Sortie falaise à Alcatraz, ce n’était pas le bagne !

Hier, nous étions un petit groupe d’adultes à venir essayer les voies de ce secteur entre La Turbie et Roquebrune. Sur le papier, les cotations semblent un peu dures pour une sortie club, mais elles sont suffisamment clémentes pour y passer une bonne journée au soleil.

Et le soleil, on l’a eu du début à la fin. Pas un nuage pour obscurcir ce ciel azuréen avec en prime, une superbe vue sur l’île de beauté. C’est donc sous le regard des corses que nous attaquons les premières voies, les plus faciles du secteur. Nous sommes seuls, mais ça ne va pas durer. Des groupes arrivent tranquillement derrière nous et au fur et à mesure qu’on libère les voies faciles, elles sont prises par d’autres cordées. Heureusement, la falaise est grande et tout le monde n’a pas besoin de se chauffer dans le 5 !

Quelques minutes après notre arrivée, je reçois un appel de David. Ils sont un peu perdus dans la marche d’approche. Je pars donc à la recherche des deux égarés qui auront bien visité les vallons avoisinant !

Dès lors, nous avons épuisé le stock de voies faciles, alors je commence à installer quelques moulinettes dans le 6b. Globalement, c’est dalleux et bien fin, il s’agit surtout de bien se placer. Quelques essais plus tard et c’est l’heure de manger. Petite pause bien méritée avant de se déplacer un peu sur la falaise et terminer la journée dans un 6a+ et deux 6b+ bien techniques, sous les derniers rayons de soleil, et toujours avec vue sur la Corse.

Il est 16h30 lorsque le soleil passe derrière la colline. Rapidement, les degrés tombent et les grimpeurs commencent à quitter les lieux. Dernier essai d’Alison avant de repartir, bien satisfaits de cette belle journée hivernale comme on les aime sur la côté d’azur.

Merci aux participants prochaine sortie en janvier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.