Permanences inscriptions

Voici les dates des prochaines permanences pour les inscriptions :

– Samedi 14 septembre de 10h à 12h15 à Val de Grimpe et de 13h30 à 18h à Besson

– Samedi 21 septembre de 10h à 12h15 à Val de Grimpe et de 13h30 à 15h à Besson

– Samedi 28 septembre de 10h à 12h30 à Val de Grimpe

Pour les adultes, nous gèrerons aussi les inscriptions lors des séances du mardi soir de 20h à 22h durant le mois de septembre.

Nous vous rappelons que par souci de gain de temps, il vous est demandé de remplir au préalable le formulaire d’inscription et de nous faire parvenir le certificat médical par e-mail.

Tous les gentils membres qui vous accueillent sont des bénévoles et le font sur leur temps personnel, merci de faire le maximum pour vous conformer à ces horaires 🙂

INFOS RENTREE

Nous espérons que vous avez tous passé un bel été.

Voici quelques dates à noter pour cette rentrée :

Forum des Sports le samedi 7/09 de 9h à 14h au parc des sports Sauvaigo (pour prise de contact, informations, mais pas d’inscriptions sur place)

1ère permanence inscriptions samedi 7/09 de 14h30 à 18h à Val de Grimpe

Les documents d’inscription dématérialisés sont disponibles ici. 

Les cours reprendront la semaine du 9/09.

Pour les anciens adhérents adultes autonomes (et seulement pour eux), 2 séances libres sont proposées à Besson mardi 3/09 et jeudi 5/09 de 19h à 21h30.

Toute l’équipe de l’USC Escalade vous souhaite une bonne rentrée et vous dit à très bientôt !

Semaine de compétitions à Briançon

Le week-end du 14 juillet débutait à Briançon la 30ème édition du Mondial de l’escalade.

OPEN DES PETITS GIBBONS

Samedi 13 Juillet

Les festivités démarraient le samedi avec l’Open des petits gibbons, où étaient venus se confronter pas loin de 180 petits grimpeurs (de microbes à benjamins) issus de toute la France.

De notre côté, c’est Agathe, sa petite sœur Éline, Léane et Kilian qui étaient venus se tester sur cette compétition au format combiné avec les 3 disciplines de l’escalade au programme : bloc, difficulté et vitesse. Une grosse journée de grimpe donc, le tout sous un soleil de plomb (comme 300 jours par an dans le Briançonnais s’il est nécessaire de le rappeler).

Chez les poussins, Agathe arrive bien motivée, forte de son expérience sur le Championnat de France poussins benjamins. Deux blocs bien retors auront raison d’elle comme de nombreuses autres concurrentes, ce qui la classe en 4ème place sur l’épreuve de bloc, tandis qu’elle accroche une honorable 9ème place en vitesse. Pour la difficulté, les poussins ont 2 voies en dalle sans difficulté et 2 voies dans la face centrale du mur, dont une en tête, ce qui est plutôt inhabituel pour cette catégorie habituée à grimper en moulinette. Agathe s’élance vaillamment dans cette voie 4 et monte sans trembler jusqu’au début de la partie la plus déversante, ce qui la classe 8ème en difficulté et 9ème au général.

Les microbes filles attaquent directement par la vitesse et nos locales s’en sortent correctement, Éline à la 6ème place et Léane quelques centièmes derrière. En difficulté, on a pu regretter que les 3 premières voies en dalle ne présentent vraiment pas la moindre difficulté et n’ont pas permis de départager les grimpeurs. C’est donc la voie 4 dans le dévers qui fera la différence. Éline et Léane montent assez haut dans la voie, et tombent au même endroit que plusieurs autres grimpeuses qui se partagent ainsi la seconde place de la discipline. Le démarrage en bloc est difficile pour Léane mais elle parvient à reprendre confiance et réussit à toper un bloc stratégique à son dernier essai, ce qui la classe 4ème de l’épreuve et du classement général. Ce bloc résiste à Eline, qui prend tout de même la 6ème place du général.

