Tous les articles par Cécile

Championnat régional de difficulté : 1 titre et 4 qualifiés pour la demi-finale du championnat de France

Ce week-end nous étions à Marseille pour le championnat régional de difficulté, qui se tenait dans la salle Altissimo et son mur de 18 mètres de haut. Autant dire que c’est un petit dépaysement pour nos grimpeurs habitués à la SAE de Besson…

Au programme : 3 voies par catégorie, avec accès à une finale pour les 8 premiers. Mais surtout, cette épreuve était qualificative pour la demi-finale du championnat de France donc l’enjeu était conséquent.

Le samedi ce sont les catégories U18 et U20 qui concouraient, avec seulement 2 participants chez nous, Endy ayant dû déclarer forfait au dernier moment suite à une mauvaise chute en roller. Dommage car la qualification était à sa portée.

Chez les U18 garçons, Mathéo fait une très belle compet et finit à la 9ème place, aux portes de la finale pour un petit + dans la voie 2. C’est forcément frustrant mais il décroche son ticket pour la demi-finale du championnat de France, objectif atteint ! Et n’oublions pas qu’il a encore peu d’expérience sur le circuit officiel de compétitions donc c’est plutôt prometteur.

Mathis lui fait figure d’un habitué des compétitions. Ses qualifs se déroulent bien et lui permettent d’accéder à la finale du jour en terminant 7ème ex-aequo. Toujours sérieux et appliqué, il se fait plaisir dans sa voie de finale et grappille une petite place, 6ème au classement de ce championnat régional. Et pour lui aussi, la participation à la demi-finale sud du championnat de France est assurée.

Le lendemain, c’est un lever aux aurores en ce dimanche de Pâques, avec une heure de sommeil en moins du fait du changement d’heure mais toute la troupe est à l’heure au rdv et pleine d’énergie. J’embarque donc Léane, Lia, Hanaé, Emma et Nathan de VDG.

Léane est la première de nos 4 filles à passer et elle met la barre bien haut. Après avoir enchaîné ses 2 premières voies elle avance bien dans sa voie 3 mais ne parvient pas à clipper une dégaine ce qui met fin à son run. Aucune des autres concurrentes ne parviendra à tenir la dernière prise qu’elle a contrôlée et elle finit ainsi en tête des qualifs !

Hanaé passe peu après et le scénario est moins réjouissant. Si la voie 1 ne lui pose pas de problème, elle chute vers le milieu de la voie 2 juste avant d’attaquer les sérieuses difficultés. Et malheureusement elle ne parvient pas à se rattraper dans la dernière voie en tombant dès les premières dégaines. Bref, déception pour cette fois, elle passe complètement à côté de sa compétition alors qu’elle pouvait largement viser la qualification, c’est la dure loi de la compétition…

Emma et Lia grimpent plus tard dans la matinée et l’attente est longue. Pas facile de gérer l’échauffement, regarder passer les autres et ne pas se laisser envahir par le stress. Emma s’élance dans sa première voie bien tendue et fait monter la rési, la voie est longue mais elle ne lui pose pas de problème. Elle avance plutôt bien dans sa voie 2 et chute sur un gros plat peu accueillant. Une petite erreur d’appréciation dans la voie 3 (les pieds lisses, ça glisse 😉) la fait tomber prématurément. Mais sa prestation sera suffisante pour se qualifier à la demi-finale en se classant 14ème. 

Lia n’est pas beaucoup plus détendue. Elle appréhende le dernier mouv de la voie 1 qui nécessite pour elle de dynamiser un peu vu son petit gabarit mais elle le négocie sans problème. En revanche de petites erreurs de lecture / placement lui coûteront cher dans les deux voies suivantes. Elle termine 22ème de cette compétition. Allez, il faut continuer à travailler la confiance !

Enfin, place aux finales. Chez les filles, les 8 concurrentes se tenaient dans un mouchoir de poche aux qualifs et les cartes peuvent être complètement rebattues en finale. Léane est la toute dernière à s’élancer, elle a deviné que personne n’avait topé la voie mais qu’il allait falloir monter haut. Elle sait aussi qu’elle peut se faire arrêter au chrono et pour une fois elle met du rythme dès le début de la voie, et ça lui réussit. Solide, sous les encouragements des copines et du public, elle avance dans la voie jusqu’à tomber à l’avant dernière prise. Elle empoche ainsi la victoire et le titre de championne régionale ! Bravo, tu as fait parler les biceps 😉 et super bien géré la pression.

Résultats des courses, 4 qualifiés de l’USC pour l’étape suivante à savoir la demi-finale sud du championnat de France à Voiron le mois prochain : Léane, Emma, Mathis et Mathéo.

