https://www.uscescalade.fr/site-de-rencontres-pour-plus-de-45-ans/

Ça y est, les inscriptions pour le tant attendu stage enfants des vacances de Pâques sont ouvertes. Le stage concerne les enfants à partir de 10 ans. Cette année, on n’ira pas trop loin. La destination retenue est le superbe vallon Sourn dans le Var, entre Chateauvert et Correns.

Le stage se déroulera durant la première semaine des vacances de Pâques, du lundi 22 au vendredi 26 avril au camping du grand jardin à Correns.

Le club louera 2 minibus pour le transport des troupes et on attend la participation de parents si nécessaire. Ce stage est un moment important de la vie de club, avec des liens qui se créent entre les enfants, mais aussi entre les moniteurs (Yannick et Sylvain)  et les jeunes. Il offrira comme chaque année de bons moments d’émotions, et de grands épisodes sportifs. Nous comptons sur vous pour vous inscrire en masse !
Pour ceux qui se demandent comment ça se passe, je vous conseille de lire le résumé du stage de l’année précédente à Buis-les-Baronnies.

Pour ce qui est des inscriptions, vous trouverez tous les documents nécessaires ici : la fiche d’inscription et la fiche sanitaire. Ces deux documents, ainsi que le règlement de 225€ (en liquide, chèque à l’ordre de l’US Cagnes Escalade ou virement en indiquant l’objet et le nom de l’enfant en référence) doivent être remis à Cécile, Yannick ou Sylvain pour réserver votre place.
Attention, les places sont limitées à 25 et les documents et le règlement doivent nous être remis avant le 22 mars impérativement !

Vous trouverez toutes les infos nécessaires dans ce document. Vous y trouverez notamment la liste du matériel à amener. Pour ce qui est des tentes et du matériel d’escalade, nous nous organiserons plus tard pour savoir ce qui manque ou ce qu’on a en trop.

Nous aurons besoin de quelques parents pour nous aider au bon déroulement du stage, transport et aide au campement. Si vous êtes disponibles et intéressés, n’hésitez pas à vous manifester. Une participation aux frais d’hébergement pourra éventuellement être demandée. 

Venez nombreux !

Sortie adultes au col d’Eze : ça tranche !

Hier a eu lieu la sortie mensuelle en falaise pour les adultes du club. J’avais choisi de retourner explorer le site au col d’Eze, petit site qui s’est un peu développé depuis la pandémie et qui propose maintenant une bonne trentaine de voies entre 5a et 7c, le tout plein sud, face à la mer et avec vue sur la Corse les jours de temps clair.

Et c’est une quasi vingtaine de personnes qui a répondu à l’appel, un engouement qui fait plaisir à voir. Je retrouve le groupe sur le parking et, après distribution des cordes et des dégaines, c’est parti pour la marche d’approche qui, si elle n’est pas bien longue, est un peu raide. En groupe, on prend vite un peu de temps pour passer le petit ressaut final. On dépose nos sacs au pied du secteur de droite, sauf Matthieu qui décide de la jouer solo et grimpera avec Alexis dans le 6a+ pas évident et un 6b du secteur de gauche avant de nous rejoindre en fin de matinée.

Très vite, Cécile est déjà sur le caillou, comme à son habitude. Les autres suivent avec plus ou moins d’efficacité, certains préférant passer par la case café chaud, café tiède avant de se frotter au caillou neuf et tranchant. Et on l’aura entendu que ça coupe, ça cisaille, ça pique, ça fait mal ! Le grimpeur n’est jamais content, on le sait depuis longtemps. Mais c’est malgré tout dans une très bonne humeur que les moulinettes s’installent dans les voies les plus faciles comme « La cîme », « Revenu universel », « Cordes et âmes ». Sigrid et Olivier commencent direct dans le 6a avec « A l’Eze Breizh », voie qu’Olivier a repeinte en rouge dès sa première montée suite à une belle coupure au doigt ! Julien s’attaque également à la fine « Vieille canaille » en 6a également.

Avec Geoffrey, on monte d’un petit cran en installant « un ruisseau de roulements à billes » en 6a+ puis « Noobzone » en 6a, avant que je n’essaie un des 7b du secteur « Warzone » avant d’y envoyer Alexis et que Geoffrey se lance dans le 6c « Tchoufki peut ».

A partir de là, les essais s’enchaînent en moulinette ou en tête selon l’humeur et le niveau, avant de se retrouver tous ensemble à grignoter un bout et les délicieux cookies de Philippe qui n’ont pas grand chose à envier à ceux de Lucile, le tout face à une île particulièrement en beauté planant au dessus du bleu profond de la Méditerranée. Oui, nous vivons dans une région incroyablement belle.

L’après-midi, un léger voile de nuage nous incite à mettre une seconde couche sur le dos, alors que la température jusqu’ici était suffisamment clémente pour nous faire assurer en manches courtes. Mais ce n’est pas cela qui empêche les grimpeurs de s’élancer dans des voies de plus en plus dures, allant se confronter aux passages en toit de « la galère » ou « Sainte Soline ». En fin de journée, Stefano en profite pour nous faire une petite frayeur avec une jolie chute : plus de peur que de mal !

