Archives par mot-clé : coupe de France

Coupe de France de difficulté de Marseille

Ce week-end nous étions à Luminy pour la 3ème étape de coupe de France de difficulté, ouverte aux catégories jeunes, seniors et vétérans. 

La 1ère vague de qualifs du samedi matin se déroule plutôt bien pour l’ensemble des participants du club puisque nous obtenons tous notre qualification pour la phase suivante, le tout sous l’œil attentif du coach Antoine, largement sollicité à l’assurage aussi. 

Comme souvent ce sont les vétérans qui démarrent, nous sommes 3 courageuses chez les femmes à nous confronter sur 2 voies en dalle et une Q2 un peu trop bloc pour nous où aucune ne montera très haut. Je termine 2ème des qualifs, accédant sans suspense aux finales du lendemain. 

Les autres catégories n’ont que 2 voies de qualifications, les 26 premiers accédant aux demi-finales le dimanche matin. 

Lisa s’élance dans les premières en U20 et tope sans difficulté sa voie 1 en dalle. Elle conserve de bonnes sensations dans sa voie 2 au profil qui lui plaît plus, mais tombe à l’avant dernière dégaine par un petit manque de précision, et certainement un peu fatiguée aussi. Elle finit 12ème de ces qualifs. 

C’est au tour de Lucas de grimper peu après en U16. Il semble un peu stressé dans sa voie 1 mais arrive au bout grâce à de bonnes méthodes. Il signe une très bonne performance dans sa voie 2, en montant bien haut dans sa voie, malgré des clipages pas toujours optimisés qui auraient peut-être pu lui faire préserver un peu d’énergie. Ce beau run lui permet d’accrocher la 20ème place, et son ticket pour les demi-finales. 

Toujours chez les U16, la voie 1 ne pose pas de problème à Ethan, très relâché. Il randonne dans tout le début de la voie 2, mais explose à bout de rési quelques mouvs plus haut que Lucas. Il termine 11ème de ses qualifs, juste derrière les 10 grimpeurs ayant topé les 2 voies. 

Lenny est le dernier du matin à s’élancer pour l’USC. Le niveau des voies des U20 est relevé et ça tombe pas mal dès la voie 1. Lenny nous fait une petite frayeur au clipage de la 4ème dégaine mais il se reprend bien et va jusqu’au top sans problème. Dans sa voie 2 il met bien du rythme et semble à l’aise, mais il reste bloqué à 3 prises du top sans parvenir à cliper, ce qui le positionne à la 15ème place provisoire. 

L’après midi, 5 filles U14 nous ont rejoint. Toutes parviennent au sommet de la voie 1 (plus ou moins stressées), sauf Agathe qui zippe vers la fin de la voie. London fait partie  de celles qui montent le plus haut dans la voie 2, tandis que nos autres grimpeuses se cassent les dents sur une grosse prise plate avant le milieu de la voie, comme beaucoup d’autres concurrentes. La voie 3 départage un peu plus, et au final London termine 7ème (avec un litige sur un plus non comptabilisé) et se qualifie pour les finales du lendemain, Emma 12ème grâce à 2 plus qui valent cher, Hanaé 14ème avec un beau run dans la dernière voie, Léane 15ème et Agathe 21ème, sa zipette dans la voie 1 la pénalisant pas mal. 

Nathan est le seul représentant du club chez les garçons U14 mais il n’est pas là pour faire de la figuration. La voie 1 ne lui pose pas vraiment de difficulté, il gère bien son effort et optimise ses repos pour parvenir à cliper le relais. La voie 2 est la même que la voie 3 des minimes, mais il ne réussit pas à mettre un but à son pote Lucas. Pas mal de grimpeurs tombent plus haut que lui et il semble que la finale s’éloigne mais sa belle performance dans la voie 1 lui permet d’accrocher la 7ème place ex-aequo. Ça passe donc pour la finale ! 

Chez les séniors, les voies ne sont pas extrêmes par rapport au niveau des grimpeurs, et Jules (comme annoncé 😉) fait partie des 16 concurrents à enchaîner les 2 voies. Antoine tombe à quelques mouvs de la fin de la voie 1, à court de rési. Il monte suffisamment haut dans la voie 2 aussi pour se qualifier en demi-finale, en finissant 22ème des qualifs.

Il est plus de 17h et Juliette, notre dernière grimpeuse du jour démarre enfin sa compétition. Bien stressée dans sa voie 1, elle se fait une bonne frayeur à la 3ème dégaine mais réussit finalement à aller tout en haut. La voie 2 lui plaît, mais elle se fait surprendre par un mouv dynamique qui aura piégé pas mal de grimpeuses. Après de longues minutes d’attente, le soulagement arrive, elle est 25ème ex-aequo et prend donc elle aussi sa place pour les demi-finales.

Un bon début de compétition donc pour tous nos grimpeurs, la journée a été longue et nous n’avons pas beaucoup soufflé entre nos runs et l’assurage des uns et des autres. Après plusieurs essais infructueux lors des compétitions précédentes, les filles réussissent à emmener le groupe manger à Pokawa… Pas sûr que les poke bowls aient réussi à lutter avec Mc Do quand même 😉

Dimanche matin, nous sommes de nouveau dès les premières heures au pied du mur de Luminy, et malheureusement la matinée ne commence pas aussi bien que la veille. 

Juliette et Lucas sont parmi les premiers à s’élancer. Notre cadette, bien stressée, a du mal à rentrer dans sa voie et tombe assez tôt, elle finira 26ème de cette compétition.

Lucas zippe juste après la 1ère dégaine et se retrouve au sol sans avoir pu montrer ce qu’il vaut dans cette voie, grosse frustration. Il termine 26ème également, mais a prouvé son potentiel sur ces 2 dernières compétitions de diff, on l’attend remonté à bloc pour les régions.

Lenny, déçu par ses résultats de la veille, s’élance déterminé dans sa voie de demi-finale. Il avance rapidement avant de chuter à quelques prises du top. C’est un beau run mais plusieurs autres grimpeurs monteront plus haut que lui, dont 7 à toper la voie, ce n’est donc malheureusement pas suffisant pour les finales. Il se classe 18ème.

Lisa part peu après dans une voie qu’elle appréhende, très tendue après avoir vu les filles monter assez haut. Elle dépasse les premières difficultés mais galère un peu sur un clipage  et chute dans le mouv suivant qui avait fait buter plusieurs filles avant elle. Elle est déçue de sa prestation, qui lui fait perdre des places par rapport aux qualifs et la classe 17ème.

Ethan de son côté avance bien dans sa voie, il dépasse le toit et fait quelques mouvs supplémentaires avant de chuter peu avant le top. Il se qualifie pour la finale en accrochant la 8ème place.

Les seniors hommes ont une voie au style varié. Antoine se bat et parvient à dépasser les 2/3 de la voie, il termine 21ème de cette coupe de France, assez satisfait de sa compétition.

Jules est là pour décrocher sa place en finale et pour ça il faut toper la voie. Il serre fort les petites prises sur la fin et clipe le relais sans avoir donné l’impression d’avoir beaucoup forcé. Les ouvreurs ont visiblement un peu sous-estimé les grimpeurs seniors car ils seront 13, soit près de la moitié des participants, à enchaîner cette voie de demie, ça va faire du monde en finale !

Nous sommes donc 5 à partir à l’isolement avant les finales : London, Nathan, Ethan, Jules et moi. 

Pour ma part je ne suis pas trop mécontente de mon run de finale mais je conserve ma 2ème place juste parce que la copine a oublié de cliper une dégaine ! 

Nathan est le premier à s’élancer chez les U14 garçons et monte jusque vers la moitié de la voie. Il bute sur un mouv en croisé un peu loin, avec un petit manque d’analyse pour trouver la contrepointe qui aurait pu être salvatrice. Les 2 grimpeurs suivants n’iront pas aussi loin, on commence le décompte mais tous les autres iront plus haut. Nathan finit donc à une très belle 6ème place. 

London signe un beau run dans sa voie de finale et termine 4ème, 3 filles étant départagées au rétro-classement des qualifs.

Ethan a du mal à rentrer dans le rythme de sa finale et subit un peu, il tombe vers le milieu de la voie, qui est assez piégeuse et d’autres grimpeurs se feront surprendre plus bas que lui. Il grappille ainsi quelques places et termine 6ème de la compétition. Il a été régulier sur ce début de saison de diff avec 3 finales en 3 participations, et on l’attend pour la suite. 

Jules est très à l’aise dans la voie des seniors, et avance à un bon rythme car il sait que ça risque de se jouer au chrono. Malheureusement un mauvais choix de méthode le fait tomber avant la fin, là où plusieurs autres grimpeurs se feront piéger. Il termine 7ème ex-aequo, mais il est très en forme et il faudra compter sur lui pour le championnat de France. 

Coupe de France de difficulté de Gémozac… ou comment gérer l’imprévu !

