Tous les articles par Cécile

Coupe de France de diff et Petits Gibbons à Briançon

Dans le cadre du Mondial de l’Escalade, Briançon, « la ville qui grimpe », accueillait une coupe de France pour les catégories jeunes, séniors et vétérans, et un open promotionnel pour les plus petits, juste avant la coupe du monde de vitesse et de difficulté.

L’occasion pour tous de se confronter au « Nid » le nouveau mur qui laisse rêveur. Est-il besoin de le préciser une fois de plus, nos structures maralpines font triste figure en comparaison.

Cette étape de Briançon est généralement appréciée, pour autant, avec cette période estivale, la fin de saison et quelques blessures, nous n’étions que deux représentantes du club pour cette dernière étape de coupe de France : Léane et moi. Et la contre-performance familiale a été totale !

J’avais hésité à m’inscrire vu mon peu d’entraînement en diff cette année, et le manque de rési me rattrape dès les premiers mètres de ma première voie de qualif en dalle. Je n’ai ni le physique ni le mental, alors pas de miracle, je subis les 3 voies et termine 9° et dernière de la compétition. A souligner quand même une participation assez rare chez les vétéranes !

Léane est la seconde de sa catégorie U16F à s’élancer. Avantage : elle pourra grimper en passant entre les gouttes (un mondial à Briançon sans pluie ce n’est pas un vrai mondial). Inconvénient : elle ne voit pas passer les autres concurrentes, ce qui n’aide pas pour ajuster les méthodes.

Sa première voie ne lui pose aucune difficulté, et elle la tope comme la plupart des grimpeuses après elle. Elle semble à l’aise également dans sa voie 2, jusqu’à un clipage où elle monte un peu trop haut, elle essaie de mettre un talon qui part et se retrouve dans la corde. Malheureusement l’histoire se répète dans la Q3 où elle ne parvient pas à mousquetonner une dégaine, tente de se réorganiser en vain, fait un mouv de plus mais elle ne peut plus cliper et doit arrêter là sa tentative. Frustration car elle n’était pas encore montée en rési et semblait capable d’avancer encore dans la voie. Une mauvaise performance dans une voie est toujours rattrapable mais deux ça ne pardonne pas et le verdict est sévère : elle termine 21° de cette étape, bien loin de ce qu’elle espérait et était capable de faire. On a déjà un axe de travail pour l’année prochaine : les clipages !

Tous les https://www.uscescalade.fr/rencontre-bordeaux-celibataire/.

Rendez-vous dans 10 jours au TAB pour la revanche en bloc…

Suite du programme avec l’Open des Petits Gibbons, ouvert aux catégories U10, U12 et U14, sur un format combiné difficulté, vitesse et bloc qui se déroulait cette année sur 2 jours, avec des épreuves sur le mur extérieur du Mondial, et dans la nouvelle salle de bloc (ils ont de la chance ces briançonnais !).

Deux U12 étaient venus défendre les couleurs de l’USC : Mélia et Boris.

Le dimanche Mélia commence par l’épreuve de bloc. Au programme 15 blocs concoctés spécialement pour les plus jeunes, sur des profils variés : équilibre, skate, compressions, dalle, dévers, il y en a pour tous les goûts et tous les niveaux. Le circuit est assez exigeant et Mélia parvient à sortir 10 blocs, en donnant tout ce qu’elle a et en frottant de tous les côtés, jusqu’aux oreilles ! Ses efforts lui permettent de se classer 4° ex-aequo dans cette discipline. On sait qu’il y a quelques pointures dans sa catégorie !

Pour Boris ça se passe du côté du mur extérieur. Il débute le matin par la vitesse où il signe un bon chrono, mais le classement se fait au cumul des 2 meilleurs runs et il prend la 6° place de l’épreuve de vitesse, qui n’est pas tout à fait sa spécialité.

Pour la difficulté, les jeunes grimpeurs ont 6 voies à grimper, dans l’ordre qu’ils veulent, en moulinette avec un seul essai par voie. Boris se chauffe dans les deux voies les plus faciles qui ne lui posent pas de problème, avant de s’attaquer à la voie 4 qui n’est autre que la première voie de qualif des vétéranes. J’en profite donc pour lui donner des infos sur la voie. Après un petit moment de doute dans les premiers mètres, Boris parvient à reprendre confiance et à aller vaillamment jusqu’au top. Mais l’effort lui aura coûté beaucoup d’énergie, il aborde les 3 dernières voies les bras fatigués et c’est compliqué pour lui. Est-il besoin de rappeler que nos jeunes n’ont pas souvent l’occasion de grimper sur des voies aussi longues ? Il se classe 6° aussi de cette épreuve de difficulté.

Revanche sera prise le lendemain matin, lors de l’épreuve de bloc qui lui réussit plus, puisqu’il termine 1er ex-aequo avec 13 blocs au compteur.

Pour Mélia la journée commence moins bien avec l’épreuve de vitesse où elle se classe 14°. Pour rappel cette épreuve de combiné incluant la vitesse avait été inaugurée chez les catégories U12 U14 pour se caler sur le format JO, qui a depuis évolué avec la vitesse à part… A quand la même chose chez les jeunes aussi ? En l’état je ne suis pas certaine que ça suscite beaucoup de vocations (nombre d’entre eux sont bien contents d’abandonner la vitesse en passant U16), et ça ne fait que creuser davantage les inégalités en fonction des structures d’entraînement à disposition des grimpeurs.

Place à la difficulté l’après-midi, où Mélia, sous les conseils et encouragements de Léane, presque locale de l’étape, enchaîne ses 3 premières voies rando. Elle tope également le 4° tracé (un 7a+) en sortant sa plus belle grimpe. Elle continue à bien se battre dans la voie 5, où elle tombe après le crux aux 3/4 de la voie. Elle parvient à passer le premier passage difficile de la voie la plus dure (annoncée 8a tout de même !)  avant de chuter dans le dévers sur un mouv assez loin. Avec 4 voies topées sur 6 elle se classe 9° sur cette épreuve de difficulté.

