Sortie GV au Cap Canaille : la dernière et la plus dure !!!

Hier, nous étions au Cap Canaille, entre la Ciotat et Cassis, pour la cinquième et dernière sortie de l’année pour les participants du cycle grandes voies. Le Cap Canaille, c’est la plus haute falaise maritime de France, excusez du peu !

Depuis un bon moment, Camille me demandait s’il était possible d’aller faire Bienvenue chez Damoclès, une voie un poil dure pour son niveau et celui de son partenaire de cordée Gautier. Mais dans ce secteur de la falaise, les voies sont assez dures en moyenne, souvent soutenues dans le 5c/6a, il fallait donc un peu d’entraînement. Mais il faut bien franchir les étapes alors après la dernière sortie, j’avais sondé un peu, hésité, puis je m’étais dit qu’il fallait bien mettre mes grimpeurs au pied du mur ! Certains ont un peu pali quand ils ont vu la liste des voies que je leur proposais mais à force de discussion et de persuasion, tout le monde est parti déterminé ! Petit coup de bol, Yannick, qui devait faire une sortie avec le groupe compet qui a été annulée pour cause d’entraînement départemental à Valence, a eu l’occasion de se joindre à nous, et ça a bien facilité les choses !

Le rendez-vous à 7h30 à Cagnes pique un peu pour un dimanche mais il faut ce qu’il faut alors en voiture Simone. Ils étaient 13 inscrits mais Djé n’étant pas bien, il a préféré rester au lit. Deux heures et deux flashs plus tard, nous voilà au parking du secteur, pris d’assaut par des groupes de randonneurs. On distribue le matos, on fignole l’organisation des cordées lorsque Brice se rend compte qu’il a oublié son baudrier ! Fatalité, pour une fois, je n’en ai pas pris en rab… On ne peut rien y faire, il ira se promener en nous attendant.

Le reste du groupe attaque la marche d’approche jusqu’aux rappels du 14 juillet. A 14, ça prend toujours un peu de temps alors on s’organise au mieux sur 2 lignes, moi restant en haut, Yannick sur la vire intermédiaire, et au bout d’un certain temps, tout le monde est au pied de sa voie.

Cécile et Alexis partent dans « le pendule », une voie peu parcourue en 6c max. Le gros des troupes est dans la classique et plus facile du secteur « 2 vauriens 3 canailles » en 6a+ max : Xav et Sandrine sont devant avec Yannick, suivis de François, Matthieu et Laura. Pour ma part, je suis encore avec Camille et Gautier dans « Bienvenue chez Damoclès » en 6c max, avec Ju et JP qui nous talonnent.

Côté Alexis et Cécile, les deux premières longueurs ne sont pas les plus majeures du secteur. La deuxième en 6c, particulièrement, n’est pas très saine et Alexis devra tirer aux dégaines pour s’en sortir. Heureusement, la suite est carrément majeure et malgré des difficultés à  s’arrêter aux bons relais, ils seront les premiers à sortir, sans grande surprise.

Au centre, c’est Xav qui prend les devants mais au bout de 2 longueurs en tête, il s’effondre d’un mal de tête atroce ! Lui d’habitude si jovial restera mutique tout au long de la voie. Heureusement, Sandrine a su mobiliser tout son savoir-faire et a pris la tête de la cordée sur toutes les longueurs suivantes. Elle enchaînera sa première voie dans le 6, à savoir un 6a+ (pas facile, parce qu’il n’y avait apparemment pas de « pieds à hauteur d’homme », quoi que cela veuille dire…) et à vue s’il vous plaît. Autant dire qu’il y a encore un peu de marge !
Derrière, c’est Laura qui fait les 3 premières longueurs en tête avant de céder la place à Matthieu. François et ses tendinites resteront tranquillement en second.

Nous, on perd un peu de temps au départ avec une cordée devant nous qui ne nous gênera plus beaucoup une fois quitté le sol. Camille grimpe devant sur toutes les premières longueurs jusqu’au passage clé en 6c où, par sécurité, je déroge à la règle en passant devant. Gautier terminera la voie avec les deux dernières longueurs. Derrière nous, Ju et JP grimpent tout en réversible sans grande difficulté, d’autant plus qu’on est là pour leur donner un peu les méthodes quand il faut. Nous sortons un peu après Cécile et Alexis et allons les retrouver avec Brice au sommet de « 2 vauriens » en attendant que les dernières cordées atteignent le sommet. Ils ont acquis l’autonomie, reste à travailler l’efficacité !

Finalement, on voit Yannick arriver au dernier relais, Sandrine lui ayant laissé le final en tête, puis tout le monde les uns à la suite des autres. C’était long mais ils ont le sourire (à part Xav qui est au bout de sa vie). Chacun a géré les difficultés, parfois avec un peu d’aide de la part des pros mais une belle étape a été franchie ! Félicitations à tous et rendez-vous en Corse en Mai pour la suite des aventures !

Sortie parents enfants du 14 avril

Chers parents et enfants du cours parents/enfants,

Nous vous proposons une sortie pour les parents et les enfants le dimanche 14 avril à la calanque de sormiou.