Le weekend dernier (2 et 3 avril) avait lieu la 2ème manche de la Coupe de France de difficulté pour les jeunes et les seniors, à Gémozac, petit village de Charente-Maritime (17), à plus de 900km de Nice.

C’était donc un déplacement bien loin et largement anticipé par le club, qui avait dû réserver les billets d’avion plusieurs mois à l’avance.

Nous étions 9 compétiteurs motivés pour cette manche, mais malheureusement Pierre s’étant blessé à Besançon, nous n’étions alors plus que 8 à partir :

– En U16 Lucas et Ethan

– En U18 Juliette et Mathis

– En U20 Lisa et Lenny

– En Senior Jules (Club de VDG) et moi (Roxane), à la fois compétiteurs, conducteurs des véhicules et accompagnateurs des jeunes pour le week-end, ça fait beaucoup de casquettes !

Après une organisation préalable (location logement et voitures, prise en compte du temps de trajet aéroport-logement-lieu de compétition) indispensable pour des gros déplacements comme celui-ci, tout a failli être remis en question lorsque vendredi 1er avril, jour du départ, vers midi, nous avons reçu un message d’Easyjet nous informant que notre avion de retour était tout simplement annulé !

C’est alors le branle-bas de combat dans le groupe Whattsapp des compétiteurs et des organisateurs, que fait-on ?? Mais il en faudra bien plus pour ternir notre motivation, nous décidons de tous y aller quand même, en espérant trouver une solution de retour le plus tôt possible car y’a école, quand même !

Pour le départ, c’est compliqué également. Notre avion est retardé de plus d’une heure, l’attente à l’aéroport se fait longue, ensuite à l’arrivée à Bordeaux il faut récupérer les véhicules de location et conduire plus d’1h20 pour arriver jusqu’au gîte à Gémozac. Nous arrivons donc très tardivement, peu avant minuit, et, pour les compétiteurs du lendemain la nuit s’annonce très courte, nous sommes toujours dans l’attente des ordres de passage, sachant que nous devions pointer entre 7h30 et 8h30 le lendemain matin. Vers minuit 30 nous découvrons les vidéos des démonstrations de nos 3 voies de qualification du lendemain (malheureusement elles ne sont pas publiées pour les U16, dommage Lucas et Ethan!).

Le lendemain, samedi 2 avril, premier jour de compétition, nous arrivons un peu enfarinés mais motivés comme jamais, à 8h pétantes, sur le lieu de la compétition. Le mur est haut et les voies semblent interminables, nous n’avons pas l’habitude vu les maigres SAE du 06 !

Nous découvrons les ordres de passage, assez rassurants car personne ne passe au début, ce qui nous laissera largement le temps de bien nous échauffer et d’observer attentivement nos concurrents dans les voies.

La formule pour cette coupe de France est : 3 voies de qualification flash suivie d’une voie de finale à vue pour les 8 meilleurs grimpeurs ayant été le plus haut dans les voies.

Ça se passe plutôt bien pour Ethan, qui tope ses 2 premières voies de qualification, et monte bien haut dans la 3ème, se classant alors 3ème de la compétition dans sa catégorie U16. Seul un grimpeur a sorti les 3 voies de qualification. C’est donc la finale assurée pour Ethan !

Pour sa première Coupe de France, Lucas doit patienter longuement car il passe dans les derniers ! Cela lui laisse bien le temps de s’échauffer et de regarder les autres grimpeurs. A son tour, il tope sa voie 1, mais tombe assez haut dans sa voie 2. Il grimpe également très bien dans sa voie 3, en montant haut et sans faire d’erreurs. Il est alors classé 12ème de la compétition sur 44, ce qui est très honorable pour une première coupe de France de difficulté, le niveau étant très relevé ! Lucas est resté concentré sans se faire déstabiliser par la pression de la compétition. Cela laisse présager un bel avenir.

Au tour de Jules, il tope sans difficulté sa voie 1, mais est victime d’un déséquilibre assez bas dans la voie 2… Quel dommage ! Peut-être un effet secondaire du Mac Do ? Qui sait…. Il avance bien dans la voie 3, en tombant assez haut. En séparant le classement des voies, Jules est 25ème dans la voie 2, et 6ème dans la voie 3. Il avait largement le niveau d’être qualifié en finale, mais les aléas de la compétition en ont décidé autrement ! Son classement final est 13ème sur 33 compétiteurs en Senior hommes.

A mon tour, je tope la voie 1 assez technique, avec beaucoup de micro-pieds en haut. La voie 2 passe également, malgré un crux sur 3 mauvais volumes et en haut de la voie. Pour la voie 3, je sais que l’intensité de l’effort sera tout autre, et qu’il faudra avancer sans faire d’erreur. Mais c’est davantage mon style, assez dévers, physique, avec des talons et même un petit genou… J’avance bien mais le lactique dans les avant-bras est de plus en plus prégnant, et je me rends compte que je ne peux plus lâcher une main pour clipper la dégaine… Je fais encore deux mouvements de plus, et c’est la chute. Cette bonne montée me classe 7ème et m’assure une place en finale, mon objectif du week-end, c’est parfait !

En milieu d’après-midi nous rentrons au gîte pour nous reposer loin du brouhaha de la compétition, afin d’être en forme pour les finales du soir. Le scrabble est l’activité parfaite pour le retour au calme !

Après la sieste, il faut réveiller à nouveau son corps et son esprit pour retrouver ses pleines capacités. Avec Ethan nous entrons dans l’isolement à 17h et nous commençons doucement à nous ré-échauffer. Ce n’est jamais évident de s’échauffer en isolement, nous sommes 8 finalistes de 4 catégories, soit 32 grimpeurs, dans une petite grotte avec peu de dévers et des prises vieillottes. On a vu pire, mais c’est toujours délicat. Ethan est plutôt détendu, et moi je m’active pour être sûre d’être bien échauffée.

J’emprunte même Antoine V., le coach de l’ES Massy (qui a été mon club pendant 10 ans), qui me fait une belle boucle de rési de force… Ca y est maintenant je suis sûre d’être échauffée !

Nous partons à la lecture. 6 minutes, pas une de plus. Ethan est déçu de sa voie, qui se trouve dans le léger dévers du mur de vitesse… Pas vraiment le style niçois ! Ça promet d’être technique, complexe et à méthodes.

Moi j’ai une voie violette 🙂 dans le dévers, ça me plaît. Sauf qu’il y a un jeté au milieu, après le rétablissement sur un volume on doit se retourner contre le mur et sauter sur un autre volume ! C’est impressionnant à la lecture, et ça nous prendra un bon moment pour déchiffrer ce qu’il faut faire… Je n’ai pas vraiment le temps de lire la toute fin de la voie, et je me dis que de toute façon je tomberais avant…

Place aux finales ! Ethan grimpe bien et est appliqué dans sa voie verte, alternant des plats lisses bi-texture et des volumes orientés à l’oblique… La pose des pieds doit être technique et précise ! Ethan chute aux 2/3 de la voie, en ayant bien grimpé tout de même ! Malheureusement il perd une place et se retrouve alors 4ème de la compétition. Si près du podium, mais c’est une très belle performance ! Aucun grimpeur de sa catégorie ne topera la voie de finale (le 1er aura fait 34+ et Ethan 27+).

En ce qui me concerne dans ma voie de finale, c’est bien plus déroulant que dans celle d’Ethan. Quelques mouvements physiques mais avec de bonnes prises, un rétablissement sur un gros volume, et j’arrive au jeté. Ce n’est pas très loin et c’est davantage pour impressionner le public que pour faire chuter les grimpeuses. Après le jeté, la traversée du volume sur les réglettes et sans prises de pieds entame bien les avant-bras ! Je me retrouve alors sous le dernier toit et je me dis que c’était pas prévu d’aller si haut et que je n’ai pas vraiment lu la suite ! J’essaie de m’adapter avec les avant-bras explosés, je fais encore deux mouvements à la sortie du toit, et c’est la chute, à 4 mouvements du bac final ! Je tombe au même mouvement que ma copine Léa de Massy, et me classe 8ème de la compétition.. J’aurais guère pu faire mieux, je suis contente. Dès la descente, je suis bien consciente que la voie est ‘facile’ pour une finale, et qu’il y aura plus d’une grimpeuse qui ira au top… En effet, la voie sera sortie 4 fois, c’est donc le classement issu de 3ème voie de qualification qui départagera les plus fortes. Pour les seniors hommes, c’est un peu la même histoire, sauf qu’étant 3 à avoir topé les 3 voies de qualification, ils seront départagés au temps sur la voie de finale. Dommage pour une compétition de difficulté !

Après un repas – pas des plus sains – partagé tous ensemble et une bonne revanche au Scrabble au gîte, il est temps de dormir avant la deuxième journée de compétition, place aux catégories U18 et U20 avec Lisa, Juliette, Lenny et Mathis.