Au cumul sur le combiné Mélia termine 10° et Boris 5°. Deux belles journées de grimpe et une nouvelle expérience pour nos petits compétiteurs !

Tous les résultats des Petits Gibbons.

Olympiades cagnoises : une journée réussie !

Samedi 15 juin, la ville de Cagnes sur Mer fêtait à sa manière l’accueil des JO en France en organisant les Olympiades Cagnoises Intergénérationnelles.

L’événement se voulait une grande fête du sport ouverte à tous, et  l’ensemble des clubs sportifs cagnois s’était mobilisé pour l’occasion.

La matinée était consacrée à la découverte des différents sports avec des petites séances d’initiation. La mairie avait loué une structure d’escalade pour l’occasion, ce qui nous a permis de faire découvrir notre sport à petits et grands, et le stand n’a pas beaucoup désempli. Yannick et moi étions sur le pont toute la journée, en parallèle de Patrice, le pro qui mettait le mur à disposition, et heureusement que les nombreux bénévoles se sont succédés au fil de la journée pour nous prêter main forte !

Et au niveau des autres sports il y en avait pour tous les goûts, du triathlon au basket en passant par le parkour, le BMX, le golf, le tir, la boxe, l’escrime…

L’après-midi était dédié aux défis sportifs par équipes. 5 représentants défendaient les couleurs de l’USC Escalade : Véro, Dona (qui était sur tous les fronts ce jour-là), Sarah, Lino et Timéo venu au pied levé après sa compétition d’athlétisme. Ils étaient surmotivés et ont tout donné, terminant au pied du podium parmi une cinquantaine d’équipe, bravo !

La journée s’est terminée par une flashmob collective puis par le vernissage de l’exposition Femmes Sportives 06 organisée par le CDOS, dans laquelle Lisa porte aussi fièrement les couleurs du club.

Bref, encore une grosse journée, dans laquelle on a retrouvé l’esprit du sport pour tous comme on l’aime et les valeurs de l’olympisme. Un grand bravo aux organisateurs, à toutes les petites mains du service des sports et aux nombreux bénévoles sans qui cette journée n’aurait pas été possible. Mention spéciale de notre côté à nos jeunes grimpeuses Emma, Léane et Hanaé qui s’étaient proposées pour tenir la buvette et ont enchaîné avec l’équipement / déséquipement / assurage sur la tour d’escalade entre deux virées sur les autres stands. Et bien sûr aussi à nos fidèles adultes bénévoles : Lisa, Donatienne, Sandrine, Jérôme, Alexis. Merci à vous tous !

On n’attendra pas les prochaines olympiades en France pour remettre ce genre de journée festive, rendez-vous à la rentrée pour le traditionnel forum des sports !

Coupe de France de difficulté à Marseille

Ce week-end, direction les calanques de Marseille. Pas de grande voie au programme mais la coupe de France de difficulté sur le mur de Luminy. Je passe la 2ème de la matinée et Mathéo 52ème de l’après-midi donc autant dire que la journée ne laissera pas trop de place au tourisme.

Ce sont donc les vétéranes qui débutent tôt le matin comme souvent. Nous sommes 5 vaillantes concurrentes avec 3 voies au programme et accès direct à la finale du lendemain pour les 3 meilleures résultats. Je suis vite rattrapée par le manque de rési mais limite la casse et termine 4ème.

Les catégories jeunes U16 à U20 ont deux voies de qualification, qui permettront aux 26 mieux classés de chaque catégorie d’accéder à la demi-finale.

Mathis est le premier à s’élancer du côté de l’USC. Les U20 garçons ne sont que 32 donc la pression n’est pas trop intense pour l’accès à l’étape suivante. Pour autant, il y a du niveau parmi les participants présents.

La voie 1 semble sortir pas mal, Mathis avance bien avant de se laisser surprendre sur les dernières pinces au sommet de la voie. On sait alors qu’il va falloir faire le maximum dans la voie 2 pour que la place en demi ne lui échappe pas. Et il fait le job, en terminant 20ème de ces qualifs.

Nos deux U16 filles, Léane et Hanaé, passent en milieu de leur vague. La voie 1 est topée par quasiment toutes les filles et n’est qu’une formalité pour nos deux concurrentes. C’est donc la voie 2 qui va départager les troupes.

Hanaé débute bien sa voie, elle ne semble pas trop forcer, jusqu’à un moment où son talon zippe. Un peu de précipitation, petit manque de concentration ou de lucidité ? Toujours est-il que ça ne pardonne pas. On décompte son classement au fur et à mesure du passage des grimpeuses, et malheureusement elle loupe la demi-finale pour un petit plus et se classant 28ème.

Cette deuxième voie convient bien à Léane, qui parvient à sortir de la dernière section déversante. Son run lui permet de terminer en 10ème position des qualifications et de participer à la demi finale du lendemain matin.

Mathéo nous rejoint en milieu de journée et pour lui l’attente aura été longue, puisqu’il ne s’élance dans son premier run qu’à 17h30.

La voie 1 des U18 garçons est la même que les U20 mais les grimpeurs montent dans l’ensemble un peu moins haut. Le tracé semble à la portée de Mathéo, il avance bien, précis et efficace, jusqu’à tomber sur la même pince de fin de voie que Mathis, sans parvenir à ramener.

On découvre le tracé de la voie 2 en même temps que les U18, avec un départ original face au public, qui laissera quelques grimpeurs sur le carreau, rude ! Pas de problème pour Mathéo qui dépasse le milieu de la voie avant de commencer à trembler sérieusement sur un clipage. Il grille pas mal d’énergie et parvient à faire quelques mouvements supplémentaires avant de chuter. Ses performances dans les deux tracés lui permettent de se classer 17ème, et il gagne donc son ticket pour la demi-finale.