Kilian a les mêmes voies de difficulté que les filles, et avec la combativité qu’on lui connaît, il s’arrache pour monter à une prise de plus avant de chuter, très déçu, même s’il termine 4ème en difficulté. Le calage des blocs n’est pas optimal pour les microbes garçons puisque deux blocs sont vraiment très morphos et Kilian comme pas mal d’autres petits microbes ne peut pas défendre ses chances, il finit 7ème sur cette discipline. Il fait un beau run de vitesse ce qui le propulse à la 4ème place en vitesse, et à la 5ème au général.

COUPE DE FRANCE DE DIFFICULTE JEUNES ET VETERANS

Dimanche 14 juillet – Qualifications

Le dimanche, toujours sous un grand soleil, place aux qualifications de la coupe de France de difficulté.

Les vétéranes ouvrent  le bal dès 8h, avec une voie 1 en dalle où il ne faut pas se rater et une voie 2 dans le dévers central. Je termine 4ème des qualifs (sur 6…) et décroche mon ticket pour la demi finale.

Alexis suit peu après avec également une voie en dalle nettement plus difficile avant d’attaquer le dévers du mur du mondial où il fait un beau run dans sa voie 2. Ça passe également pour lui, puisqu’il termine 11ème sur 19 des qualifs.

Les minimes filles suivent sur la même voie 1 que les vétéranes… avec les quelques bacs en moins, ça devient une voie de pure dalle bien piégeuse sur plats fuyants. Dommage pour ceux qui s’étaient dit qu’à Briançon au moins on est sûr de ne pas avoir de dalle !

Lisa passe en fin de catégorie et tombe vers le haut de la voie comme de nombreuses autres compétitrices, sur une prise où on a beaucoup entendu « mais ça tient pas !! ». Elle se rattrape en montant assez haut dans la voie 2 qui correspond plus aux habitudes de nos grimpeuses, mais lâche un peu prématurément, ne parvenant pas à effectuer un clippage. Elle prend la 22° place des qualifications, ce sera suffisant pour passer en demi-finale.

Juliette passe la toute dernière de sa catégorie, le stress a eu le temps de bien monter et elle démarre dans sa voie 1 très crispée . Elle ne parvient pas à se libérer et tombe au 1er crux de la voie. Cela ira mieux dans la voie 2, mais ce ne sera pas suffisant et la compétition s’arrête là pour elle, elle finit 29ème. Pas mal de frustrations cette année pour elle sur les coupes de France de diff, mais c’est aussi de l’expérience engrangée, il faut s’accrocher ça va finir par payer !

Les cadets et les juniors échapperont aux voies en dalle, et devront s’attaquer à deux voies violettes assez soutenues sur le dévers principal. C’est Nicolas qui s’élance le premier pour le club, un peu à cours d’entraînement depuis les épreuves du bac, il aura du mal à grimper à son niveau habituel et chute dans ses 2 voies. Il termine à la 38ème place.

Lenny part peu après, il grimpe de façon propre et fluide et monte un peu plus haut dans les 2 voies. On le retrouvera demain en demi-finale.

Bastien était le premier de la catégorie junior à passer mais il avait pu observer les passages des cadets dans les mêmes voies. Sa grimpe est posée et précise et il tope la voie 1 sans encombres. Il parvient assez haut dans sa voie 2 et accroche ainsi la 9ème place des qualifications. Cela fait plaisir de le voir s’exprimer à son meilleur niveau en coupe de France !

Pas de souci pour Pierre, qui enchaîne tranquillement les 2 voies de qualifs et prend donc la tête du classement provisoire.

Jules était le tout dernier des juniors à passer, l’attente a été longue, et pour détendre un peu l’atmosphère, il se présente pour grimper avec une bouée… ce qui lui vaudra un carton jaune. Peut-être du fait de cet excès de décontraction, où plus probablement effet post bac oblige, il ne clippe pas le relais de sa 1ère voie et tombe vers le milieu de sa seconde. Il termine ainsi 17ème des qualifs, ce qui est tout de même suffisant pour accéder aux demi-finales.

