Archives de catégorie : Compétition

Championnat départemental de bloc jeunes/challenge Berhault : résumé

Dimanche 18 novembre a eu lieu la première manche du challenge Berhault, couplée avec les championnats départementaux de bloc jeunes pour les plus grands (minimes, cadets, juniors).

C’est donc la deuxième édition de cette compétition organisée à Mougins à Bloc Party, et la première fois que le challenge Berhault comporte une manche de bloc.

Cette année, la communication sur l’événement a été bien menée, et les jeunes ont répondu présents en masse. Même les jeunes des départements voisins ont fait le déplacement, la compétition étant en open. Ca donnait quand même à ce championnat départemental des airs de championnat régional. Cette affluence a pris un peu au dépourvu l’équipe d’organisation et a engendré un certain nombre de problèmes sur lesquels je reviendrai à la fin de l’article.

Car place aux résultats. Dans l’ordre de passage. Ce sont donc les microbes qui ont ouvert le bal, en duo avec les benjamins.
Chez les demoiselles, on a eu droit à un beau combat entre Hanaé Pons et Léane Lerebours qui terminent à la 1ère place ex-aequo, chacune sortant 23 des 25 blocs proposés. Si Hanaé semblait avoir un peu d’avance en ayant sorti le numéro 23, Léane a créé la surprise en arrachant le 18 que seuls 2 microbes auront réussi ! Vient ensuite dans l’ordre Lou Giordanengo, ex-aequo avec la toute petite Elise Deville à la 5ème place, Léonie Lopes 7ème, Giulia Delorme et Anna Pini  9èmes, Charlotte Guerbois 12ème.

Kilian Lo Piccolo quant à lui survole plutôt bien le contest et sort tous les blocs sans grande difficulté. Son petit frère Romain accroche une superbe 4ème place, gros exploit pour son âge ! Voilà une fratrie qui fera parler d’elle régulièrement.
Antoine Aramino prend une très belle 6ème place pour sa première année d’escalade. Bravo à lui ! Louka Gauchon prend une belle 10ème place, Baptiste Grataloup 13ème, Mani Houet Fondeur 14ème, Pierre-Antoine Quivrin et Isaac Lefebvre 21èmes et Elliot Gouteron 23ème.

Chez les benjamines, sans surprise, Emmie Coppolani prend la première place. Isane Batocchi, prend la 3ème marche du podium, belle performance car elle a décidé de s’entrainer seule cette année. Juste derrière, on a Marine Ricci en 4ème position qui fait sa petite progression l’air de rien et commence à chatouiller des podiums. Maya Raitore prend la 9ème place et Mellie Tantet la 12ème.

Pour les garçons, sans surprise également, Ethan Chandy finit 1er mais se doit de partager la première marche du podium car ils auront été 2 à sortir les 30 blocs proposés. Mathis Daumas signe une belle perf en complétant le podium, un seul bloc en moins que les 2 premiers. Plus à l’arrière, et sans démériter, nous avons Guillaume Deville et Sandro Scarpati aux 7 et 8èmes places. Matthieu Guarnieri termine 13ème et Solal Métais 21ème.

Ce fut ensuite au tour des poussins de s’élancer. Et ce fut bien dur pour eux car ils avaient les mêmes blocs que les benjamins (à quelques variantes de sortie près). Chez les filles, Emma Bossert s’en sort le mieux (4 blocs d’avance sur la seconde !) et prend la 1ère place. Tiya Amato Basso termine au pied du podium à la 4ème place, juste devant Agathe Destouches 5ème. Maya Parks qui débute cette année signe une bien belle 8ème place. Eve Pavie termine 15ème et Louna Delorme 17ème.

Pour les bonhommes il y avait du monde ! Et c’est Lucas Banse qui tire son épingle du jeu et prend la tête. Nathan Pellegrino n’est pas en reste et prend la 3ème place. Nous avons ensuite Arthur Leost qui prend la 9ème place, Esteban Cornet 11ème, Matis Lanier 12ème, Antonin Vial 15ème, Esteban Pittavino 16ème, Lohan Géa Levasseur 17ème, Timéo Lopes 22ème, Adam Ben Slimène 23ème et Alfie Parks 24ème.

L’après-midi, ce sont tous les minimes cadets en benjamins qui se lancent sur les tapis en même temps sur les 35 mêmes blocs. Autant dire que ça fait du monde. Difficile pour moi de circuler, l’attente dans les blocs est un peu longue, la musique me prend la tête, je décide d’aider un peu à juger et de prendre un peu de recul sur la compétition. Les jeunes sont autonomes de toutes façons.