Le dimanche matin je juge sur la catégorie des seniors femmes donc je ne peux pas vraiment suivre ce qu’il se passe pour nos jeunes, et je ne vois même pas le run de Mathéo. La voie de demi des U18 est la voie 2 de qualif des U20 la veille, et il tombe sur le même mouv que Mathis. Cela lui permet de se maintenir dans le top 20. Il se classe 19ème de la compétition, son meilleur résultat dans sa courte expérience en coupe de France de diff.

Mathis grimpe lui dans la voie 2 de qualif des U18. Il fait un très beau run et fait partie des premiers à monter aussi haut. Mais il y a encore du monde à passer, et il se classe finalement 19ème lui aussi.

Léane est la dernière du club à s’élancer, et son objectif est vraiment d’aller en finale, après être passée pas loin lors des dernières échéances. Mais fatigue, mauvais échauffement, un peu de pression, manque de rési ou un peu de tout ça, elle subit rapidement la voie. Elle parvient à dépasser le premier crux mais oublie une prise de relance stratégique quelques mouvs plus loin. Elle tente un grand mouv qui ne passe pas et se retrouve dans la corde. Dommage car le passage qui suivait était largement à sa portée et dans son style. Elle ne fêtera pas ses 14 ans en finale de coupe de France, mais termine 12ème de la compétition, ce qui reste un excellent résultat.

Bilan global très satisfaisant donc pour nos compétiteurs malgré les frustrations et déceptions inévitables des compétitions. On sait toutefois que le travail de la rési et de voies flash et à vue leur fait défaut, et ce n’est pas évident au vu des structures d’entraînement auxquelles ils ont accès de façon régulière. C’est déjà beau d’arriver à ce niveau dans ces conditions, et ça offre des axes de travail d’ici la dernière étape à Briançon dans un mois.

Voici les résultats complets de cette coupe de France de Marseille.

Dernière étape du challenge Berhault 2023/2024

Le week-end était une nouvelle fois chargé pour nos différentes sections. En parallèle du championnat de France U12 U14 (résumé à venir) et de la sortie adultes à la Colmiane, un autre événement a attiré pas mal de nos jeunes licenciés : la dernière étape de l’année du challenge Berhault.

Cette fois c’est le COV qui accueillait à Valbonne les jeunes grimpeurs, avec un format de combiné original : bloc et vitesse. Les épreuves étaient donc réparties sur deux sites différents, mais l’organisation avait déjà été rodée il y a deux ans, et cette année on a beaucoup moins souffert de la chaleur !

Nous nous étions partagé les rôles avec Mathis, ouvreur pour l’occasion, et Lisa, ancienne grimpeuse du club. Je serai postée au niveau de la tour pour accueillir nos grimpeurs, distribuer baudriers, encouragements et conseils plus ou moins avisés pour l’épreuve de vitesse, tandis qu’eux deux seraient dans la salle de bloc pour coacher les plus jeunes.

Ce sont les petits U10 garçons qui ouvraient le bal au niveau de la vitesse.  Les catégories U10 à U14 avaient 2 voies de vitesse, avec un run de repérage puis deux tentatives chronométrées dans chaque voie, le meilleur temps dans chacune étant retenu pour le classement. Il était à peine 9h quand les premiers s’élançaient, et là on s’est dit que la journée allait être longue ! En effet, la vitesse semblait être un concept plus ou moins relatif pour ces petits grimpeurs qui étaient nombreux à découvrir cette discipline de l’escalade (un tantinet moins spectaculaire qu’aux JO, avouons-le). Mais avec Stef, Céline et Camille à la manoeuvre, l’organisation a été rapidement calée, et les pitchouns ont enchaîné les runs avec entrain.

Les différentes catégories se sont succédées au fil de la journée, les U16 et U18 s’affrontant sur une seule voie, basée sur la trame de la voie officielle, avec les fameuses grosses prises rouges de vitesse.

Côté USC, à noter une belle performance de Boris qui remporte l’épreuve chez les U10 garçons, ainsi que de nos 4 drôles de dames U12, Lya signant le meilleur chrono suivie par Rose, Romane et Maya. 

Lilas est la seule concurrente du club en U14F, et elle a du mal à rentrer dans l’épreuve, la vitesse ne semblant pas être sa discipline de prédilection. Elle se classe 13°, ce qui lui fera perdre de précieuses places au classement du combiné.

Chez les U14 garçons Mani signe le second meilleur temps tandis que Baptiste pointe à une belle 5° place.

Chez les U16, les 4 autres drôles de dames sont aussi au coude à coude dans les premières positions : Léane prend la première place juste devant Hanaé, Emma a bien progressé aussi et finit 4° tandis que Lia, dans un style beaucoup plus posé mais fluide termine 5°.

Endy se classe première ex-aequo avec Elisa en U18, au centième près, il fallait quand même le faire ! Avec l’espoir pendant un petit moment d’avoir fait le meilleur chrono avant un rectificatif du temps annoncé, c’est vraiment pas passé loin !

En U18 garçons, Mathéo est un peu moins rapide que Sandro, il obtient le 2° temps, ce qui lui laisse échapper la victoire du jour au combiné.

Il semble que les quelques séances d’entraînement de nos jeunes compétiteurs sur les prises de vitesse à Bréa ont porté leurs fruits. Pour nos grimpeurs des sections loisirs c’est plus compliqué à part pour Léon qui fait le 4° meilleur chrono chez les U10 garçons. Dans cette même catégorie Paul, petit mais volontaire, se classe 8°  et Robin 12°.
Chez les plus petites des filles, toujours avec le sourire, Kaya finit 7° en vitesse, Louise 9° et Telma 13°.
C’est difficile en U14 où les écarts de niveau se creusent, Clara se classe 14°, Mateo 13° et Lino 14°.
Enfin chez les U18 garçons, Bastien empoche le 4° chrono, Noah 6 et Lucas 9.

Du côté du bloc, la journée aura été longue aussi. Je laisse la parole à Lisa pour en parler.