Lundi 15 juillet – Demi-finales

En ce lundi matin, fait rarissime dans l’histoire du Mondial de l’escalade à Briançon, le ciel bleu a fait place à la pluie et la température est plutôt fraîche. L’organisation décide tout de même de maintenir les demi-finales, et si la pluie persistera toute la matinée ce ne sera pas trop gênant sur le mur.

Comme d’habitude, les vétérans ouvrent le bal, et ce n’est pas encore aujourd’hui que je sortirai du toit du mur du mondial. Nous sommes 3 concurrentes à chuter au même mouvement à l’entrée du dévers, mais grâce au classement des qualifs, je vais pouvoir disputer ma première finale à Briançon.

C’est compliqué pour les vétérans dans une voie qui démarre sur une succession de plats esthétiques mais visiblement pas évidents à tenir. Alexis s’en sort plutôt honnêtement au vu de l’ensemble des concurrents, et finit 12ème de l’épreuve, sans doute sa meilleure performance en coupe de France, ça progresse tranquillement !

Les minimes ont la même voie que les vétérans et chez les filles ça tombe pas mal au même endroit. Lisa sera la 1ère à avancer plus haut et d’autres filles chuteront encore plus bas après elle. Elle grapille ainsi plusieurs places pour finir 15ème de la compétition. 

Chez les cadets aussi, la voie de demi est plutôt exigeante, et même s’il redescend plutôt déçu, Lenny a réussi à gagner quelques places et finit 21ème.

Pour Bastien ça ne se passe pas aussi bien qu’en qualifs, puisqu’une petite erreur de lecture ne lui permet pas de sortir du toit. Il termine tout de même 15ème, ce qui est plutôt une belle performance !

Pas d’accroc  ni pour Pierre ni pour Jules, qui prennent respectivement la 1ère et 2ème place à l’issue de la demi-finale.

Lundi 15 juillet – Finales

Nous sommes donc 3 grimpeurs du club à nous présenter en finale le lundi soir : Jules et Pierre en habitués, et moi en outsider.

Je suis la première à m’élancer, et cette fois les vétéranes ont une voie dédiée dans laquelle on peut avancer et se faire plaisir. Là encore nous sommes 2 à tomber sur le même mouv et c’est encore les résultats des qualifs qui vont nous départager. Je finis donc 4ème de l’étape de Briançon et 3ème au classement général de la coupe de France (rappelons qu’il s’agit de la catégorie vétérane, on n’est pas 400 non plus ;-)).

Les juniors sont les derniers à grimper et à assurer le show en fin de soirée.

Jules ayant très peu grimpé à cause de son bac se bat dans sa finale et parvient à accrocher la 3ème place du podium de cette coupe de France, peut-être porté par l’effet licorne ;-).

Pierre est solide dans les 2/3 de sa voie mais cumule ensuite des petites erreurs (dixit le coach) qui lui font perdre de l’énergie et également la 1ère place. Il finit second de cette étape et remporte le classement général de la coupe de France juste devant Jules. Félicitations à tous les 2 !

Malheureusement, une petite prise d’écart dans cette finale prive Pierre de la participation aux championnats du monde, et ce malgré son titre au général et sa grande régularité cette année tant en coupe de France qu’en coupe d’Europe où il finit 2 fois 4ème. C’est frustrant, sans doute un peu injuste, mais la règle fédérale est immuable…

Les résultats de la coupe de France de Briançon.

Et le classement final de la coupe de France de difficulté.

 

CHAMPIONNAT DU MONDE HANDI ESCALADE

Mardi 16 juillet

Après plusieurs coupes du monde handi, Briançon accueillait pour la première fois cette année les championnats du monde d’handi escalade, compétition phare de l’année.

Admiration et belle leçon de respect pour le public, avec notamment un silence religieux lorsque les grimpeurs non voyants s’élèvent sur le mur, orientés par les seules instructions de leur guide au sol.

De notre côté, les yeux étaient rivés sur Thierry, venu défendre son titre de champion du monde dans la catégorie AL2 (amputés membres inférieurs).