Au final, en minimes filles, Juliette Abram accroche la troisième marche du podium et Lisa Lerebours termine 5ème. Marion Babled termine à une honorable 11ème place, Charlotte Deville 13ème. Lili Martins et Jade Pavie découvraient ce genre d’événement et terminent 22ème ex-aequo.

Chez les garçons, c’est Alexis Bacquet qui fera le meilleur résultat chez nous avec une 7ème place, puis Yoan Schwesinger 10ème. Vient ensuite Théo Bossert, Joseph Blanchard, Adrien Borée et Mathis Vinuesa, entre la 12ème et 15ème place.

Chez les cadettes, c’est Lorna Aissaoui qui termine loin devant en sortant 28 blocs sur 35, devant Océane Pastor en seconde position, décidément en forme, sortira 24 blocs, tandis que Lucie Guilielmo prend une belle 5ème place avec 21 blocs.

En cadets, la course à la première place est serrée et c’est Nicolas Inzerilli qui domine la catégorie avec 32 blocs. Un peu plus loin, nous avons Matthias Chandy 5ème, une belle 7ème place pour Vincent Isnard qui s’entraine beaucoup moins que les premiers, et Lenny Cohendet qui prend la 10ème place.

Et finalement, Jules Marchaland sortira 34 des 35  blocs proposés pour gagner dans sa catégorie, devant Bastien Don 2ème, tandis qu’il en suffira de 19 pour Ninon Bailleux pour en faire de même chez les filles.

microbes hommes

microbes dames

poussins hommes

poussins dames

benjamins hommes

benjamins dames

minimes hommes

minimes dames

cadet hommes

cadet dames

Junior hommes

junior dames

Voilà pour les résultats. Au final encore une bonne moisson pour le club puisque nous remportons toutes les premières place sauf chez les minimes.

Comme je le soulignais en début d’article, la journée a été secouée par bon nombre de problèmes d’organisation qu’il me semble important de rapporter ici afin d’améliorer pour les prochaines éditions.

Tout d’abord, la surprise a été créée le matin en arrivant où nous découvrons que les horaires ont changé. Et pas qu’un peu. Les poussins sont en effet décalés de 2h et commencent à 10h au lieu de 12h. Si la solution était inévitable face au nombre de participants, il aurait été opportun de prévenir les participants et de faire un pointage à 11h plutôt qu’à 9h… Cela aurait permis de rendre plus rapide le pointage de 9h, et les gens auraient pu organiser complètement autrement leur journée. Parce qu’au delà de l’heure de début, l’heure de fin s’en retrouve fatalement décalée aussi, et certains avaient prévu des activités pour l’après-midi.
Bref, les parents ont râlé à juste titre, les organisateurs ont été débordés, et la compétition a pris du retard dès la première vague.

La même scène s’est produite l’après-midi avec les plus grands, les cadets et juniors, initialement prévus à 13h00, étant décalés à 16h30 ! Là, c’est l’exaspération qui gagne, et les organisateurs décident de ne faire qu’une seule vague plus longue avec les 3 catégories à 14h. Sauf que l’annonce de ce changement de dernière seconde se fait au micro, que pas tout le monde ne l’entend (dont moi), ou que certains sont déjà repartis ! Trois participants de chez nous ont manqué la compétition à cause de ça !

Ajoutez à cela une acoustique infernale, des briefings inaudibles, et une musique qui, sans vouloir dénigrer les qualités de DJ de Matthias, tape sur le système à la longue et vous avez une bonne partie des bénévoles à cran et migraineux.

Et, cerise sur le gâteau, les derniers résultats n’ont pu être annoncés que plus de 2h après la fin de la compétitions, soit environ 4h après celle annoncée officiellement. La faute à un système de points compliqué (officiel) et long à rentrer et la présence d’un seul ordi au lieu de 6 nécessaires pour optimiser… Respect à ceux qui repartaient sur Marseille et Briançon d’être restés jusqu’au bout. Respect à ceux aussi qui ont aidé jusqu’au bout, moi je suis parti à 20h30 à bout et sur les rotules (quasiment 12h sur place…)

Au final, nous avons eu droit à une remise des prix sans ambiance car tous ceux qui n’espéraient pas être sur les podiums étaient partis. Certains médaillés aussi d’ailleurs, et on aura du mal à leur en vouloir.

