Archives par mot-clé : grandes voies

Week-end grandes voies Ste Victoire

Voici le résumé et les photos de Philippe suite au week-end à la Sainte Victoire fin septembre :

Le 28 septembre, une équipe motivée de cheveux grisonnants part pour Aix retrouver Guigui pour un week-end grandes voies.

Si tôt en début de saison c’est une première pour le club.

Camping en mobile home pour les grimpeurs, histoire de préserver nos vieux os.

Samedi matin 8:00 nous jetons notre hargne en 2 groupes sur La Commande à la Sainte victoire TD, 6b, 400m.

C’est une voie magnifique entre dalle et pilier dans un beau calcaire tout blanc qui serpente jusqu’au sommet.

Le soleil est lui aussi bien présent, et le mistral absent, il nous assèche complètement avant le milieu d’après midi.

Guigui, Hélène et Jérémy vont au bout des 400m, mais Jean-luc, André et Philou n’auront pas l’énergie pour s’attaquer au dernier mur de 50m.

Ce fut une journée éprouvante mais tellement gratifiante car la voie vaut vraiment le détour.

Retour parking 19:30 avec plus une seule goutte d’eau. Nous sommes essorés.

La petite mousse fut bienvenue après s’être réhydratés copieusement à l’eau.

Dimanche nous enchaînons des exercices de manipulations de relais sur des voies de quelques longueurs.

Merci à Hélène pour avoir organisé la sortie, merci à toute l’équipe du club pour le support.

Et bien sûr merci Guigui pour nous avoir fait découvrir la Sainte Victoire que je croyais plus proche d’une grosse colline.

J’ai été très surpris et décontenancé par l’envolée de la voie.

A refaire avec plus d’eau et un petit voile de nuage.      

Stage adultes gorges de la Jonte : grandes voies en pagaille

Comme souvent, nous avons profité du pont de l’ascension pour y placer l’habituel stage grandes voies des adultes. Cette année, c’était une première pour les deux encadrants, Sébastien et moi-même. On s’était déjà rodé pour le stage enfants, on poursuivait donc sur notre lancée avec les adultes.

Nous partons donc pour la plupart jeudi matin tôt pour les 4h30 de route jusqu’au petit village de Rozier, situé entre la Lozère et l’Aveyron (on ne sait pas trop), où Cécile et Alexis, arrivés la veille, ont déjà préparé le camp. Le temps à chacun de monter sa tente, de mettre ses affaires dans son sac, et nous voilà partis au pied des voies.

Au parking, on se fait surprendre par le nombre de voitures. Arrivés à la falaise, après une courte bavante, c’est le nombre de grimpeurs qui nous surprend. Nous avions prévu qu’un petit groupe reverrait les manips sur des voies d’une seule longueur, tandis que les autres partiraient dans des classiques pas trop dures du secteur du Bitard : le Jardin enchanté, le Bitard et Plaisirs de Cocagne. Sauf que chacune de ces voies est prise d’assaut ! Et il faudra un peu de patience pour commencer. Côté couenne, c’est un peu la même chose, avec un groupe nombreux qui a eu la même idée que nous. Quelques voies sont libres, et ça suffit à Isa, Yann, Charles et Sandrine pour revoir les manips avec Jean-Luc et moi-même.

Première journée pas trop compliquée donc, et c’est le soir que nous discutons des projets du lendemain. Nous définissons un secteur, le Révérend, et un certain nombre de voies : Kébra chope les boules, le Révérend, Sale coup pour la fanfare, Cayenne et les Misérables.
Nous décidons aussi de partir assez tôt, pour ne pas se faire avoir par des cordées devant nous : petit dej à 7h15 pour tout le monde !
Et c’est donc l’oeil embué pour certains, le pas vif pour d’autres, que nous démarrons la marche d’approche. Nous sommes les premiers. Les cordées s’activent et les premiers partent rapidement. C’est assez efficace et plus ou moins propre. Camille se tape un aller-retour au camping grâce à Philippe qui a oublié les dégaines.
Ca grimpe, ça manip, et ça arrive au sommet des ces voies de 4 ou 5 longueurs en début d’aprèm. Certains doivent redescendre en rappel (et se permettent de coincer une corde), d’autres ont l’option à pied (mais n’ont pas pris de chaussures) et tout le monde finit par se retrouver au pied des voies pour manger un bout. Certains sont cuits et décident de se la couler douce en redescendant au camping. D’autres ont encore de l’énergie à revendre et repartent pour un deuxième tour sous un soleil de plomb ! Finalement, après une belle frayeur d’Hélène dans une traversée qui a nécessité l’intervention de Seb avec sa 3° remontée sur corde de la journée, tout le monde rentre au camp. Repas, choix du secteur, cordées… Dodo !