Allez, il est finalement temps de ranger et remonter à la route, dernière petite épreuve avec les sacs sur le dos et la fatigue du jour. Les dernières photos de la Corse et du Cap Ferrat sous la lumière rasante du soleil couchant et hop, on repart vers Sauvaigo et nos vies respectives, en attendant avec impatience la prochaine sortie le 18 février !

Troisième étape du challenge Berhault à Pégomas le 18 février

La troisième étape du challenge est programmée à Pégomas, le dimanche 18 février au gymnase du collège Arnaud Beltrame.
Sylvain sera présent pour guider et accompagner les enfants et distribuer des baudriers si nécessaire. Aucun covoiturage ne peut en revanche être organisé, on vous invite à vous organiser entre vous et en fonction des catégories.


Les frais d’inscriptions à cette compétition sont pris en charge par le club. Pour cela, il suffit de compléter le formulaire ci-dessous (sans trop tarder car les places par catégorie sont limitées).

Si vous avez un doute lors de futures relances si vous avez ou non inscrit votre enfant, ça se passe ici.

Date limite d’inscription : samedi 10 février. En cas d’annulation après cette date ou d’absence non justifiée lors de l’événement, les frais d’inscription (13€) seront dus au club.

Au niveau du format, il s’agit d’une compétition de difficulté (sur mur à corde, comme à Roquebillière et St Jeannet). Vous trouverez la catégorie de votre enfant ici. Chaque concurrent aura 4 voies à gravir, les U10 et U12 sont en moulinette et les U14, U16 et U18 sont en tête. Chaque grimpeur disposera de 4 minutes par voie (plus 1 de préparation). Les U10 et U12 disposent d’un 2e essai dans le temps imparti. La réalisation d’une voie au premier essai est davantage valorisée qu’au second. Une cinquième voie de finale départagera des ex-aequo à la 1ère place.

Horaires de passage par catégorie (susceptibles de varier) :

U10 F : 9h-11h30
U10 H : 11h30-13h
U12 F : 9h-11h
U12 H : 11h-13h
U14 F et H : 14h-16h30
U16 F et U18 F: 14h-16h30
U16 H et U18 H : 10h30-13h

Mais surtout, l’inscription est conditionnée par le nombre de bénévoles pour juger et assurer qui doit être à minima de 1 pour chaque tranche de 5 inscrits par club. Comme nous avons généralement beaucoup de participants à l’USC, nous avons besoin de pas mal de bénévoles, c’est mathématique. Merci de vous faire connaître via le mail formulaire.

Les ordres de passages définitifs seront donnés à l’issue de la clôture des inscriptions. On vous les communiquera dès que nous en prendrons connaissance.

Toutes les informations sont aussi à retrouver sur le site internet du Comité.

Résumé de la sortie jeunes à Bonson

Ce 14 janvier la sortie dominicale se déroulait sur la falaise de Bonson, un secteur que j’affectionne, sur lequel nous étions venus grimper avec les adultes il y a de cela un mois.

C’est donc au tour des jeunes de découvrir cette belle barre rectiligne agrémentée d’un cailloux sculpté à souhait. 
Le rendez vous de 9h à sauvaigo est parfaitement respecté et, avec une précision digne d’une horloge Suisse, nous rejoignons le reste du groupe au parking du village donnant le nom à notre petite falaise.
 Au sortir des voitures, un petit vent frisquet fait poindre quelques doutes sur le choix du secteur. Grimpable ou pas grimpable ?
La distribution des casques et baudriers est de mise et en quelques minutes tout le groupe est équipé à l’exception de nos ados, Paul et Alexander, qui préfèrent jouir du toboggan dans le parc de jeux pour bambins.
 
 
C’est maintenant l’heure d’attaquer la marche d’approche et même si elles sont parfois rébarbatives, elles ont l’avantage de réchauffer. Lilou, Adèle et Julie traînassent, ça discute dur autour d’un sujet universel qui passionne à tous les âges, l’amour !
Nous arrivons donc au pied de la falaise, raccord avec le soleil. Malheureusement la couverture nuageuse est assez présente et elle ne nous laisse que partiellement profiter de celui-ci. Je me fais un peu de soucis pour Léane qui a fait l’ambitieux choix de venir en short !
 
 
Les moulinettes s’installent d’abord sur la partie centrale où les voies sont les plus faciles. À partir de là chacun peut s’exprimer et malgré la fraîcheur matinale, c’est avec un enthousiasme certain que la quasi totalité du groupe arpente les premières longueurs. Sidonie qui doit partir plus tôt se met en route et effectue de belles longueurs. Milo, comme à son habitude, se montre volontaire et engrange les mètres d’escalade. Elisa, Elise et Louise font plaisir à voir, toutes trois montrent une belle envie et profitent pleinement des moulinettes en places. Quant à Baptiste il va courageusement en tête dans « cri cri » un 5 un poil déroutant. Bon bien sûr tout n’est pas parfait, Rayan et Abd’Allah prennent le temps. Quant à Paul et Alexander, ils flemmardent ostensiblement. Les nuages se dissipent et l’heure de la pause déjeuner fixée à 12h45 approche.
 