Si on se penche sur les côtés positifs de la chose, on retiendra que la communication a été largement améliorée. Côté ouverture, Stéphanie Lo Piccolo et Kevin Aglaé ont fait des merveilles, et ont du cravacher bien dur pour tout ouvrir en 2 jours avec l’aide des gens de Bloc Party. C’était clair, c’était beau, et ça a fonctionné au mieux malgré le monde. Bravo donc aux ouvreurs. Les coachs aussi ont fait le déplacement, et nous étions 4 du département à être présents ce qui change par rapport à d’habitude.
Il m’a semblé également que l’investissement bénévole a été à la hauteur, que ce soit pour la dépose et le lavage des prises, comme pour les juges et autres bénévoles du jour J.
Les organisateurs ont essayé au mieux de sauver cette journée et on peut saluer leur engagement, parce que se farcir des journées pareilles, même pas pour la gloire, ce n’est pas tout le monde qui le ferait. Avec cet article, j’espère ne pas avoir tiré à boulets rouges sur eux, mais il faut bien avouer que certaines erreurs commises auraient pu être évitées. Espérons que tout ça sera pris en compte pour la prochaine fois et que la 3ème édition sera la bonne.

Pour terminer, la prochaine manche du challenge Berhault se passera le dimanche 16 décembre à Roquebillière. Les organisateurs se démènent pour nous offrir une compétition en général irréprochable (c’est moins lourd et plus facile à organiser aussi), forts de leurs longues années d’expérience. Je prie les parents pour qu’ils veuillent amener leurs enfants et faire honneur au club de la roche aux abeilles de la présence d’un max de participants ! Sébastien sera sur place et amènera du matériel pour ceux qui en ont besoin.

Nouveau Contest à Val de Grimpe le 1er décembre !

Bonjour à tous,

Le samedi 1er décembre aura lieu le nouveau contest à Val de Grimpe ! Comme d’habitude, cela se passe en journée pour les enfants et en soirée pour les adultes (ou les enfants trop forts !)

Attention, les cours ne seront pas assurés ce jour-là ! Ni à Val de Grimpe, ni au gymnase Besson. Sylvain et Mattéo seront présents en revanche pour aider/coacher les enfants.

Les inscriptions se font sur place, la compétition n’est pas prise en charge par le club. Paiement sur place le jour J.

Les horaires de passage par catégorie sont les suivants mais prévoyez de venir une demi-heure avant pour les inscriptions :

  • Microbes (2010 à 2013) : 10h00 à 11h30
  • Poussins (2008 et 2009) : 12h00 à 13h30
  • Benjamins (2006 et 2007) : 14h00 à 16h00
  • Minimes et cadets (2002 à 2005) : 16h30 à 18h30

Pour les adultes, ça se passe à partir de 19h, jusqu’au fin fond de la nuit !

Comme chaque année, l’organisation d’un tel événement demande pas mal d’énergie et toute aide bénévole est la bienvenue : dévissage et nettoyage des prises à partir du mercredi soir, organisation et tenue de la buvette et des repas, nettoyage de la salle le vendredi soir (même si pour ce dernier créneau on préfèrerait vous voir à l’AG du club !). N’hésitez pas à vous rapprocher de la salle de Val de Grimpe (Stéphanie ou Mattéo) pour proposer votre aide.

Moisson de podiums pour nos jeunes au TKP Vitrolles

En ce dimanche maussade et pluvieux, plusieurs jeunes du club ont commémoré l’armistice en allant défendre les couleurs du club lors de la deuxième étape du Trophée Kids Provence (TK’P pour les intimes), organisée à la salle de bloc ROC and BLOC de Vitrolles, histoire de pousser les limites du département et d’aller se confronter à d’autres grimpeurs, essentiellement du 13.

Cette 2ème étape était exclusivement réservée au bloc, avec au programme 16 blocs par catégorie, avec maximum 5 essais par bloc, le tout orchestré par système informatique.

Ce sont les microbes et poussins qui démarraient lors de la 1ère vague du matin.

Hanaé emporte la 1ère place haut la main dans cette catégorie où elles étaient 7 concurrentes. Elle sort 11 blocs, en ne lâchant rien comme à son habitude, malgré une petite blessure au doigt dans le bloc 10 qu’elle sortira quand même en serrant les dents. Elle devance Eline la petite soeur d’Agathe qui termine 2° avec 8 blocs.

Agathe quant à elle termine  3° chez les poussines, contente de ce podium de début de saison pour sa 1ère année dans la catégorie et sans s’entraîner vraiment en bloc. Elle tope 12 blocs en 13 essais, et est devancée par des grimpeuses locales qui ont réussi respectivement 13 et 12 blocs (mais en moins d’essais).

Chez les poussins garçons, Nathan, surmotivé en ce début de saison accroche la 2° place, en réussissant 14 blocs, en mode machine.