Nous revenons en ce samedi au secteur du Bitard, où deux cordées partent dans la Diagonale des gogols, tandis que Philippe tente sa revanche dans l’Arête ouest sur la roche décollée, avec Alexis comme joker. Deux autres cordées repartent dans le Bitard et Ismaël, Tristan et Xav vont se perdre dans une voie dont ils ne sont même pas sûrs d’avoir fait la bonne…
A son rythme, chacun avance. Dans la Diagonale des gogols, on avançait bien jusqu’au 6a+ où une tentative de mouflage peu efficace nous fait perdre pas mal de temps. Dans le Bitard, c’est au niveau des rappels que ça perd du temps. Dans la cordée perdue, on ne sait pas trop comment ils s’y prennent mais ils avancent moins vite que des tortues rhumatisantes, et Tristan arrive même à perdre ses chaussons en route. C’est Alexis et Phil qui rejoignent en premier le pied de leur voie, qui avait l’air sublime ! Phil est heureux, il a pris sa revanche. Nous, on se fait avoir par un retour plus long que prévu, un genou douloureux et des pieds nus.

Bref, il est un peu plus tard que la veille quand on se retrouve pour manger. Le temps vire au menaçant, Cécile et Alexis ne trainent pas pour enchainer une dernière grande voie. Certains restent pour essayer une ou deux longueurs, Ismaël et compagnie arrivent enfin en haut de leur voie. Le temps devient bien hasardeux, et quelques gouttes se font sentir sur le sentier du retour. Avec Seb, on décide tout de même de passer un bout de notre soirée à grimper sous un gros rocher déversant, histoire de se casser un peu les bras avant de rentrer.

Le soir, c’est le resto du dernier soir. Le stage est passé très vite et la météo annoncée pour le dimanche nous dit qu’on ne grimpera pas. Après ce bon repas local, une bonne nuit sans contrainte de réveil, nous nous levons sous la pluie. Il est temps de plier le camp et de filer. Après avoir géré la voiture d’Ismaël en panne, la grosse majorité du groupe décide de s’arrêter grimper à Climb Up à Aix (histoire de voir à quoi ressemble une salle d’escalade à corde digne de ce nom) pour s’achever définitivement. Moi, de mon côté, j’ai besoin de repos et je décide de rentrer directement.

Voilà donc un stage rondement mené, où l’ampleur relative des voies a permis à chacun de gérer son effort sur la journée, où les participants ont appris leurs limites et la vérité toute subjective d’une cotation topo ! Merci à tous les participants, aux plus expérimentés qui ont joué le jeu et guidé les débutants, à nos chers anciens Phil et Jean-Luc sans qui rien de tout ça ne serait possible et à Cécile et Alexis pour avoir pris en charge la majeure partie de l’organisation.

Lien vers l’album Facebook

Rendez-vous l’an prochain !

Sortie à l’ermitage : le plein de manips de cordes !

Ce dimanche, une partie des membres motivés de l’US Cagnes avait rendez-vous pour une dernière journée de formation à l’escalade en grande voie, le but étant d’être aguerri aux manipulations GV avant le tant-attendu stage de 4 jours, qui aura lieu dans les Gorges de la Jonte. 

Après un rassemblement matinal à Sauvaigo, la troupe a pris la direction des gorges du Loup, secteur de l’Ermitage. La marche d’approche a permis de réveiller/redynamiser certains endormis. Nous avons emprunté un pont pour traverser le tumultueux Loup, sacrément agité en ce début de printemps, Sylvain avait d’ailleurs du mal à reconnaître les vasques et sauts pour le canyoning, tant le niveau de l’eau était haut.  Après le passage du pont, l’ascension vers le camp de base a commencé, chacun enlevant au fur et à mesure ses couches de vêtements, Alexis nous dévoilant son corps de rêve, ça éblouissait de bon matin !

