandent comment ça se passe, je vous conseille de lire le résumé du stage de l’année précédente à Buis-les-Baronnies.

Pour ce qui est des inscriptions, vous trouverez tous les documents nécessaires ici : la fiche d’inscription et la fiche sanitaire. Ces deux documents, ainsi que le règlement de 225€ (en liquide, chèque à l’ordre de l’US Cagnes Escalade ou virement en indiquant l’objet et le nom de l’enfant en référence) doivent être remis à Cécile, Yannick ou Sylvain pour réserver votre place.
Attention, les places sont limitées à 25 et les documents et le règlement doivent nous être remis avant le 22 mars impérativement !

Vous trouverez toutes les infos nécessaires dans ce document. Vous y trouverez notamment la liste du matériel à amener. Pour ce qui est des tentes et du matériel d’escalade, nous nous organiserons plus tard pour savoir ce qui manque ou ce qu’on a en trop.

Nous aurons besoin de quelques parents pour nous aider au bon déroulement du stage, transport et aide au campement. Si vous êtes disponibles et intéressés, n’hésitez pas à vous manifester. Une participation aux frais d’hébergement pourra éventuellement être demandée. 

Venez nombreux !

Sortie adultes au col d’Eze : ça tranche !

Hier a eu lieu la sortie mensuelle en falaise pour les adultes du club. J’avais choisi de retourner explorer le site au col d’Eze, petit site qui s’est un peu développé depuis la pandémie et qui propose maintenant une bonne trentaine de voies entre 5a et 7c, le tout plein sud, face à la mer et avec vue sur la Corse les jours de temps clair.

Et c’est une quasi vingtaine de personnes qui a répondu à l’appel, un engouement qui fait plaisir à voir. Je retrouve le groupe sur le parking et, après distribution des cordes et des dégaines, c’est parti pour la marche d’approche qui, si elle n’est pas bien longue, est un peu raide. En groupe, on prend vite un peu de temps pour passer le petit ressaut final. On dépose nos sacs au pied du secteur de droite, sauf Matthieu qui décide de la jouer solo et grimpera avec Alexis dans le 6a+ pas évident et un 6b du secteur de gauche avant de nous rejoindre en fin de matinée.

Très vite, Cécile est déjà sur le caillou, comme à son habitude. Les autres suivent avec plus ou moins d’efficacité, certains préférant passer par la case café chaud, café tiède avant de se frotter au caillou neuf et tranchant. Et on l’aura entendu que ça coupe, ça cisaille, ça pique, ça fait mal ! Le grimpeur n’est jamais content, on le sait depuis longtemps. Mais c’est malgré tout dans une très bonne humeur que les moulinettes s’installent dans les voies les plus faciles comme « La cîme », « Revenu universel », « Cordes et âmes ». Sigrid et Olivier commencent direct dans le 6a avec « A l’Eze Breizh », voie qu’Olivier a repeinte en rouge dès sa première montée suite à une belle coupure au doigt ! Julien s’attaque également à la fine « Vieille canaille » en 6a également.

Avec Geoffrey, on monte d’un petit cran en installant « un ruisseau de roulements à billes » en 6a+ puis « Noobzone » en 6a, avant que je n’essaie un des 7b du secteur « Warzone » avant d’y envoyer Alexis et que Geoffrey se lance dans le 6c « Tchoufki peut ».

A partir de là, les essais s’enchaînent en moulinette ou en tête selon l’humeur et le niveau, avant de se retrouver tous ensemble à grignoter un bout et les délicieux cookies de Philippe qui n’ont pas grand chose à envier à ceux de Lucile, le tout face à une île particulièrement en beauté planant au dessus du bleu profond de la Méditerranée. Oui, nous vivons dans une région incroyablement belle.

L’après-midi, un léger voile de nuage nous incite à mettre une seconde couche sur le dos, alors que la température jusqu’ici était suffisamment clémente pour nous faire assurer en manches courtes. Mais ce n’est pas cela qui empêche les grimpeurs de s’élancer dans des voies de plus en plus dures, allant se confronter aux passages en toit de « la galère » ou « Sainte Soline ». En fin de journée, Stefano en profite pour nous faire une petite frayeur avec une jolie chute : plus de peur que de mal !