L’après-midi, place aux benjamins, avec 2 représentants du club : Ethan et Guillaume. Ils seront 4 compétiteurs à sortir tous les blocs dans cette catégorie (bravo messieurs !). Ethan a sorti 13 blocs à vue, a lâché un essai bêtement dans le bloc numéro 11 et a buté sur les blocs en dalle (le 15 et 16) qu’il a fini par sortir. Il termine 1er ex-aequo avec 16 blocs en 20 essais.
Guillaume finit 7ème avec 14 blocs en 16 essais, la dalle ne lui réussira pas du tout, un peu de fatigue et très mal aux doigts l’empêcheront de terminer tous ses blocs. Il fallait tous les sortir pour espérer être sur le podium, l
e niveau était particulièrement relevé dans cette catégorie !

Enfin, ce sont les minimes qui s’élanceront en dernier, avec 2 représentantes de l’USC sur les 18 concurrentes féminines : Juliette et Lisa. Pour elles, c’était un peu une répétition de régionale de blocs avant l’heure, pas mal de concurrentes sérieuses étant au rendez-vous, et ça se tient dans un mouchoir de poche dans le haut du tableau puisqu’elles sont 3 à sortir 13 blocs. Nos 2 représentantes terminent 2° ex-æquo, à 2 essais de la plus haute marche du podium.

Bref, le club ne s’est pas déplacé pour rien, et les jeunes se sont bien régalés tout au long de cette journée ! Encore une fois merci aux parents qui font le déplacement, qui nous envoient des photos et des petits mots en retour ! Et bien sûr bravo les jeunes !

Résumé de la coupe de France jeunes de bloc de Valence

La saison de compétitions est lancée ! Petit retour sur la 1ère étape de coupe de France jeunes de bloc qui avait lieu à Valence. Merci à Sandrine pour le résumé et à Stéphane pour les photos.

Pour cette 1ère étape de coupe de France de bloc à Valence, l’US CAGNES s’est déplacée en masse, avec pas moins de 8 compétiteurs en lice.

On entend même parmi les compétiteurs, « vous êtes nombreux cette année » « et oui on est 8ème au classement club ». 

La compétition démarre tôt le samedi matin avec les minimes filles, Lisa et Juliette en forme et excitées par l’événement se régalent et font une bonne performance, se classant respectivement 30ème et 22ème.

Ce sera beaucoup plus dur pour les cadets garçons qui se frottent à des 2èmes années très musclés, ils sont concentrés et appliqués mais ça ne suffit pas. Seul Nicolas arrivera à tirer son épingle du jeu en cochant un 6ème bloc dans les 5 dernières minutes. Il termine ainsi à la 34ème place. Mathias se classe 39ème et Lenny 44ème.

Chez les cadettes, Océane progresse, avec 7 blocs au compteur, elle empoche une belle 14ème place, coachée par Lisa, Juliette, Ethan et Pauline.  

Viennent ensuite les juniors avec Jules et Pierre. Il y a du beau monde mais Pierre, très facile, terminera premier des qualifs, il disputera donc la finale, Jules quant à lui fini 7ème, un peu déçu, aux portes de la finale 

N’oublions pas les accompagnateurs sans qui tout cela ne serait pas possible : les 2 Olivier en juge, Sandrine aux photos et au ravitaillement en eau, Stéphane et Véronique et Ethan en coach et supporter.

Le dimanche laisse la place aux finales, seul Pierre a réussi à se hisser dans les 6 premiers.
La finale est serrée pour les juniors garçons. Les trois premiers réalisent 2 blocs. Ils se départagent aux nombres de 
zones et d’essais dans les blocs.
Pierre maîtrise complètement les équilibres du premier bloc et le réussit dès son 1er essai.
Il a plus de mal dans le deuxième bloc avec un jeté sur une prise sans 
grain, mais le sort quand même au 3ème essai.
Le troisième bloc avec des prises de pied  bien glissantes lui résistera et il ne parviendra pas à atteindre la zone.
Il finit 3ème derrière Émilien Casado et  Léo Ferrera.

Voici quelques photos et le classement complet :

Résultats coupe de France bloc Valence 2018

 

 

Championnat départemental de bloc jeunes/challenge Berhault 1ère manche le 18 novembre à Mougins

Et c’est reparti pour les compétitions départementales (avec Ninon en tête d’affiche) !

Cette année, ça attaque fort avec les championnats départementaux de bloc jeunes qui se dérouleront comme l’an dernier dans la super salle de Bloc Party à Mougins le dimanche 18 novembre.