 
Nous mangeons donc accompagné d’un soleil qui ne nous quittera plus avec, en guise de divertissement, Emma qui signe un essai dans « la désaxée », un 6c un peu bloc. Pour assurer le spectacle elle chutera dans le haut de la voie. Pour clôturer le repas, Donnatienne nous fait profiter de ses talents culinaires avec son gâteau pomme-canelle. Un délice.
 
La reprise est sifflée et les jeunes regorgent d’énergies. Léon, opiniâtre et appliqué, parcourt l’ensemble des voies de son niveau. Mani se lance dans « les disciples des zouzou » un 6a+ bien retors. Il s’y cassera les dents mais enchaînera au premier essai sa voisine « el nose » également 6a+. Léane, tout en contrôle, enchaîne « les urepsoïdes » un 6c+ qui, vu d’en bas, laisse songeur. Le trio Lilou, Adèle, Julie fait le job ainsi que la cordée de frères, Rayan – Abd’Allah, qui sont les valeurs montantes de l’après-midi. Rayan ira même jusqu’au relais de « language de pierre » un 6b au départ lisse.
 
 
Le soleil fait désormais face à la falaise et nous profitons allègrement de la chaleur qu’il nous offre. C’est l’instant qu’un chasseur choisit pour débarquer à l’extrémité gauche de la falaise et traîner, corde au cou, la prise du jour un petit sanglier. Âme sensible s’abstenir. La journée touche bientôt à son terme mais tous n’ont pas rendu les armes. Louise, avec une belle détermination, continue la varappe et acquiert un peu d’expérience. Elise, rayonnante, ira toucher le relais de « la paisible » un 6a+ avec un crux sous le relais. Matéo grimpe, grimpe et grimpe encore. D’ici peu le soleil va passer derrière la montagne, çela signifie qu’il est temps pour nous de ranger l’ensemble du matériel.
 
 
Cordes dans les sacs, comptage de dégaines ainsi que des systèmes d’assurage. Le compte est bon ! Sans scrupules nous chargeons de deux cordes chacun Paul et Alexander qui, durant la journée, ont fait le minimum syndical. Pour le retour rien de plus simple le chemin descend et est balisé par de nombreuses tâches de sang… Pauvre petit sanglier. 
Merci à tous pour cette journée. En espérant qu’elle vous ait plu autant qu’à moi.
À très bientôt !
 

Championnat régional de bloc à Vitrolles : résumé

Ce week-end, une bonne partie des jeunes des groupes compétitions se déplaçait à Vitrolles pour le championnat régional de bloc. Une date importante pour certains car qualificative pour les demi-finales, étape intermédiaire avant le championnat de France. Toutes les catégories de U12 à vétéran étaient conviées, mais pour les plus jeunes (U12 et U14, c’était juste un bonus car ils ont un championnat régional sous forme de combiné plus tard dans la saison).

Le samedi, ce sont les U18 hommes qui lançaient les hostilités avec un circuit de 10 blocs exigeants. Bastien et Mathéo participent. C’est dur pour Bastien qui sent qu’il ne va pas pouvoir faire beaucoup de blocs. Il connaît ses limites et s’emploie à faire ce qu’il peut dans les blocs accessibles et s’en sort très bien. Il finira avec 3 blocs au compteur et une jolie 21ème place, pile dans le milieu du tableau. Mathéo lui, joue à un autre niveau et espère une place en finale. Ca se bat dur sur certains blocs, notamment le 4 avec les réglettes blanches qui lui posent problème mais qu’il finit par enchaîner. Il termine 4ème des qualifications avec 6 blocs et une zone, juste derrière son copain Sandro qui était au club l’an dernier (une zone de plus) et devant Lucas, passé à Val de Grimpe lui aussi. Il a fait le taff comme on dit, repos jusqu’aux finales en fin d’aprem.

Ensuite, c’était place aux U18 femmes, couplées pour l’occasion avec les quelques vétérans femme et homme. Endy est bien remontée mais ce n’est pas évident à ce niveau de compétition. Elle enchaîne bien tous les blocs qu’elle peut faire mais manque un peu de temps pour mettre des essais dans les blocs plus durs et gratter des zones. Elle termine tout de même à une très belle 7ème place, juste aux portes de la finale pour 2 petits essais dans une zone. Ce sera suffisant pour les demis ! Bravo Endy !

Chez les vieux, le circuit femme était originalement très dur et après négociations, les deux concurrentes parviennent à faire remplacer les deux blocs les plus durs avec deux blocs plus faciles. Il n’y avait pas beaucoup de suspens quant au classement et Cécile prend le titre de championne régionale avec 5 blocs au compteur !
De mon côté, le circuit était bien adapté et j’enchaîne assez facilement la plupart des blocs. Je bute sur le bloc 8 en dalle, un bloc que j’avais en commun avec les U18H, je parviens à toper le bloc 9 en quelques essais et me fait plier dans le bloc 10, également commun avec les U18H et dont je souligne fièrement que Mathéo et Sandro avaient sorti durant leur vague. Bravo les gars, vous devenez clairement meilleurs que moi ! Avec 8 tops et 2 zones, je remporte la coupe et deviens également champion régional !

