Archives par mot-clé : open national

Open NaTional d’Arnas : Microbes, poussins et benjamins (et contest du père Noël à Bloc Party)

En ce samedi 22 décembre, deux événements avaient lieu : un local avec le contest du père Noël à Bloc Party, et un national avec l’open d’Arnas pour les microbes, poussins et benjamins. Pendant que j’étais à Mougins, où quelques jeunes et adultes du club étaient venus s’amuser, 5 enfants du club participaient à l’open : Agathe et Lucas en poussin, Mathis, Emmie et Ethan en benjamin. Était présente également Éline, la petite sœur d’Agathe en microbe, qui ne fait pas encore partie de notre club. Voici le résumé de Stéphane, leur père, concernant ses filles :

En ce début de vacances, fêtant Noël dans le Beaujolais, nous nous sommes déplacés sur l’open Microbes-Poussins-Benjamins organisé par Vertige, le club de Gleize. 
Nous y avons rencontré Ethan, Mathis, Lucas et Emmie dans cette belle salle de grande hauteur de l’Escale. Les voies étaient bien costaudes. 
Même si la première voie (5a) était plus un échauffement, la deuxième en 5c avec de bonnes prises mais quand même une partie en toit lançait bien la suite ! 
Une suite en 6b+, une voie toute en finesse avec de petites prises, un degré de difficulté qu’Agathe n’avait encore jamais réussi à grimper. Avec beaucoup d’application, elle est arrivée à l’avant dernière prise comme un bon nombre de compétitrices (15 sur 63). Seules 4 filles ont toppé cette voie 3. 
La dernière voie en 7a+ combinait tout avec beaucoup de mouvements. Agathe passe le toit au 3/4 de la voie mais n’enchaîne pas assez vite ensuite et chute là où d’autres filles iront quelques mètres plus haut dont 3 tops. 
C’est ici qu’elle perd beaucoup de place pour au final finir 20ème sur 63 donc.
L’expérience était au final belle. Beaucoup d’énergie consommée. De nouvelles choses découvertes.
Elle a envie de revenir l’année prochaine pour essayer de rentrer en finale dans sa deuxième année de Poussin 😉

Sa sœur Eline du CAF finit elle 11eme sur 25. Les fins de voies 3 et 4 cotées 6a+ et 6c étaient bien compliquées mais vraiment instructives. Elle aussi voudrait revenir pour sa dernière année de Microbe afin d’essayer de décrocher une place en finale!

Et voici le résumé de Sandrine concernant les autres participants :

En cette fin d’année, un petit groupe de jeunes de l’US CAGNES s’est motivé pour aller affronter ce qui se fait de mieux en matière de microbe/poussin/benjamin au niveau national. Malgré de nombreux bouchons et accidents dus au chassé croisé des vacances de Noël, quelques courageux parents font le déplacement jusqu’à Arnas en ce 1er weekend des vacances.

Le samedi matin, Lucas, Ethan, Mathis, Emmie, Agathe et sa petite sœur Éline se présentent donc au pied du mur. Il est beau ce mur mais surtout très haut (16 mètres) et Lucas se demande si il ne va pas avoir le vertige.

Au final c’est Lucas (poussin) qui ouvre le bal car il a le plus petit numéro de dossard. Nous lui conseillons de ne pas regarder en bas et il s’élance. Très appliqué et déterminé, il serrera parfaitement les prises et arrivera en haut de ses 2 premières voies. La voie 3 n’est pas facile avec beaucoup de dévers mais il arrivera fièrement à 3 prises de la fin, dommage qu’il n’ait pas vu un meilleur pied au niveau de son genou. La voie 4 est beaucoup plus difficile, c’est de la dalle avec des grosses prises carrées qui ne tiennent pas vraiment. Lucas chute au 3/4, ce qui ne sera pas suffisant pour accéder à la finale. Pour une première compétition de ce niveau,  il finit à une prometteuse 15ème place. Il sait ce qui lui reste à faire : travailler ses placements de pieds pour ne pas attraper les prises du bout des doigts.



Ethan, Emmie et Agathe s’élancent quasiment en même temps, c’est difficile de suivre toutes leur voies. 