Comme les championnats départementaux ne concernent que les catégories de minimes à cadets, les plus jeunes ne seront pas laissés pour compte car l’événement sera aussi l’occasion de renouer avec le challenge Berhault, un peu raté l’an dernier par faute de 3ème manche. Ce sera donc la première fois que le challenge comportera une manche de bloc, et l’on s’en réjouit (même si on ne connait pas encore précisément le format) !

Je serai sur place toute la journée pour aider/coacher les jeunes compétiteurs dans leurs essais acharnés.

Les frais d’inscription sont pris en charge par le club ! Mais on vous demandera un remboursement en cas d’absence non justifiée. Vous devez bien évidemment être à jour de votre licence (dossier complet) et avoir signalé un certificat médical permettant la pratique en compétition (ou bien en apporter un le jour J).

Merci de ne pas vous inscrire directement sur le site de la fédé mais de bien vouloir remplir le formulaire suivant avant le mercredi 14 novembre. Passé ce délai, le club ne gèrera plus les inscriptions.

 

Donc, si votre enfant est né en 2010 ou après (microbe), en 2009 ou 2008 (poussin) ou en 2007 ou 2006 (benjamin), il pourra participer le matin à la compétition. Infos ici.

Accueil 9h-9h40
Briefing obligatoire 9h45
Début de la compétition 10h
Fin de la compétition 12h
Remise des récompenses 12h30

Pour les plus grands, les 2005 et 2004 (minimes), les 2003 et 2002 (cadets) ainsi que les 2001 et 2000 (juniors), ils participeront l’après-midi. Infos ici. Nous vous signalons également que, par règle de la fédé, le t-shirt du club est obligatoire pour les compétitions officielles et donc pour le championnat départemental (mais pas pour le challenge Berhault). A commander à la boutique.

Accueil des compétiteurs et pointage : 12h -12h40
Briefing obligatoire: 12h45
Début de la compétition : 13h
Fin de la compétition : 16h
Remise des récompenses : 16h30

Petite histoire d’un champion du monde

Thierry DELARUE  nous raconte comment il est passé de falaisiste à champion du monde handi AL2 en quelques mois :

Merci à l’USCagnes Escalade et à Val de Grimpe, au Vésubia Mountain Park et à Chullanka.

« Allez viens, passe boire un verre à la maison ! »
C’est cette phrase qui changea le cours des 5 mois suivants.

Nous sommes en avril 2018, une mousse à la main, j’explique à Sylvain que maintenant, je me demande plus sérieusement si j’ai envie de faire un peu de compétition.
En effet, je viens d’être licencié de mon travail pour inaptitude physique (!) et sans aucun reclassement possible (!!) de cette grande multinationale de la grande distribution d’articles de sports.

Depuis 2010, tout le monde me tanne pour que je participe aux compètes handi, mais les deux pieds sur le frein, je trouve que tous nos handicaps sont tellement différents, qu’il est impossible de se mesurer équitablement et que ça n’a donc pas lieu d’exister. Et puis juste grimper entre potes ça me va bien!

Mais là j’ai du temps et me viennent les infos suivantes: un espagnol aurait fait un 8b sur une jambe, un autre un 7c+ à vue et un français un 7C bloc! Ceci m’émoustille un peu et je me dis qu’une nouvelle expérience est toujours bonne à vivre…

Voilà pourquoi Sylvain, ce soir-là me dit :
-Si tu veux, je peux t’inscrire aux départements de ce week-end à Bréa, comme ça tu verras si ça te plait.
– Heuuu mouais, laisse-moi réfléchir un peu…
Le lendemain j’avais déjà mon numéro de licence et mon inscription validée. Tout le monde connait son efficacité!

Me voilà concourant 3 jours plus tard sur de la résine, que je n’avais plus touchée depuis de nombreuses années!
Une ambiance particulière, des gens que je ne connais pas ou peu, du stress en pagaille, la grimpe en tête, un style et un effort de grimpe bien loin de mes falaises… Un peu déboussolé le gars. La preuve en est quand Oli, lors de la lecture de la voie de finale, me dit : « Regarde là-haut derrière le volume, y a des petites prises cachées. » Je le remercie et quelques instants plus tard, avec mon cerveau défaillant de vieux papy, j’oublie complètement ces réglettes pourtant devant mon nez!!
J’arrive quand même bien content sur la deuxième marche du podium.