Le dimanche, c’est un départ matinal pour Mathis et Lisa qui sont respectivement les 14ème et 18ème de leur vague à s’élancer. Ils seront rejoints peu après par Juliette et Lenny qui eux passeront plutôt en fin de vague.

Après un bon échauffement, Lisa est la première à s’élancer dans sa voie 1 en dalle, qu’elle tope sans trop de difficulté mais en étant quand même légèrement tendue. En parallèle, Mathis vient également au bout de sa  première voie en dalle, la même que celle des seniors femmes la veille. La voie 2 est pour les deux grimpeurs très rési et le mur est très long, on n’a pas l’habitude. Lisa tombe complètement pétée aux 3/4 de sa voie, déçue et en ayant ressenti de mauvaises sensations dans cette voie. Après 15 min de repos qui passent très vite elle repart dans sa dernière voie dans le même style que la précédente, et tombe à la moitié, alors qu’elle se battait depuis quelques paires déjà.

De son côté, Mathis signe une belle performance dans ses deux dernières voies, en se battant jusqu’au bout et en chutant plus haut que beaucoup d’autres compétiteurs, notamment dans la voie 3 où ça tombe de façon très précoce. Malheureusement, leurs résultats ne leur permettent pas de passer en finale puisque Lisa termine 16 ème, et Mathis 30 ème.

Peu de temps après, Juliette et Lenny finissent leur échauffement et sont prêts à attaquer leurs voies.

Juliette tombe à la fin de sa 1ère voie en dalle que moins de la moitié des concurrentes sortiront, dur dur pour une 1ère voie ! Elle parvient tout de même à rester bien dans sa compet en montant jusqu’au milieu de la voie 2 qui ne sera topée que par 5 cadettes, et en signant un beau run dans la voie 3 où ça tombe très bas pour nombre de grimpeuses. Elle termine ainsi 19ème chez les U16, un peu frustrée de ne pas avoir pu s’exprimer davantage sur les voies.

Après sa victoire à la 1ère étape de coupe de France à Thionville, Lenny est remonté à bloc et espère bien accéder une nouvelle fois à la finale. Tout commence bien pour lui puisqu’il tope sa 1ère voie sans difficulté. Malheureusement ça se gâte sur la voie 2 où il chute avant la fin sur un mouvement en paume. Du coup c’est plus dur niveau mental sur la 3 et il ne parviendra pas à se hisser à son meilleur niveau. Il finit 18ème chez les U20, forcément déçu par rapport à ses objectifs, mais c’est le jeu de la compétition… Et il y en a d’autres à venir !

Comme il n’y avait aucun grimpeur de l’USC en finale le dimanche, le groupe s’est une fois de plus séparé en deux team, celle des fatigués qui se dirigent en direction de l’hôtel à Bordeaux, et celle des infatigables qui ont souhaité rester pour les finales, en faisant évidemment le 3ème détour du week end au McDo. Tout le monde se rejoint à l’Ibis le soir, et un petit groupe part manger au japonais à volonté pour clôturer la journée.

Le vol retour ayant été reporté au lundi soir, la team est allée faire une séance de rési à Climb Up Mérignac, histoire de réconforter les jeunes déçus de rater une journée de cours.

Deux équipes se forment : une décide de dormir le matin et de rejoindre la salle à midi, la seconde opte pour une séance un peu plus longue en y allant le matin.

L’ensemble de l’équipe profite des voies jusqu’à 16h puis termine cette journée par un peu de bloc.

Nous rejoignons enfin l’aéroport pour prendre le vol retour vers la Côte d’Azur après ces 3 jours bien remplis.

Coupe de France jeunes de difficulté à Thionville

Nouvelle excursion touristique ce week-end pour la 1ère étape de coupe de France de difficulté qui se tenait à Thionville (dans le nord est de la France pour ceux qui ne situeraient pas trop).

Juliette, Lisa, Lenny et Ethan étaient de la partie. Le week-end commence fort pour ce dernier avec un petit sprint sur l’autoroute coupée à cause d’une voiture en feu et une petite séance d’auto stop pour arriver à temps à l’aéroport ! On arrivera sans plus d’encombres, malgré quelques secousses, au Luxembourg (ok côté bilan carbone c’est sûr qu’on peut faire mieux), avant de rejoindre Thionville sous la pluie, qui ne nous quittera pas beaucoup de tout le week-end.

Samedi, après une petite séance de dégivrage matinale, on découvre le mur avec Juliette et Ethan tandis que les grimpeurs de l’après midi profitent d’un peu de sommeil supplémentaire avant de venir encourager leurs potes.

La voie 1 est une formalité pour Ethan, il s’en sort parfaitement aussi dans la seconde voie en dalle et parvient à s’exprimer pleinement dans la voie 3 déversante. Il fait partie des 6 grimpeurs à toper les 3 voies de qualification et à prendre la tête du classement provisoire en minime (U16), le ton est donné ! 

Du côté de Juliette, la compétition commence sous le signe du stress et du doute, comme souvent ces derniers temps. Elle arrive pourtant au top de sa première voie sans aucune difficulté, ce qui la libère complètement pour la suite. Elle met du rythme dans la voie 2, grimpe propre et efficace et va même jusqu’à se retourner et nous sourire lors d’un repos ! Il y a longtemps qu’on ne l’avait pas vue dans un tel état d’esprit en compétition et ça lui réussit car elle tope la voie 2 et chute à quelques mouvs seulement de la fin de la voie 3. Elle termine ainsi 8ème ex-aequo de ces qualifications, remontée à bloc pour la suite de la compétition ! 

Place aux juniors (U20) l’après midi, sur les mêmes voies que les cadets (U18).

Lenny randonne sa voie 1, vole sur les prises dans sa voie 2 et semble vraiment très bien dans sa dernière voie, jusqu’à quelques mouvs de la fin où il se fait surprendre avec la main qui part sans comprendre pourquoi. C’est toujours frustrant de tomber dans ces conditions alors qu’il avait encore largement les ressources pour atteindre le top, mais il termine tout de même 8ème des qualifs, assurant ainsi sa place en demi-finale.

Pour Lisa la voie 1 en dalle ne posera pas de problème, elle tope également la voie 2 un peu plus physique, mais elle tombe 3 mouvs avant la fin de la voie 3, complètement à court de rési, déjà bien entamée après sa deuxième ascension. Elle a donné tout ce qu’elle avait et prend la 6ème place des qualifications.

Nos 4 grimpeurs prennent ainsi leur ticket pour les demi-finales du lendemain, au moins on n’a pas fait le déplacement pour rien. 

Dimanche matin donc nous reprenons la route de la salle de Thionville avec les premières gouttes de pluie. Les plus jeunes sont les premiers à s’élancer dans les voies, tous espérant accrocher le top 8 qui leur ouvrira les portes de la finale. 

Les filles grimpent dans la dernière voie de qualif des minimes garçons de la veille, et elles sont ravies de pouvoir s’attaquer à la partie la plus déversante du mur. Juliette a conservé sa motivation et sa positivité, elle met du rythme dès le début de la voie, avance bien, et est la première à tenir les prises à la sortie du dévers avant de chuter. Il reste encore 8 grimpeuses à passer derrière et on commence à croiser les doigts avant d’apprendre qu’il y a une absente et que la place de Juliette en finale est donc assurée ! 

Moins de suspense du côté d’Ethan, solide, qui est le premier à toper la voie, mettant au passage un but à son pote, l’effet des bonbons chinois y est peut-être pour quelque chose 😉 Ils ne seront que 2 grimpeurs à réussir la voie, laissant présager un beau combat en finale ! 

Lisa s’élance un peu plus tard dans la même voie que les cadettes, avec un peu de pression car elles sont plusieurs à se tenir dans un mouchoir de poche. Elle parvient à sortir du dévers, à faire encore quelques mouvs et à tenir une prise de plus que les concurrentes précédentes, ça passe aussi pour la finale. 

Lenny semble encore très serein dans sa voie, il avance sans difficulté jusqu’à se faire surprendre en zippant à quelques mouvs de la fin. Ce sera suffisant pour prendre part à la finale ! 

Carton plein donc pour nos 4 grimpeurs, et mention spéciale à la région Sud-PACA largement représentée parmi les finalistes alors qu’on était loin de jouer à domicile ! 

C’est Juliette qui s’élance la toute première des finales, dans une voie sur gros modules et volumes plutôt stylée. Elle ne pourra malheureusement pas beaucoup s’exprimer dans la voie puisqu’elle chute sur un mouvement en jeté dans la première partie de la voie. Nos filles avaient lu cette partie de la voie en jeté comme la plupart des juniors, alors que bon nombre de cadettes parviendront à le stater. Pas mal de frustration donc pour Juliette, mais elle peut être fière de ce qu’elle a montré tout le week-end. 