Encore des week-ends tourisme en perspective…

Les résultats complets ici.

 

Retour sur le championnat départemental de difficulté du 06

Un gros week-end de compétitions vient de s’achever à Bréa. Après le championnat régional de combiné U12 U14 samedi, le mur de diff de St Martin du Var accueillait dimanche une nouvelle édition du championnat départemental des Alpes Maritimes, avec une formule désormais bien rodée et appréciée : 10 voies à tenter de gravir au fil de la journée. Ce format permet ainsi à un public plus large de s’adonner aux joies de la compétition et de s’en mettre plein les bras ! Ceci était d’autant plus vrai cette année qu’avec les voies ouvertes pour la compétition des plus jeunes la veille, tous les grimpeurs ne s’affrontaient pas sur le même circuit, avec à la clé une plus grande fluidité et des voies adaptées en fonction des catégories.

Nous étions une douzaine du club en place dès 9h pour espérer avoir le temps de tenter toutes nos voies. Pour certains l’efficacité était de mise et en milieu de journée tout était plié, tandis que d’autres ont préféré optimiser les temps de repos et ont grimpé jusqu’au dernier moment. Quelques-uns ont profité d’un semblant de grasse matinée, alors que d’autres ont écourté la session, après avoir donné tout ce qu’ils pouvaient. C’est tout l’intérêt d’une journée comme celle-ci, où chacun peut espérer y trouver son compte.

On a pu apprécier la bonne ambiance générale, la solidarité, tout le monde s’assurant mutuellement en fonction des besoins, les encouragements, et bien sûr la qualité des ouvertures, qui reste quand même un des intérêts majeurs en compétition.

Au niveau des résultats, l’USC empoche 2 titres de champions départementaux avec Mathis en U20 garçons et Léane en U16 filles. Mathis étant seul dans sa catégorie le suspense n’était pas au rendez-vous mais la motivation bien présente et il a fait une très belle compétition, avec son sérieux habituel.

Chez les U16 filles les concurrentes étaient plus nombreuses et nos 5 filles de l’USC n’étaient pas venues pour faire de la figuration. Léane signe une belle performance en étant la seule de cette catégorie à sortir 8 voies (et en tombant à la prise finale de sa dernière voie).

Hanaé prend le titre de vice-championne départementale, avec une belle prestation dans la voie 9 mais en ne parvenant pas au bout du toit de la voie 8.

Emma termine au pied du podium, déçue de sa grimpe et de sa compétition. Il ne lui a pourtant pas manqué grand chose puisqu’elle tombe au dernier mouv de deux de ses voies. On essaiera d’avoir une analyse plus constructive à froid 😉

Lia pointe juste derrière à la 5° place. Elle aura fait toute sa compétition avec Endy qui est U18. Et si au niveau de l’ambiance et de l’état d’esprit il n’y a rien à redire, ce n’est pas tout à fait le duo de choc niveau engagement :-). Toutes les deux ont fait preuve de belles qualités techniques, et Lia a bien avancé dans le toit, mais elles manquent encore souvent de volonté pour engager les mouvements dès qu’elles se retrouvent à leur limite. Vous avez une grosse marge de progression sur ce plan-là les filles, y a plus qu’à y croire ! Endy du coup termine 2° de sa catégorie (où elles étaient quand même 3 participantes).

Pour Léa c’est plus dur, ayant été blessée plusieurs mois ces deux dernières saisons, l’écart est difficile à rattraper. Elle s’est pourtant bien battue, avec application et dans la bonne humeur, et finit 11ème.

Chez les garçons nous avions 2 concurrents en U16 : Esteban, bien remonté après sa belle performance dans le Var la semaine précédente, et Antoine venu plutôt en touriste. Esteban parvient à toper la moitié de ses voies et aura bien travaillé la résistance, en hésitant longtemps avant d’engager le mouvement dès qu’il est un peu aléatoire (et du fait de sa taille ça arrive forcément régulièrement). Là aussi, il y a un travail à faire et beaucoup à gagner en terme d’efficacité et d’économie d’énergie. ll termine dans la première moitié du tableau, à la 7° place de cette catégorie où le niveau est bien relevé.

Antoine de son côté n’aura pas fait la compétition de sa vie, n’essayant pas toutes les voies. C’est dommage. Il termine ainsi 16ème.

Nous avions 4 concurrents chez les U18 garçons où là aussi il y a un gros niveau. C’est d’ailleurs peut-être la catégorie où on a pu regretter qu’il n’y ait pas suffisamment de voies accessibles pour que tout le monde puisse s’exprimer, ils sont quand même 5 à ne toper qu’une voire aucune, forcément un peu frustrant.