Emmie en benjamine hérite de beaucoup de voies en dalle, elle terminera sans difficulté les 2 premières mais avec les bras déjà bien fatigués. Ça se complique sur la 3ème voie  où de nombreuses compétitrices buttent. Toutes les prises sont mauvaises et il faut chercher des solutions, décaler ses pieds et ses doigts de nombreuses fois sur les prises pour arriver à passer au mouvement suivant. Cela lui prend malheureusement beaucoup trop de temps, elle chute dans le milieu de la voie. Elle descend les bras tétanisés et très déçue, persuadée qu’elle aurait pu faire beaucoup mieux. Elle a les bras beaucoup trop tétanisés et ne pourra pas résister au gros dévers de la voie 4. Elle finira à la 29ème place du classement général bien décidée à continuer l’entraînement pour progresser encore en rési.



Ethan, également en benjamin, sera très appliqué pour sortir ses 2 premières voies en dalle et ne pas risquer le faux pas. Il n’est pas très rassuré au départ de sa voie 3  car il n’aime pas trop grimper en tête et beaucoup de concurrents se sont déjà cassés  les dents sur les prises minuscules dans le gros dévers. Il chutera à 3 prises de la fin assez content de lui et plus en confiance malgré la hauteur du mur mais avec les bras très tétanisés. Il manque de lucidité dans la voie 4, oublie de mettre un talon pour sortir du dévers et chute ce qui ne lui permettra pas de rejoindre ses copains en finale. Il termine sa compétition à la 15eme place, très déçu.



Mathis n’a pas de chance, il a  le 43ème dossard des benjamins, la matinée est très longue, il fait passer le temps dans les blocs ouverts à côté mais qui ne comptent pas dans le classement. Quand il démarre enfin ses voies, tous les autres ont quasiment fini de grimper. Les 2 premières voies ne seront qu’une formalité. Il ne s’en tirera pas trop mal sur les 3ème et 4ème voies mais cela ne lui permettra pas de se sortir du lot car le niveau est très relevé dans cette catégorie, il finit tout de même 30ème sur 61.



Mathis et Lucas terminent la compétition en faisant un duel (d’escargot ) dans la voie de vitesse qui ne compte pas non plus. 

​Merci à Olivier et Xavier, nos juges diplômés qui ont trouvé le temps très long à la table. Il y avait 300 compétiteurs !!! avec une organisation toujours aussi bien rodée, il n’y a pas à dire, la région Rhône-Alpes, c’est le must des compétitions d’escalade. Les juges rentraient les résultats en temps réel sur des tablettes  (fournies par la FFME) ce qui a permis de sortir les résultats très rapidement et les concurrents pouvaient suivre sur un grand écran les performances de chacun. A méditer pour les prochaines compétitions chez nous !

Bravo les jeunes, tous les résultats ici.


Par ailleurs, à Mougins, nous étions beaucoup plus dans la récréation, mais beaucoup dans l’effort également. Un bien bel événement bien organisé avec le père Noël lui-même venu envoyer un bon paquet de lots par la cheminée, lots tirés au sort parmi les participants.

Le contest comportait plus de 80 blocs, commençait à 14h pour finir vers 18h30. Autant vous dire qu’on s’est bien explosé les bras ! Chez les enfants, pas de catégorie. Tous à la même enseigne : petits et grands, garçons et filles. Les 8 meilleurs ont été sélectionnés pour une finale où se sont affrontés de chez nous Sandro (benjamin), Théo (minime), Emma et Nathan (poussins).

Sans trop de surprise, le classement correspond aux catégories avec Théo qui remporte la victoire devant Sandro, Emma et Nathan. Mais personne ne se plaint, on est là avant tout pour s’amuser et même les enfants ont compris ça. C’est beau.

Chez les adultes, ce sont 6 finalistes femmes et 6 finalistes hommes qui sont sélectionnés. Chez les femmes Lucie se qualifie et termine 6ème, tout comme moi chez les hommes. Devant moi, Cédric s’en sort un peu mieux et prend la 5ème place. Océane fait un podium avec la 3ème place, tout comme Mattéo. Stéfanie remporte la victoire, pas si loin devant que ça, tout comme Pierre qui, comme à son habitude, survole tout ça comme si de rien n’était, juste après avoir gagné 4,5kg de Toblerone dans un jeu de lancé de grimpeur…

Bref, le résultat n’important que peu, ce fut une chouette après-midi, terminée fort tard sur le dance floor pour certains, et tous les bras en compote. Il reste encore un peu d’expérience à acquérir aux ouvreurs pour ouvrir des blocs un peu moins morphos (et traumatisants) et ce sera au top (il faut bien critiquer un peu).