Lisa passe dans la 2ème vague sur la même voie que Juliette. Elle opte aussi pour la méthode du jeté mais avec un pied un peu plus haut, la réception est meilleure et ça passe. Elle continue à bien avancer dans la voie jusqu’à un mouv sur lequel pas mal de cadettes ont buté. On sait qu’elle a fait un beau run mais il y a encore 5 filles à passer et le décompte commence. Elles ne seront que 3 en tout à arriver à ce point, et seront départagées au rétro classement des demi finales. Lisa termine ainsi 3ème et monte sur son premier podium en coupe de France ! 

Lenny s’élance dans sa voie en parallèle de Lisa, on ne sait plus où donner de la tête et les encouragements à l’US Cagnes fusent. Il est impérial tout au long de la voie, jusqu’à la prise finale qu’il se paye le luxe de stabiliser malgré une zipette du pied, avant de laisser éclater sa joie ! Il reste quand même inquiet car il y a encore 6 grimpeurs à passer, et ses résultats en qualif et en demie pourraient jouer en sa défaveur. Pourtant aucun autre n’arrivera à stabiliser la prise de top, et c’est donc Lenny qui remporte une victoire bien méritée, après avoir régulièrement connu des déconvenues en compétition par le passé. 

Le dernier de nos jeunes à s’élancer est Ethan, dans une voie où peu de grimpeurs parviennent à sortir du dévers. Il s’en sort de nouveau très bien et est le premier à monter aussi haut dans la voie. Seul le dernier concurrent fera quelques mouvs de plus, et Ethan accroche donc la 2ème place de cette coupe de France ! 

Jolie moisson donc pour les grimpeurs du club, avec un premier podium en coupe de France pour Lisa et Ethan, une magnifique victoire pour Lenny, et une première finale pour Juliette. Il faut reconnaître que la fréquentation sur cette étape n’était pas très importante et l’accès aux finales moins disputé que d’habitude mais les jeunes ont montré de très belles choses sur le mur, de bonne augure pour la suite de la saison. 

Cette première compétition de diff intervenait tôt dans la saison, alors même que le championnat de France de bloc n’a pas encore eu lieu, et la préparation n’est pas évidente à caler pour les grimpeurs, qui devront monter en resi au fur et à mesure de la saison. Cette première étape aura été l’occasion de se mettre en confiance pour la suite, et de retourner à l’entraînement plus motivés que jamais ! 

Coupe de France de bloc jeunes de Rungis

La 1ère étape de la coupe de France jeunes de bloc se tenait dans la salle Vertical Art de Rungis ce week-end. 

Après ces 2 dernières saisons un peu particulières niveau compétition, les jeunes étaient vraiment très nombreux à venir se confronter (jusqu’à 100 par catégorie !) sur un format coupe de France classique : 9 blocs, 5 essais par bloc, et les 6 meilleurs des qualifs en finale.

C’est Juliette qui démarre samedi matin (on a de la chance, elle n’est pas dans la 1ère vague aux aurores) et qui découvre les blocs avec un peu d’appréhension. Le niveau semble très relevé, et chez les filles les blocs les plus abordables sont tous typés équilibre sur modules. Pas vraiment son profil de prédilection, et il va falloir aller puiser dans d’autres ressources que celles des séances de développé / couché à Val de Grimpe 😉. Elle part tout de même motivée, mais des premiers essais infructueux entament peu à peu sa confiance. Elle parviendra à toper le bloc 3… où il faut jouer sur les équilibres sur gros modules et débrancher le cerveau pour atteindre le top car ça donne vraiment pas envie de zipper ! Avec 2 zones de plus, elle termine 46ème dans cette catégorie U18 où il y avait plus de 70 concurrentes. Elle manque de réussite sur cette compétition, mais a les moyens de faire beaucoup mieux, on l’attend sur les prochains rendez-vous. 

Les juniors filles sont moins nombreuses et passent en une seule vague en début d’après midi, sur les mêmes blocs que les cadettes. Océane, émigrée à Lyon cette année, nous a rejoints pour l’occasion et compte bien profiter à fond de cette compétition. Elle lâche quelques runs sur les 2 premiers blocs qu’elle valide, flashe le bloc 3 et butte à pas grand chose sur 2 autres blocs. Avec 3 blocs et 5 zones, elle finit en 24ème position. Comme à son habitude, elle a partagé sa bonne humeur, dommage qu’il lui ait manqué le petit quelque chose (et les petites minutes !) pour concrétiser plus de blocs. 

Lisa démarre très tendue (comme à son habitude aussi 😉) mais il faut dire que ce n’est pas évident de se relâcher sur ces blocs tout en équilibre… Après un petit passage à vide côté mental en milieu de compétition, elle retrouve le moral en topant le bloc 6 au dernier essai avec une méthode inédite. En revanche le fameux bloc 3 qui a bien réussi aux copines lui résiste. Elle finit à une belle 13ème place, avec 4 blocs et 5 zones au compteur. 

Place aux U16 (ex minimes) donc le dimanche matin, et Ethan joue dans la 1ère vague du matin. Il démarre fort en flashant tous ses premiers blocs. Il viendra à bout du bloc 8 bien physique mais tout à fait dans son style en quelques essais et parvient à toper le bloc 5 en skate au dernier essai, sous les encouragements de son frère Théo ! Seul le bloc 9 en dalle lui résiste, mais ce sera suffisant pour accéder aux finales puisqu’il termine 4ème au général des qualifications. 

Lucas fait partie de la 2ème vague, et a eu le temps d’apprendre tous les blocs par cœur ! C’est sa 1ère coupe de France jeunes officielle, il sait que ça s’annonce dur mais il part motivé à bloc après un échauffement appliqué. Il est solide et flashe les 3 premiers blocs. Ce sera plus compliqué pour le reste du circuit, le niveau des blocs est élevé et sa taille n’est pas un avantage. Il garde le sourire et la motivation et aura le temps de faire des essais dans tous les blocs. Il termine 37ème, super expérience pour lui ! 

Les finales ont lieu dans la foulée, les blocs des garçons semblent assez physiques, et on pense que ça peut  bien convenir à Ethan… Il n’arrivera malheureusement pas à concrétiser le 1er bloc alors que tous ses concurrents parviendront au sommet. La méthode du bloc 2 est quelque peu énigmatique, et si tous les finalistes parviennent à valider la zone, aucun n’en trouvera la solution. Tout est encore possible dans le dernier bloc mais Ethan n’arrivera pas à trouver la méthode idéale et subit un peu les prises poisseuses (et encore, heureusement que la pof en poudre était autorisée pour les finales !). Il termine finalement à la 6ème place, une très belle performance pour une compétition de ce niveau ! 

Voici les résultats complets.

Tous les jeunes repartent boostés à fond pour la suite de la saison, prochaine étape début décembre à Chamonix !

Pour ma part je ne ferais pas ça tous les week-ends, mais c’étaient encore de bons moments partagés avec les jeunes, merci pour votre énergie et votre enthousiasme ☺️

Coupe de France de bloc de Valence

Le week-end du 17 octobre a eu lieu la Coupe de France de bloc à Valence. Cette 1ère étape de la saison est traditionnellement très fréquentée, et particulièrement cette année. En effet, les grimpeurs semblent un peu en manque de compétitions ces derniers mois, et les organisateurs ont dû refuser pas mal de participants.

Le mot d’ordre du WE était  : « Faites vous plaisir, on ne sait pas s’il y en aura d’autres ».

C’est donc avec des jeunes super motivés que nous avons attaqué cette coupe de France de bloc avec Lisa, Océane, Lenny, Mathias, Mathis et Ethan. Juliette ayant malheureusement été obligée de rester à la maison pour cause de Covid, c’est donc avec une motivation supplémentaire que tout le monde a attaqué cette compétition en se rendant bien compte de la chance de pouvoir être là.

La première délégation des plus âgés est arrivée le vendredi soir, accompagnée par Olivier, le père de Lenny. Après le traditionnel arrêt au Mc Do (et une salade maison pour les filles, qui commencent à faire attention à leur alimentation pré compet ;-)), nous nous sommes couchés tôt, car le réveil du samedi était matinal, la première vague des cadettes débutant dès 8h30.

​Dans l’ensemble, les ouvreurs ont ouverts très durs, l’argument étant de continuer à faire monter le niveau des jeunes Français. On se rapproche de la difficulté proposée aux championnats de France et ce n’est pas évident pour tout le monde.

Afin de respecter les consignes de sécurité, les jeunes grimpent en 2 vagues de 35 (au lieu de 70) par catégorie. Ce qui leur laisse un tout petit peu plus de temps que d’habitude. Tout le monde joue le jeu en enlevant le masque seulement au départ de la voie.

C’est donc Lisa qui débute la première la compétition, seule cadette en lice. Très concentrée depuis le début de l’année, elle tire bien son épingle du jeu sur cette compétition.  Après un bon échauffement, elle parvient à valider 4 blocs et 6 zones sur les 8 proposés. Elle sort au dernier essai le bloc en skate qui aura donné du fil à retordre à pas mal de grimpeuses, ce qui lui permet de gagner plusieurs places au classement. Elle termine ainsi 19ème sur 73, très satisfaite de ce résultat, son meilleur en coupe de France de bloc.