Ce n’est pas ça qui aura posé problème à Mathéo, car les voies exigeantes, il connaît. Avec 6 voies au compteur et de beaux runs dans les autres, il accroche la 4° place (3° au niveau départemental puisque c’est un participant corse qui prend la seconde place).

Noah s’en sort plutôt bien lui aussi en parvenant au sommet de 4 voies, mais les plus dures ne sont pas à sa portée. Il termine 9° de la compétition.

C’est beaucoup plus compliqué pour Lucas et Théo qui évoluent dans les groupes loisirs mais ils font ce qu’ils peuvent et se classent 16° et 17°.

A noter également que nous étions deux valeureux vétérans à monter sur le podium, fièrement acclamés par notre fan club : Fred le papa de Lia termine 3° chez les hommes sans aucun entraînement en diff, et moi seconde chez les femmes, même si mon unique entraînement en rési avec nos stagiaires Nathan et Roman 2 jours avant la compet ne m’aura pas empêchée de tomber lamentablement la main dans le bac final de la voie en dièdre.

En tout cas une fois de plus je tiens à souligner le bon état d’esprit qui a régné tout au long de la compétition, avec en particulier une belle solidarité parmi nos filles, et l’implication des bénévoles parce qu’on peut toujours trouver mieux à faire que passer son dimanche entier à juger…

La prochaine étape va arriver vite puisque le championnat régional aura lieu dans 2 semaines à Marseille. A suivre donc…

Infos vacances de Noël

La trêve de Noël approche ! Avec un repos bien mérité pour tous, à commencer par nos pros et nos bénévoles.

Voici les infos pour les deux semaines à venir :

* Section Jeunes

Il n’y aura pas de cours ce samedi 23 décembre, ni pendant les vacances scolaires. Reprise des cours normaux la semaine du 8 Janvier.

* Section Adultes

Le gymnase Bréa est fermé durant toutes les vacances scolaires.

Le gymnase Besson est fermé la semaine entre Noël et le Jour de l’An. Nous vous proposons deux séances la semaine suivante, mardi 2 et jeudi 4 janvier 2024 de 19h à 21h30.

Sinon, il vous reste Arkose, ainsi que nos belles falaises.

Nous vous souhaitons de très belles fêtes de fin d’année !

Coupe de France jeunes de bloc de Toulouse

La quatrième et dernière étape du circuit de coupe de France jeunes de bloc se tenait ce week-end dans la salle de Block’Out Toulouse. C’était la deuxième participation de la saison pour nos jeunes, puisque nous avions fait l’impasse sur la première étape à Rungis, ainsi que sur celle à la Réunion (étonnamment). Après quelques incertitudes, Mathis, Léane et Hanaé étaient tous les 3 sur les listes de départ, accompagnés par Olivier le papa d’Hanaé. Mathéo n’a lui malheureusement pas pu concourir. Ayant fait peu de compétitions la saison dernière, il se retrouve trop loin au classement général pour parvenir à être sélectionné dans sa catégorie où les grimpeurs sont très nombreux.

Mathis est donc le seul représentant du club à grimper le samedi. Au programme 9 blocs avec 5 essais par bloc. A première vue la lecture des blocs ne l’enchante pas, avec beaucoup de dalles, ce qui n’est pas son profil préféré. Son début de compétition est plutôt difficile, il lâche 5 essais avant de venir à bout du bloc 2, et mettra 3 essais pour toper le bloc 3. Mais il parvient à se reprendre et finit plutôt bien la compétition, en flashant 2 autres blocs et validant une zone supplémentaire. Il se classe 35ème chez les U20 garçons.

Les deux filles U16 grimpent le dimanche matin, et le tirage leur est plutôt favorable puisqu’elles évitent toutes les deux le réveil aux aurores de la vague qui débute à 7h30.

Efficace, Hanaé flashe les 4 premiers blocs. Elle parvient également à valider en quelques essais la zone du bloc 6 avec un jeté au départ et celle du bloc 8 en équilibre sur de gros volumes. Avec 4 blocs et 6 zones, elle se classe 28ème de cette étape de coupe de France.

Léane coche également les 4 premiers blocs, en lâchant un essai pour avoir dépassé un scotch noir dans le bloc 2 et un autre dans le bloc 3. Petit manque de concentration sans doute en ce début de compétition. La jolie coordo du bloc 9 semble en revanche l’inspirer, puisqu’elle parviendra à flasher ce bloc à son premier essai, ce qu’elles ne seront que deux à réaliser. Elle valide également la zone du bloc 8 au premier essai, mais ne parvient pas à caler le premier mouv du bloc 6, préférant s’acharner dans le bloc 5 très physique et un peu morpho, sans succès. Qu’à cela ne tienne, avec ses 5 blocs et 6 zones, elle rentre dans le top 20, en accrochant la 19ème place.