Venait ensuite le tour de Mathis en U20. Gros avantage, je suis complètement disponible pour le suivre dans son circuit, identique aux U18H. Après un bloc tranquille pour se mettre en route, il s’attaque direct au bloc 8, une dalle qui n’avait pas été beaucoup enchaînée chez les U18. Il se sent bien, il est précis et il enchaîne flash ! C’est bon pour le moral. Il va ensuite se frotter au bloc 5 (mon bloc 10), une compression sur prise assez fuyantes. Il met quelques essais pour caler sa propre méthode et au 4ème, il le sent et le sort. Il flashe le bloc 7 avec une coordo pas trop compliquée puis lâche quelques essais dans le 8, la dalle qui m’avait résistée et la sort en impovisant une belle méthode. Bon là, déjà, il est bien positionné. Il se détend dans quelques blocs plus faciles avant de s’attaquer au bloc 4, les fameuses réglettes blanches qui avaient posé problème à Mathéo. Moins en confiance, il lâche un essai avant de faire la zone qu’il ne dépassera pas. Ce n’est pas grave car même avec les blocs 9 et 10 hors de portée, avec 7 blocs réussis et une zone, il se place 3ème des qualifs ! Feu pour la finale !

Le circuit de finale est également le même pour les U18H et U20H et on peut dire qu’il aura été particulièrement difficile. On peut même dire trop, considérant que beaucoup de grimpeurs n’auront obtenu ni top ni zone… C’est malheureusement le cas de Mathéo et Mathis. Dommage pour le spectacle et bienvenue la frustration ! Sachez qu’il est très dur moralement de se prendre des claques en finale. Malgré quelques beaux essais dans leur bloc 1, le blocage un bras no foot sur arquées aura eu raison de leurs biceps. Le bloc 2 particulièrement retors et physique n’a pas vu grand monde dépasser la deuxième prise. A ce stade, il est très difficile de rester motivé et concentré et c’est avec manque de conviction que tous les deux s’engagent dans la coordo du bloc 3 qu’ils ne réussiront donc pas. Un peu plus d’élan les gars. Sandro réussira à atteindre la zone dans ce dernier bloc.

Côté classement, rien ne bouge chez les U18H et Mathéo conserve sa 4ème place, au pied du podium et prend une belle revanche sur sa mauvaise perf de l’an dernier. Pour Mathis, quelques zones chez ses concurrents lui font perdre 2 places et il termine finalement 5ème, ce qui est excellent également. Ces deux-là sont largement qualifiés pour les demis !

Clap de fin pour cette première journée. Notons ici que les parents des compétiteurs des petites catégories se sont organisé un petit resto le samedi soir avec une belle tablée de 19 personnes !! Comme j’aime à le faire entendre, n’oublions pas que la compétition et la performance sont importantes, mais que la création de lien est fondamentale et que mon travail trouve beaucoup plus son sens pour ce genre de moments que face à tous les meilleurs résultats du monde ! Encore une fois, merci à vous pour cet état d’esprit !

Suite de la compétition le dimanche avec les catégories U12, U14, U16 et séniors. Si le samedi était plutôt calme, cette seconde journée s’annonce comme un marathon, avec près de Xx grimpeurs qui défilent sur tapis de 8h à 19h. Les organisateurs avaient ouvert la compétition cette année aux plus jeunes à partir des catégories U12 et se sont un peu fait surprendre par le nombre de participants, ce qui les a contraints à revoir le planning quelques jours avant et à supprimer les finales pour les U16 et séniors, dommage.

Les U12 commencent donc très tôt, et même constat que la veille : c’est très dur ! Les blocs ne sortent pas beaucoup, pas mal de pleurs et de frustrations, et même s’il s’agit d’une compétition régionale, on aurait préféré que que ce soit plus accessible pour les plus jeunes, histoire de donner envie de motiver un peu… Qu’à cela ne tienne, Mélia avec sa petite expérience et ses qualités assure bien et réussit 6 blocs et 8 zones. Elle monte même sur la deuxième marche du podium avant qu’on réalise que suite à une erreur de saisie un bloc lui a été attribué en trop. Elle se classe en réalité 4ème, ce qui est une très belle performance !
Sa copine Rose effectue un très beau circuit et la talonne avec un bloc de moins au compteur, elle termine 6ème.
C’est plus difficile pour Romane, la dernière du trio de choc, encore en première année. Elle vient tout de même à bout de 4 blocs et finit 14ème. Bravo mesdemoiseilles !

Timéo est le seul représentant du club chez les U12 garçons et il n’est pas dans un grand jour, c’est peut-être le burger de la veille qui ne lui réussit pas 😉. Il grimpe loin de son meilleur niveau et a du mal à gérer sa compétition. On connait l’atout que représente la présence d’un coach dédié mais ce n’est malheureusement pas possible à chaque compétition. Malgré le dévouement et l’implication des parents, le soutien trouve assez vite ses limites ! Timéo parvient à cocher 4 blocs et se classe 17ème.