La compétition se poursuit en début d’après-midi pour les juniors. Océane, après un bon échauffement et une bonne motivation, débute bien la compétition en sortant 2 blocs à vue mais la suite devient plus compliquée. Elle grimpe bien mais manque de réussite et échouera souvent sur la dernière prise des blocs, ce qui lui vaudra une 33ème place, un peu loin de son meilleur niveau. « Je tombe à 3 fins de blocs en mettant tous mes essais partout mais ça ne passe pas. Je suis un peu déçue de mon niveau dans les blocs, il me manquait toujours un petit détail, un petit plus pour avoir de la réussite. Les blocs étaient super intenses. Sinon, c’était cool de retrouver les copines et copains des compets et de profiter ensemble ! ».

Lenny est en forme depuis le début de l’année et il attaque en faisant de beaux runs dans les blocs les plus difficiles. Il arrive à accrocher 6 zones ce qui aurait pu lui permettre de rentrer dans le top 20 mais il est repris par ses vieux démons. Il n’arrivera pas à valider le top des blocs en dalle plus faciles ce qui le fera descendre à une 46ème place pas du tout représentative de son niveau.

Mathias, peu entrainé, se concentre sur les blocs les plus faciles et les moins physiques. Comme à son habitude, il ne lâchera pas beaucoup d’essais ce qui lui permet tout de même d’accéder à la 27ème place.

Chez les minimes, Ethan est content d’être là et semble moins engagé que d’habitude. Il profite de l’instant et manque de conviction à plusieurs reprises pour tenir la dernière prise du bloc 5 ce qui lui vaudra de se classer 16ème.

Mathis se bat comme un lion, malgré sa bonne progression depuis l’année dernière, les blocs sont encore un peu difficiles pour lui, il termine à la 45ème place en ayant grignoté 15 places par rapport à l’année dernière.

Pour conclure, c’était un beau week-end de grimpe, bien organisé dans le respect des gestes barrières, en espérant qu’il y en aura d’autres…

Coupe de France de bloc de Chambéry : résumé

En ce frais week-end de janvier, nous voilà à nouveau repartis pour un long et lointain voyage  de grimpe. Pour cette dernière coupe de France de bloc de l’année, il s’agit de réussir les 10 blocs proposés en un minimum d’essai.

Les cadets ouvrent le bal avec Océane, Lisa, Mathias et Lenny. Ça pique un peu au démarrage des blocs à 8 heures mais ils se sont levés tôt et se sont bien échauffés pour être opérationnels dès le départ. Les filles sont concentrées mais un peu stressées. Il n’y a aucun bloc cadeau même pas le numéro 1 qui résiste à Océane. Après un démarrage difficile, les filles arrivent tout de même à se remobiliser et la 2ème partie voit Océane se détendre et enchainer les blocs, Lisa continue sur sa lancée avec application. Elles sortent chacune 6 blocs (avec 1 zone de plus pour Océane) et finissent respectivement à la 27ème et 32ème place.

Mathias, qui n’a pas beaucoup le temps de s’entrainer en ce moment, peine sur les blocs physiques mais s’accroche sur les dalles et le run and jump qu’il affectionne toujours particulièrement. Il sort 5 blocs et 6 zones et se classe 30ème. Lenny n’est définitivement pas du matin et manque de réussite, il bute régulièrement sur la dernière prise des blocs. Il finit à la 57ème place bien loin de son niveau réel et de sa bonne forme du moment. Gageons qu’il se rattrapera sur la diff.

En junior, après un manque de forme en début d’année, Jules revient à la compétition et ça se passe plutôt bien. Il rend sa feuille bien avant la fin du temps, avec 9 blocs et 10 zones réussis. Il est 2ème des qualifs et se rend donc en finale.

Juliette est la seule minime à s’élancer. C’est dur, très dur ! Les blocs n’ont pas été changés par rapport aux juniors et aux cadettes et ses premiers essais sont infructueux. Finalement, c’est dur pour tout le monde, même les filles qui visent la finale sont en train de buter sur le bloc numéro 3. Juliette se remobilise et parviendra à cocher 4 blocs et 5 zones, ce qui lui permet d’atteindre une honorable 34ème place. Dommage qu’elle n’ait pas cru en ses chances sur les 2 blocs avec un skate et un jeté qui étaient pourtant à sa portée car elle aurait pu gagner au moins 10 places. Elle sait ce qu’il lui reste à travailler.

En finale, Jules est 1er à l’issu des 2 premiers blocs mais se fait doubler sur le fil par son pote Diego sur le dernier bloc qui était pourtant fait pour lui. Il monte sur la 2ème marche du podium, très content de son résultat pour son retour à la compétition.

Le lendemain, nouveau réveil aux aurores, Ethan attaque ses qualifs en benjamin. Après quelques minutes, il est un peu euphorique après avoir sorti 3 blocs difficiles à vue mais la réalité le rattrape avec un bloc 7 tout en placement très piégeux. Il s’accroche et râle plutôt moins que d’habitude malgré un bloc 5 qui lui résiste par manque de conviction et qu’il finira à toper au 5eme essai à quelques minutes de la fin du temps. Avec 7 blocs et 8 zones, il se classe 6ème des qualifs et accède à sa 1ere finale en coupe de France.

Lors de la présentation des finalistes, il est au spectacle et se perd à contempler le public, rattrapé par son manque d’expérience en finale. Un peu mou, il met du temps à rentrer dans le bloc 1 et n’arrivera pas à toper ce bloc à sa portée faute de temps. Il arrivera seulement à accrocher les 3 zones des blocs proposés ce qui ne lui permettra pas de monter dans le classement, il reste 6ème.

Tout ce petit monde rentre de ce week-end bien fatigué mais ravi d’avoir tout donné avec comme prochaine échéance les régions de blocs en espérant une qualification pour les championnats de France.

Sandrine

Semaine de compétitions à Briançon

Le week-end du 14 juillet débutait à Briançon la 30ème édition du Mondial de l’escalade.

OPEN DES PETITS GIBBONS

Samedi 13 Juillet

Les festivités démarraient le samedi avec l’Open des petits gibbons, où étaient venus se confronter pas loin de 180 petits grimpeurs (de microbes à benjamins) issus de toute la France.

De notre côté, c’est Agathe, sa petite sœur Éline, Léane et Kilian qui étaient venus se tester sur cette compétition au format combiné avec les 3 disciplines de l’escalade au programme : bloc, difficulté et vitesse. Une grosse journée de grimpe donc, le tout sous un soleil de plomb (comme 300 jours par an dans le Briançonnais s’il est nécessaire de le rappeler).

Chez les poussins, Agathe arrive bien motivée, forte de son expérience sur le Championnat de France poussins benjamins. Deux blocs bien retors auront raison d’elle comme de nombreuses autres concurrentes, ce qui la classe en 4ème place sur l’épreuve de bloc, tandis qu’elle accroche une honorable 9ème place en vitesse. Pour la difficulté, les poussins ont 2 voies en dalle sans difficulté et 2 voies dans la face centrale du mur, dont une en tête, ce qui est plutôt inhabituel pour cette catégorie habituée à grimper en moulinette. Agathe s’élance vaillamment dans cette voie 4 et monte sans trembler jusqu’au début de la partie la plus déversante, ce qui la classe 8ème en difficulté et 9ème au général.

Les microbes filles attaquent directement par la vitesse et nos locales s’en sortent correctement, Éline à la 6ème place et Léane quelques centièmes derrière. En difficulté, on a pu regretter que les 3 premières voies en dalle ne présentent vraiment pas la moindre difficulté et n’ont pas permis de départager les grimpeurs. C’est donc la voie 4 dans le dévers qui fera la différence. Éline et Léane montent assez haut dans la voie, et tombent au même endroit que plusieurs autres grimpeuses qui se partagent ainsi la seconde place de la discipline. Le démarrage en bloc est difficile pour Léane mais elle parvient à reprendre confiance et réussit à toper un bloc stratégique à son dernier essai, ce qui la classe 4ème de l’épreuve et du classement général. Ce bloc résiste à Eline, qui prend tout de même la 6ème place du général.

Kilian a les mêmes voies de difficulté que les filles, et avec la combativité qu’on lui connaît, il s’arrache pour monter à une prise de plus avant de chuter, très déçu, même s’il termine 4ème en difficulté. Le calage des blocs n’est pas optimal pour les microbes garçons puisque deux blocs sont vraiment très morphos et Kilian comme pas mal d’autres petits microbes ne peut pas défendre ses chances, il finit 7ème sur cette discipline. Il fait un beau run de vitesse ce qui le propulse à la 4ème place en vitesse, et à la 5ème au général.

COUPE DE FRANCE DE DIFFICULTE JEUNES ET VETERANS

Dimanche 14 juillet – Qualifications

Le dimanche, toujours sous un grand soleil, place aux qualifications de la coupe de France de difficulté.

