Championnat départemental de bloc jeunes/challenge Berhault : résumé

Dimanche 18 novembre a eu lieu la première manche du challenge Berhault, couplée avec les championnats départementaux de bloc jeunes pour les plus grands (minimes, cadets, juniors).

C’est donc la deuxième édition de cette compétition organisée à Mougins à Bloc Party, et la première fois que le challenge Berhault comporte une manche de bloc.

Cette année, la communication sur l’événement a été bien menée, et les jeunes ont répondu présents en masse. Même les jeunes des départements voisins ont fait le déplacement, la compétition étant en open. Ca donnait quand même à ce championnat départemental des airs de championnat régional. Cette affluence a pris un peu au dépourvu l’équipe d’organisation et a engendré un certain nombre de problèmes sur lesquels je reviendrai à la fin de l’article.

Car place aux résultats. Dans l’ordre de passage. Ce sont donc les microbes qui ont ouvert le bal, en duo avec les benjamins.
Chez les demoiselles, on a eu droit à un beau combat entre Hanaé Pons et Léane Lerebours qui terminent à la 1ère place ex-aequo, chacune sortant 23 des 25 blocs proposés. Si Hanaé semblait avoir un peu d’avance en ayant sorti le numéro 23, Léane a créé la surprise en arrachant le 18 que seuls 2 microbes auront réussi ! Vient ensuite dans l’ordre Lou Giordanengo, ex-aequo avec la toute petite Elise Deville à la 5ème place, Léonie Lopes 7ème, Giulia Delorme et Anna Pini  9èmes, Charlotte Guerbois 12ème.

Kilian Lo Piccolo quant à lui survole plutôt bien le contest et sort tous les blocs sans grande difficulté. Son petit frère Romain accroche une superbe 4ème place, gros exploit pour son âge ! Voilà une fratrie qui fera parler d’elle régulièrement.
Antoine Aramino prend une très belle 6ème place pour sa première année d’escalade. Bravo à lui ! Louka Gauchon prend une belle 10ème place, Baptiste Grataloup 13ème, Mani Houet Fondeur 14ème, Pierre-Antoine Quivrin et Isaac Lefebvre 21èmes et Elliot Gouteron 23ème.

Chez les benjamines, sans surprise, Emmie Coppolani prend la première place. Isane Batocchi, prend la 3ème marche du podium, belle performance car elle a décidé de s’entrainer seule cette année. Juste derrière, on a Marine Ricci en 4ème position qui fait sa petite progression l’air de rien et commence à chatouiller des podiums. Maya Raitore prend la 9ème place et Mellie Tantet la 12ème.

Pour les garçons, sans surprise également, Ethan Chandy finit 1er mais se doit de partager la première marche du podium car ils auront été 2 à sortir les 30 blocs proposés. Mathis Daumas signe une belle perf en complétant le podium, un seul bloc en moins que les 2 premiers. Plus à l’arrière, et sans démériter, nous avons Guillaume Deville et Sandro Scarpati aux 7 et 8èmes places. Matthieu Guarnieri termine 13ème et Solal Métais 21ème.

Ce fut ensuite au tour des poussins de s’élancer. Et ce fut bien dur pour eux car ils avaient les mêmes blocs que les benjamins (à quelques variantes de sortie près). Chez les filles, Emma Bossert s’en sort le mieux (4 blocs d’avance sur la seconde !) et prend la 1ère place. Tiya Amato Basso termine au pied du podium à la 4ème place, juste devant Agathe Destouches 5ème. Maya Parks qui débute cette année signe une bien belle 8ème place. Eve Pavie termine 15ème et Louna Delorme 17ème.

Pour les bonhommes il y avait du monde ! Et c’est Lucas Banse qui tire son épingle du jeu et prend la tête. Nathan Pellegrino n’est pas en reste et prend la 3ème place. Nous avons ensuite Arthur Leost qui prend la 9ème place, Esteban Cornet 11ème, Matis Lanier 12ème, Antonin Vial 15ème, Esteban Pittavino 16ème, Lohan Géa Levasseur 17ème, Timéo Lopes 22ème, Adam Ben Slimène 23ème et Alfie Parks 24ème.

L’après-midi, ce sont tous les minimes cadets en benjamins qui se lancent sur les tapis en même temps sur les 35 mêmes blocs. Autant dire que ça fait du monde. Difficile pour moi de circuler, l’attente dans les blocs est un peu longue, la musique me prend la tête, je décide d’aider un peu à juger et de prendre un peu de recul sur la compétition. Les jeunes sont autonomes de toutes façons.

Au final, en minimes filles, Juliette Abram accroche la troisième marche du podium et Lisa Lerebours termine 5ème. Marion Babled termine à une honorable 11ème place, Charlotte Deville 13ème. Lili Martins et Jade Pavie découvraient ce genre d’événement et terminent 22ème ex-aequo.

Chez les garçons, c’est Alexis Bacquet qui fera le meilleur résultat chez nous avec une 7ème place, puis Yoan Schwesinger 10ème. Vient ensuite Théo Bossert, Joseph Blanchard, Adrien Borée et Mathis Vinuesa, entre la 12ème et 15ème place.