Allez, il est finalement temps de ranger et remonter à la route, dernière petite épreuve avec les sacs sur le dos et la fatigue du jour. Les dernières photos de la Corse et du Cap Ferrat sous la lumière rasante du soleil couchant et hop, on repart vers Sauvaigo et nos vies respectives, en attendant avec impatience la prochaine sortie le 18 février !

Troisième étape du challenge Berhault à Pégomas le 18 février

La troisième étape du challenge est programmée à Pégomas, le dimanche 18 février au gymnase du collège Arnaud Beltrame.
Sylvain sera présent pour guider et accompagner les enfants et distribuer des baudriers si nécessaire. Aucun covoiturage ne peut en revanche être organisé, on vous invite à vous organiser entre vous et en fonction des catégories.


Les frais d’inscriptions à cette compétition sont pris en charge par le club. Pour cela, il suffit de compléter le formulaire ci-dessous (sans trop tarder car les places par catégorie sont limitées).

Si vous avez un doute lors de futures relances si vous avez ou non inscrit votre enfant, ça se passe ici.

Date limite d’inscription : samedi 10 février. En cas d’annulation après cette date ou d’absence non justifiée lors de l’événement, les frais d’inscription (13€) seront dus au club.

Au niveau du format, il s’agit d’une compétition de difficulté (sur mur à corde, comme à Roquebillière et St Jeannet). Vous trouverez la catégorie de votre enfant ici. Chaque concurrent aura 4 voies à gravir, les U10 et U12 sont en moulinette et les U14, U16 et U18 sont en tête. Chaque grimpeur disposera de 4 minutes par voie (plus 1 de préparation). Les U10 et U12 disposent d’un 2e essai dans le temps imparti. La réalisation d’une voie au premier essai est davantage valorisée qu’au second. Une cinquième voie de finale départagera des ex-aequo à la 1ère place.

Horaires de passage par catégorie (susceptibles de varier) :

U10 F : 9h-11h30
U10 H : 11h30-13h
U12 F : 9h-11h
U12 H : 11h-13h
U14 F et H : 14h-16h30
U16 F et U18 F: 14h-16h30
U16 H et U18 H : 10h30-13h

Mais surtout, l’inscription est conditionnée par le nombre de bénévoles pour juger et assurer qui doit être à minima de 1 pour chaque tranche de 5 inscrits par club. Comme nous avons généralement beaucoup de participants à l’USC, nous avons besoin de pas mal de bénévoles, c’est mathématique. Merci de vous faire connaître via le mail formulaire.

Les ordres de passages définitifs seront donnés à l’issue de la clôture des inscriptions. On vous les communiquera dès que nous en prendrons connaissance.

Toutes les informations sont aussi à retrouver sur le site internet du Comité.

Résumé de la sortie jeunes à Bonson

Ce 14 janvier la sortie dominicale se déroulait sur la falaise de Bonson, un secteur que j’affectionne, sur lequel nous étions venus grimper avec les adultes il y a de cela un mois.

C’est donc au tour des jeunes de découvrir cette belle barre rectiligne agrémentée d’un cailloux sculpté à souhait. 
Le rendez vous de 9h à sauvaigo est parfaitement respecté et, avec une précision digne d’une horloge Suisse, nous rejoignons le reste du groupe au parking du village donnant le nom à notre petite falaise.
 Au sortir des voitures, un petit vent frisquet fait poindre quelques doutes sur le choix du secteur. Grimpable ou pas grimpable ?
La distribution des casques et baudriers est de mise et en quelques minutes tout le groupe est équipé à l’exception de nos ados, Paul et Alexander, qui préfèrent jouir du toboggan dans le parc de jeux pour bambins.
 
 
C’est maintenant l’heure d’attaquer la marche d’approche et même si elles sont parfois rébarbatives, elles ont l’avantage de réchauffer. Lilou, Adèle et Julie traînassent, ça discute dur autour d’un sujet universel qui passionne à tous les âges, l’amour !
Nous arrivons donc au pied de la falaise, raccord avec le soleil. Malheureusement la couverture nuageuse est assez présente et elle ne nous laisse que partiellement profiter de celui-ci. Je me fais un peu de soucis pour Léane qui a fait l’ambitieux choix de venir en short !
 