Rappelons que les deux filles sont en première année de leur catégorie et que ce sont leurs premières coupes de France officielles, ce sont donc des résultats encourageants, bravo !

Voici les résultats complets de la compétition.

Cette étape de Toulouse étant la dernière du circuit de coupe de France de bloc, le classement général coupe de France bloc 2024 est également établi. Nos jeunes n’ayant participé qu’à 2 étapes sur les 3 proposées en métropole ce n’est pas très parlant, mais Léane et Hanaé terminent respectivement 44ème et 48ème de ce classement, et Mathis 54ème.

Dernière ligne droite maintenant pour la saison de bloc, avec le championnat régional début janvier, qualificatif pour la demi-finale du championnat de France. Et les places s’annoncent chères, vu le niveau des grimpeurs de la région !

Championnat départemental de bloc du 83

Non, non, il ne s’agit pas d’un doublon. Après le 13 la semaine dernière, suite et fin de notre tournée des championnats départementaux, avec un déplacement à La Garde pour le championnat départemental du Var. Le même petit groupe était de la partie, avec Emma, Timéo et Esteban en plus, et Lino en moins.

Format de compétition un peu différent cette fois, avec 20 blocs à essayer en illimité pendant 1h30, et des finales à partir des catégories U16.
 
C’est Lilas qui lance les hostilités pour le club, dans la catégorie U14. Elle parvient à toper 15 blocs sur les 20 proposés et termine ainsi en 6ème place, dans la première moitié du tableau. C’est toujours beaucoup d’émotions une compet entre l’excitation et le stress de ne pas tout réussir. De la joie et de la déception bien sûr mais de la fierté d’avoir tout donner. Et l’envie de faire mieux la prochaine fois.
 
 
Ce sont ensuite les U12 qui prennent place sur le tapis. Du côté des filles, les 3 copines (Mélia, Romane et Rose) démarrent les blocs ensemble. 
Mélia enchaîne les voies avec sa force tranquille habituelle, et en flashe la plupart. Sa facilité d’exécution et sa rapidité sont impressionnantes. Elle termine en ayant coché tous les blocs une bonne trentaine de minutes avant la fin du temps règlementaire, ce sera d’ailleurs la première à réaliser cette performance, filles et garçons confondus. Du bon boulot Mélia, appliquée et efficace. Elle domine la compétition en étant l’unique fille à réussir les 20 blocs (et de loin), et termine donc sur la première marche du podium. 
 
 
Rose de son côté parvient au bout de 11 blocs, se classant ainsi 7ème, confirmant ses belles capacités alors qu’elle découvre tout juste le circuit officiel.
 
 
Romane tope 7 voies mais un bloc rouge la met à mal. Sa combativité pour arriver à le résoudre doit être saluée. L’enchainement des essais, talons, tête en bas, ou jetés n’auront malheureusement pas gain de cause. Elle termine finalement à la 10ème place. 
 
 
Les U12 garçons grimpaient en même temps que les U12 filles, sur les mêmes blocs. Seul représentant du club dans cette catégorie, Timéo enchaîne les blocs assez facilement mais bute sur deux d’entre eux. Réglettes difficiles à serrer et un peu de manque d’analyse notamment sur un placement de départ auront raison de lui. Mais là encore, c’est l’expérience qui rentre. Trois des garçons ayant enchaîné tous les blocs, Timéo termine juste au pied du podium, à la 4ème place.
 
 
Après les U12, c’est aux U16 d’entrer en piste. Et on peut dire que les filles ont assuré le spectacle ! 
Léane enchaine les blocs avec une facilité déconcertante et sans lâcher d’essais sur ses 17 premiers blocs. Le bloc 1 parmi les plus difficiles ne lui résiste pas longtemps non plus. Elle a d’ailleurs suspendu le temps dans la salle et a mis en pause les grimpeurs, juges et spectateurs qui ont tous retenu leur souffle jusqu’à ce qu’elle valide le top ! Les frissons étaient de sortie ! Seuls deux blocs resteront totalement invaincus dans cette catégorie.
 
 
Hanaé a suivi Léane de près… Un skate lui fait perdre un peu patience mais elle s’acharne et finit par valider le bloc sans trop de difficulté. Elle est un peu courte pour démarrer dans le bloc 1 malheureusement et le bloc 21 sur réglettes bois infâmes lui résiste aussi malgré quelques essais encourgeants. Elle finit donc 2ème du tour de qualifications.
 