Les vétéranes ouvrent  le bal dès 8h, avec une voie 1 en dalle où il ne faut pas se rater et une voie 2 dans le dévers central. Je termine 4ème des qualifs (sur 6…) et décroche mon ticket pour la demi finale.

Alexis suit peu après avec également une voie en dalle nettement plus difficile avant d’attaquer le dévers du mur du mondial où il fait un beau run dans sa voie 2. Ça passe également pour lui, puisqu’il termine 11ème sur 19 des qualifs.

Les minimes filles suivent sur la même voie 1 que les vétéranes… avec les quelques bacs en moins, ça devient une voie de pure dalle bien piégeuse sur plats fuyants. Dommage pour ceux qui s’étaient dit qu’à Briançon au moins on est sûr de ne pas avoir de dalle !

Lisa passe en fin de catégorie et tombe vers le haut de la voie comme de nombreuses autres compétitrices, sur une prise où on a beaucoup entendu « mais ça tient pas !! ». Elle se rattrape en montant assez haut dans la voie 2 qui correspond plus aux habitudes de nos grimpeuses, mais lâche un peu prématurément, ne parvenant pas à effectuer un clippage. Elle prend la 22° place des qualifications, ce sera suffisant pour passer en demi-finale.

Juliette passe la toute dernière de sa catégorie, le stress a eu le temps de bien monter et elle démarre dans sa voie 1 très crispée . Elle ne parvient pas à se libérer et tombe au 1er crux de la voie. Cela ira mieux dans la voie 2, mais ce ne sera pas suffisant et la compétition s’arrête là pour elle, elle finit 29ème. Pas mal de frustrations cette année pour elle sur les coupes de France de diff, mais c’est aussi de l’expérience engrangée, il faut s’accrocher ça va finir par payer !

Les cadets et les juniors échapperont aux voies en dalle, et devront s’attaquer à deux voies violettes assez soutenues sur le dévers principal. C’est Nicolas qui s’élance le premier pour le club, un peu à cours d’entraînement depuis les épreuves du bac, il aura du mal à grimper à son niveau habituel et chute dans ses 2 voies. Il termine à la 38ème place.

Lenny part peu après, il grimpe de façon propre et fluide et monte un peu plus haut dans les 2 voies. On le retrouvera demain en demi-finale.

Bastien était le premier de la catégorie junior à passer mais il avait pu observer les passages des cadets dans les mêmes voies. Sa grimpe est posée et précise et il tope la voie 1 sans encombres. Il parvient assez haut dans sa voie 2 et accroche ainsi la 9ème place des qualifications. Cela fait plaisir de le voir s’exprimer à son meilleur niveau en coupe de France !

Pas de souci pour Pierre, qui enchaîne tranquillement les 2 voies de qualifs et prend donc la tête du classement provisoire.

Jules était le tout dernier des juniors à passer, l’attente a été longue, et pour détendre un peu l’atmosphère, il se présente pour grimper avec une bouée… ce qui lui vaudra un carton jaune. Peut-être du fait de cet excès de décontraction, où plus probablement effet post bac oblige, il ne clippe pas le relais de sa 1ère voie et tombe vers le milieu de sa seconde. Il termine ainsi 17ème des qualifs, ce qui est tout de même suffisant pour accéder aux demi-finales.

Lundi 15 juillet – Demi-finales

En ce lundi matin, fait rarissime dans l’histoire du Mondial de l’escalade à Briançon, le ciel bleu a fait place à la pluie et la température est plutôt fraîche. L’organisation décide tout de même de maintenir les demi-finales, et si la pluie persistera toute la matinée ce ne sera pas trop gênant sur le mur.

Comme d’habitude, les vétérans ouvrent le bal, et ce n’est pas encore aujourd’hui que je sortirai du toit du mur du mondial. Nous sommes 3 concurrentes à chuter au même mouvement à l’entrée du dévers, mais grâce au classement des qualifs, je vais pouvoir disputer ma première finale à Briançon.

C’est compliqué pour les vétérans dans une voie qui démarre sur une succession de plats esthétiques mais visiblement pas évidents à tenir. Alexis s’en sort plutôt honnêtement au vu de l’ensemble des concurrents, et finit 12ème de l’épreuve, sans doute sa meilleure performance en coupe de France, ça progresse tranquillement !

Les minimes ont la même voie que les vétérans et chez les filles ça tombe pas mal au même endroit. Lisa sera la 1ère à avancer plus haut et d’autres filles chuteront encore plus bas après elle. Elle grapille ainsi plusieurs places pour finir 15ème de la compétition. 

Chez les cadets aussi, la voie de demi est plutôt exigeante, et même s’il redescend plutôt déçu, Lenny a réussi à gagner quelques places et finit 21ème.

Pour Bastien ça ne se passe pas aussi bien qu’en qualifs, puisqu’une petite erreur de lecture ne lui permet pas de sortir du toit. Il termine tout de même 15ème, ce qui est plutôt une belle performance !

Pas d’accroc  ni pour Pierre ni pour Jules, qui prennent respectivement la 1ère et 2ème place à l’issue de la demi-finale.

Lundi 15 juillet – Finales

Nous sommes donc 3 grimpeurs du club à nous présenter en finale le lundi soir : Jules et Pierre en habitués, et moi en outsider.

Je suis la première à m’élancer, et cette fois les vétéranes ont une voie dédiée dans laquelle on peut avancer et se faire plaisir. Là encore nous sommes 2 à tomber sur le même mouv et c’est encore les résultats des qualifs qui vont nous départager. Je finis donc 4ème de l’étape de Briançon et 3ème au classement général de la coupe de France (rappelons qu’il s’agit de la catégorie vétérane, on n’est pas 400 non plus ;-)).

Les juniors sont les derniers à grimper et à assurer le show en fin de soirée.

Jules ayant très peu grimpé à cause de son bac se bat dans sa finale et parvient à accrocher la 3ème place du podium de cette coupe de France, peut-être porté par l’effet licorne ;-).

Pierre est solide dans les 2/3 de sa voie mais cumule ensuite des petites erreurs (dixit le coach) qui lui font perdre de l’énergie et également la 1ère place. Il finit second de cette étape et remporte le classement général de la coupe de France juste devant Jules. Félicitations à tous les 2 !

Malheureusement, une petite prise d’écart dans cette finale prive Pierre de la participation aux championnats du monde, et ce malgré son titre au général et sa grande régularité cette année tant en coupe de France qu’en coupe d’Europe où il finit 2 fois 4ème. C’est frustrant, sans doute un peu injuste, mais la règle fédérale est immuable…

Les résultats de la coupe de France de Briançon.

Et le classement final de la coupe de France de difficulté.

 

CHAMPIONNAT DU MONDE HANDI ESCALADE

Mardi 16 juillet

Après plusieurs coupes du monde handi, Briançon accueillait pour la première fois cette année les championnats du monde d’handi escalade, compétition phare de l’année.

Admiration et belle leçon de respect pour le public, avec notamment un silence religieux lorsque les grimpeurs non voyants s’élèvent sur le mur, orientés par les seules instructions de leur guide au sol.

De notre côté, les yeux étaient rivés sur Thierry, venu défendre son titre de champion du monde dans la catégorie AL2 (amputés membres inférieurs).

Il passe juste en finale, mais est solide et assure dans la voie de finale, laissant son concurrent espagnol Urko (impressionnant lui aussi !) à une prise derrière lui. Deuxième titre de champion du monde donc, bravo Thierry !

La semaine n’est pas terminée, puisque jeudi c’est Romain qui ira défendre les couleurs du club sur l’Open « Baby Grimpe », avant de laisser la place aux tous meilleurs grimpeurs mondiaux pour une nouvelle étape du circuit de coupe du Monde. Et la semaine suivante, c’est toujours dans les Hautes Alpes que ça se passe, avec le Tout à Bloc à l’Argentière et encore plusieurs participants du club en lice. A suivre…

Coupe de France jeunes de Quimper

Une nouvelle étape de coupe de France jeunes (la 3° de la saison) se tenait ce week-end à… Quimper. Difficile de faire plus loin pour nous, mais cette année, le club met les petits plats dans les grands, puisque nous avons réussi à faire partir tous les jeunes qui souhaitaient participer. Cette fois, c’était au tour de Stéphane, le papa de Juliette, d’accompagner tout ce petit monde, un grand merci à lui pour sa disponibilité.

Voici le résumé de ce week-end, vu de l’intérieur par Juliette et Lisa :

Tout commença vendredi matin à 4 h 45 à l’aéroport de Nice où notre petit groupe se retrouva. Après avoir failli rater l’avion, nous arrivons finalement à 8h à l’aéroport de Rennes. Là nous attendrons de pouvoir louer la voiture pendant à peu près 1h, mais nous avons la journée devant nous… Enfin, nous sommes partis de Rennes avec cette voiture 7 places quand même très petite, avec les valises sur les genoux . Nous en avons profité pour faire du tourisme dans la petite ville de Concarneau (où nous avons gaspillé la moitié de nos sous dans des bonbons, ce qui fera office de repas de midi pour certains). Le soir nous avons mangé au Mcdo de Quimper après avoir pointé.
 