 
Les moulinettes s’installent d’abord sur la partie centrale où les voies sont les plus faciles. À partir de là chacun peut s’exprimer et malgré la fraîcheur matinale, c’est avec un enthousiasme certain que la quasi totalité du groupe arpente les premières longueurs. Sidonie qui doit partir plus tôt se met en route et effectue de belles longueurs. Milo, comme à son habitude, se montre volontaire et engrange les mètres d’escalade. Elisa, Elise et Louise font plaisir à voir, toutes trois montrent une belle envie et profitent pleinement des moulinettes en places. Quant à Baptiste il va courageusement en tête dans « cri cri » un 5 un poil déroutant. Bon bien sûr tout n’est pas parfait, Rayan et Abd’Allah prennent le temps. Quant à Paul et Alexander, ils flemmardent ostensiblement. Les nuages se dissipent et l’heure de la pause déjeuner fixée à 12h45 approche.
 
 
Nous mangeons donc accompagné d’un soleil qui ne nous quittera plus avec, en guise de divertissement, Emma qui signe un essai dans « la désaxée », un 6c un peu bloc. Pour assurer le spectacle elle chutera dans le haut de la voie. Pour clôturer le repas, Donnatienne nous fait profiter de ses talents culinaires avec son gâteau pomme-canelle. Un délice.
 
La reprise est sifflée et les jeunes regorgent d’énergies. Léon, opiniâtre et appliqué, parcourt l’ensemble des voies de son niveau. Mani se lance dans « les disciples des zouzou » un 6a+ bien retors. Il s’y cassera les dents mais enchaînera au premier essai sa voisine « el nose » également 6a+. Léane, tout en contrôle, enchaîne « les urepsoïdes » un 6c+ qui, vu d’en bas, laisse songeur. Le trio Lilou, Adèle, Julie fait le job ainsi que la cordée de frères, Rayan – Abd’Allah, qui sont les valeurs montantes de l’après-midi. Rayan ira même jusqu’au relais de « language de pierre » un 6b au départ lisse.
 
 
Le soleil fait désormais face à la falaise et nous profitons allègrement de la chaleur qu’il nous offre. C’est l’instant qu’un chasseur choisit pour débarquer à l’extrémité gauche de la falaise et traîner, corde au cou, la prise du jour un petit sanglier. Âme sensible s’abstenir. La journée touche bientôt à son terme mais tous n’ont pas rendu les armes. Louise, avec une belle détermination, continue la varappe et acquiert un peu d’expérience. Elise, rayonnante, ira toucher le relais de « la paisible » un 6a+ avec un crux sous le relais. Matéo grimpe, grimpe et grimpe encore. D’ici peu le soleil va passer derrière la montagne, çela signifie qu’il est temps pour nous de ranger l’ensemble du matériel.
 
 
Cordes dans les sacs, comptage de dégaines ainsi que des systèmes d’assurage. Le compte est bon ! Sans scrupules nous chargeons de deux cordes chacun Paul et Alexander qui, durant la journée, ont fait le minimum syndical. Pour le retour rien de plus simple le chemin descend et est balisé par de nombreuses tâches de sang… Pauvre petit sanglier. 
Merci à tous pour cette journée. En espérant qu’elle vous ait plu autant qu’à moi.
À très bientôt !
 

Championnat régional de bloc à Vitrolles : résumé

Ce week-end, une bonne partie des jeunes des groupes compétitions se déplaçait à Vitrolles pour le championnat régional de bloc. Une date importante pour certains car qualificative pour les demi-finales, étape intermédiaire avant le championnat de France. Toutes les catégories de U12 à vétéran étaient conviées, mais pour les plus jeunes (U12 et U14, c’était juste un bonus car ils ont un championnat régional sous forme de combiné plus tard dans la saison).

Le samedi, ce sont les U18 hommes qui lançaient les hostilités avec un circuit de 10 blocs exigeants. Bastien et Mathéo participent. C’est dur pour Bastien qui sent qu’il ne va pas pouvoir faire beaucoup de blocs. Il connaît ses limites et s’emploie à faire ce qu’il peut dans les blocs accessibles et s’en sort très bien. Il finira avec 3 blocs au compteur et une jolie 21ème place, pile dans le milieu du tableau. Mathéo lui, joue à un autre niveau et espère une place en finale. Ca se bat dur sur certains blocs, notamment le 4 avec les réglettes blanches qui lui posent problème mais qu’il finit par enchaîner. Il termine 4ème des qualifications avec 6 blocs et une zone, juste derrière son copain Sandro qui était au club l’an dernier (une zone de plus) et devant Lucas, passé à Val de Grimpe lui aussi. Il a fait le taff comme on dit, repos jusqu’aux finales en fin d’aprem.