 
Emma quant à elle s’est bien battue mais constate que sa gestion de la compétition n’a pas été optimale. Elle ne parvient pas à valider tous les blocs en dévers, parfois à vraiment pas grand chose, et n’a pas suffisamment de temps pour tenter tous les blocs. Elle arrive à bien bouger dans le fameux bloc 1 sans malheureusement parvenir au top. Cela lui suffit tout de même pour décrocher la 3ème place des qualifications.
 
 
Les 3 filles sont donc en finales, accompagnées par Esteban qui réussit à décrocher le dernier ticket chez les garçons en cochant 13 blocs.
 
 
Première expérience pour Esteban, et même si l’ambiance est conviviale les finales restent un peu impressionnantes et stressantes. Il commence pourtant de la meilleure des manières en flashant le bloc 1. Mais ça se complique dans le skate du bloc 2 où il a du mal à valider la position de réception, et commence à perdre ses moyens et sa lucidité. Cela finit quand même par passer mais il a déjà laissé beaucoup d’énergie et tombe sur la prise finale. Le bloc 3 en dévers est le plus physique. Il fait un premier essai prometteur mais là encore, il perd un peu confiance, enchaîne les essais mitraillettes sans repos, forcément peu productifs sur ce type de bloc. Il se bat jusqu’au bout, et peut être fier de ce qu’il a fait. Au final il termine 7ème de la compétition.
 
Du côté des filles, Léane maintient son avance des qualifs en flashant les 3 blocs de finale. Hanaé lâche quelques essais dans le bloc 2 qu’elle finit par enchaîner avec une méthode de l’espace, et valide également le bloc 3, plus dans son style, en trois essais. Emma met la pression en flashant les deux premiers blocs, mais elle ne viendra pas à bout du bloc 3 malgré de beaux essais. Elle sera d’ailleurs la seule des autres concurrentes à en valider la zone.
 
Nos 3 filles ont donc fait le job et trustent brillamment le podium (de toute façon c’était le deal si elles ne voulaient pas rentrer à pied ;-)).
 
 
Une fois de plus, on a pu apprécier la bonne ambiance de ce petit groupe, vous êtes vraiment top ! Et on salue aussi le 83, qui parvient à organiser un championnat départemental avec ses moyens, et dans une salle loin d’être immense. A méditer…
 
J’en profite une nouvelle fois pour remercier les parents accompagnateurs et photographes, avec mention spéciale à la Caussette Family : Isa pour ce résumé et les photos, Seb notre tout fraîchement certifié juge local, et Timéo mon assistant brosseur sur les finales 🙂
 
Prochaines compétitions à suivre : la coupe de France de bloc à Toulouse le week-end prochain, puis le challenge Berhault à Roquebillière dans 2 semaines. Ensuite la trêve de fin d’année sera la bienvenue !
 

Championnat départemental de bloc du 13

En l’absence de championnat départemental dans les Alpes Maritimes, quelques-uns de nos jeunes motivés participaient au championnat départemental des Bouches du Rhône et du Vaucluse ce week-end. C’est une nouvelle fois la salle Bloc n’Roc de Vitrolles qui accueillait cette compétition ouverte dès la catégorie U12. Et l’accueil et les blocs ont été appréciés par petits et grands. Cécile a résumé le samedi avec l’aide de Léane et Olivier tandis que Marie, qui accompagnait pour le dimanche, s’est chargée de la deuxième journée. Merci à eux !

Le samedi, seules Léane et Hanaé ont fait le déplacement, pour défendre leurs chances dans la catégorie U16 où la concurrence est sérieuse avec plusieurs grimpeuses évoluant sur le circuit national. Niveau objectif, le top 5 était déjà assez ambitieux. 

Léane confirme sa belle forme du moment en réussissant à valider 8 blocs en 9 essais et 1 zone supplémentaire en 3 essais. Le bloc 10 en dévers sur petites réglettes lui résiste, mais elle accroche tout de même la 4ème place, manquant le podium pour un essai de zone.

Hanaé a pu montrer de belles choses aussi, notamment en validant la zone du bloc 10, mais sa compétition est plus en dents de scie et cela se ressent sur le résultat. Avec 6 blocs en 9 essais et 2 zones de plus en 3 essais elle termine 14ème. Elle a une nouvelle fois fait preuve d’un bon état d’esprit cette saison en ne se décourageant pas malgré les difficultés, à conserver ! 