Après une bonne nuit de sommeil, dans notre habituel hôtel Ibis Budget, nous nous sommes rendus à la salle d’escalade de Quimper. Le mur n’était pas aussi impressionnant que ceux de Gémozac ou Arnas. Nous avons commencé ensuite à lire nos trois voies. La première minime à s’élancer est Juliette qui passe en 5ème position. Elle se rend dans sa première voie qu’elle réussit sans difficulté puis aurait sans doute fait de même dans sa voie 2 si elle ne s’était pas, une fois de plus, faite arrêter au temps ! Elle se remobilise afin de mettre un bon run dans sa voie 3 puis se met un beau
combat et chute une dégaine sous le relais, ce qui sera trop juste pour la qualifier en finale. Elle termine à la 24ème place.
 
 
La deuxième concurrente du club en minime fille est Lisa, qui termine elle aussi sa voie 1 facilement puis après une petite pause de 2 / 3 heures (la 2° voie est en dalle et ça prend du temps…) elle repart froide dans cette voie peu appréciée (une grosse dalle avec des minis prises) qu’elle réussit quand même à sortir. Enfin elle repart en ayant bien utilisé ses 20 minutes de pause dans la voie 3 (un bombé très rési). Elle finira par tomber après avoir bien avancé, 2 prises avant la fin, ce qui la classe 7ème des qualif ex-aequo avec 3 autres filles.
 
 
En cadet on retrouve deux représentants de l’US Cagnes : Lenny et Nicolas topent tous les 2 leur voie 1 et tombent à peu près au même endroit dans leurs 2 autres voies mais Lenny fait un peu mieux et se classe 17ème, assez déçu malgré une belle compétition. Nicolas finit quant à lui 27ème.
 
 
En junior, on retrouve Jules comme seul représentant du club, Pierre étant sur une étape de coupe d’Europe et Bastien… sur une étape du bac. Jules tope ses 2 premières voies mais échoue dans le haut de sa voie 3. Il finit 3ème de ces qualifs.
 
Le dimanche, il y a donc 2 grimpeurs du club qualifiés en finale : Lisa en minime fille le matin et Jules en junior homme l’aprèm. Avec grande suprise nous découvrons que les voies sont à la vue de tous et nous déduisons vite laquelle aura Lisa. Jules en fait la lecture avec elle, mais elle découvrira finalement lors de l’observation des voies que ce n’était pas celle-là ! Pas si mal en fait puisque le profil semble bien lui convenir. Toutes les premières filles à passer tombent assez bas, et Lisa sera la 1ère à monter plus haut. On retient son souffle jusqu’à la fin des passages, et on fait les comptes : Lisa termine 5° !! Sa meilleure perf de loin en coupe de France. Alors c’est sûr ce n’était pas l’étape la plus fréquentée, mais il fallait faire le job quand même.
 
L’après-midi, c’est au tour de Jules de se présenter en finale, nettement plus habitué lui ! Son objectif : faire un maximum de points pour dépasser son pote Pierre au classement général ;-). Au programme pour les juniors, une voie aux prises violettes extrêêêême ! Personne n’en viendra à bout, et ils seront plusieurs à tomber au même endroit. Il y aura un appel contre Jules, mais son + restera validé, et grâce à son classement des qualifs il monte sur la 2° marche du podium. Verdict au général provisoire : Pierre et Jules sont ex-aequo en 1ère position avec 200 points chacun ! Affaire à suivre…
 
 

Voici les résultats complets de la compétition, le classement provisoire de la coupe de France après l’étape de Quimper (il restera une dernière étape en juillet à Briançon), et de nombreuses photos prises par Stéphane :

Coupe de France de Gemozac

Deux semaines après Arnas, nous voilà de nouveau en périple à travers les petits villages de France pour la deuxième étape de coupe de France de diff.
Direction cette fois Gemozac, dans la verdoyante Charente Maritime. Vu la distance, on voyage en avion jusqu’à Bordeaux, et après avoir récupéré le minibus loué pour l’occasion et réussi à sortir de Bordeaux un vendredi soir de week-end de Pâques et de vacances scolaires, nous finissons la soirée au très traditionnel restaurant américain, recette inégalable pour perfer paraît-il…

On ne s’attarde pas car le lendemain, c’est frais et dispos que l’on décolle de l’hôtel sur les coups de 6h30 (oui c’est tôt).

À peine le temps de s’échauffer et d’observer les voies, et Juliette et Lisa sont les premières du club à s’élancer. Leur voie 1 démarre par une longue section sur une proue avec des micro prises avant de terminer dans un dièdre toujours sur mini prises. Bref rien qui déclenche un enthousiasme débordant chez nos grimpeuses. Juliette prend pas mal de repos dans la voie et passe malheureusement trop de temps, elle tope la voie mais a dépassé le chrono et les dernières prises ne lui seront pas validées. Lisa suite à son expérience à Arnas appréhende un peu cette voie mais elle arrive à poser sa grimpe et à sortir la voie.
La voie 2 convient beaucoup mieux à leur style et elles prendront plus de plaisir dans cette voie. Juliette après avoir dépassé sa frustration de la Q1 termine 29ème, encore pas très loin des demi-finales, et Lisa sort un beau run qui la classe 9ème des qualifs.

 

Du côté des cadets, les gros modules gris plutôt old school étaient de sortie pour la voie 1. Les placements et les préhensions ne sont pas évidents et la voie entame bien nos grimpeurs. Nicolas parviendra à clipper le relais en y laissant pas mal d’énergie tandis que Lenny tombera un peu avant. Leur voie 2 est très rési, Nico s’élance sans avoir vraiment récupéré et met un beau combat avant de chuter aux 2/3 de la voie environ. Quelques dizaines de grimpeurs plus tard, Lenny tombera au même endroit. Ça passe en demi pour tous les 2, ils sont 10ème et 17ème ça fait du bien au moral après Arnas !

Lorna était la seule cadette du club en lice. Une fois de plus la découverte des voies ne l’enchante pas. Pourtant la voie 1 en dalle sur colos et volumes ne lui pose pas de souci. La voie 2 est nettement plus exigeante et les concurrentes se cassent les dents les unes après les autres sur des placements improbables et des clipages difficiles. Lorna parvient à avancer pas mal dans la voie ce qui la positionne à la 9ème place des qualifs.

Chez les juniors, la voie 1 n’inquiète pas trop nos 3 gars. Bastien grimpe propre et sort la voie sans encombres. Pas de problème non plus pour Pierre. Jules, avec un peu moins de rési en ce moment, subit un peu plus la voie mais finit au mental en serrant fort les prises. La voie 2 est une pure dalle sur micro prises, pas vraiment le profil de prédilection de nos jeunes ! Pierre s’en sort parfaitement et sera l’un des deux seuls juniors à sortir les 2 voies de qualif. C’est plus compliqué pour Bastien qui tombe au premier module comme pas mal d’autres grimpeurs mais sans faire le +, ce qui le fait craindre un moment de passer à côté des demi-finales, mais son top dans la Q1 lui permet de finir 15ème et de se qualifier. Jules monte un peu plus haut mais chute à la 4ème dégaine. Ce sera largement suffisant, la voie laissera beaucoup de grimpeurs sur le carreau et Jules se classe 10ème des qualifs.

Quitte à passer un week-end enfermée dans un gymnase, j’en profite aussi pour participer à la compétition, d’autant que l’ambiance chez les vétéranes est plutôt sympa ! 3 voies de qualif pour nous et des finales le lendemain. Je m’en sors plutôt bien et termine 3ème des qualifs, histoire d’avoir la pression en finale.

Nos velléités de visites touristiques ayant tourné court, on passe la fin de la journée tranquille à l’hôtel.

Dimanche matin, retour à la salle de Gemozac pour des demi-finales à vue.

Chez les premières concurrentes minimes filles ça tombe assez bas. La voie impressionne un peu Lisa, elle grimpe assez tendue et chute à la 6ème dégaine. Ses bons résultats en qualif lui permettent tout de même de terminer 16ème de la compétition. 

Chez les cadettes en revanche les filles montent bien haut et la plupart bloquent à l’entrée du petit toit final. Lorna montera plus haut et décroche sa place en finale en terminant 5ème.

La voie des cadets se trouve dans la partie en dalle… et a l’air à première vue assez extrême. Hypothèse vérifiée puisque seuls 3 grimpeurs tenteront le mouv final tandis que la grande majorité des autres auront bien du mal à dépasser le milieu de voie. Lenny s’y reprend à plusieurs fois avant d’arriver à négocier le premier crux de la voie et tombera un peu plus haut. Nico de son côté ne lâche rien et parvient à trouver les bons placements pour avancer dans la voie. Il grapille ainsi quelques places et décroche le dernier ticket pour les finales !