Suite de la compétition avec les U14 où Lilas représente seule le club chez les filles tandis que Baptiste et Lino portent les couleurs noires et vertes chez les garçons.
Lilas peut en avoir dans le ventre et s’il s’agit de ne pas se préoccuper de la peur de la chute, elle sait ce qu’elle doit faire. Avec 5 blocs et 6 zones elle se place à une belle 10ème place.
Chez les garçons, il faut être solide pour approcher ne serait-ce que le top 10 et Baptiste et Lino ont encore beaucoup de travail à fournir pour espérer y parvenir. Avec 3 blocs chacun ils finissent en fin de tableau à la 40ème et 43ème place.

Du côté des U16, les derniers à passer le dimanche, on retrouve Esteban chez les garçons qui ne parviendra pas à s’exprimer dans son circuit avec seulement 2 blocs sortis. L’effet burger a-t-il aussi joué pour le frangin ?? Il finit à la 46ème place.

Chez filles, c’est toujours notre quatuor Emma, Lia, Hanaé et Léane qui représente le club.
Léane est clairement celle qui est le plus en forme en ce moment avec quelques bons résultats en début de saison. Elle sort 8 blocs et coche 1 zone de plus pour finir sur le podium à la troisième place.
Hanaé sort d’une période de maladie et c’est déjà assez miraculeux qu’elle puisse participer. Malgré la fatigue elle s’accroche et parvient à toper le bloc 6 qui lui aura donné du fil à retordre dans la toute dernière minute. Elle limite ainsi la casse en prenant la 11ème place avec 7 blocs et gagne sa qualification pour les demis. De son côté, Emma grimpe à son niveau et prend la 19ème place avec 6 blocs et une zone. Elle manque un peu de réussite (et de confiance 😉) et la gestion du temps lui pose problème, mais c’est l’expérience qui rentre. Derrière, Lia, qui ne déborde pas non plus de confiance, se démoralise après un premier essai raté dans le bloc 3 et passe complètement à côté de sa compétition. Elle est très loin de ce qu’elle sait faire et finit avec une 39ème place. Il va falloir sortir un peu les crocs !

S’agissant de ne pas exclure quelques bons résultats d’autres clubs de jeunes qui sont passés par le club ou que j’encadre chez Escale, on peut féliciter en dehors de Sandro et Lucas déjà évoqués évidemment Gabriel Savoire chez Val de Grimpe qui prend la troisième place en U12H, Esteban Trucchi chez Escale qui prend une superbe 3ème place en U14H et Juliette Abram, la plus niçoise des briançonnaises qui prend une belle seconde place en senior surclassée et Nathan Pellegrino 6ème en U16. Bravo à toutes et tous !

Tous les résultats ici.

Bilan pour le club :

U12F :

Mélia 4ème
Rose 6ème
Romane 14ème

U12H :
Timéo 17ème

U14F :
Lilas 10ème

U14H :
Baptiste 40ème
Lino 43ème

U16F :
Léane 3ème
Hanaé 11ème
Emma 19ème
Lia 39ème

U16H :
Esteban 46ème

U18F :
Endy 7ème

U18H :
Mathéo 4ème
Bastien 21ème

U20H :
Mathis 5ème

VétéranF :
Cécile 1ère

VétéranH :
Sylvain 1er

Comme toujours, nous remerçions les organisateurs, les nombreux bénévoles qui permettent à ces événement d’exister (dont les nôtres, beaucoup on participé en tant que juges !), la Ligue, Vincent et Amandine que ça fait toujours plaisir de revoir, les ouvreurs, tous les compétiteurs et bien évidemment les parents accompagnateurs !

Deuxième manche du challenge Berhault à St Jeannet : inscriptions !

La deuxième étape du challenge est programmée à St Jeannet, le dimanche 4 février au gymnase du collège des Baous.
Sylvain sera présent pour guider et accompagner les enfants et distribuer des baudriers si nécessaire. Aucun covoiturage ne peut en revanche être organisé, on vous invite à vous organiser entre vous et en fonction des catégories.

Les frais d’inscriptions à cette compétition sont pris en charge par le club. Pour cela, il suffit de compléter le formulaire ci-dessous (sans trop tarder car les places par catégorie sont limitées).

Si vous avez un doute lors de futures relances si vous avez ou non inscrit votre enfant, ça se passe ici.

Date limite d’inscription : samedi 27 janvier. En cas d’annulation après cette date ou d’absence non justifiée lors de l’événement, les frais d’inscription (13€) seront dus au club.

Au niveau du format, il s’agit d’une compétition de difficulté (sur mur à corde, comme à Roquebillière). Vous trouverez la catégorie de votre enfant ici. Chaque concurrent aura 4 voies à gravir, les U10 et U12 sont en moulinette et les U14, U16 et U18 sont en tête. Chaque grimpeur disposera de 3 minutes par voie (plus 1 de préparation). Les U10 et U12 disposent d’un 2e essai dans le temps imparti. La réalisation d’une voie au premier essai est davantage valorisée qu’au second. Une cinquième voie de finale départagera des ex-aequo à la 1ère place.