Le dimanche ce sont nos plus jeunes compétiteurs qui concouraient, certains pour leur première compétition de ce type : Mélia, Rose et Romane en U12, Lilas et Lino en U14. Et chez les plus jeunes aussi le niveau est déjà très relevé dans les clubs du 13.

Pour les catégories U12, le réveil pique un peu, pointage annoncé à 7h30 et il fait particulièrement froid comparé à notre Côte d’Azur pourtant pas si loin.

Après un petit échauffement, la première vague commence la journée à 9h avec environ une quarantaine de grimpeurs, garçons et filles mélangés. 10 blocs, 2 heures, 5 essais par bloc. Sont donc en lice, Romane, Rose et Mélia.

Les filles partent pleine de motivation comme à leur habitude 😉

Mélia commence par les premiers niveaux, puis s’attaque aux plus durs. Elle lâche quelques essais sur des blocs à sa portée, peut-être aurait-elle dû prendre plus de temps d’observation ? Les blocs 8 et 10 lui échappent car particulièrement techniques, mais elle s’est bien battue. Au final elle tope 8 blocs et 1 zone et termine à la 3ème place. Bravo elle peut être fière ! Rose se classe 6ème, suivie de près par Romane 7ème avec toutes les deux 7 blocs au compteur. 

C’est un peu plus compliqué pour nos jeunes U14. Dans cette catégorie, certains enfants grimpent déjà depuis plusieurs années et l’écart se creuse vite. Lilas termine 16ème en réussissant 5 blocs, et Lino, malgré sa belle combativité ne parvient à cocher que 3 blocs et se classe 32ème.

Voici les résultats complets.

Mais au delà des performances, mention spéciale à la bonne humeur du petit groupe, c’est un régal de les accompagner.

Sensibilisation aux risques de violences sexuelles

L’US Cagnes organisait cette semaine une conférence sur la prévention et la sensibilisation aux risques de violences sexuelles dans le milieu sportif, présentée par l’association Colosse aux pieds d’argile. Cette association œuvre pour lutter contre les violences sexuelles, le harcèlement et le bizutage en milieu sportif et scolaire. Si vous voulez les soutenir, c’est par ici : https://colosse.fr/adherer/

Le sujet n’est pas des plus légers, mais il est essentiel d’en parler afin d’informer, sensibiliser et prévenir.

Et avant tout, les numéros à contacter en cas d’urgence.

 

Quelques chiffres chocs autour des violences sexuelles :

  • 1 viol sur mineur toutes les heures en France
  • 11% d’agressions sexuelles dans le milieu sportif
  • cela concerne en moyenne 3 enfants sur une classe de 30
  • conséquences sur la santé mentale dans 96% des cas
  • conséquences sur la santé physique dans 69% des cas
  • 25% des agresseurs sont des mineurs
  • 94% des agresseurs sont des proches
  • 2% des agresseurs sont des femmes
  • 20% des agresseurs récidivent dans les 3 mois après avoir purgé leur peine

Devant ce constat, le club souhaite s’engager afin de sensibiliser et protéger enfants, encadrants et parents.

Voici une charte à destination des enfants ou le visuel Reglo’Sport  pour aider les parasportifs et les sportifs à mesurer leur bien-être et mieux comprendre leurs ressentis.

Le ministère a réalisé un vade-mecum très complet sur les procédures à mettre en place lorsqu’une situation de violences apparaît et a édité une plaquette pour prévenir les violences sexuelles dans le sport. Vous y trouverez notamment une liste d’associations d’aides aux victimes.

Signaux d’alerte

Il peut être très difficile pour une victime de violences de se confier et libérer sa parole, mais voici quelques signes (non exhaustifs et pas forcément spécifiques aux violences sexuelles) qui peuvent alerter :

Chez l’enfant d’âge scolaire :

  • changement de comportement
  • difficultés d’apprentissage
  • conduite hypersexualisée
  • pudeur excessive et / ou inhabituelle
  • phobie scolaire
  • énurésie et encoprésie secondaires (alors que la continence était acquise)
  • migraines et crampes abdominales
  • difficultés à s’intégrer

Chez l’adolescent :

Idem + :

  • idées dépressives ou tentatives de suicide
  • troubles du comportement alimentaire
  • consommation d’alcool, drogue
  • conduites à risque
  • addictions
  • échec scolaire
  • absentéisme
  • scarification
  • comportement sexuel dissolu
  • comportements autodestructeurs
  • mensonges
  • fugues

Recevoir la parole et alerter

Conduite à tenir dans le cas où une victime se confie :

  • ne pas dramatiser, ne pas minimiser, s’efforcer de maîtriser ses émotions dans la mesure du possible
  • ne jamais mettre en doute la parole de la personne, même si les propos semblent flous ou incohérents
  • féliciter la personne pour ses révélations et son courage, la remercier pour sa confiance
  • rappeler à la victime qu’elle n’est pas coupable mais victime, que ce n’est pas à elle d’avoir honte
  • protéger la vie privée de la personne, tout en respectant l’obligation de signalement

Le rôle d’écoute s’arrête ici, l’enquête doit ensuite être menée par un professionnel, il ne faut par exemple en aucun cas prévenir l’agresseur présumé des dires de la personne.