Sylvain et Yannick n’étant pas présents, nous avons essayé avec Mathis d’orienter un peu les jeunes et de faire en sorte qu’ils prennent du plaisir sur cette dernière étape.

La vitesse et le bloc n’étant pas au même endroit, nous sommes restés dans la salle de bloc pour toutes les vagues.

Et la compétition a commencé tôt, dès 8h30 pour nos U10 et U16 femmes.
J’ai majoritairement suivi les U10 car les grandes savent gérer leur compet toutes seules, ce qui ne nous a pas empêché de donner deux trois conseils et pas mal d’encouragements !
Kaya réalise une bonne compet et se place quatrième pour cette épreuve, tandis que Louise finit neuvième et Telma prend la 14 ème place, après un circuit un peu dur pour elles mais qui leur a quand même permis de grimper tout au long de leur vague.

En parallèle chez les U16 femmes, Léane, Hanaé, Emma et Lia font figure d’habituées, et se battent bien dans les trois blocs les plus durs.
A ce jeu c’est Léane qui réalise la meilleure performance en topant deux blocs qu’elle sera la seule à faire, suivie par Hanaé qui finit deuxième après de beaux combats aussi.
Emma n’a pas démérité et s’octroie la quatrième place, pas très loin du podium. Lia suit juste derrière.

Après une pause café de 5min, les U12 hommes montent sur le tapis et découvrent les blocs proposés. Dans cette catégorie nous avons comme représentant du club Malik, qui gère seul sa compet et finit 20 ème, probablement un petit souci d’organisation…

Peu de temps avant midi, c’est au tour des U10 et U18 hommes.
Mathis donne quelques conseils aux plus grands et prend sous son aile Boris en U10, qui réalise une superbe compétition en s’emparant de la première place en bloc.
Cela me permet de suivre (courir?) derrière Léon, Paul et Robin, qui ne manquent pas d’énergie. Léon est à l’aise, il fait pas mal de blocs et termine 3ème.
Derrière on retrouve Paul qui est le plus jeune et le plus petit, ce qui l’empêche de faire certains blocs à sa portée (16ème), et Robin qui finit 14ème de cette manche.

Chez les U18 hommes il n’y a pas foule, Mathéo détient la meilleure performance du club et sort en tête de ce tour, avec le même nombre de blocs que Sandro.
En parallele, Bastien finit 5ème, Noah 6ème, et Lucas 9ème.

C’est ensuite le tour des U14 filles, avec pour seule représentante du club Lilas, qui signe une très belle performance puisqu’elle finit 2ème ! De quoi lui redonner le sourire après son démarrage mitigé en vitesse.

Les garçons du club U14 sont plus nombreux, avec Mani et Baptiste aux commandes, qui réalisent un beau circuit et se classent 5° ex-aequo. Derrière Mateo et Lino se battent comme ils peuvent et terminent respectivement 13° et 14°.

Vient ensuite le passage des U16 hommes, ou Mathis et moi n’avons pas servi à grand chose suite à l’absence d’Esteban. Pas grave, on en profite pour enfin s’asseoir et manger tranquilles.

Et pour clôturer la journée, la dernière vague est celle des U12 femmes et des U18 femmes, sûrement celle où les larmes ont le plus coulé.

En U12, j’essaie de suivre toutes les filles mais elles sont nombreuses donc Mathis m’aide une fois de plus !J’ai principalement suivi Romane et Rose, qui m’ont impressionnée par leur détermination si jeunes, et qui trouvent des solutions même dans les blocs ou elles sont un peu courtes!
En bloc, elles terminent respectivement 4ème et 3ème.
Mention spéciale à Lya qui vient à bout de tous les blocs sauf un, et qui repart donc avec une première place !
Enfin, Maya prend la 5ème place, après avoir été soutenue par Mathis. Pour Clara c’est un peu plus dur, elle termine en 14ème position. En U18 femmes pas beaucoup d’inscrites, et Endy prend la deuxième place du bloc, après que des blocs aient été rajoutés en pleine vague afin de départager les filles qui étaient ex-aequo sur un circuit un peu facile au départ. Au bilan de cette journée, tout le monde peut être fier, vous avez tout donné et parfaitement représenté le club ! Félicitations 🙂
J’ai adoré être présente pour les enfants, et si c’était à refaire je le referais !

Voici pour résumer les résultats de l’étape du jour pour nos jeunes grimpeurs :

U10 : Kaya 4° ex-aequo, Louise 9°, Telma 14°, Boris 1er, Léon 3°, Paul 12°, Robin 13°.

U12 : Lya 1ère, Rose 2°, Romane 4°, Maya 5°, Clara 14°, Malik 20°

U14 : Lilas 7°, Mani 4°, Baptiste 6°, Mateo 13°, Lino 14°

U16 : Léane 1ère, Hanaé 2°, Emma 4°, Lia 5°

U18 : Endy 2°, Mathéo 2°, Bastien 5°, Noah 6°, Lucas 9°

Et bravo à Boris, Lya, Timéo, Hanaé et Mathéo pour leur régularité sur la saison, qui remportent le classement général annuel dans leurs catégories respectives à l’issue des 4 étapes de ce challenge Berhault.

Grâce aux résultats de tous nos compétiteurs tout au long de la saison, le trophée des clubs revient également à l’US Cagnes cette année encore.

Merci aux organisateurs et aux bénévoles, le format de cette journée était une nouvelle fois un défi, qui a été relevé sans accroc, dans un cadre agréable et une ambiance familiale.

Mention spéciale à Lisa et Mathis qui ont été présents tout au long de la journée pour accompagner les plus jeunes. C’est aussi ça l’esprit du club, bien au-delà de la performance pure, ça fait plaisir de voir les « anciens » s’impliquer et transmettre leur passion. Merci à vous, vous revenez quand vous voulez !