Horaires de passage par catégorie (susceptibles de varier) :

U10 F : 9h30-11h
U10 H : 11h-12h30
U12 F : 9h-11h
U12 H : 11h-13h
U14 F et H : 14h-16h
U16 F et U18 F: 14h-16h
U16 H et U18 H : 11h-13h

Mais surtout, l’inscription est conditionnée par le nombre de bénévoles pour juger et assurer qui doit être à minima de 1 pour chaque tranche de 5 inscrits par club. Comme nous avons généralement beaucoup de participants à l’USC, nous avons besoin de pas mal de bénévoles, c’est mathématique. Merci de vous faire connaître via le mail formulaire.

Les ordres de passages définitifs seront donnés à l’issue de la clôture des inscriptions. On vous les communiquera dès que nous en prendrons connaissance.

Toutes les informations sont aussi à retrouver sur le site internet du Comité.

Sortie falaise adultes dimanche 21 janvier au col d’Eze

Et voilà, la première sortie de 2024 est là. Elle se passera au col d’Eze le dimanche 21 janvier. Rendez-vous comme d’habitude à 9h à Sauvaigo ou 9h30 au parking (carte plus bas). Attention, le ticket d’entrée se trouve à 5b. Après, il y a beaucoup de voies entre 5c et 6b mais soyez prévenus.

Le formulaire pour vous inscrire :

 

 

Venez nombreux !

Prochaine sortie enfants à Bonson le 14 janvier

Nous y voilà, 2023 a filé et 2024 est déjà là ! Et la première sortie pour les jeunes aussi. Elle se passera à Bonson avec Yannick.

Comme d’habitude, le rendez-vous est à 9h à Sauvaigo ou 9h45 sur place. Pensez à prendre des affaires chaudes si la météo est moyenne. Egalement le pique-nique et de quoi boire.

Merci de remplir le formulaire d’inscription pour ceux qui souhaitent participer :

 

 

 

1ère étape du challenge Berhault : de beaux résultats !

Ce dimanche le club de Roquebillière, située dans la vallée de la Vésubie, organisait la première manche du challenge Berhault. Une compétition pour les jeunes de 6 à 18 ans, le tout réparti en cinq catégories. Quatre voies sont proposées à l’ensemble des participants, les difficultés allant crescendo. En cas d’égalité, une voie de finale départage les plus forts.
 
Dès le matin le gymnase se remplit peu à peu, de nombreux enfants accompagnés des parents et parfois de la famille grouillent au pied des tapis. L’ambiance est joyeuse, toutefois la tension monte. Aux alentours de neuf heures, les premiers candidats lancent les hostilités  ! En ce qui concerne la voie 1, un casque d’escalade rempli de papillotes est disposé en haut de la voie. Pour valider celle-ci il faut donc plonger sa main dans le casque et récupérer la gourmandise. Les enfants se succèdent et les casques se vident.
 L’US Cagnes est bien visible, des dizaines de t-shirts noir et vert fleurissent dans le gymnase. Ce début de matinée est dédié aux U10 et au U12 (comprenez moins de 10 et de 12 ans), des âges où nos couleurs sont largement représentées. Chez les moins de 10 ans garçons, après avoir réussi les quatre voies, une finale doit départager Léon et Boris, tout deux du club. Léon, comme il avait promis s’arrache mais Boris avec « une prise de plus » l’emporte. Tim Boulvert de GrimpAzur complète le podium. Quant à Robin il acquiert la 9ème. Bravo à tous.
Chez les filles du même âge les représentantes sont moins nombreuses, cependant nous pouvons noter l’honorable 7ème place de Kaya ainsi que la 13ème place de Louise. Naïs vraincra ses peurs et prendra le 17ème rang.
 
 
Place ensuite au festival des U12 filles où elles ne laissent de place à personne ou si peu. Encore à une prise près, décidément une compétition ne se joue pas à grand chose, Lya prend la première place devant Maya suivie par Rose. Romane s’offre une très belle 6ème place sans oublier Sidonie qui se classe au 12ème rang. Félicitations les filles, vous avez brillé de mille feux  ! Nous avons une pensée pour Mélia qui avait abandonné ses copines pour se frotter aux cadors du côté de Lyon pour son premier open national des P’tits Yétis sur le mur majeur d’Arnas, elle en reviendra avec une 38ème place et une belle expérience.
 
 Côté garçons ils sont trois à avoir réussi les quatre voies, il faut donc les départager dans une ultime longueur et c’est Timéo qui tire son épingle du jeu. Il rafle la première place devant la concurrence et soulève la coupe. Bravo champion  !  À noter la belle 20ème place de Malik qui évolue dans les cours loisirs.
En ce qui concerne les moins de 14 ans la tâche s’annonçait compliquée. À partir de cette catégorie les voies doivent s’effectuer en tête et même si les règles sont identiques pour tout le monde, cela ajoute à la difficulté. Chez les filles Noéline prend une jolie 10ème place. Julie, qui a appris à clipper une dégaine vingt minutes avant sa première voie finit lanterne rouge. Il en faut bien  ! Tout de même je tiens à t’adresser mes encouragements, monter en tête pour la première fois lors de sa première compétition ça fait beaucoup d’un coup. La prochaine fois tu ne pourras que mieux faire.
 