Signaler : Signal sport

Créée en décembre 2019 dans le cadre de la stratégie nationale de lutte contre les violences dans le sport déployée par le ministère des Sports et des Jeux Olympiques et Paralympiques, la cellule nationale de traitement des signalements de violences dans le sport est chargée d’instruire chaque signalement et d’accompagner les services départementaux du ministère dans la conduite d’enquêtes administratives placées sous l’autorité des préfets. Elle suit l’ensemble des procédures diligentées et correspond avec les référents des fédérations sportives pour les procédures administratives nécessaires. La cellule est également amenée à orienter les personnes vers des associations d’aide aux victimes.

La cellule traite les signalements de violences sexuelles, de violences physiques et/ou psychologiques, de propos sexistes, d’emprise, de maltraitances, mais aussi les situations de complicité ou de non-dénonciation.

L’adresse signal-sports@sports.gouv.fr permet de recueillir tous les témoignages de victimes.

Coupe de France jeunes de bloc de Toufflers

Ce week-end se tenait la deuxième étape de coupe de France de bloc pour les catégories jeunes (à partir de U16) à Toufflers. Pour ceux qui ne situeraient pas bien (on vous pardonne) ça se trouve dans les Hauts de France (le nord quoi) à côté de Roubaix. La destination nous paraissant particulièrement attirante en ce mois de novembre nous n’avons pas hésité une seconde.

Enfin soyons honnêtes, nous avons pas mal tergiversé au sujet de ce déplacement, le club ne souhaitant plus favoriser les déplacements en avion, rapport au bilan carbone tout ça tout ça. Mais le programme de la coupe de France de bloc n’était vraiment pas favorable aux sudistes cette année, une seule étape étant raisonnablement accessible en voiture (Chambéry, finalement déplacée à Toulouse à J-1 mois). Et pour nos compétiteurs, pour espérer rentrer et se maintenir à une place correcte dans le classement national, et ainsi pouvoir accéder aux compétitions l’année suivante, il faut participer à un minimum de compétitions officielles.

Bref, me voilà donc partie avec Léane, Hanaé et Mathis pour un week-end bucolique à Toufflers. Après le retard règlementaire du vol d’un vendredi soir, nous atterrissons à Lille, où la pluie a cessé après ces derniers jours de forte intempéries. 

Mathis ne grimpe qu’en début d’après midi le samedi, ce qui lui laisse le temps d’observer les passages des U18 dans les blocs et de soigner son échauffement. 

Et entre les retours des compétiteurs qui ont fini de grimper et ce que l’on voit sur le mur le constat est vite fait : les blocs sont très durs.

Le format est de 8 blocs avec 5 essais par bloc, en un peu plus d’1h30. La salle est grande, il y a plusieurs vagues et les blocs ne se chevauchent pas, les grimpeurs auront donc à peu près le temps de mettre leurs essais dans tous les blocs, ce qui n’est pas toujours le cas et qui représente un paramètre important dans la gestion de la compétition. 

Mathis choisit de commencer par le bloc 2, même s’il y a un peu d’attente. C’est celui qui paraît le plus accessible et c’est toujours bien de se mettre en confiance en début de compétition. Les ouvreurs ont prévu une méthode pour le spectacle avec double contre pointe et tête à l’envers que la plupart des grimpeurs ont shunté avec un changement de main qui ne semble pas très agréable. Finalement Mathis opte pour la méthode officielle et flashe son premier bloc avec style. Il lâchera un essai dans le bloc suivant avant de le valider. Il tente ensuite quelques blocs plus exigeants mais ça ne passe pas. Le bloc 1 des garçons en a laissé plus d’un sur le carreau. Ça se passe sur modules, et ça tombe bien Mathis a travaillé ça à Arkose. Il valide le top à son premier essai. Il en est donc à 3 blocs au compteur et essaiera jusqu’à la fin de valider une zone supplémentaire mais sans succès, les blocs sont vraiment très exigeants (seuls les 13 premiers des U20 valideront 4 blocs ou plus). Avec ses 3 blocs en 4 essais Mathis termine 29ème, c’est son meilleur classement en coupe de France de bloc et il est satisfait de ce qu’il a fait.