Ensuite, c’était place aux U18 femmes, couplées pour l’occasion avec les quelques vétérans femme et homme. Endy est bien remontée mais ce n’est pas évident à ce niveau de compétition. Elle enchaîne bien tous les blocs qu’elle peut faire mais manque un peu de temps pour mettre des essais dans les blocs plus durs et gratter des zones. Elle termine tout de même à une très belle 7ème place, juste aux portes de la finale pour 2 petits essais dans une zone. Ce sera suffisant pour les demis ! Bravo Endy !

Chez les vieux, le circuit femme était originalement très dur et après négociations, les deux concurrentes parviennent à faire remplacer les deux blocs les plus durs avec deux blocs plus faciles. Il n’y avait pas beaucoup de suspens quant au classement et Cécile prend le titre de championne régionale avec 5 blocs au compteur !
De mon côté, le circuit était bien adapté et j’enchaîne assez facilement la plupart des blocs. Je bute sur le bloc 8 en dalle, un bloc que j’avais en commun avec les U18H, je parviens à toper le bloc 9 en quelques essais et me fait plier dans le bloc 10, également commun avec les U18H et dont je souligne fièrement que Mathéo et Sandro avaient sorti durant leur vague. Bravo les gars, vous devenez clairement meilleurs que moi ! Avec 8 tops et 2 zones, je remporte la coupe et deviens également champion régional !

Venait ensuite le tour de Mathis en U20. Gros avantage, je suis complètement disponible pour le suivre dans son circuit, identique aux U18H. Après un bloc tranquille pour se mettre en route, il s’attaque direct au bloc 8, une dalle qui n’avait pas été beaucoup enchaînée chez les U18. Il se sent bien, il est précis et il enchaîne flash ! C’est bon pour le moral. Il va ensuite se frotter au bloc 5 (mon bloc 10), une compression sur prise assez fuyantes. Il met quelques essais pour caler sa propre méthode et au 4ème, il le sent et le sort. Il flashe le bloc 7 avec une coordo pas trop compliquée puis lâche quelques essais dans le 8, la dalle qui m’avait résistée et la sort en impovisant une belle méthode. Bon là, déjà, il est bien positionné. Il se détend dans quelques blocs plus faciles avant de s’attaquer au bloc 4, les fameuses réglettes blanches qui avaient posé problème à Mathéo. Moins en confiance, il lâche un essai avant de faire la zone qu’il ne dépassera pas. Ce n’est pas grave car même avec les blocs 9 et 10 hors de portée, avec 7 blocs réussis et une zone, il se place 3ème des qualifs ! Feu pour la finale !

Le circuit de finale est également le même pour les U18H et U20H et on peut dire qu’il aura été particulièrement difficile. On peut même dire trop, considérant que beaucoup de grimpeurs n’auront obtenu ni top ni zone… C’est malheureusement le cas de Mathéo et Mathis. Dommage pour le spectacle et bienvenue la frustration ! Sachez qu’il est très dur moralement de se prendre des claques en finale. Malgré quelques beaux essais dans leur bloc 1, le blocage un bras no foot sur arquées aura eu raison de leurs biceps. Le bloc 2 particulièrement retors et physique n’a pas vu grand monde dépasser la deuxième prise. A ce stade, il est très difficile de rester motivé et concentré et c’est avec manque de conviction que tous les deux s’engagent dans la coordo du bloc 3 qu’ils ne réussiront donc pas. Un peu plus d’élan les gars. Sandro réussira à atteindre la zone dans ce dernier bloc.

Côté classement, rien ne bouge chez les U18H et Mathéo conserve sa 4ème place, au pied du podium et prend une belle revanche sur sa mauvaise perf de l’an dernier. Pour Mathis, quelques zones chez ses concurrents lui font perdre 2 places et il termine finalement 5ème, ce qui est excellent également. Ces deux-là sont largement qualifiés pour les demis !

Clap de fin pour cette première journée. Notons ici que les parents des compétiteurs des petites catégories se sont organisé un petit resto le samedi soir avec une belle tablée de 19 personnes !! Comme j’aime à le faire entendre, n’oublions pas que la compétition et la performance sont importantes, mais que la création de lien est fondamentale et que mon travail trouve beaucoup plus son sens pour ce genre de moments que face à tous les meilleurs résultats du monde ! Encore une fois, merci à vous pour cet état d’esprit !