Il passe juste en finale, mais est solide et assure dans la voie de finale, laissant son concurrent espagnol Urko (impressionnant lui aussi !) à une prise derrière lui. Deuxième titre de champion du monde donc, bravo Thierry !

La semaine n’est pas terminée, puisque jeudi c’est Romain qui ira défendre les couleurs du club sur l’Open « Baby Grimpe », avant de laisser la place aux tous meilleurs grimpeurs mondiaux pour une nouvelle étape du circuit de coupe du Monde. Et la semaine suivante, c’est toujours dans les Hautes Alpes que ça se passe, avec le Tout à Bloc à l’Argentière et encore plusieurs participants du club en lice. A suivre…

Sortie club de fin d’année à la Bagarée : clôture en beauté !

Et voilà, l’année se termine avec la traditionnelle sortie à la Bagarée, lieu privilégié en cette saison grâce au Loup qui coule au pied de la falaise et qui permet d’aller se rafraîchir lorsque la chaleur devient trop intense ! L’orage de la veille a rendu l’eau marron, mais cela n’a pas empêché petits et grands de profiter de la rivière.

Comme chaque année, la participation a été importante, avec beaucoup d’adhérents venus en famille. En matinée, ce fut surtout les enfants qui ont grimpé, profitant de leurs parents à l’assurage et de l’ombre sur la paroi, sous l’œil attentif des 3 moniteurs du club, Seb, Mattéo et moi-même, ainsi que des initiateurs Cécile, Alexis et notre président Philippe.

En après-midi, nous avons installé la fameuse tyrolienne aquatique, qui a toujours autant de succès auprès des petits, ce qui a un peu libéré les parents qui ont pu s’essayer aux joies de la verticalité !

Bref, une belle journée qui clôture avec brio une saison particulièrement réussie ! Nous vous donnons à tous rendez-vous en septembre et d’ici là, n’oubliez pas la pré-inscription si ce n’est pas déjà fait !

RESUME SORTIE FALAISE JEUNES BIG BEN 9 JUIN 2019

Dimanche 9 juin, nous nous sommes rendus avec une petite dizaine de jeunes à la si connue grotte de Big Ben. Une journée très convoitée par les enfants, tant pour sa vue que pour le fameux saut pendulaire. 

Dès notre arrivée au secteur Cécile, Alexis,  Lisa et Lucie commencent à installer les moulinettes dans certaines voies. Tout le monde s’active et débute sa grimpe avec une météo changeante. 

Nous arrivons assez vite à la pause repas pendant laquelle je décide (enfin) d’installer le pendule pour en faire profiter petits et grands ; et plutôt deux fois qu’une ! Léane et Lucas ont fait leur baptême.  

Pendant ce temps Lisa ne se repose pas tant en enchainant Colo en coulisse, à vue ! 

Une journée bien remplie donc, on se donne rendez-vous pour la journée club le 23 juin. 

Un grand merci aux parents accompagnants. 

Résumé sortie falaise Petits à la Colle sur Loup

Dimanche dernier nous nous sommes rendus aux rives du loup, au secteur de la Bagarée.

Malgré une météo incertaine, j’ai quand même pris la décision de maintenir la sortie… Difficile de se fier aux prévisions ces derniers temps qui prévoient tous les jours des orages… On peut dire qu’on a eu de la chance puisque à part deux petits épisodes de pluie de 5 minutes, il aura fait relativement beau tout le reste de la journée. D’ailleurs, heureusement qu’il y avait quelques nuages sinon il aurait fait vraiment chaud.

Le matin, je retrouve donc Pierre Antoine, Antoine, Sidonie, Lou, Axel, Chloé, Matéo et Louis prêts à en découdre! Les parents se préparent pour l’assurage et c’est parti pour 2h de grimpe non stop. Les petits sont inépuisables ! Pour gagner du temps sur les voies les plus courtes, je leur propose même de les enchaîner deux fois d’affilée pour essayer de les fatiguer mais rien à faire, même le soleil et la chaleur ne les feront pas se décoller du rocher…

Antoine essaiera en fin de matinée et tout l’après-midi des voies assez dures, des 5, 5c et même de beaux essais dans un 6a. Sacrée motivation! Il n’hésitera pas à poser les dents sur le rocher pour monter toujours plus haut 😉 Une sacrée saison pour lui cette année, je ne l’aurai plus dans mes cours l’année prochaine mais je pense qu’il va vraiment s’éclater dans le créneau qu’il intègre.