Après le spectacle des finales U18 nous rentrons prendre des forces et profiter d’une bonne nuit de sommeil, les filles grimpant le lendemain matin. 

Hanaé passe dans la première vague du dimanche matin, nous sommes donc au gymnase dès 8h à l’ouverture. Nous avons pu étudié les blocs grâce aux démos vidéos et la plupart étaient déjà en place la veille donc nous avons déjà pas mal d’infos sur les méthodes. Et on sait qu’aujourd’hui encore, le niveau du circuit sera relevé.

Hanaé met du temps à se mettre à l’échauffement, on ne peut pas dire que la routine proposée par Nathan et Roman est bien ancrée, et elle n’aura pas touché beaucoup de prises avant de débuter la compétition. Mathis et moi commençons à bouillir. Qu’à cela ne tienne, la jeunesse prend le dessus et elle démarre bien dans la compétition, en flashant le premier bloc, non sans avoir tremblé (et nous avec !) sur le contrôle de la contrepointe. Quelque minutes après elle est au top du bloc suivant, ce qui fait qu’au bout de seulement 10 minutes de compétition, elle affichait  2 blocs en  2 essais, on ne pouvait espérer meilleure entrée en matière ! Cela lui permet de mettre des essais dans des blocs plus difficiles, et de cocher le dernier bloc facile. Elle parviendra à valider une zone supplémentaire dans un bloc sur volumes (le bloc 1 des garçons la veille), mais ne réussira pas à atteindre la zone du bloc 5 pourtant plutôt dans son style sur réglettes, le manque de physique se faisant sentir.

Au final elle coche donc 3 blocs et 4 zones, et termine 21ème. Elle a fait preuve de réussite en réalisant tous ses blocs au premier essai, et d’un bon état d’esprit, n’hésitant pas à solliciter et à écouter les recommandations de Mathis pour ajuster les méthodes.

Léane grimpe dans la vague juste après. Elle est prise en main par Charlotte notre amie du nord, et peut appliquer les consignes d’échauffement pendant que nous suivons Hanaé avec Mathis. Elle a plus de mal à rentrer dans la compétition, en lâchant un run sur le premier bloc, même si elle se reprend bien et l’enchaîne au 2° essai. Les choses se gâtent dans le bloc 3 où elle tente la même méthode qu’Hanaé qui ne fonctionne pas pour elle. Elle perd sa lucidité, fait des essais mitraillettes, s’entête dans sa méthode sans vouloir écouter les conseils, et gaspille ainsi ses 5 essais sans parvenir à tenir la prise de top. Elle parvient à se remettre dans la compétition en cochant sans difficulté le bloc 2 puis en faisant de beaux essais dans les autres blocs. Elle validera ainsi 2 zones supplémentaires. Elle consacre les dernières minutes de la compétition au bloc 7 dans lequel le mouvement en coordination n’est pas loin de passer, mais ça ne le fera pas pour cette fois. Elle finit 28° avec 2 blocs et 5 zones. Il va falloir gagner en maturité et travailler l’état d’esprit pour espérer pouvoir s’exprimer pleinement sur ce type de compétition.

Ceci dit c’était la première vraie coupe de France pour les deux filles et elles n’ont vraiment pas démérité. Et nos trois grimpeurs finissent dans la première moitié du tableau, c’est une belle performance !

Voici les résultats complets.

J’en profite pour saluer la belle organisation de cette compétition, et remercier les bénévoles du club organisateur Boud’Brousse (et les autres ;-)), avec mention spéciale pour leurs gaufres !

De notre côté, on a fini le week-end avec une bonne séance dans la très belle salle de Vertical Art à Lille, avant de nous envoler vers le sud.

Les prochains week-ends vont être bien chargés en terme de compétitions, avec le contest à Arkose puis les différents championnats départementaux. Il va falloir tenir le rythme jusqu’aux vacances !

Informations vacances de la Toussaint

Les vacances scolaires débutent ce week-end, voici quelques infos sur les séances à venir pour les 2 prochaines semaines :

* Section jeunes

Les cours seront assurés normalement ce 1er samedi des vacances 21/10, à Besson et à Malraux. On fait ensuite une pause pendant les vacances, pour reprendre la semaine du 6 novembre.

* Section adultes

Il y aura des séances libres à Besson encadrées par nos gentils bénévoles les mardis et jeudis soirs de 19h à 21h30.

Le mur de Bréa est en revanche fermé pour toute la durée des vacances.