Sortie adultes à la Colmiane : l’autonomie

Ce week-end étant très chargé pour tout le monde, les adultes du club ont mis en pratique les encouragements à l’autonomie, les bénévoles et grimpeurs aguerris ayant assuré comme des chefs pour cette sortie mensuelle. Voici le résumé de Jérôme :

Bon le grand chef n’est pas là, il s’agit de tout bien faire. On s’organise comme on peut dans ce départ plus matinal que d’habitude, 30 minutes de grasse matinée nous ont été amputées pour aller grimper à la Colmiane. Sandrine s’occupera du trajet étant habituée du coin, Alexis s’occupera de l’intégrité du matériel et moi de l’intégrité des adhérents (je veux bien prendre la responsabilité de la vie des gens mais pas des mousquetons!!!!! trop risqué). Nous ne partirons qu’à 10, Saliha, Gautier, Xavier et Eric ayant dû annuler.

Après un trajet sans encombre et une marche d’approche d’anthologie (5 min de marche), à 10H30 tout le monde est prêt au pied des voies. Tandis que Camille part avec François pour équiper «les Borgnoles » un 5A sur une arête magnifique, Olivier et Mathieu se chauffent dans du 5 sur une jolie envolée. Alexis s’empare d’une corde et va équiper deux 5- juste à côté des deux 5- que j’équipe moi même. Ces longueurs courtes permettent d’équiper deux voies avec une seule corde, gain de temps gain d’argent !

Sophie, Roxane et Fabien (un futur adhérent venu prendre la température des sorties falaises 🙂 ) se mettent en jambe en s’essayant dans ces 4 voies rapprochées.

Les cordées tournent bien et tout le monde finit par se retrouver sur le même secteur : le grand bloc de la face Sud. Ca monte en difficulté !

Des 6A des 6B et même un 6C+ seront installés. Sandrine se laissera convaincre que le 6A est magnifique et qu’elle pourra largement gérer les 30 mètres en tête. Alexis cale un run dans le 6C+ malgré ses tendinites (qui se font discrètes dans cette fin de matinée). Camille part en tête dans le 6B d’à côté et je récupère la corde d’Alexis pour aller taper un run dans le 6C+. Il paraîtrait qu’à quelques reprises mes prises de pieds étaient certaines des prises de main de Camille. Personne n’était si haut pour confirmer de toute façon, tout le monde s’étant arrêté pour manger !

Après la pause il faut remonter rapidement sur le rocher car la sieste nous guette. Sandrine et moi décidons d’aller dans un 5C/6A+ tout à gauche du rocher. Il se trouvera plus délicat que les précédents 6A. Camille et François nous rejoignent pour se frotter à du 6B et s’en sortiront brillamment après une petite hésitation sur l’itinéraire après le relais intermédiaire. Sophie s’offrira la magnifique ligne de l’arête tandis que Roxane et Fabien s’essayent dans un 5+ un peu déroutant sur le départ. Quant à Olivier il s’échine à martyriser Mathieu en l’envoyant dans un 6B avec un pas un peu teigneux (il va râler un peu, essayer beaucoup et au final ça passe).

La journée se finira au bar avec tout le matériel et toute l’équipe. Mission accomplie !

Championnat de France jeunes de difficulté

Pendant que les adultes du club s’en donnaient à coeur joie sur le granit corse, ce week-end 3 jeunes du club prenaient la direction de Besançon pour participer à l’étape finale du championnat de France jeunes de difficulté 2024.

Léane, Mathéo et Mathis avaient obtenu leur qualification pour cet objectif majeur de la saison, de même que 3 autres grimpeurs du département, Élisa, Lucas et Nathan. Tout ce petit monde était accompagné par la maman de Mathis et le papa de Mathéo qu’on remercie au passage.

Au programme du week-end : phase de qualifications le samedi avec 2 voies par catégorie, à l’issue desquelles les 10 premiers se qualifient pour les finales le lendemain.

Les U16 filles et U18 garçons grimpent le matin. Au vu de ses derniers résultats Léane espère une place en finale, tandis que Mathéo participe à son tout premier championnat de France. Les 70 meilleurs grimpeurs de France sont là pour en découdre dans chaque catégorie, le niveau des voies est forcément relevé, mais sur une compétition tout peut arriver…

Léane passe dans les premières dans sa voie 2 au profil plutôt physique sur de grosses prises bi-texture. Elle avance, négocie bien le jeté qui renverra au sol pas mal de grimpeuses, se réorganise et finit par chuter dans la dernière partie de la voie en zippant sur une petite prise fuyante.

Sa voie 2 est un peu plus verticale mais bien rési. Elle tombe vers le haut de la voie, sur un mouvement un peu dynamique où elle oublie de monter les pieds.

À partir de ce moment, le décompte du classement provisoire s’écoule. Elle est dans le top 10 jusque dans les dernières minutes, avant de terminer 12ème au final. C’est la première non qualifiée pour la finale, la frustration est intense. Cela n’en reste pas moins un super résultat pour sa première année en U16.

Du côté de Mathéo, la voie 1 est une alternance de grosses pinces et de petites réglettes. Il grimpe propre et appliqué et met à profit son grand gabarit pour avancer jusqu’à une section où il a du mal à positionner son pied qui finit par zipper.

La voie 2 démarre par un profil déversant qui ne lui pose pas de problème mais il se fait surprendre sur la première grosse pince lisse à la sortie du dévers. Il termine ainsi en milieu de tableau, 33° de ce championnat de France.

Mathis grimpe l’après-midi en U20, sur les mêmes voies que les U18. Il parvient à négocier les pinces qui ont eu raison de Mathéo et fait quelques mouvements de plus. Malheureusement il tombe assez bas dans la voie 1, ce qui lui coûte des places au classement. Il finit 41° de cette compétition.

Tous les résultats de ce championnat de France sont ici.

Il reste encore deux étapes pour nos jeunes compétiteurs dans le cadre de la saison de difficulté : la coupe de France à Marseille en juin, puis celle de Briançon en juillet.

Demi-finale sud du championnat de France de difficulté

Nouveau week-end de compétition avec une étape importante sur le circuit de difficulté pour nos jeunes : la demi-finale Sud qualificative pour la finale du championnat de France.