Avoir participé à cette épreuve me permet de faire les régions. Je me pose vraiment la question, quant au niveau des voies, des concurrents et surtout quant à mon stress incontrôlable.
Allez, je continue!
Je passe le mois d’avril à Bréa et Val de Grimpe, sympathisant de plus en plus avec les membres du club. C’est motivant. Mais mon niveau reste figé et le doute s’installe…

Mai. Marseille. Championnat régional.
La première voie passe. La deuxième, une dalle aux placements pour bipèdes me donne des bouteilles d’un autre monde. Cerise sur le gâteau, on m’appelle à peine 7, 8 minutes plus tard pour aller dans la voie 3 !
J’enfile vite ma prothèse, fais mon nœud et le montre à la juge qui plutôt que de vérifier tapote avec le doigt sur sa montre comme si j’abusais ! Malgré ma grimpe poussive et complètement daubé, je passe en finale. Où je terminerai quand même troisième, poussé par les hurlements guerriers des cousins marseillais.
Fin des épreuves valides.

Après département, après région, la logique veut que je me présente au championnat de France… handi cette fois.
Ouais, faut pas pousser, en valide les qualifs se situent aux alentours du 8b !

9 juin. Je monte à Arnas avec Prune et… Christopher! Le well known Christopher le speaker!
Alors là, palabres à la montée, palabres à la descente, un speaker quoi!
Il nous parle de son métier, de tous ces grimpeurs qu’il suit, les p’tis jeunes et les crucruches! On aime à l’écouter et on ne voit pas le temps passer…
Quoi? C’est ton anniversaire?! Tes 40 ans?!! Mais t’inquiète, je vais m’occuper de ton cas au micro!
Là-bas je passe les qualifs, bien tracassé du ciboulot. Puis j’essaie de me détendre en regardant les demi des valides. Quel spectacle, j’ai les mains trempées !
Mais le lendemain en isolement, le stress se fait bien plus intense, j’ai le cœur à 200, mal à la tête, pas faim, pas dormi.
Je ne monte pas très haut en finale mais cela suffit pour le podium. Je crois que nous n’étions que 2 en catégorie amputés !
Suite à ce résultat Sébastien Gnecchi, sélectionneur de l’équipe de France handi, me propose d’entrer dans son groupe. Encore bien trop tendu, me remémorant les dernières 72h de stress et conscient qu’il ne peut y avoir de plaisir dans ces conditions, je lui fais part de mes réticences.
Il me dit que tout le monde se met dans des conditions semblables et me laisse 3 semaines pour digérer l’évènement.

Il me rappelle donc et me propose un stage avec toute l’équipe handi fin juin.
C’est ce stage qui me décidera à continuer. Bonne ambiance, on s’est mis de grosses tartines de grimpe à Lumini. Une vraie envie de grimper sur mur et de progresser dans ce style.
Bréa, La Boite à Grimpe, Arnas, Lumini, le Vésubia… et bientôt le mur de Briançon…
Un gamin dans un bac à sable!

Juillet à Briançon.
Je dois dire que l’étape de coupe du monde de Briançon a été ma préférée. En effet, vue la proximité et le fait que ce soit l’été, une belle brochette d’amis est venue en mode pom-pom girls !
Cerise sur le gâteau, mes parents sont là. Ils rencontrent mes amis et découvrent dans quel univers je suis depuis tant d’années.
Ils ne seront pas venus pour rien, je remporte l’épreuve. Vainqueur d’une coupe du monde, ils n’en reviennent pas. Ma mère me prendra le mains les regardant, les palpant et me demandera : « Mais qu’est-ce qu’elles ont de particulier? Qu’est-ce que j’ai fait ?!! » C’est une belle revanche sur ce qu’il m’est arrivé des années en arrière… Voilà pourquoi je fais de la compétition. Dans ma tête maintenant c’est clair.

La date du voyage est bloquée : du 10 au 16 septembre j’irai à Innsbruck pour les championnats du monde!
J’ai hâte de voir toutes les stars de l’escalade, de grimper dans ce complexe immense, de revoir l’équipe, de m’imprégner de l’ambiance…
Tout ça sera à la hauteur, voire bien plus : c’est impressionnant! Mais pourquoi on n’a pas ça dans le 06 ? La population grimpante y est imposante, le Mercantour à côté, l’Italie à 2 pas, et puis c’est quand même la French Riviera non ?!
Quel prestige ce serait et surtout à l’heure où l’escalade devient Olympique.