IMG_3093

10h15, nous voilà au pied de la falaise. Les cordées, constituées au parking pour la distribution du matériel, se sont rapidement équipées. Revue des manips, facilitées cette fois car les relais sont chaînés sur toutes les longueurs :-), définition de la couleur des cordes pour les trios (pas facile !), la mise en place était beaucoup plus fluide qu’à la première sortie GV à St Jeannet, le groupe a gagné en expérience. Le bonheur pour Sylvain, ses efforts de formation portent leurs fruits ! Il n’a donc pas eu grand chose à faire de sa journée, à part de la remontée sur corde au jumar en crocs…

20180415_125400

Le secteur proposait des grandes voies de 3 longueurs, d’environ 70 mètres au total, avec des niveaux du 5- au 6b, parfait pour satisfaire les modestes appétits ou les plus voraces. Et les voies étaient toutes proches les unes des autres, ce qui permettait aux uns et aux autres d’encourager, d’aider voire de transmettre les directives d’une cordée à l’autre, la coopération était au rendez vous. Qui a dit que l’escalade était un sport de solitaire ?

Cécile part en tête dans la « Mai », assurée par son inséparable binôme, secondé par Cyril qui n’aura vraiment pas démérité. Première longueur avalée en quelques minutes. Ce n’est pas la même histoire pour Ismaël dans la longueur d’à côte, qui peine à trouver le chemin dès le premier point, certainement encore sous le coup d’une nuit trop courte (pourtant la dalle c’est facile !)…..

Notre cher président, en trio avec Brice et Giulio, enchaîne les déboires (cordes à double emberlificotées au premier relais, passage au 2e relais sans arrêt) mais sort de ses longueurs très positif, il a pu réviser toutes les manip de GV !

Du côté de la cordée des filles (Camille, Delphine et Isa) parties dans « Camille danseuse étoile » ça avance tranquillement, en papotant et avec le sourire, tout ce qu’elles maîtrisent à la perfection.

IMG_4219

Un peu plus loin Mathieu fait son baptême du feu en premier de cordée dans les 3 longueurs en 5 de « Douche Surprise », il aura un peu transpiré et vibré dans quelques passages, mais s’en sort comme un chef. Ses compagnons de cordée Eric et Yann peuvent le remercier.

20180415_125313

Fabrice et Clément partent derrière eux dans la même voie, ce qui vaudra quelques moments d’attente solitaire pour Clément.

Enfin, Xavier qui ne voulait pas faire du trop facile, part avec Terry dans le « Survol de l’aigle ». Contrat rempli, car ça chauffe dès la première longueur avec un petit passage de toit pas rando.

Au final, chaque cordée s’en est bien sortie et la répartition dans les diverses voies aura permis d’éviter une trop grande inertie (merci au passage à ASSA de nous avoir gentiment laissé le spot ce jour-là ! ).

Il ne reste plus qu’à redescendre en rappel, la petite nouveauté par rapport à la GV de St Jeannet. Tout le monde passe au 1er rappel avec Alexis, histoire de checker la mise en place. Au 2ème rappel, Sylvain en tant que formateur tendant vers l’autonomie du groupe laisse chacun se démerd.. poser son système d’assurage et son machard.

20180415_135603

 

A 15h, toutes les cordées avaient retrouvé la terre ferme, et après une courte pause déjeuner, ré-enchaînaient les premières longueurs de voie en couenne, en corde à double (ne pas oublier le noeud en bout de corde !)

Après une promenade de retour le long du Loup pour certaines et un petit pèlerinage à Mesa Verde pour d’autres (avec plus ou moins de succès et de plaisir), la journée s’est terminée sur un débrief au bar de la Source, beau moment de détente et de convivialité ! (merci Terry…).

Et merci à Isabelle pour ce super résumé !

Inscription grandes voies adultes de Décembre : St Jeannet

Bonjour à tous !

La prochaine sortie falaise adultes aura lieu le dimanche 17 décembre et ce sera une sortie orientée grandes voies.

Pour les petits nouveaux, la grande voie, c’est l’idée d’enchainer plusieurs longueurs à la suite, et donc de faire ce qu’on appelle des relais. Et quand on a l’habitude de grimper sur les 7m de Besson, grimper une voie de 120m, ça peut paraître extrême…

Il sera donc nécessaire d’apprendre les manips de base, suite logique de l’escalade en tête. Sylvain et Sébastien vous proposent donc 3 cours spéciaux, les mardis 28 novembre, 5 et 12 décembre.
 
1) Mardi 28 novembre:
Le premier cours concernera tout simplement l’assurage du second. C’est-à-dire comment on fait quand on est en haut pour que notre (ou nos) camarade(s) nous rejoigne ? Et tant qu’on y est, même si on ne s’en servira pas le jour fatidique (si tout se passe bien…), comment installer un rappel et redescendre en toute sécurité ?
 