Direction l’Isère et Voiron cette fois avec une belle représentation des jeunes du 06. Au vu du nombre de qualifiés du département, nous avons réussi à organiser un déplacement inter-clubs, avec Nathalie du COV qui accompagnait les U18 et U20 le premier jour, et moi les U16 le dimanche. Côté USC, nous avions 4 qualifiés suite au dernier championnat régional : Mathis, Mathéo, Léane et Emma.

Samedi c’est donc Mathis qui ouvre le bal en s’élançant parmi les premiers de la catégorie U20. Leur voie 1 est assez piégeuse, entre clipages délicats et jeté en milieu de voie, nombre de grimpeurs rejoignent le tapis prématurément. Mathis s’en sort plutôt très bien puisqu’il atteint la dernière prise, une malheureuse zipette l’empêchant toutefois de valider le top. Il fait également un beau run dans sa seconde voie, ce qui lui permet de se classer 11ème, premier non qualifié pour la finale du jour. Dommage, mais sa performance lui permet de se qualifier sans problème pour le prochain championnat de France.

Pour Mathéo la compétition commence bien également puisqu’il tombe à 2 mouvs du haut de la première voie, en s’étant bien battu. Il avance bien également dans sa voie 2, ce qui lui permet de terminer 14ème. Pour lui aussi la qualif est assurée.

Avec le groupe des U16 nous arrivons dans la soirée, juste à temps pour voir Lucas de VDG dans son run de finale, qui lui permet de repartir avec la coupe du vainqueur.

Le dimanche nos deux filles U16 passent dans les premières d’une (très) longue série.

La voie 1 en dièdre aura raison d’Emma qui se fait surprendre sur une adhérence de pieds et se retrouve dans la corde à mi voie. Le scénario se reproduit dans la Q2 où elle chute dans la première partie de la voie sans même comprendre pourquoi. Déception et frustration forcément d’avoir pu si peu grimper, mais ces voies qualificatives pour le championnat de France étaient forcément exigeantes. Elle se classe 66ème.

Léane est elle venue avec un double objectif : se qualifier pour le championnat de France, et accéder à la finale du jour. Et elle fait le taf. Elle chute à l’avant dernière prise dans sa Q1 en testant plusieurs méthodes et elle avance bien haut dans sa seconde voie plus physique avec une succession de petits toits. Elle prend ainsi la 7ème place des qualifications, direction donc l’isolement avant les finales. Et pour nous, quelques heures d’attente supplémentaires…

Le reste du groupe a un peu moins de réussite, Nathan échoue aux portes de la finale en 12ème position, Lucas qui concourt en senior cette fois se rate sur sa Q1 et termine 36ème, Loane 55 et Malo 68.

La voie de finale des U16 filles est la même que celle des séniors femmes : un joli tracé qui serpente avec une traversée sous un toit et une sortie pas évidente qui retraverse dans l’autre sens. La lecture est assez simple, heureusement pour Léane car le à vue n’est pas ce que nos grimpeurs ont le plus l’habitude de travailler ! Elle s’élance sereine et déterminée et ne fait pas d’erreurs, à part quelques clipages qui auraient pu être optimisés, jusqu’à tomber au milieu de la série de plats qui aura fait buter la quasi totalité des séniors femmes. Plusieurs autres grimpeuses tombent plus bas qu’elle ce qui lui permet de se hisser à la 4° place. Le podium lui échappe à pas grand chose puisqu’elles sont deux à chuter au même endroit mais départagées au rétro classement des qualifs. Une très belle performance qui confirme sa bonne forme du moment.

Tous les résultats de cette demi-finale sont ici.

Maintenant, place à la falaise cette semaine avec le stage jeunes à Châteauvert, et rendez-vous dans 3 semaines à Besançon pour nos 3 qualifiés à la finale du championnat de France : Léane, Mathis et Mathéo.

Coupe de France de difficulté à Arnas

Le circuit de coupe de France de difficulté était lancé ce week-end, avec la première étape à Arnas (69). Pour l’occasion, un déplacement commun avec tous les jeunes compétiteurs du 06 était organisé sous la houlette de Pipa qu’on remercie au passage, lui-même concurrent dans le cadre du championnat de France vétérans qui se tenait en parallèle. Ainsi Léane, Hanaé, Mathis et Mathéo de l’USC, Élisa du COV et Lucas et Nathan de VDG se retrouvaient pour défendre les couleurs maralpines.

Les qualifications se sont étirées tout au long de la journée du samedi, en fonction de l’ordre de passage défini par tirage au sort. Côté USC ce sont les garçons qui démarrent les premiers.

Mathéo, en U18G, participe à sa première coupe de France de difficulté. Il grimpe posé et appliqué mais manque encore un peu d’expérience. Il termine à la 31ème position, à quelques places de la demi-finale.

Mathis de son côté fait un beau run dans sa voie 1 bien piégeuse, que seuls deux concurrents U20 parviendront à sortir. Ce sera suffisant pour lui assurer sa place en demi-finale. Il se classe 20ème de ces qualifs.

Place à nos U16 filles avec Hanaé qui fait preuve d’une belle combativité. Elle tombe à quelques mouvements du top de la voie 1 et se bat bien dans la voie 2. Elle finit à la 44ème place et la compétition s’arrête donc là pour elle.

Enfin, Léane ferme le bal en début d’après midi et confirme sa très bonne forme du moment. Elle fait en effet partie des 6 seules grimpeuses de sa catégorie à toper la première voie ce qui lui assure quasiment une place en demi-finale. Elle avance bien aussi dans la deuxième voie même si elle s’emmêle un peu vers la fin. Au final, elle se classe 5ème de ces qualifications, une super performance pour sa première année en U16 ! Son objectif ambitieux d’accéder à la finale semble alors réalisable…

Dimanche matin c’est donc Léane et Mathis, ainsi que Lucas et Nathan qui participent aux demi-finales. Et malheureusement tout ne se passe pas comme espéré pour eux. Mathis tombe prématurément dans la voie et prend l’avant dernière place de cette demi-finale, se classant 27ème de la compétition.