Suite de la compétition le dimanche avec les catégories U12, U14, U16 et séniors. Si le samedi était plutôt calme, cette seconde journée s’annonce comme un marathon, avec près de Xx grimpeurs qui défilent sur tapis de 8h à 19h. Les organisateurs avaient ouvert la compétition cette année aux plus jeunes à partir des catégories U12 et se sont un peu fait surprendre par le nombre de participants, ce qui les a contraints à revoir le planning quelques jours avant et à supprimer les finales pour les U16 et séniors, dommage.

Les U12 commencent donc très tôt, et même constat que la veille : c’est très dur ! Les blocs ne sortent pas beaucoup, pas mal de pleurs et de frustrations, et même s’il s’agit d’une compétition régionale, on aurait préféré que que ce soit plus accessible pour les plus jeunes, histoire de donner envie de motiver un peu… Qu’à cela ne tienne, Mélia avec sa petite expérience et ses qualités assure bien et réussit 6 blocs et 8 zones. Elle monte même sur la deuxième marche du podium avant qu’on réalise que suite à une erreur de saisie un bloc lui a été attribué en trop. Elle se classe en réalité 4ème, ce qui est une très belle performance !
Sa copine Rose effectue un très beau circuit et la talonne avec un bloc de moins au compteur, elle termine 6ème.
C’est plus difficile pour Romane, la dernière du trio de choc, encore en première année. Elle vient tout de même à bout de 4 blocs et finit 14ème. Bravo mesdemoiseilles !

Timéo est le seul représentant du club chez les U12 garçons et il n’est pas dans un grand jour, c’est peut-être le burger de la veille qui ne lui réussit pas 😉. Il grimpe loin de son meilleur niveau et a du mal à gérer sa compétition. On connait l’atout que représente la présence d’un coach dédié mais ce n’est malheureusement pas possible à chaque compétition. Malgré le dévouement et l’implication des parents, le soutien trouve assez vite ses limites ! Timéo parvient à cocher 4 blocs et se classe 17ème.

Suite de la compétition avec les U14 où Lilas représente seule le club chez les filles tandis que Baptiste et Lino portent les couleurs noires et vertes chez les garçons.
Lilas peut en avoir dans le ventre et s’il s’agit de ne pas se préoccuper de la peur de la chute, elle sait ce qu’elle doit faire. Avec 5 blocs et 6 zones elle se place à une belle 10ème place.
Chez les garçons, il faut être solide pour approcher ne serait-ce que le top 10 et Baptiste et Lino ont encore beaucoup de travail à fournir pour espérer y parvenir. Avec 3 blocs chacun ils finissent en fin de tableau à la 40ème et 43ème place.

Du côté des U16, les derniers à passer le dimanche, on retrouve Esteban chez les garçons qui ne parviendra pas à s’exprimer dans son circuit avec seulement 2 blocs sortis. L’effet burger a-t-il aussi joué pour le frangin ?? Il finit à la 46ème place.

Chez filles, c’est toujours notre quatuor Emma, Lia, Hanaé et Léane qui représente le club.
Léane est clairement celle qui est le plus en forme en ce moment avec quelques bons résultats en début de saison. Elle sort 8 blocs et coche 1 zone de plus pour finir sur le podium à la troisième place.
Hanaé sort d’une période de maladie et c’est déjà assez miraculeux qu’elle puisse participer. Malgré la fatigue elle s’accroche et parvient à toper le bloc 6 qui lui aura donné du fil à retordre dans la toute dernière minute. Elle limite ainsi la casse en prenant la 11ème place avec 7 blocs et gagne sa qualification pour les demis. De son côté, Emma grimpe à son niveau et prend la 19ème place avec 6 blocs et une zone. Elle manque un peu de réussite (et de confiance 😉) et la gestion du temps lui pose problème, mais c’est l’expérience qui rentre. Derrière, Lia, qui ne déborde pas non plus de confiance, se démoralise après un premier essai raté dans le bloc 3 et passe complètement à côté de sa compétition. Elle est très loin de ce qu’elle sait faire et finit avec une 39ème place. Il va falloir sortir un peu les crocs !