 2) Mardi 5 décembre:

Rappel du cours précédent, mise en pratique pour assurer 2 seconds, gestion de la corde à double.
 
3) Mardi 12 décembre:
Le second cours portera sur la confection du relais. Parce qu’il y a beaucoup à dire là dessus et de ce que j’ai vu par rapport à l’an dernier, ce ne sera pas du luxe de se mettre tous d’accord.
 
Ces cours ne sont pas obligatoires pour participer à la sortie.
MAIS bien si vous souhaitez grimper en tête le jour de la sortie (sinon vous resterez tranquillement en second).
 
La sortie se passera au baou de St Jeannet, dans les voies l’Arête sud, la tonton Walker et l’Etrier, 3 voies de 100/120m. Si on a le temps, on terminera par les ressauts.
 
Arête sud:  3/5/5/4/5
Tonton Walker:  5/5+/6b/6a/5
L’étrier:  6a/5/5/5
 
 

 

 
Je vous remémore également (ou pas) que début mai aura lieu un stage grandes voies dans les gorges de la Jonte (Lozère). Nous proposerons 2 formules : la formule 6 jours (du mardi 8 au dimanche 13 mai) ou la formule 4 jours (du jeudi 10 au dimanche 13 mai). Ceux que ça intéresse (et vous devriez être nombreux), ce serait bien qu’on commence donc à vous apprendre ce qu’il faut, même si bien sûr on fera des rappels (rhoo le jeu de mot pourri) avant le stage.
 
 
Voilà voilà. A très bientôt donc !
 
Sylvain et Alexis

1ère sortie grandes voies au Boréon

leche

Il n’y a pas que les jeunes qui étaient de sortie dimanche, les adultes de la toute nouvelle section alpinisme faisaient également leur première sortie de l’année (sans gâteau au chocolat pour nous). Voici le résumé de Pierre :

Nouveauté cette année, Julien Lefebvre et Alex Chabot nous proposent des sorties Alpinisme.

La sortie est programmée depuis longtemps au dimanche 9 octobre. Malgré la motivation des participants, le temps devient incertain à mesure que la date se rapproche. Samedi les organisateurs nous confirment le maintien de la sortie. Le lieu a bien entendu été décidé en fonction de la météo : direction la barre de la Lèche au Boréon. Il ne restait plus qu’à définir l’heure du rdv. Ce sera 8H30 à Sauvaigo. Soulagement de l’assemblée ! Cela surprendra même Sylvain de nous trouver encore sur le parking à 9H.

img_1540

1H30 plus tard, nous voici sur le parking sous 7°. On prépare rapidement les sacs et nous nous mettons en route pour attaquer la marche d’approche. Il nous faudra 15 min pour franchir les 150m de dénivelé et enfin arriver au pied des voies. Les cordées se font naturellement : Philippe et Jean-Luc, Xavier avec Ismael, Cécile s’encorde à Alexis et Julien et Pierre travailleront ensemble. Rappelons-le, le but de cette sortie est à vocation éducative et formative et ça c’est la tâche d’Alex.

20161009_112218

La météo est clémente. Nous avons même droit au soleil ! C’est dans ces bonnes conditions que nous commençons notre ascension. La falaise est top ! Le rocher (similaire au granit) nous offre de très belles voies avec une sécurité max (1 point tous les 1.5m). Idéal pour se mettre en confiance ! Alex est aussi très présent pour nous conseiller, nous expliquer.

20161009_130143

Au fur et à mesure de notre montée,  nous rigolons, communiquons ensemble de par la proximité des voies empruntées. La météo quant à elle devient un peu plus capricieuse, les rayons du soleil laissant place au vent et aux nuages.

wp_20161009_16_52_26_pro

Chacun continue d’évoluer à son rythme avant de rejoindre Alex à la sortie pour une descente en rappel sur une des terrasses où nous prendrons le temps de nous restaurer voire de siester pour certains.

wp_20161009_15_51_13_pro

Une via corda (descente en corde tendue) nous permettra de retourner sur le plancher des vaches aux alentours de 16H soit environs 4H après avoir posé le pied sur la paroi.

img_1541

Les voies sont tellement plaisantes que nous nous décidons à repartir dedans malgré une météo de plus en plus incertaine et une déshydratation prononcée pour la bière. Seulement, cette fois-ci, nous nous arrêterons au 2ème relais et redescendrons uniquement en rappel.