Chez les U16 filles c’est extrêmement serré dans le milieu du tableau puisqu’elles sont près de 20 à tomber quasiment au même endroit. Léane grimpe en fin de vague, elle semble tendue et ça se ressent sur sa grimpe. Après quelques hésitations au niveau des méthodes, elle tombe au même mouv que beaucoup de grimpeuses mais plusieurs autres sont tombées plus haut, la perspective des finales s’éloigne. Elle terminera finalement 13ème de cette compétition grâce à son classement de la veille. Petite déception car la finale semblait être à sa portée, mais un excellent résultat quand-même pour sa première coupe de France de diff sur les catégories officielles.

Pas beaucoup plus de réussite pour Lucas et Nathan qui finissent tous les deux 15ème en U18 et U16G. On va peut-être revoir la recette des pâtes carbo 😉

Tous les résultats ici.

En tout cas c’était une bonne mise en jambes avant la demi-finale du championnat de France le week-end prochain à Voiron. Allez les jeunes, on reste focus !

Championnat régional de difficulté : 1 titre et 4 qualifiés pour la demi-finale du championnat de France

Ce week-end nous étions à Marseille pour le championnat régional de difficulté, qui se tenait dans la salle Altissimo et son mur de 18 mètres de haut. Autant dire que c’est un petit dépaysement pour nos grimpeurs habitués à la SAE de Besson…

Au programme : 3 voies par catégorie, avec accès à une finale pour les 8 premiers. Mais surtout, cette épreuve était qualificative pour la demi-finale du championnat de France donc l’enjeu était conséquent.

Le samedi ce sont les catégories U18 et U20 qui concouraient, avec seulement 2 participants chez nous, Endy ayant dû déclarer forfait au dernier moment suite à une mauvaise chute en roller. Dommage car la qualification était à sa portée.

Chez les U18 garçons, Mathéo fait une très belle compet et finit à la 9ème place, aux portes de la finale pour un petit + dans la voie 2. C’est forcément frustrant mais il décroche son ticket pour la demi-finale du championnat de France, objectif atteint ! Et n’oublions pas qu’il a encore peu d’expérience sur le circuit officiel de compétitions donc c’est plutôt prometteur.

Mathis lui fait figure d’un habitué des compétitions. Ses qualifs se déroulent bien et lui permettent d’accéder à la finale du jour en terminant 7ème ex-aequo. Toujours sérieux et appliqué, il se fait plaisir dans sa voie de finale et grappille une petite place, 6ème au classement de ce championnat régional. Et pour lui aussi, la participation à la demi-finale sud du championnat de France est assurée.

Le lendemain, c’est un lever aux aurores en ce dimanche de Pâques, avec une heure de sommeil en moins du fait du changement d’heure mais toute la troupe est à l’heure au rdv et pleine d’énergie. J’embarque donc Léane, Lia, Hanaé, Emma et Nathan de VDG.

Léane est la première de nos 4 filles à passer et elle met la barre bien haut. Après avoir enchaîné ses 2 premières voies elle avance bien dans sa voie 3 mais ne parvient pas à clipper une dégaine ce qui met fin à son run. Aucune des autres concurrentes ne parviendra à tenir la dernière prise qu’elle a contrôlée et elle finit ainsi en tête des qualifs !

Hanaé passe peu après et le scénario est moins réjouissant. Si la voie 1 ne lui pose pas de problème, elle chute vers le milieu de la voie 2 juste avant d’attaquer les sérieuses difficultés. Et malheureusement elle ne parvient pas à se rattraper dans la dernière voie en tombant dès les premières dégaines. Bref, déception pour cette fois, elle passe complètement à côté de sa compétition alors qu’elle pouvait largement viser la qualification, c’est la dure loi de la compétition…

Emma et Lia grimpent plus tard dans la matinée et l’attente est longue. Pas facile de gérer l’échauffement, regarder passer les autres et ne pas se laisser envahir par le stress. Emma s’élance dans sa première voie bien tendue et fait monter la rési, la voie est longue mais elle ne lui pose pas de problème. Elle avance plutôt bien dans sa voie 2 et chute sur un gros plat peu accueillant. Une petite erreur d’appréciation dans la voie 3 (les pieds lisses, ça glisse 😉) la fait tomber prématurément. Mais sa prestation sera suffisante pour se qualifier à la demi-finale en se classant 14ème. 

Lia n’est pas beaucoup plus détendue. Elle appréhende le dernier mouv de la voie 1 qui nécessite pour elle de dynamiser un peu vu son petit gabarit mais elle le négocie sans problème. En revanche de petites erreurs de lecture / placement lui coûteront cher dans les deux voies suivantes. Elle termine 22ème de cette compétition. Allez, il faut continuer à travailler la confiance !

Enfin, place aux finales. Chez les filles, les 8 concurrentes se tenaient dans un mouchoir de poche aux qualifs et les cartes peuvent être complètement rebattues en finale. Léane est la toute dernière à s’élancer, elle a deviné que personne n’avait topé la voie mais qu’il allait falloir monter haut. Elle sait aussi qu’elle peut se faire arrêter au chrono et pour une fois elle met du rythme dès le début de la voie, et ça lui réussit. Solide, sous les encouragements des copines et du public, elle avance dans la voie jusqu’à tomber à l’avant dernière prise. Elle empoche ainsi la victoire et le titre de championne régionale ! Bravo, tu as fait parler les biceps 😉 et super bien géré la pression.

Résultats des courses, 4 qualifiés de l’USC pour l’étape suivante à savoir la demi-finale sud du championnat de France à Voiron le mois prochain : Léane, Emma, Mathis et Mathéo.

Encore des week-ends tourisme en perspective…

Les résultats complets ici.