La voie des juniors, en plein dévers central, est ponctuée de volumes plus ou moins fuyants. Pierre sera celui qui montera le plus haut dans cette voie exigeante, en tombant à 2 prises du top. Jules avance bien aussi dans cette voie de finale et termine 5ème. Bastien signe un beau run également, il se fait suprendre sur un des modules piégeux, au même endroit que plusieurs autres grimpeurs. C’est le classement des qualifs qui les départagera, et lui fait rater de peu la finale. Il finit tout de même à une belle 11ème place.

L’après-midi, retour à l’isolement pour Lorna, Jules, Pierre, Nico et moi-même. 

A l’issue des finales, Lorna termine 4ème, moi 6ème, Nico conserve sa 8ème place, Jules remonte à la 3ème place tandis que Pierre remporte la victoire. 

Bref, on ne s’est pas déplacés pour rien, de beaux résultats pour le club, et on ne vous parle même pas de la chasse aux oeufs sur snapchat 😉

Pour ma part, je remercie les jeunes qui ont été vraiment au top tout le week-end ! 

 

 

 

Retour sur la coupe de France de difficulté d’Arnas

Le week-end dernier, nous étions à Arnas pour la coupe de France jeunes, seniors et vétérans, 1ère confrontation nationale en diff pour nos jeunes après l’étape annulée de Bischwiller. Arnas, petite bourgade de 3600 âmes au coeur du Beaujolais, abritant un immense espace sportif avec un mur national de difficulté à faire pâlir d’envie tous les grimpeurs de résine des Alpes Maritimes.

 
Près de 600 grimpeurs étaient venus s’affronter, dans les catégories minimes, cadets, juniors, seniors et vétérans pour la coupe de France, et les benjamins sur un open de difficulté. Le club s’était déplacé en masse puisque nous étions 13 compétiteurs : Juliette, Lisa, Océane, Lenny, Nicolas, Jules, Pierre et Bastien chez les jeunes, Alexis et moi-même du côté des vétérans et Emmie, Ethan et Mathis pour les benjamins, ainsi qu’une belle troupe de dévoués parents accompagnateurs.
 
Le matin débutait par les qualifications jeunes avec au programme 2 voies de qualif pour espérer passer dans les 26 meilleurs sélectionnés en demi finale.
 
Chez les minimes filles, Lisa n’arrive pas à rentrer dans sa 1ère voie et un manque de lucidité la fera échouer en fin de voie. Elle parvient à se remotiver et signe un très beau run dans la voie 2 mais ce ne sera pas suffisant, la majorité des concurrentes ayant sorti la voie 1, elle termine 35ème. Juliette quant à elle parvient à aller au bout de sa voie 1 mais tombe un peu plus bas dans la 2, elle finit à la 27ème position, aux portes de la finale pour un petit + !
 
IMG-20190406-WA0021
 
Lorna était notre seule cadette. Peu enchantée à la vue des voies en dalle, elle sort sans difficulté sa voie 1 et randonne sa voie 2… jusqu’au mouv final où elle fait une petite erreur. Elle termine 11ème des qualifs et passe donc en demi.
 
IMG-20190406-WA0031
 
Du côté des cadets, on le répète à chaque fois mais le niveau est très relevé et ça a été compliqué pour nos jeunes. Lenny ne parvient pas à toper sa 1ère voie et tombe assez tôt dans la seconde. Nico chutera au même endroit dans la Q2 après avoir topé sa voie 1. Ils finissent respectivement 52ème et 45ème.
 
Le club était bien représenté chez les juniors avec Jules, Pierre et Bastien. Jules était le tout premier à s’élancer dans les voies et subira un peu les prises grasses, il tombe en toute fin de la voie 1. Mais il en fallait plus que ça pour le déstabiliser, et il enchaîne sa voie 2 avec précision et style, notamment dans le passage du toit la tête en bas. Pierre coche ses 2 voies de qualif et prend donc lui aussi sans problème son ticket pour la demi. Bastien sort sa 1ère voie dans la sérénité, la voie 2 avec un début assez rési l’entame bien et il ne parviendra pas à négocier la sortie du toit en mode chauve souris, mais ça suffira pour passer en demi.
 
IMG-20190406-WA0018
 
L’après-midi, place aux vétérans puis aux benjamins. Pour nous les règles changent un peu, avec 3 voies de qualif et un accès direct en finale pour les 8 meilleurs. 
 
Alexis et moi n’avions pas de gros enjeux, mais en découvrant les voies, on s’est quand même un peu demandé ce qu’on faisait là ! Finalement bonne surprise pour moi car une fois dedans, les voies ne sont pas si dures, je sors la voie 1 et arrive presque au bout de la voie 2, toutes les deux en dalle. La voie 3 est plus typée bloc mais j’avance un peu quand même. Je termine 6ème des qualifs et aurai droit à la finale.
C’est plus difficile pour Alexis, ça rigole pas chez les vétérans hommes et le niveau des voies est vraiment relevé. Il parvient assez haut dans sa voie 1, la voie 2 tout en plats et compression ne lui convient pas du tout et il tombe assez tôt, tandis qu’il se met un beau combat dans la voie 3 pour arriver au 1er dévers. Il finit 24ème, mais pas dernier !
 
IMG-20190406-WA0010
 
Chez les benjamines, Emmie s’élancera dans les mêmes voies que les vétéranes, de la dalle, des toutes petites prises, certainement pas ce qu’elle préfère. Un peu stressée, elle ne parvient pas au bout de sa voie 1, elle se reconcentre malgré sa déception mais n’arrivera pas à terminer sa voie 2. Des clipages dans des positions improbables dés le début de la voie 3 ne lui permettront pas d’exprimer son potentiel. Elle termine 36eme et aurait sûrement pu faire beaucoup mieux en grimpant plus libérée dans les voies des benjamins garçons qui étaient plus dans son style. 
 
IMG-20190406-WA0004
 
Du côté de nos plus jeunes garçons, Mathis, content de retrouver ses copains marseillais, papote en attendant son tour, pas assez concentré au regard du niveau des voies, il part un peu trop décontracté dans la voie 1 et ça devient rapidement difficile quand il se retrouve mauvaise main.  Il échoue donc dans sa 1ère voie à cause d’une erreur de lecture. Il parvient ensuite à se remotiver et gravira presque la totalité de la voie 2. La voie 3 est très difficile mais il ne s’en tire pas trop mal. Sans son erreur de parcours sur la voie 1 , il aurait été 28ème, il termine finalement à la 40ème place du classement.
 
IMG-20190406-WA0000
Ethan quant à lui toppe ses 2 premières voies sans trop de difficulté. Comme il passe dans les premiers, il s’interroge sur la méthode à adopter dans la voie 3. Il se lance, appliqué et fait un beau run dans sa Q3, un mauvais placement de pied ne lui permettra pas de sortir du toit, et ce ne sera pas suffisant pour la finale. Il termine tout de même à une belle 13ème place, très content de son après midi.
 
IMG-20190406-WA0039
 
Le dimanche matin, après une bonne nuit de sommeil (ou pas), place aux demi finales pour Lorna, Bastien, Jules et Pierre.
 
Le début de la voie des cadettes tout en dalle et en placements pas évidents convient mal à Lorna. Elle y laisse pas mal d’énergie et malgré une suite en dévers où elle est plus à l’aise, elle tombe au crux qui fera chuter pas mal de concurrentes. Malheureusement son résultats en qualif ne jouera pas en sa faveur, ce qui la prive de finale et la classe 12°.
 
 
IMG-20190407-WA0002
 
La voie des juniors commence avec des mouvs assez aléatoires. Bastien tombe à la fin de la section en dalle sur arquées, comme pas mal de grimpeurs. Jules se fait piéger un peu plus loin dans une traversée, alors que Pierre nous offre une belle démonstration et sera le seul à sortir sa voie. Direction la finale donc, et ça passe aussi in extremis pour Jules. Bastien termine lui 17ème et peut être satisfait de sa compétition. 
 
IMG-20190407-WA0006
 
Pour la voie de finale des juniors, direction les gros dévers, convenant à nos deux grimpeurs cela devrait permettre à Jules de gratter les quelques places perdues en demi, et ça marche puisqu’il remonte à la 4ème place à seulement deux prises du troisième. Pierre et un autre concurrent auront la force de rajouter encore deux prises dans cette portion très sélective, et grâce à ses voies de qualifications Pierre montera sur la première marche du podium.
 
De mon côté, nous aurons une voie de finale à la lecture plutôt déroutante sur laquelle les benjamines se sont cassé les dents, mais l’expérience et la solidarité des vétéranes nous permet d’arriver à peu près à la décrypter. Le profil me convient plutôt bien et me permet de remonter à la 4° place.
 
Les résultats complets ici.
 
Prochaine étape de coupe de France de diff le week-end prochain à Gémozac. A suivre…