Les plus petits auront un peu de mal à la descente. Un classique à ce secteur, surtout la partie de gauche où les voies sont taillées en escaliers… Du coup à chaque fois qu’on en descend une, si on n’est pas vigilant ou qu’on s’y attend pas, on se fait un bobo…

Louis et Axel grimperont sans relâche toute la journée. Content de voir que Louis se débrouille aussi bien sur rocher qu’en salle. Une motivation et un sérieux exemplaire chez ce jeune garçon, j’ai hâte de le retrouver l’année prochaine dans les cours pour suivre et participer à sa progression dans l’activité. Quant à Axel, il semble très motivé par les sorties falaises, toujours présent lors de celles-ci. Dommage qu’à la salle cette même motivation fasse un peu le yoyo d’une séance à l’autre ! Rien de grave à cet âge bien sûr mais il serait sacrément fort s’il était un poil plus constant sur les différentes séances. Néanmoins un super jeune!

L’après midi nous seront rejoints par Jahlen et Anaïs. Anaïs nous animera un peu la sortie, mieux qu’une radio portable les piles semblent inépuisables !

En fin d’après-midi même les parents se prendront au jeu d’escalader quelques voies pour découvrir l’ensemble des sensations que cela procure. Certains tel Edlinger se seront même mis pieds nus pour parvenir à leur fin.

A bientôt pour la dernière sortie de l’année qui aura lieu au même secteur le dimanche 23 Juin.

Ps : je mets l’article en ligne et je vous ferai parvenir les quelques photos que j’ai prises lors de la sortie, car pour le moment je n’ai pas le bon câble…

Clôture de la saison avec la sortie club à la Bagarée le dimanche 23 juin

Et oui, c’est déjà la fin ! Il est temps de se réunir une dernière fois avec la traditionnelle et incontournable sortie à la Colle sur Loup, au secteur de la Bagarée. Escalade, baignade, tyrolienne arrosée, de quoi passer une excellente journée et dire au revoir aux amis pour l’été.

Comme d’habitude, prenez le pique-nique, de quoi boire, la crème solaire, et n’oubliez pas le maillot de bain !

Le parking n’étant pas infini, essayez de covoiturer au maximum. Ceux qui connaissent peuvent également se garer de l’autre côté chemin de la Luona.

Pour vous inscrire, merci de bien vouloir remplir le formulaire ci-dessous.

Venez nombreux !

Liste des inscrits

 

Petit retour sur le championnat de France de diff à Marseille

Le championnat de France jeunes de difficulté se tenait à Marseille le week-end dernier, et 6 jeunes du club étaient parvenus à se qualifier : Lorna AÏSSAOUI en cadette, Nicolas INZERILLI en cadet, Ninon BAILLEUX en junior fille, Bastien DON, Jules MARCHALAND ET Pierre LECERF en junior homme.

Voici le résumé du coach Cédric :

Les qualifs

Comme d’habitude sur un championnat de France les voies de qualifs sont dures et il est très difficile de réaliser la voie 2 de chaque catégorie.

Ninon découvre le niveau d’un championnat de France et n’arrivera pas à s’exprimer dans sa voie 1, elle tombera malheureusement assez bas, peut-être un peu surprise de la difficulté. Elle fera un peu mieux au niveau de l’engagement dans sa voie 2 et terminera à la 60ème place de la compétition.

Lorna aura très bien grimpé dans sa voie 1 qu’elle enchainera. Malgrè une petite erreur en voie 2 elle prendra largement sa place pour la demi-finale.

Nico atteindra le top de sa voie 1 et fera preuve d’une grosse combativité dans la voie 2 où il montera bien haut, mais pas assez pour poursuivre la compétition. Il sera 30ème du championnat.

