Stage de la Toussaint, le résumé

Après une année d’absence, le stage de la Toussaint est revenu ! 12 enfants du club y ont participé, de 6 à 16 ans. Le stage était encadré par Mattéo ou moi-même et Guillaume qui encadrait des enfants hors club.

On pourra dire que la météo aura été capricieuse avec un début de semaine maussade à pluvieux, et heureusement une fin plus clémente !

La première journée s’est passée à la Bagarée, à la Colle sur Loup, histoire de remettre tout le monde à niveau sur les notions d’assurage. Malheureusement, les pluies de la veille auront trempé le secteur et la séance s’est passée à remonter sur cordes et essayer de grimper les voies pas trop mouillées, pour finalement se terminer en pendules à Val de Grimpe.

Le lendemain, la météo est encore pire que la veille. Pluies éparses un peu toute la journée. Nous décidons tout de même de rester dehors en allant s’aventurer à la grotte de la Dominante à St Jeannet. Nous savions que nous y serions à l’abri, mais déjà, y arriver ne fut pas de tout repos ! Une fois au sec, les enfants ont réussi à garder la motivation pour s’essayer dans les quelques voies pas trop dures du fond de la grotte.
Le retour fut encore plus épiques avec des glissades en veux-tu en voilà ! Mais tout le monde est revenu aux camions sain et sauf !

Le mercredi, ce fut la classique journée Big Ben et son célèbre pendule, avec quelques voies installées au secteur du Gentil. Temps maussade de nouveau. Le pendule comme à son habitude fascine et impressionne, mais la plupart des jeunes se lanceront de bon coeur. Là encore le retour se fait sous la pluie mais avec bonne humeur.

Jeudi, enfin le soleil ressort. Et pas qu’un peu ! Nous avions décidé d’aller faire la via corda du Dramont, suivie de quelques voies au secteur du sémaphore. Nous avons eu tellement chaud qu’Adrien, Ethan et moi avons même piqué une tête !! Très belle journée.

Le dernier jour, ce fut un retour à St Jeannet, mais cette fois au secteur de la source, pour contenter petits et grands. D’un coté, les plus grands enchainent les longueurs en tête, ce stage les aura rendu autonome. De l’autre, les plus petits après quelques voies se lancent dans l’exploration des grottes et passages secrets alentours, toute une histoire. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.