En début de journée,  nous ferrons le tour du bec de sormiou, puis, si nous avons le temps, nous ferons de l’escalade normalement.

Pour vous inscrire, veuillez remplir le formulaire ci dessous.

Bien à vous

 

Voir la liste des inscrits

Championnat régional de difficulté : 1 titre et 4 qualifiés pour la demi-finale du championnat de France

Ce week-end nous étions à Marseille pour le championnat régional de difficulté, qui se tenait dans la salle Altissimo et son mur de 18 mètres de haut. Autant dire que c’est un petit dépaysement pour nos grimpeurs habitués à la SAE de Besson…

Au programme : 3 voies par catégorie, avec accès à une finale pour les 8 premiers. Mais surtout, cette épreuve était qualificative pour la demi-finale du championnat de France donc l’enjeu était conséquent.

Le samedi ce sont les catégories U18 et U20 qui concouraient, avec seulement 2 participants chez nous, Endy ayant dû déclarer forfait au dernier moment suite à une mauvaise chute en roller. Dommage car la qualification était à sa portée.

Chez les U18 garçons, Mathéo fait une très belle compet et finit à la 9ème place, aux portes de la finale pour un petit + dans la voie 2. C’est forcément frustrant mais il décroche son ticket pour la demi-finale du championnat de France, objectif atteint ! Et n’oublions pas qu’il a encore peu d’expérience sur le circuit officiel de compétitions donc c’est plutôt prometteur.

Mathis lui fait figure d’un habitué des compétitions. Ses qualifs se déroulent bien et lui permettent d’accéder à la finale du jour en terminant 7ème ex-aequo. Toujours sérieux et appliqué, il se fait plaisir dans sa voie de finale et grappille une petite place, 6ème au classement de ce championnat régional. Et pour lui aussi, la participation à la demi-finale sud du championnat de France est assurée.

Le lendemain, c’est un lever aux aurores en ce dimanche de Pâques, avec une heure de sommeil en moins du fait du changement d’heure mais toute la troupe est à l’heure au rdv et pleine d’énergie. J’embarque donc Léane, Lia, Hanaé, Emma et Nathan de VDG.

Léane est la première de nos 4 filles à passer et elle met la barre bien haut. Après avoir enchaîné ses 2 premières voies elle avance bien dans sa voie 3 mais ne parvient pas à clipper une dégaine ce qui met fin à son run. Aucune des autres concurrentes ne parviendra à tenir la dernière prise qu’elle a contrôlée et elle finit ainsi en tête des qualifs !

Hanaé passe peu après et le scénario est moins réjouissant. Si la voie 1 ne lui pose pas de problème, elle chute vers le milieu de la voie 2 juste avant d’attaquer les sérieuses difficultés. Et malheureusement elle ne parvient pas à se rattraper dans la dernière voie en tombant dès les premières dégaines. Bref, déception pour cette fois, elle passe complètement à côté de sa compétition alors qu’elle pouvait largement viser la qualification, c’est la dure loi de la compétition…

Emma et Lia grimpent plus tard dans la matinée et l’attente est longue. Pas facile de gérer l’échauffement, regarder passer les autres et ne pas se laisser envahir par le stress. Emma s’élance dans sa première voie bien tendue et fait monter la rési, la voie est longue mais elle ne lui pose pas de problème. Elle avance plutôt bien dans sa voie 2 et chute sur un gros plat peu accueillant. Une petite erreur d’appréciation dans la voie 3 (les pieds lisses, ça glisse 😉) la fait tomber prématurément. Mais sa prestation sera suffisante pour se qualifier à la demi-finale en se classant 14ème. 

Lia n’est pas beaucoup plus détendue. Elle appréhende le dernier mouv de la voie 1 qui nécessite pour elle de dynamiser un peu vu son petit gabarit mais elle le négocie sans problème. En revanche de petites erreurs de lecture / placement lui coûteront cher dans les deux voies suivantes. Elle termine 22ème de cette compétition. Allez, il faut continuer à travailler la confiance !

Enfin, place aux finales. Chez les filles, les 8 concurrentes se tenaient dans un mouchoir de poche aux qualifs et les cartes peuvent être complètement rebattues en finale. Léane est la toute dernière à s’élancer, elle a deviné que personne n’avait topé la voie mais qu’il allait falloir monter haut. Elle sait aussi qu’elle peut se faire arrêter au chrono et pour une fois elle met du rythme dès le début de la voie, et ça lui réussit. Solide, sous les encouragements des copines et du public, elle avance dans la voie jusqu’à tomber à l’avant dernière prise. Elle empoche ainsi la victoire et le titre de championne régionale ! Bravo, tu as fait parler les biceps 😉 et super bien géré la pression.

Résultats des courses, 4 qualifiés de l’USC pour l’étape suivante à savoir la demi-finale sud du championnat de France à Voiron le mois prochain : Léane, Emma, Mathis et Mathéo.

Encore des week-ends tourisme en perspective…

Les résultats complets ici.