 

Retour sur le championnat départemental de difficulté du 06

Un gros week-end de compétitions vient de s’achever à Bréa. Après le championnat régional de combiné U12 U14 samedi, le mur de diff de St Martin du Var accueillait dimanche une nouvelle édition du championnat départemental des Alpes Maritimes, avec une formule désormais bien rodée et appréciée : 10 voies à tenter de gravir au fil de la journée. Ce format permet ainsi à un public plus large de s’adonner aux joies de la compétition et de s’en mettre plein les bras ! Ceci était d’autant plus vrai cette année qu’avec les voies ouvertes pour la compétition des plus jeunes la veille, tous les grimpeurs ne s’affrontaient pas sur le même circuit, avec à la clé une plus grande fluidité et des voies adaptées en fonction des catégories.

Nous étions une douzaine du club en place dès 9h pour espérer avoir le temps de tenter toutes nos voies. Pour certains l’efficacité était de mise et en milieu de journée tout était plié, tandis que d’autres ont préféré optimiser les temps de repos et ont grimpé jusqu’au dernier moment. Quelques-uns ont profité d’un semblant de grasse matinée, alors que d’autres ont écourté la session, après avoir donné tout ce qu’ils pouvaient. C’est tout l’intérêt d’une journée comme celle-ci, où chacun peut espérer y trouver son compte.

On a pu apprécier la bonne ambiance générale, la solidarité, tout le monde s’assurant mutuellement en fonction des besoins, les encouragements, et bien sûr la qualité des ouvertures, qui reste quand même un des intérêts majeurs en compétition.

Au niveau des résultats, l’USC empoche 2 titres de champions départementaux avec Mathis en U20 garçons et Léane en U16 filles. Mathis étant seul dans sa catégorie le suspense n’était pas au rendez-vous mais la motivation bien présente et il a fait une très belle compétition, avec son sérieux habituel.

Chez les U16 filles les concurrentes étaient plus nombreuses et nos 5 filles de l’USC n’étaient pas venues pour faire de la figuration. Léane signe une belle performance en étant la seule de cette catégorie à sortir 8 voies (et en tombant à la prise finale de sa dernière voie).

Hanaé prend le titre de vice-championne départementale, avec une belle prestation dans la voie 9 mais en ne parvenant pas au bout du toit de la voie 8.

Emma termine au pied du podium, déçue de sa grimpe et de sa compétition. Il ne lui a pourtant pas manqué grand chose puisqu’elle tombe au dernier mouv de deux de ses voies. On essaiera d’avoir une analyse plus constructive à froid 😉

Lia pointe juste derrière à la 5° place. Elle aura fait toute sa compétition avec Endy qui est U18. Et si au niveau de l’ambiance et de l’état d’esprit il n’y a rien à redire, ce n’est pas tout à fait le duo de choc niveau engagement :-). Toutes les deux ont fait preuve de belles qualités techniques, et Lia a bien avancé dans le toit, mais elles manquent encore souvent de volonté pour engager les mouvements dès qu’elles se retrouvent à leur limite. Vous avez une grosse marge de progression sur ce plan-là les filles, y a plus qu’à y croire ! Endy du coup termine 2° de sa catégorie (où elles étaient quand même 3 participantes).

Pour Léa c’est plus dur, ayant été blessée plusieurs mois ces deux dernières saisons, l’écart est difficile à rattraper. Elle s’est pourtant bien battue, avec application et dans la bonne humeur, et finit 11ème.

Chez les garçons nous avions 2 concurrents en U16 : Esteban, bien remonté après sa belle performance dans le Var la semaine précédente, et Antoine venu plutôt en touriste. Esteban parvient à toper la moitié de ses voies et aura bien travaillé la résistance, en hésitant longtemps avant d’engager le mouvement dès qu’il est un peu aléatoire (et du fait de sa taille ça arrive forcément régulièrement). Là aussi, il y a un travail à faire et beaucoup à gagner en terme d’efficacité et d’économie d’énergie. ll termine dans la première moitié du tableau, à la 7° place de cette catégorie où le niveau est bien relevé.

Antoine de son côté n’aura pas fait la compétition de sa vie, n’essayant pas toutes les voies. C’est dommage. Il termine ainsi 16ème.

Nous avions 4 concurrents chez les U18 garçons où là aussi il y a un gros niveau. C’est d’ailleurs peut-être la catégorie où on a pu regretter qu’il n’y ait pas suffisamment de voies accessibles pour que tout le monde puisse s’exprimer, ils sont quand même 5 à ne toper qu’une voire aucune, forcément un peu frustrant.

Ce n’est pas ça qui aura posé problème à Mathéo, car les voies exigeantes, il connaît. Avec 6 voies au compteur et de beaux runs dans les autres, il accroche la 4° place (3° au niveau départemental puisque c’est un participant corse qui prend la seconde place).

Noah s’en sort plutôt bien lui aussi en parvenant au sommet de 4 voies, mais les plus dures ne sont pas à sa portée. Il termine 9° de la compétition.

C’est beaucoup plus compliqué pour Lucas et Théo qui évoluent dans les groupes loisirs mais ils font ce qu’ils peuvent et se classent 16° et 17°.

A noter également que nous étions deux valeureux vétérans à monter sur le podium, fièrement acclamés par notre fan club : Fred le papa de Lia termine 3° chez les hommes sans aucun entraînement en diff, et moi seconde chez les femmes, même si mon unique entraînement en rési avec nos stagiaires Nathan et Roman 2 jours avant la compet ne m’aura pas empêchée de tomber lamentablement la main dans le bac final de la voie en dièdre.

En tout cas une fois de plus je tiens à souligner le bon état d’esprit qui a régné tout au long de la compétition, avec en particulier une belle solidarité parmi nos filles, et l’implication des bénévoles parce qu’on peut toujours trouver mieux à faire que passer son dimanche entier à juger…

La prochaine étape va arriver vite puisque le championnat régional aura lieu dans 2 semaines à Marseille. A suivre donc…