Le temps de ranger le matériel, de redescendre à la voiture et de prendre la photo, il est déjà 18H30. Une pluie fine commence à tomber mais rien à voir avec ce qu’il tombera sur Cagnes sur mer.

Bilan : une belle sortie conviviale sur un rocher agréable et abordable. Merci aux organisateurs pour nous avoir fait découvrir un nouveau style de grimpe et technique de corde, de descente. Merci aux participants pour l’ambiance.

img_1538 Plus de photos, et encore d’autres à venir, sur la page FB du club.

Sortie initiation montagne au Grand Caire de la Madone

On l’a réclamé notre petit résumé de la sortie montagne de dimanche dernier, le voici. Merci à Alexis !

13416984_10209773327675758_2203680311205119359_o

Cette journée montagne fut très dure pour certains . Surtout pour moi ( levé à 5h30 🙁 )

Le début de notre expédition commença après Saint-Martin-Vésubie (10°C) à la Madone de Fenestre avec un soleil magnifique. Au programme de la journée : l’ascension de l’arête de la Fenestre du Grand Caire.
Distribution du matos et répartition des différentes cordées .
Nous voilà partis pour 1H de randonnée jusqu’au pied de la voie.

20160612_100334
Une fois arrivés, Alex nous fait un topo sur les cordées et les différents risques de la voie . Les nuages gris menacent, guettent au loin .

13415533_10154317488604525_1091702540352313255_o
Chaque cordée commence l’ascension, et se cherche pour trouver son rythme . Cécile et moi-même nous fermons la marche .

Effectivement nous sommes bien partis à l’aventure. Il n’y a quasiment aucun point. Nous devons poser que des sangles ou des coinceurs.
La voie est plutôt homogène pour l’ensemble du groupe. Une fois au milieu de notre ascension les nuages se sont grandement rapprochés.

20160612_132144
Et commencent à nous poser un petit problème. Ce n’est pas de la pluie mais une grêle fine qui nous tombe dessus et qui commence à tremper la voie . Nous redoublons de vigilance…

13443061_10153743356177057_3311423947364243334_o

Il nous reste encore des passages faciles mais bien gazeux.

13466341_10154243313329509_419758884343076760_n

La grêle s’arrête… ouf… L’ambiance est toujours dans le groupe, malgré le froid et le vent.
Nous terminons la voie avec des sourires jusqu’aux oreilles et de la fatigue dans les yeux.

13403102_10209773312395376_3538333721045524025_o
Mais c’est sans compte le retour : un pierrier dans une descente à 90% (version Marseille).

20160612_161626
Nous nous encordons en binôme et commençons la descente bien groupés, pour éviter les chutes de cailloux et de pierres. Bien que ce dernier ne soit pas là.
Après 1h de marche, nous voilà enfin arrivés au parking. La pluie nous est venue seulement sur les 20 dernières minutes de notre retour .
Nous pouvons enfin manger notre sandwich.
L’orage a pointé le bout de son nez et nous a fait ranger en 4 ème vitesse le matos et les sandwichs.

Nous redescendons en ville à St Martin pour une bonne bière bien méritée. Puis retour Sauvaigo.

Ce fut une grande journée bien remplie.

L’album des photos de la sortie est ici

Stage escalade CREPS PACA

Nous relayons cette info du CREPS PACA :

Comme l’an passé, dans le cadre de leur formation avec le CREPS PACA, les stagiaires du DEJEPS escalade en milieux naturels de la session 2016 sont amenés à encadrer des publics en escalade.
Le CREPS PACA fait ainsi appel à des pratiquants souhaitant acquérir de l’autonomie en grande voie et en terrain d’aventure. Les séances sont encadrées par les stagiaires sous le contrôle d’un formateur du CREPS.
L’encadrement est gratuit pour les participants !

Pour obtenir toute les infos et adresser une demande d’inscription le site internet http://www.dejeps-escalade-canyon.fr/ est destiné à cet effet avec sa rubrique « stage publics » et ses formulaires à renseigner en ligne: simple et rapide.
Vous pouvez aussi accéder à ces infos en passant par le site http://www.creps-paca.sports.gouv.fr/ et en retrouvant en bas à droite de la page d’accueil notre site web dédié « Escalade et canyonisme ».
Enfin n’hésitez pas à consulter aussi la page facebook des formations DEJEPS Escalade-canyonisme du CREPS PACA https://www.facebook.com/CREPS.PACA.escalade