 
Chez les garçons la concurrence est rude. Malgré cela Mani, qui a cru longtemps être 4ème obtient la 5ème place, le logiciel a tranché. Mattéo termine 18ème. Quant à Lino il passe un peu à côté de sa compétition par un manque d’engagement qui se traduit par de nombreuses hésitations. Ça nous fait au moins un axe clair de progression  ! 
 
Chez les U16 garçons Esteban Caussette se bagarre bien, « tope » 3 voies et est loin d’être ridicule dans la dernière. Il prend ainsi une belle 5ème place. Antoine, Esteban Pittavino et Noa se classent respectivement 10ème, 12ème et 20 ème. Hugo, à qui revient le prix de la chute la plus spectaculaire, termine 25ème. On va travailler les clipages hein  ! 
 
 
Chez les filles, malgré l’absence de Léane qui participait à un stage régional à Marseille après Timéo la semaine précédente, ça envoie du lourd. Une finale sera nécessaire mais la talentueuse Hanaé gagne plutôt sereinement. Lia, tout en technique, s’offre la médaille de bronze. Emma qui rate un peu sa troisième voie obtient tout de même le 4ème rang. 
 
C’est maintenant l’heure des plus grands. Chez les U18 garçons le très solide Mathéo fait le boulot et, au bout d’une finale qui se jouera au temps, décroche le titre devant Sandro, un ancien du club. Après trois voies réussies Noah  fait forte impression et montre tout son potentiel. Il se lance dans la quatrième, franchit le crux, puis « zippe » et perd un peu bêtement quelques places. Il se classe 6ème. Lucas prend la 9ème place. 
 
 
En ce qui concerne les filles Endy est la seule à « toper » les quatre voies. Elle monte sur la plus haute marche du podium et soulève la coupe  ! Bravo  ! 
 
Tous les résultats son à retrouver sur le site du comité.
 
Vous vous en doutez, ce fut une journée riche en émotions, des rires aux larmes, de la pression positive au stress paralysant. Des réussites et des échecs, c’est parfois cruel, parfois satisfaisant, parfois euphorisant. Nelson Monfort nous dirait qu’il n’y a que le sport pour passer par toutes ces émotions  ! 
 
Merci à tous, participants comme organisateurs, assureurs comme teneurs de buvette. Je vous donne rendez-vous pour la deuxième manche qui se déroulera à St Jeannet le 4 février.
 
Merci encore pour cet événement réussi, ce fut un beau moment de convivialité sportive.
 

Sortie grandes voies au Rocher St Barthélémy

Souvent, il n’est pas besoin d’aller bien loin pour se faire plaisir. Pour cette deuxième session du cycle grandes voies, nous sommes allés au rocher St Barthélémy, dans le massif de l’Esterel. Surplombant la route de la corniche d’or, un peu avant Anthéor, ce petit massif offre une orientation principalement au sud, face à la mer, ce qui est un avantage non négligeable un 17 décembre !

Après une organisation complexe pour En Vau, quelle facilité que de simplement donner rendez-vous à tout le groupe à 8h à Sauvaigo ! Bon, il aura fallu préalablement étudier les topos, faire quelques repérages, une sélection des voies et organiser les cordées… Ca reste pas mal de boulot mais il faut ce qu’il faut.

C’est donc à 16 que nous débarquons au parking, Julien étant déjà sur place. Le temps de distribuer le matériel pour les 6 cordées du matin (ce qui n’est pas une mince affaire, mais nous gagnons en efficacité à chaque nouvelle sortie) et les premiers sont déjà partis sur la courte marche d’approche. Je finis par fermer la voiture et rejoins les différentes cordées pour m’assurer que tout le monde a bien trouvé son départ.

Au programme, des voies équipées et des voies non équipées. De gauche à droite, nous avons :
– Jean-Luc, Brice et Matthieu qui commencent facile avec « le croupoin du griffon« , une voie équipée qui ne dépasse pas le 5a. Idéale pour que Matthieu manipe en toute tranquillité.
– JP, Xav et Julien s’engagent rapidement dans « du tracas jusqu’au cou« , une belle voie assez longue de niveau 6a max.
– Derrière, Alexis et Stéphanie attendent leur tour.
– Quelques dizaines de mètres à droite se trouve le départ de « Où sont passés les schtroumpfs ? » où deux cordées se préparent avec l’attirail de terrain d’aventure. La voie est parfaite pour l’inititiation au TA et ce sont Djé et Laura qui attaquent. Je m’encorde avec eux pour guider Sandrine qui pose avec un plaisir enfantin ses premières protections, assurée par Dounia et Gautier.
– Enfin, à l’extrême droite de la falaise, Cécile, Camille et François s’engagent dans « la voie de la fenêtre », en parfaite autonomie.