Bastien passera sa voie 1 sans encombre mais n’arrivera pas à s’exprimer dans le passage bloc de sa voie 2 où il tombera sans vraiment se battre. Dommage, il pouvait vraiment faire mieux mais finit à la 37ème place.

Jules top la voie 1 et zippe de la main au sommet de sa voie 2 ce qui le propulse aisément en demi-finale.

Pierre sort ses 2 voies et prend la 1ère place des qualifs avec 3 autres compétiteurs

La demi-finale :

Lorna grimpe bien dans la première moitié de sa voie et d’un seul coup zippe de la main et se retrouve au bout de la corde sans pouvoir défendre ses chances dans la deuxième partie. Vraiment dommage car la finale était à sa portée !!! Elle termine donc 20ème.

Pierre et Jules montent tous les deux très haut dans cette très belle voie de demi et seront 2ème ex-aequo de ce tracé.

La finale :

Une belle voie de finale avec des belles prises, et dans un beau dévers est proposée aux juniors.

Jules comme à son habitude grimpe vite et bien et tombe dans la dernière partie de la voie en se précipitant un peu après avoir fait un beau rattrapage un bras tout en blocage qu’il avait certainement travaillé avec Roch lors d’une séance de poutre à la salle. Il échoue malheureusement au pied du podium à la 4ème place pour le jour de ses 18 ans !!!

Pierre grimpera un peu mieux qu’en demi au niveau du rythme et trouvera un repos avant la dernière partie de la voie. En repartant la machine se dérègle un peu et il ne gère pas bien les difficultés suivantes tant au niveau du rythme que des méthodes. Il repart tout de même avec une belle médaille d’argent autour du cou et était tout proche du doublé après son titre de champion de France de bloc de cette année.

Bravo Pierrot pour tes derniers championnats de France jeunes !

Voici les résultats complets de la compétition.

Stage grandes voies pour la section adultes à Buis-les-Baronnies : on a fait chauffer la gomme !

Le week-end de l’Ascension, ce sont 14 participants qui se sont dirigés avec Sébastien et moi vers une destination depuis longtemps convoitée : Buis-les-Baronnies dans la Drôme et son célèbre rocher St Julien.

Nous arrivons au camping en fin de matinée, et comme à l’accoutumée, nous commençons par installer le campement. C’est largement plus efficace qu’avec les enfants ! Nous voilà donc à pied d’œuvre assez rapidement pour aller nous échauffer sur le superbe rocher de la Baume Rousse, à quelques minutes en voiture du camping. Nous avons choisi ce site pour cette première demi-journée car il offre des voies en 2 longueurs faciles et ultra bien équipées. De quoi initier les plus débutants du groupe en toute quiétude, et se remettre en tête les manips pour les autres. Et en terme de débutants, c’est Seb qui se charge des explications au sol avec André, Virginie, Aurélie et Eric pendant que les autres se répartissent les quelques voies de libre. Il y a un peu de monde mais ça marche bien. Les lignes sont proches, je monte à un relais pour garder un œil sur le plus grand nombre en attendant que les fraîchement formés viennent mettre en pratique leur savoir sous mon regard d’évaluateur intransigeant. Relais, installation du rappel et descente en rappel, on en fera bon nombre durant 4 jours !

Les uns ont déjà donné le ton car ils avalent ces longueurs bien trop faciles pour eux en un clin d’œil. En quelques heures, déjà bien des mètres de caillou auront été avalés. Mais l’heure tourne et il est temps d’aller préparer à manger. Avec Seb, on profite qu’il y a un joli secteur avec un magnifique 8a juste à côté pour grimper un peu tandis que Jean-Luc dirige le côté cuisine et les pâtes bolo.