Ce qui m’aura touché le plus finalement pendant ce championnat, c’est de voir tous ces gens, avec des handicaps énormes, se dépasser, s’accepter. Le regard des gens peut être difficile à supporter dans la vie courante, mais là, tout le monde se montre, sans réticence aucune. C’est émouvant. Un évènement comme celui-ci permet de s’accepter tel qu’on est. Freiné ou même en échec dans le traintrain du quotidien, le handicap à cette occasion peut mettre une personne en valeur.
Mon collègue de chambrée à l’hôtel s’est confié lui aussi, on a eu le temps en une semaine… Malgré sa vie difficile, les conséquences de son accident, l’épée de Damoclès qu’il se coltine, c’est l’escalade qui l’aide à tenir bon, il aime se mettre la trash à l’entraînement ! Et la famille aussi bien entendu. Voilà des rencontres qui ne laissent pas indiffèrent, ma gorge se sera serrée plus d’une fois là-bas…

Mais on aura vraiment bien rigolé aussi pendant cette semaine avec toute l’équipe. On y allait tous de la vanne la plus nulle, j’adore !

Cinq d’entre nous feront de super résultats, dont moi qui prendrai l’or. Mais le stress pour cette finale m’aura plus que rattrapé, j’étais presque un légume avant de grimper!
Le seul moyen de ne pas m’évanouir dans la voie : partir comme une balle. Grace à un bon repérage plus tôt c’est faisable…
Je me présente au pied du mur comme une chiffe molle, on m’encorde.
Mais là, dès que je pose mes mains sur les premiers volumes, concentration et assurance surgissent.
Mes pieds décollent tous seuls comme aimantés pas les prises, rythmé et solide je monte jusqu’à 3 mouvements du top.
Je suis champion du monde, alors que 2 minutes plus tôt je n’y croyais pas une seconde!
Redescendu au pied de la voie, je prends toute l’équipe dans mes bras. On saute tous de joie!

Je fais ça pour moi bien sûr, mais aussi pour ma famille et mes amis. Je sais qu’ils m’ont suivis en streaming et qu’ils sont fiers de moi !

Pour finir ce petit récit, je voulais remercier tous mes proches et leur dire qu’ils me sont chers …

Et maintenant, retour en falaise!

Tout à bloc 2018

Voici l’article et les photos de Sandrine :

En ce début de vacances, une grosse délégation de l’US CAGNES (eh oui nous étions plus nombreux que les Briançonnais) est partie se frotter aux blocs du Tout à bloc, compétition de bloc internationale mythique. Avec des candidats dans presque toutes les catégories, nous n’étions pas là pour faire de la figuration. De nombreux pays étaient représentés (Ukraine, Belgique, Russie, Italie, et même des grimpeurs américains en vacances sont venus nous défier). 

La journée commence par les poussins, ils ont de la chance car ça va rapidement chauffer en cette belle journée. 30 blocs s’offrent à eux et seul Max Bertone, intouchable cette année, les sortira tous. Ethan sortira 22 blocs et prend la 3eme place du podium.

La journée s’enchaine avec les benjamins, il fait chaud, très chaud, Emmie, Juliette et Adrien se battent comme des lions et s’en sortent honorablement à la 18, 20eme et  27eme place. 

Ça devient quasiment irrespirable quand les minimes et les cadettes filles entrent en piste. Pauline (de Harmonie Cimes dans le 84) qui partage la semaine avec nous décide de concourir sous le t-shirt de l’US CAGNES, tous ceux qui ne grimpent pas dans cette catégorie lui servent de staff (brosseur, teneur d’ombrelle, porteur d’eau, et Ethan de coach technique), ce qui lui permettra de se hisser à la 10eme place, juste devant Océane 12eme. Prune quant à elle surclasse les qualifications en terminant avec le double de points de la 2eme ce qui lui vaudra une place en finale avec les seniors samedi sous le feu des projecteurs.

Le ciel devient menaçant et les minimes et cadets garçons entrent en piste à 17H. C’est dur, très dur et 2 interruptions auront raison de leur bonne humeur. Nicolas finira même par achever sa cheville qui n’aura pas résisté à l’entorse faite il y a 3 semaines, il repartira sur un pied. Josselin, notre président de jury décide de reporter la fin de l’épreuve au lendemain matin.
C’est donc reparti pour 1h30 de grimpe sans Nicolas qui ne peut définitivement plus poser le pied par terre pour quelques jours. Avec seulement 4 ou 5 blocs empochés la veille sur 30, les garçons sont surmotivés et ça leur réussit. Ils sont très concentrés, certains en sortiront même 10 à 12 de plus pour se classer respectivement, 11 pour Mathias (1 américain, 1 russe et 1 italien ayant réussi à se classer dans le top 10), 15 pour Lenny, 15 pour Bastien, et une belle 25eme place pour Alexis pour sa 1ere participation à une compétition de cette envergure. Le meilleur minime garçon n’aura au final sorti que 19 blocs sur 30. Jules, tombé de son hamac et tout contusionné, préférera valider son stage de juge.