Nous planifions de nous retrouver au sommet pour manger un bout et repartir pour une seconde voie l’après-midi si le timing est correct (au moins une partie du groupe). Il faut garder à l’esprit que le soleil se couche à 17h et qu’il fait nuit à 17h30 ! Ainsi, les cordées s’activent aux sons des messages dans les talkies. Un « assuré » par-ci, un « départ bleu » par là me permet de garder à l’esprit où en est chacun de mes grimpeurs.

Dans notre voie, on prend le temps mais tout se déroule bien. La consigne, c’est de poser un maximum de friends, câblés et sangles, de tester pour comprendre ce qui marche et ce qui ne marche pas. Si Djé a fait la première longueur, Laura part en tête dans la seconde. Je vais avec elle pour la seconder et construire un beau relais avec becquet coiffé, friend et câblé. Joli ! Dounia part également en tête pour la première fois dans une grande voie, et c’est pour du TA. On construit un relais juste au dessous de celui de Laura. Magnifique. Les longueurs sont très faciles et idéales pour apprendre sans se faire peur. On arrive finalement assez vite à la grande terrasse médiane où on croise ceux qui grimpent dans le tracas.

La cordée de Jean-Luc en est déjà à sa dernière longueur. Faut dire qu’ils n’en avaient que 5 à faire.  Ils vont devoir patienter un peu au sommet. Dans le tracas, le petit rappel à tirer entre L6 et L7 embrouille un peu la cordée de tête mais ils s’en sortent finalement et attaquent l’avant dernière longueur en 6a. Nous, on doit traverser toute la terrasse et Djé part dans une grande longueur très jolie qui grimpe un peu plus que les autres. Gautier mettra les chaussons, lui qui se faisait balader jusque là, pour nous suivre. Une dernière longueur où Laura pose des protections un peu limites et nous voilà au sommet à retrouver Jean-Luc, Brice et Matthieu. JP, Julien, Xav, Cécile, François et Camille nous rejoignent rapidement. Quelques minutes plus tard, tout le monde est là.

Jean-Luc et Brice récupèrent un jeu de friends et redescendent direct pour faire les schtroumpfs tandis que nous mangeons rapidement un bout. Certains avaient décidé de ne faire qu’une seule voie dans la journée et prennent un peu plus de temps avant de redescendre aux voitures avec le matos en trop. Djé, Sandrine,  Alexis, Dounia, Stéphanie et Gautier nous quittent, non sans nous saluer depuis le parking.

Julien, François et Cécile doivent également faire les Schtroumpfs mais tentent de descendre par 2 rappels depuis le sommet, pensant que ce serait plus rapide. Grosse erreur ! Je descends à pied avec JP, Xav et Laura qui jouent la sécurité en allant dans le croupion et rejoins Matthieu et Camille à l’autre bout de la falaise pour faire « Guides 06 contre-attaque« , une voie en TA que j’avais répérée quelques semaines auparavant et un peu plus dure. Camille avale la première longueur en 5c et cède la longueur facile à Matthieu qui part construire son premier relais TA sous mes conseils. Camille reprend la tête dans la longueur clé, elle a l’oeil et parvient à protéger régulièrement. On la rejoint et j’envoie en confiance Matthieu dans la suite, une longueur en 5c de quasi 50m qu’il négocie avec brio mais un peu de tirage. Le soleil est en train de se coucher lorsqu’on attaque la marche de fin vers le sommet.

Lorsque nous y parvenons, la cordée de Laura arrive tout juste. C’est elle qui a tout fait devant, elle maîtrise bien maintenant, malgré des difficultés à prendre des initiatives et à s’adapter aux circonstances. Confiance Laura !

Dans les Schtroumpfs, ça a été un peu plus compliqué. Brice découvrait le TA mais il était tout seul pour ça. Il a surprotégé et pris beaucoup de temps. Ca a permis à la cordée des rappeleurs de les recoller et même de les doubler. Cécile est devant, bille en tête et c’est trop facile pour qu’elle perde du temps à mettre beaucoup de protections. Elle trace entraînant Julien et François. Ce sont eux qui arrivent en premier au sommet. Jean-Luc arrive juste derrière et finalement, avec la lumière déclinante, on voit la frontale que Brice avait allumée sortir du dernier mur raide. Tout le monde est là ! On finit de faire un tri sommaire, on plie, et on décolle rapidement pour profiter du peu de lumière qu’il nous reste pour la descente du sommet un peu engagée. Le retour se fait sans problème, il est 18h et il fait complètement nuit quand nous sommes à la voiture.

La journée fut donc une belle réussite avec beaucoup d’apprentissages. Ils ont été assez nombreux à commencer à poser des protections et c’était un des objectifs. Tout ceux qui ne l’avaient pas encore fait ont pu grimper en tête et maniper, le groupe progresse à fond. Je pense qu’ils seront tous fins prêts pour que le séjour en Corse se passe parfaitement ! Je suis en confiance.

Club d'escalade de Cagnes sur Mer