Le lendemain, on attaque les choses sérieuses. Nous savions que nous allions avoir 2 ennemis : la foule et la chaleur. Pour les prendre de vitesse, une seule solution : se lever tôt ! C’est donc à 7h du matin que le rendez-vous est donné sous le barnum (Cécile allant chercher le pain tous les matins) pour un petit dej copieux à base de tartines beurrées pour certains, de pâte à tartiner pour d’autres, et surtout pas mal de litres de café. Là encore, l’efficacité est présente et en une petite heure, tout le monde est prêt à partir. Nous sommes parmi les premiers sur la falaise, il fait encore bon. Les cordées et les voies étaient plus ou moins déterminées, ce qui nous permet de ne pas perdre trop de temps au pied de la falaise. Et quelle falaise ! Certes, avec ses 100m de haut, elle n’est pas très grande. Mais elle est majestueuse. Chaque cordée l’aborde donc avec respect et humilité, dans un petit niveau (on évite les surprises).

Moi, j’étais tranquille dans « les Guêpes » avec petite Cécile et Virginie, à surveiller à côté Vasco et Aurélie dans le « Pilier gris ». Nous étions devant et vu le monde derrière, on a bien fait de se lever tôt ! Sébastien était plus à gauche de la falaise et surveillait le reste du groupe dans une répartition tout à fait équitable, dans « la Grotte », « le Gastronome » et « l’Espadon ». Certaines voies ayant des longueurs communes, ça a pas mal bouchonné de ce côté, mais au final, tout le monde a bien apprécié cette première voie. Les plus rapides étaient déjà repartis sur le caillou quand certains décidaient d’en arrêter là pour la journée, la chaleur devenant très vite étouffante, particulièrement au pied de la paroi où aucun souffle d’air ne venait nous rafraîchir. Après une courte pause repas, Seb repart dans une cordée tandis que je reste au sol à subir la fournaise. Je suis impressionné par la capacité de nos grimpeurs à encaisser le soleil sans broncher. Moi, j’ai vite été mis KO et commencé à mettre en place une autre stratégie pour le lendemain. En fin de journée, la température redescend et certaines voies repassent à l’ombre et il me semble que c’est là le bon moment pour se remettre à grimper.

De retour au camp, nous nous retrouvons tous sous le barnum, bière à la main pour échanger informations sur les voies, anecdotes et émotions. Mon moment préféré ! Et déjà, on anticipe la suite, les cordées, les voies, le timing. On décide de garder le même horaire, puis de redescendre après une voie, pour remonter le soir.

Le lendemain donc, fort de notre expérience de la veille, on décolle encore plus tôt du camping pour prendre d’assaut la droite de la falaise. Les cordées ont tourné, le partage des connaissances des anciens vers les nouveaux se fait bien, l’ambiance est au top. Ca grimpe donc dans « les Guêpes », « le Nez », « la Bouscaude normale », « les Mésanges » et « les trois P ». Les manips sont assez bien assimilées, et les erreurs minimes. En début d’après-midi, alors que Jérôme, Julien et André vont se reposer au camping, j’impose une pause au groupe qui ne voulait finalement plus redescendre. Et après avoir tenu un moment, c’est à 15h30 que nous reprenons l’escalade. Seb part avec Gautier, Camille et Philippe à l’aventure dans « la Raie des fesses » tandis que je surveille depuis « les 3 P » avec Cécile et Eric la progression de la petite Cécile dans « la Directe du bastion » juste à côté avec Aurélie et Virginie. Au talkie, on entend Jean-Luc et Alexis perdus quelque part dans Shanti…

Fin de la troisième session, on a tout juste le temps de prendre une bière douche avant de filer au resto du coin pour la dernière soirée. Que ça passe vite !

Nous voilà au matin du dernier jour, toujours matinaux, bien que cette fois la falaise semble désertée. On profite donc de cette matinée pour une dernière grande voie : « la Tournyaire », « la voie des Trous », « le Pilier des trous » et « la Directe du bastion » seront les dernières envolées à tomber sous nos chaussons.

Nous redescendons manger sous le barnum tous ensemble. Un petit coup de frais dans la piscine du camping et il est temps de démonter, se dire au revoir et repartir sur la route du retour…

Un grand bravo aux participants pour l’ambiance, à Cécile pour l’organisation et le temps passé dans la queue au Drive, et aux encadrants parce qu’il faut bien se lancer un peu des fleurs.

Rendez-vous l’an prochain !

Club d'escalade de Cagnes sur Mer