Pour terminer cette semaine, Prune au top de ça forme fait le show et remporte la finale en cadette le samedi.
En senior, Pierre est 13, Mattéo 23, Jules à peine remis 33, Antoine 64 et il faut noter la belle performance de Thierry en vétéran parmi les valides qui se classe 8eme.

En conclusion une belle semaine avec de la grimpe, des via ferrata, du rafting, de l’accrobranche et une belle douche au lac sous l’orage. C’est promis on reviendra l’année prochaine, peut être encore plus nombreux. clin d'oeil

Coupe de France – Briançon 2018

Ce n’est pas les vacances pour tout le monde ! En ce début de semaine avait lieu la coupe de France de Briançon jeunes et vétérans. Quelques participants de chez nous ont fait le déplacement :
– Lisa participe à sa première demi-finale et prend une belle 15ème place en minime
– Nico et Lenny terminent respectivement 17ème et 21ème en minime
– Prune prend sa place en finale et termine 8ème chez les cadettes
– Bastien termine 24ème tandis que Jules prend la 1ère place en cadet
– Pierre remporte également la victoire en junior

Bravo les jeunes !

Chez les plus vieux, Alexis et Cécile participaient à leur deuxième coupe de France en vétéran et finissent 12ème et 4ème (soit derniers en fait )

Bravo les vieux !

Tous les résultats ici.

Le lendemain, Thierry attaquait sa première coupe du monde handi !
On était tous avec lui, et il a décroché l’or ! C’était énorme !!!

Bravo Thierry ! Respect.

Et les compétitions haut alpines ne sont pas terminées, puisque cette semaine enchaîne avec le Tout à Bloc à l’Argentière, où une forte délégation de l’US Cagnes sera présente… Au programme le micro TAB mercredi pour les jeunes, un rassemblement sur blocs extérieurs jeudi à Ailefroide, le Jurassik vendredi pour les vieux, et l’open international de bloc samedi. Si vous ne savez pas où aller cette semaine, ça va être the place to be ! Et en plus il fait beau 🙂


 

Championnat de France Poussins Benjamins

Voici le résumé de Sandrine suite au Championnat National Poussins Benjamins :

Pour le dernier WE de juin, sous une chaleur caniculaire sur le bassin Lyonnais, les 2 concurrents du club sélectionnés pour le championnat de France poussin/benjamin (Ethan et Juliette) ont vaillamment défendu leur chance.
La compétition démarre le samedi matin de bonne heure avec la difficulté, heureusement pour Ethan et Juliette, ils sont dans la 1ere vague, ils évitent ainsi la chaleur écrasante de l’après midi. Les voies sont très difficiles même les minimes venus les tester la veille se sont cassés les dents dessus.

Au final chez les benjamines filles, il n’y aura qu’un TOP sur la voie 3 et la voie 4, ouvertes en 8A, c’est Oriane BERTONE qui surclasse une fois de plus ses adversaires, Juliette quant à elle, clippe sa dégaine trop tôt dans la voie 2 et s’emmêle dans la corde, ce qui la fait chuter prématurément. Sur la voie 3 et la voie 4, elle ne dépasse par le premier tiers de la voie comme 80 % des candidates. Elle finit donc cette première journée à la 37eme place avec des regrets. 

Chez les poussins garçons Ethan sort ses 2 premières voies sans vraiment de difficulté, la voie 3 semble faite pour lui mais un pied mal appuyé le fera zipper à la sortie du dernier toit à 4 prises de la fin, la voie 4 qui est du 7C ne verra que 2 concurrents au sommet, et Ethan chute également à la sortie du toit. 

En cette 2eme journée de compétition, Ethan lâchera 6 essais avant de sortir son 1er bloc, il finira par en sortir 5 et 1 zone en 12 essais mais son trop grand nombre d’essais lui coûtera la tête du classement, il se classe 12eme des blocs.

Juliette quant à elle, un peu stressée par l’événement, fera un mauvais départ sur 1 bloc et lâchera un essai dans le bloc 4 par manque de conviction en ses capacités, elle se classe  tout de même 17eme de l’épreuve.

Ethan n’ayant plus rien à perdre fera de beaux runs en vitesse qui lui permettront de se classer 4eme, il remontera donc à la 7eme place du classement général, à quelques places de ses copains et loin derrière Max BERTONE (le petit frère d’Oriane), décidément les réunionnais avec leur 6 entrainements par semaine étaient intouchables encore cette année.

Juliette ayant du mal avec le système électronique de faux départs est passée à coté de sa compétition de vitesse, elle finira 36eme au classement général en ayant engrangé une belle expérience.

Les résultats complets ici.