Chez les cadettes, c’est Lorna Aissaoui qui termine loin devant en sortant 28 blocs sur 35, devant Océane Pastor en seconde position, décidément en forme, sortira 24 blocs, tandis que Lucie Guilielmo prend une belle 5ème place avec 21 blocs.

En cadets, la course à la première place est serrée et c’est Nicolas Inzerilli qui domine la catégorie avec 32 blocs. Un peu plus loin, nous avons Matthias Chandy 5ème, une belle 7ème place pour Vincent Isnard qui s’entraine beaucoup moins que les premiers, et Lenny Cohendet qui prend la 10ème place.

Et finalement, Jules Marchaland sortira 34 des 35  blocs proposés pour gagner dans sa catégorie, devant Bastien Don 2ème, tandis qu’il en suffira de 19 pour Ninon Bailleux pour en faire de même chez les filles.

microbes hommes

microbes dames

poussins hommes

poussins dames

benjamins hommes

benjamins dames

minimes hommes

minimes dames

cadet hommes

cadet dames

Junior hommes

junior dames

Voilà pour les résultats. Au final encore une bonne moisson pour le club puisque nous remportons toutes les premières place sauf chez les minimes.

Comme je le soulignais en début d’article, la journée a été secouée par bon nombre de problèmes d’organisation qu’il me semble important de rapporter ici afin d’améliorer pour les prochaines éditions.

Tout d’abord, la surprise a été créée le matin en arrivant où nous découvrons que les horaires ont changé. Et pas qu’un peu. Les poussins sont en effet décalés de 2h et commencent à 10h au lieu de 12h. Si la solution était inévitable face au nombre de participants, il aurait été opportun de prévenir les participants et de faire un pointage à 11h plutôt qu’à 9h… Cela aurait permis de rendre plus rapide le pointage de 9h, et les gens auraient pu organiser complètement autrement leur journée. Parce qu’au delà de l’heure de début, l’heure de fin s’en retrouve fatalement décalée aussi, et certains avaient prévu des activités pour l’après-midi.
Bref, les parents ont râlé à juste titre, les organisateurs ont été débordés, et la compétition a pris du retard dès la première vague.

La même scène s’est produite l’après-midi avec les plus grands, les cadets et juniors, initialement prévus à 13h00, étant décalés à 16h30 ! Là, c’est l’exaspération qui gagne, et les organisateurs décident de ne faire qu’une seule vague plus longue avec les 3 catégories à 14h. Sauf que l’annonce de ce changement de dernière seconde se fait au micro, que pas tout le monde ne l’entend (dont moi), ou que certains sont déjà repartis ! Trois participants de chez nous ont manqué la compétition à cause de ça !

Ajoutez à cela une acoustique infernale, des briefings inaudibles, et une musique qui, sans vouloir dénigrer les qualités de DJ de Matthias, tape sur le système à la longue et vous avez une bonne partie des bénévoles à cran et migraineux.

Et, cerise sur le gâteau, les derniers résultats n’ont pu être annoncés que plus de 2h après la fin de la compétitions, soit environ 4h après celle annoncée officiellement. La faute à un système de points compliqué (officiel) et long à rentrer et la présence d’un seul ordi au lieu de 6 nécessaires pour optimiser… Respect à ceux qui repartaient sur Marseille et Briançon d’être restés jusqu’au bout. Respect à ceux aussi qui ont aidé jusqu’au bout, moi je suis parti à 20h30 à bout et sur les rotules (quasiment 12h sur place…)

Au final, nous avons eu droit à une remise des prix sans ambiance car tous ceux qui n’espéraient pas être sur les podiums étaient partis. Certains médaillés aussi d’ailleurs, et on aura du mal à leur en vouloir.

Si on se penche sur les côtés positifs de la chose, on retiendra que la communication a été largement améliorée. Côté ouverture, Stéphanie Lo Piccolo et Kevin Aglaé ont fait des merveilles, et ont du cravacher bien dur pour tout ouvrir en 2 jours avec l’aide des gens de Bloc Party. C’était clair, c’était beau, et ça a fonctionné au mieux malgré le monde. Bravo donc aux ouvreurs. Les coachs aussi ont fait le déplacement, et nous étions 4 du département à être présents ce qui change par rapport à d’habitude.
Il m’a semblé également que l’investissement bénévole a été à la hauteur, que ce soit pour la dépose et le lavage des prises, comme pour les juges et autres bénévoles du jour J.
Les organisateurs ont essayé au mieux de sauver cette journée et on peut saluer leur engagement, parce que se farcir des journées pareilles, même pas pour la gloire, ce n’est pas tout le monde qui le ferait. Avec cet article, j’espère ne pas avoir tiré à boulets rouges sur eux, mais il faut bien avouer que certaines erreurs commises auraient pu être évitées. Espérons que tout ça sera pris en compte pour la prochaine fois et que la 3ème édition sera la bonne.

Pour terminer, la prochaine manche du challenge Berhault se passera le dimanche 16 décembre à Roquebillière. Les organisateurs se démènent pour nous offrir une compétition en général irréprochable (c’est moins lourd et plus facile à organiser aussi), forts de leurs longues années d’expérience. Je prie les parents pour qu’ils veuillent amener leurs enfants et faire honneur au club de la roche aux abeilles de la présence d’un max de participants ! Sébastien sera sur place et amènera du matériel pour ceux qui en ont besoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.