S’agissant de ne pas exclure quelques bons résultats d’autres clubs de jeunes qui sont passés par le club ou que j’encadre chez Escale, on peut féliciter en dehors de Sandro et Lucas déjà évoqués évidemment Gabriel Savoire chez Val de Grimpe qui prend la troisième place en U12H, Esteban Trucchi chez Escale qui prend une superbe 3ème place en U14H et Juliette Abram, la plus niçoise des briançonnaises qui prend une belle seconde place en senior surclassée et Nathan Pellegrino 6ème en U16. Bravo à toutes et tous !

Tous les résultats ici.

Bilan pour le club :

U12F :

Mélia 4ème
Rose 6ème
Romane 14ème

U12H :
Timéo 17ème

U14F :
Lilas 10ème

U14H :
Baptiste 40ème
Lino 43ème

U16F :
Léane 3ème
Hanaé 11ème
Emma 19ème
Lia 39ème

U16H :
Esteban 46ème

U18F :
Endy 7ème

U18H :
Mathéo 4ème
Bastien 21ème

U20H :
Mathis 5ème

VétéranF :
Cécile 1ère

VétéranH :
Sylvain 1er

Comme toujours, nous remerçions les organisateurs, les nombreux bénévoles qui permettent à ces événement d’exister (dont les nôtres, beaucoup on participé en tant que juges !), la Ligue, Vincent et Amandine que ça fait toujours plaisir de revoir, les ouvreurs, tous les compétiteurs et bien évidemment les parents accompagnateurs !

Deuxième manche du challenge Berhault à St Jeannet : inscriptions !

La deuxième étape du challenge est programmée à St Jeannet, le dimanche 4 février au gymnase du collège des Baous.
Sylvain sera présent pour guider et accompagner les enfants et distribuer des baudriers si nécessaire. Aucun covoiturage ne peut en revanche être organisé, on vous invite à vous organiser entre vous et en fonction des catégories.

Les frais d’inscriptions à cette compétition sont pris en charge par le club. Pour cela, il suffit de compléter le formulaire ci-dessous (sans trop tarder car les places par catégorie sont limitées).

Si vous avez un doute lors de futures relances si vous avez ou non inscrit votre enfant, ça se passe ici.

Date limite d’inscription : samedi 27 janvier. En cas d’annulation après cette date ou d’absence non justifiée lors de l’événement, les frais d’inscription (13€) seront dus au club.

Au niveau du format, il s’agit d’une compétition de difficulté (sur mur à corde, comme à Roquebillière). Vous trouverez la catégorie de votre enfant ici. Chaque concurrent aura 4 voies à gravir, les U10 et U12 sont en moulinette et les U14, U16 et U18 sont en tête. Chaque grimpeur disposera de 3 minutes par voie (plus 1 de préparation). Les U10 et U12 disposent d’un 2e essai dans le temps imparti. La réalisation d’une voie au premier essai est davantage valorisée qu’au second. Une cinquième voie de finale départagera des ex-aequo à la 1ère place.

Horaires de passage par catégorie (susceptibles de varier) :

U10 F : 9h30-11h
U10 H : 11h-12h30
U12 F : 9h-11h
U12 H : 11h-13h
U14 F et H : 14h-16h
U16 F et U18 F: 14h-16h
U16 H et U18 H : 11h-13h

Mais surtout, l’inscription est conditionnée par le nombre de bénévoles pour juger et assurer qui doit être à minima de 1 pour chaque tranche de 5 inscrits par club. Comme nous avons généralement beaucoup de participants à l’USC, nous avons besoin de pas mal de bénévoles, c’est mathématique. Merci de vous faire connaître via le mail formulaire.

Les ordres de passages définitifs seront donnés à l’issue de la clôture des inscriptions. On vous les communiquera dès que nous en prendrons connaissance.

Toutes les informations sont aussi à retrouver sur le site internet du Comité.

Sortie falaise adultes dimanche 21 janvier au col d’Eze

Et voilà, la première sortie de 2024 est là. Elle se passera au col d’Eze le dimanche 21 janvier. Rendez-vous comme d’habitude à 9h à Sauvaigo ou 9h30 au parking (carte plus bas). Attention, le ticket d’entrée se trouve à 5b. Après, il y a beaucoup de voies entre 5c et 6b mais soyez prévenus.

Le formulaire pour vous inscrire :

 

 

Venez nombreux !